Une année dans la vie de Wolfgang Amadeus Mozart présentée par origaNo

Mozart en 1785

 
Vous désirez plutôt consulter la page « Mozart – Accueil » ?Voir →

Persona

Un rythme de vie devenu affolant

La notoriété de Wolfgang gagne du terrain dans les dérives d’un rythme de vie devenu affolant. Dans la foulée de deux nouveaux concertos à l’amorce de l’année 1785 et où Mozart est sollicité de toute part à Vienne, son père Léopold considère le moment idéal pour lui rendre visite.

Léopold

Léopold Mozart (1719-1787)

En février 1785, Léopold visitait son fils et sa belle-fille, Wolfgang et Constance à Vienne, pour un séjour de quelques semaines. Il y fit la connaissance de son petit-fils, Karl Thomas (1784-1858).

C’est lors de ce voyage que Léopold vit son fils, alors à son apogée, pour la dernière fois.

Par ailleurs, et ce, Léopold s’abstint de l’écrire à sa fille Nannerl, c’est au cours de ce séjour à Vienne que Léopold adhéra à la franc-maçonnerie où il est passé du grade de Compagnon à celui de Maître en moins d’un mois. On peut y constater un ardent désir de se rapprocher de son fils ou encore de son soi intérieur. Quoiqu’il en soit, il quittait Vienne le 25 avril pour retourner chez lui, à Salzbourg.

Nous n’allons jamais dormir avant une heure, ne nous levons jamais avant neuf heures et dînons à 2 heures, 2 heures et demie. […] Tous les jours concert, toujours des élèves, de la musique, où pourrai-je écrire ? Si seulement les concerts étaient terminés ! Tant de discussions, d’agitations, ne peuvent se décrire. Depuis que je suis ici, le piano de ton frère a déjà été transporté au moins douze fois au théâtre ou dans d’autres maisons […]


Wolfgang

1785 fut une année faste pour le jeune compositeur. Sa notoriété était à son maximum. Il était aussi apprécié de ceux qui le côtoyaient comme le laissent percevoir les commentaires ci-dessous à propos de l’homme de 1785.

Mozart

C’était un homme remarquablement petit, très maigre et pâle, avec une profusion de beaux cheveux fins dont il était très fier.

… Il avait bon coeur et était toujours prêt à rendre service ; mais quand il jouait, il était si susceptible que, si l’on faisait le moindre bruit, il s’arrêtait tout de suite.

Michaël O’Kelly (1764-1826) chanteur

Mozart était un ami des hommes, et désintéressé au plus haut degré. Aussi n’amassa-t-il pas de fortune. Vivant tout entier dans le royaume des sons, il attachait peu de valeur à l’argent et aux autres biens. Aussi travailla-t-il souvent pour rien, par plaisir ou pour faire le bien.

Franz Xaver Niemtschek (1766-1849) compositeur, 1798

C’est incontestablement un des plus grands génies originaux et je n’ai jusqu’ici trouvé aucun compositeur qui possède une richesse aussi étonnante d’idées neuves. Je souhaiterais qu’il n’en soit pas si prodigue. Il ne laisse pas respirer l’auditeur, car à peine veut-on réfléchir à une belle pensée, qu’en voilà une plus noble encore qui rejette dans l’ombre la précédente…

… un petit savoir est une chose dangereuse. – Si ce que tu écris a des fautes, tu trouveras des centaines de musiciens, dans toutes les parties du monde, qui seront capables de les corriger…

… La mélodie est l’essence de la musique, je compare un bon mélodiste à un beau cheval de course et un contrapuntiste à un cheval de coche…

Chi sa più, meno sa

Mozart, cité par le chanteur Michaël O’Kelly (1764-1826)

Società

Le concerto n° 21 (K.467) a été exécuté pour la première fois au Burgtheater de Vienne, le 10 mars 1785. Ce n’est que la veille que Mozart apportait les dernières touches à cette oeuvre. Et le cachet que le concert a rapporté plut de toute évidence à son père, à en juger par cet extrait de lettre  :

À son académie, ton frère s’est fait 559 florins (le 10 mars au Burgtheater), ce que nous n’espérions pas étant donné les six concerts par souscription à la Mehlgrube, et d’autant plus qu’il a depuis 15 jours participé à de nombreuses académies au théâtre.

On ne peut que déplorer l’absence de tout moyen technologique qui puisse reproduire l’ambiance qui dut régner ce jeudi soir au théâtre…

Le Burgtheater de Vienne

L’amitié entre Haydn et Mozart

Une profonde amitié doublée d’une sincère admiration, liait Wolfgang Amadeus Mozart et Joseph Haydn. À un point tel qu’un demi siècle plus tard, le dicton « Le lundi, Mozart compose comme Haydn, et le mardi, Haydn compose comme Mozart » était populaire chez les Viennois.

Mozart et Haydn

… quand bien même on nous fondrait tous les deux ensemble, il faudrait du temps pour qu’il en sortit un Haydn.
… Personne ne peut tout faire – badiner et toucher, faire rire et émouvoir – et tout cela aussi bien que Joseph Haydn.

Mozart, cité par Johann-Friedrich Rochlitz (1769-1842) musicographe

Haydn conduisant un quatuor

[…] Le samedi soir, Joseph Haydn et les deux barons Tindi sont venus chez nous ; on a joué les nouveaux Quatuors, mais seulement les trois nouveaux que Wolfgang a ajoutés aux trois autres que nous avons déjà. Ils sont un peu faciles, mais remarquablement composés. M. Haydn me dit : « Je vous le dis, devant Dieu, en honnête homme, votre fils est le plus grand compositeur que je connaisse, en personne ou de nom, il a du goût et en outre la plus grande science de la composition. » […]

En septembre, Mozart offrit six concertos à son cher ami Haydn :

De cet instant, je te cède mes droits sur eux, et te supplie en conséquence de regarder avec indulgence les défauts que l’oeil partial de leur père peut m’avoir cachés, et de conserver, malgré eux, ta généreuse amitié à celui qui l’apprécie tant.

Car je suis de tout coeur, ami très cher,
Ton bien sincère ami.

W.A. Mozart

Con Spirito

Qu’ont en commun les personnalités suivantes : Benjamin Franklin, Voltaire, Frédéric II, Goethe, George Washington, Jules Ferry, Theodore Roosevelt, Simón Bolivar et le duc de Kent ? Ils étaient tous membres de la franc-maçonnerie.

Mozart et Haydn ont aussi appartenu à cet espace de sociabilité. Mozart, notamment, est initié au grade de Compagnon avant le 26 mars 1785, et à celui de Maître avant le 22 avril. Dès le 11 février, à la loge de la Vraie Concorde, Wolfgang assista à l’initiation de Joseph Haydn au grade d’Apprenti.

Il est remarquable que le fils Wolfgang ait aussi influencé son père qui fut également initié au grade d’Apprenti au mois de mars, de Compagnon en avril, et de Maître, trois jours avant son départ vers Salzbourg.

Mais c’est dans la musique qu’il faut avant tout embrasser la spiritualité de Mozart (con spirito…). Ses accointances à la franc-maçonnerie n’étaient sans doute pas étrangères à la recherche d’un soutien chez quelques âmes sensibles, conciliantes avec un quotidien autre que celui des vicissitudes courantes.

On pourra découvrir dans ses nombreuses correspondances que Mozart était fréquemment empressé de faire entendre ses dernières trouvailles, tel un fier rejeton montrant son tout dernier dessin à sa mère. Cette quête d’homologation chez ses pairs, n’était-ce pas simplement pour Mozart une façon d’assurer que ce chemin si peu fréquenté était valide, que ces pulsions harmonieuses venues d’un monde différent rencontraient bien l’assentiment de personnes qu’il estimait ? Bref, ne voulait-il pas certifier que sa sensibilité était au final universelle, de sorte à mieux baliser la découverte de nouvelles trouvailles ?

 

In Diretta

Au chapitre des oeuvres majeures publiées par Mozart, 1785 aura été une année de profusion. Le concerto n° 20 (K. 466) est terminé le 10 février alors que le suivant, le concerto n° 21 (K. 467), est également daté de février selon le manuscrit autographe. Ce qui porte à penser que ces oeuvres ont été édifiées ou pensées presque simultanément. Et c’est à l’écoute de ces oeuvres-phares que l’on comprendra pourquoi Mozart demeure un artiste qui vogue ainsi —presque seul— dans la stratosphère depuis une couple de siècles déjà. En témoignage, voici quelques extraits…


Concerto pour piano n° 20

Ah Friedrich Gulda ! — Comment ne pas vouloir être complice de la passion qui le traverse lorsqu’il exécute comme conducteur et pianiste ce superbe concerto de Mozart !

Friedrich Gulda (décédé le jour d’anniversaire de naissance de Mozart, le 27 janvier 2000 —ce qui était son souhait) conduit l’Orchestre philharmonique de Munich. Les deux vidéos qui suivent sont témoins de cette prestation donnée dans la salle de concert du Gasteig de Munich, dans le cadre du festival de piano de Munich, en 1986.

Pour des raisons évidentes, assister à ce type de concert sollicite davantage le sens de l’ouïe. Néammoins, cette performance de Gulda est fascinante à voir (mettre en plein écran), ne serait-ce que pour les multiples expressions et gestuelles qu’il laisse voir. Ce n’est pas du tape-à-l’œil — tout est en subtilité, comme en communion avec Mozart !


Mouvement n° 1 (Allegro)

C’est debout comme conducteur qu’il amorce le premier mouvement et, à 2:21, il s’assoit au piano pour joindre l’orchestre. Surveiller à 2:53 ce roulement hypnoptisant de notes ! Cet extrait demeure très éloquent malgré qu’il s’arrête brusquement avant terme.


Mouvement n° 2 (Romanze)

Rassurez-vous… la vidéo du second mouvement est ici complète. Observez à 1:22 ce sourire de complicité avec les membres de l’orchestre, lorsque Gulda quitte momentanément son banc. À 3:01, Gulda exprime une éloquence toute entendue, sous le joug de Mozart. À 4:06 et à 5:53 — amorces de grandes envolées dont seul Mozart était capable. À 6:28, accalmie dans la tempête et retour au leitmotiv à 6:44.


Concerto pour piano n° 21

Le 9 mars 1785, Mozart laisse une trace indélébile où musicalité et transcendance se côtoient dans le concerto numéro 21.

Le célèbre Andante de K. 467 est aussi connu sous le nom de « Elvira Madigan » en raison de la trame sonore du film de même nom, réalisé en 1967 par le Suédois Bo Widerberg. C’est le mouvement le plus connu de ce concerto. L’écoute de ce mouvement, ravive au fond de l’âme les plus sublimes émotions et les transcende jusqu’à un état proche du Nirvana. Par la magie des sons, l’écoute des deux premières notes suffit à reconnaître le morceau.

C’est ici, au travers et non au-delà des angoisses, que s’affirme la fierté de Mozart dans la maîtrise de soi et l’ouverture du coeur.

Jean et Brigitte Massin

Mouvement n° 2 (Andante)

Ce mouvement central du concerto revendique la grandeur de la condition humaine — au-delà de ses aspects tragiques. Olivier Messiaen dira de cette oeuvre qu’elle est « l’une des plus belles mélodies de Mozart et peut-être aussi l’une des plus belles de toute la musique. »


Mouvement n° 2 (variante)

Cette curiosité trouvée sur YouTube a pour principal intérêt de faire voir la beauté mathématique et géométrique de ce même mouvement. Dans cette vidéo, les instruments sont codés selon cette légende :

  • Le rouge : les instruments à corde ;
  • Le vert : les instruments à vent ;
  • Le bleu/violet représente le piano.

La partition au bas de la vidéo est une réduction de la partition originale, pour fins d’économie de l’espace. La section piano débute à 1:47. Il est impératif de voir en plein écran (bouton en bas à droite de la console vidéo) !

[…] Le rythme incantatoire est entretenu en sourdine par des triolets soutenus à la basse par des arpèges pizzicato. Sur cette zone d’ombre se détachent les vents qui, ici ont leur part interrogative et suppliante. C’est le piano qui, à la main droite, apporte réponse et lumière, par une merveilleuse alliance de la vocalité de la ligne avec la limpidité de la percussion […]

Mozart, de Jean-Victor Hocquard, Seuil

Köchel

Voix concertantes sous le joug d’un maître

En n’oubliant pas K. 482, les oeuvres marquantes de 1785 seront à coup sûr, K. 466 et K. 467 dont des extraits sont offerts dans la section In Diretta de cette page.

Plusieurs autres perles ponctuent 1785.

 

Mappa

Cliquez sur cette image afin de visualiser les déplacements de Mozart sur Google Maps, pour l'année en cours.
Les pérégrinations de Mozart sur Google Maps.

Dans des voitures tirées par des chevaux sur des chemins tortueux et poussiéreux, nuits froides dans des gîtes de fortune, rencontres indésirables – tel était le lot de Mozart et de sa famille lors des nombreuses tournées effectuées en Europe.

Cliquez sur l’image connexe afin de visualiser les déplacements de Mozart ainsi que les points d’intérêt en lien avec l’année 1785.

 

Lexique

Berlin
Berlin est située dans le nord-est de l’Allemagne, à 600 km au nord-est de Munich. C’est la capitale et la ville la plus grande d’Allemagne. Suite à la deuxième Guerre mondiale, l’est de la ville (Berlin-Est) était sous contrôle soviétique alors que la partie ouest (Berlin-Ouest) était contrôlée par l’Occident. En 1989, le mur de séparation s’écroulait, rassemblant ses deux parties en une ville unique où la culture est florissante et les touristes sont nombreux.

La richesse d’un endroit tient davantage à la créativité qu’aux fortunes. Le quartier de Mitte dans l’est de Berlin en est un illustre exemple : financièrement désavantagés, des artistes y ont créé des lieux publics techno et une culture distincte qui font l’envie de plusieurs endroits branchés ailleurs dans le monde.

Frédéric II de Prusse, dit Frédéric le Grand est né à Berlin en 1712.

Bolivar, Simón
Simón Bolivar (1783-1830)
Il s’appelle Simón Bolivar, de profession militaire. Son nom au long était Simón José Antonio de la Santísima Trinidad Bolívar y Palacios y Bianco. Il est né le 1783-07-24 à Caracas au Vénézuéla et mort le 1830-12-17 à Santa Marta en Colombie.

Bolivar a été le premier président de la Bolivie du 1825-08-12 au 1825-12-29, le 6e président du Pérou du 1824-02-17 au 1827-01-28, le 1er président de Grande Colombie du 1819-12-17 au 1830-05-04. Il fut également le 3e et 4e président du Vénézuela du 1813-08-06 au 1814-07-07 et du 1816-05-06 au 1829-11-25.

On le surnommait le Libertador (libérateur) et pour cause !

Avant lui, la toute puissante Espagne régnait dans ces pays d’Amérique du Sud où son nom figure à bien des endroits. C’est un être absolument remarquable qui est reconnu par plusieurs grandes villes de la planète. Son histoire est des plus fascinantes à commencer par sa tendre enfance.

Le Venezuela, la Colombie, l’Équateur, le Pérou, la Bolivie et le Panama doivent leurs existences de pays libres à Bolivar, le libérateur… La conscience universelle le vénérera à jamais.

Boston
Boston est la capitale de l’état du Massachusetts, sur la côte Atlantique, dans le nord-est des États-Unis. Plus de 600 000 habitants y vivent. Boston est une très grosse ville riche sur les plans financier et intellectuel. On y compte plus de 625 milles habitants. Elle est sillonnée par deux rivières, Charles et Mystic.

Elle a été fondée en 1630 par des puritains anglais qui fuyaient les persécutions religieuses de leur pays.

Boston a joué un rôle important lors de la Révolution américaine. L’histoire se rappelle de la Partie de thé de Boston (Boston Tea Party) au cours de laquelle les Bostonnais, furieux contre les Britanniques, s’étaient emparé de la cargaison de thé de l’un de leurs navires et l’avaient jetée par dessus bord.

En 1978, des personnes vivant dans des communes macrobiotiques de Boston ont raconté que des jeunes gens sans abri étaient parfois conduits par les policiers dans l’une des communes afin de les aider. En général ils en ressortaient en meilleur état qu’au moment de leur entrée.

Benjamin Franklin est né à Boston en 1706.

Caracas
Caracas est la capitale et la plus grande ville du Venezuela en Amérique du Sud. Le Venezuela est le pays le plus au nord de l’Amérique du Sud et Caracas est située pile au centre-nord, à une vingtaine de kilomètres de la côte qui donne sur la mer des Caraïbes. Près de 5 millions de personnes y vivent à raison de 2 500 personnes par kilomètre carré.

Lors de sa fondation, en 1567, les Espagnols l’avaient baptisée Santiago. En 1812, elle fut détruite par un tremblement de terre. Depuis 1989, Caracas est officiellement le berceau de Simón Bolivar.

Chi sa più, meno sa
De l’Italien : Plus on en sait, moins on en sait.
Deschna
Deschna, (Deštná) aujourd’hui en République tchèque, est une petite localité de moins de 800 habitants, située à 355 km au nord-est de Munich.

Karl Ditters von Dittersdorf y a vécu de 1796 jusqu’à sa mort en 1799.

Dittersdorf, Karl Ditters von
Karl Ditters von Dittersdorf (1739-1799)
Karl Ditters von Dittersdorf, est né à Vienne en Autriche le 1739-11-02 et est mort le 1799-10-24 à Deschna (de nos jours en République tchèque) après avoir dicté ses mémoires à son fils.

D’abord garçon de chambre d’un prince et violoniste de talent à l’opéra, il devint soliste à la Cour impériale en 1761. Il parcourut l’Allemagne et l’Italie où il fut populaire dès 1763. Il vécut par la suite plusieurs années dans sa ville natale. En 1764, il était en Roumanie et en Pologne cinq ans plus tard.

Il est l’auteur de 32 opéras et opérettes et de plusieurs autres pièces.

Dittersdorf est reconnu comme l’un des illustres représentants de la musique classique à parler allemand.

Ferry, Jules
Jules Ferry (1832-1893)
Jules Ferry est un homme politique français né le 1832-04-05 à Saint-Dié (Vosges) et mort le 1893-03-17 à Paris.

Jules Ferry fut membre du gouvernement provisoire en 1870 et maire de Paris en 1871. Il est l’auteur des lois de la IIIe République rendant l’instruction obligatoire, gratuite et l’enseignement laïc.

En 1875, il devenait franc-maçon et se mariait à une protestante et fille d’industriel.

Florence
Florence est située au centre-nord de l’Italie, à 360 km au sud de la Frontière avec la Suisse, à 400 km à l’est de la frontière avec la France, à 100 km à l’est de la mer Ligure, à 150 km à l’ouest de la mer Adriatique et à 300 km au nord-ouest de Rome.

Florence a été fondée en 59 avant notre ère. De nombreux artistes y ont vécu et ont fait d’elle un joyau des arts et de l’architecture. Plusieurs monuments, châteaux, musées, églises, sculptures, tableaux, constituent la richesse de cette ville qui a abrité des artistes parmi les plus grands.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, tous ses ponts furent détruits, à l’exception du Ponte Vecchio qui était (par chance) trop étroit pour permettre le passage aux chars d’assaut. Ce pont a la particularité d’héberger des édifices commerciaux de part et d’autre de la voie principale ainsi qu’un passage protégé et couvert au deuxième étage, que les nobles du temps empruntaient pour traverser le fleuve à l’abri des regards et sans escorte.

Florins
Les premiers florins étaient marqués d’une fleur (florin) et ont été frappés à Florence en 1252. En 1791 le florin (fl. ou f.) autrichien valait 60 Kreuzer (kr. ou k.) alors qu’un ducat valait 4,5 florins. En 1849, une Livre sterling valait 10 florins ou 20 schillings. À compter de 1924, le schilling devint la devise autrichienne jusqu’à sa conversion en euro en 2002. La parité fut alors établie à 1€ = 13.7603 schillings.

De 1789 à 1791, le revenu mensuel régulier de Mozart s’établissait à 190 florins.

Franc-maçonnerie
Installée en Autriche dans les années 1730, la franc-maçonnerie accueillit parmi ses membres plusieurs grandes personnalités dont les Mozart père et fils, Haydn, des artistes, des gens de la noblesse ainsi que de la bourgeoisie et probablement des personnalités hors du commun issues du peuple.
Francfort
Francfort-sur-le-Main est une ville du centre-ouest de l’Allemagne, située à 300 km au sud-est des Pays-Bas, à 250 km à l’est de la frontière avec la Belgique, à 200 km au nord-est de la frontière avec le Luxembourg, à 200 km au nord-est de la frontière avec la France, à 330 km à l’ouest de la frontière avec la République tchèque et à 400 km au nord-ouest de Munich en Allemagne.

C’est dans la cathédrale Saint-Barthélemy, à Francfort que furent élus et couronnés les saints empereurs romains germaniques. Elle fut annexée à la Prusse en 1866 et dut être reconstruite après la Seconde Guerre mondiale.

Il y a bien huit siècles de cela, un pont devait être érigé pour traverser le Main dans Francfort. Deux jours avant l’échéance des travaux, le maître d’oeuvre demanda l’aide du diable pour terminer le pont à temps. Un contrat fut rédigé, stipulant que le diable aurait le premier être vivant à traverser le pont. Le pont fut terminé durant la nuit et le maître d’oeuvre le traversa le lendemain en poussant un coq devant lui afin de respecter son contrat avec le diable. C’est pourquoi, de nos jours, un coq d’or trône fièrement au faîte d’une croix de fer solidement ancrée à un piédestal commémoratif sur le vieux pont de Francfort.

Johann Wolfgang von Goethe est né à Francfort en 1749.

Franklin, Benjamin
Benjamin Franklin est né le 1706-01-17 à Boston et mort le 1790-04-17 à Philadelphie.

L’histoire de Franklin illustre le modèle de cheminement parfait pour un individu. Né d’un père marchand de suif et de chandelles, Franklin a exercé des dizaines de métiers avant de s’enrichir avec son célèbre almanach Poor Richard qu’il publia sous le pseudonyme de Richard Saunders (du nom d’un astrologue britannique). L’almanach fournissait au commun des mortels différentes informations pratiques pour la vie de tous les jours.

En 1776, Franklin était co-rédacteur et co-signataire de la Déclaration d’indépendance des États-Unis. Il est ainsi l’un des pères fondateurs des États-Unis.

Bref, sa vie ressemble à un roman feuilleton, sans compter que le personnage semble avoir été très attachant.

Benjamin Franklin (1706-1790)

Grand philosophe sympathique, il est à l’origine de conseils, d’adages, du genre :

  • Il n’y a jamais eu de bonne guerre ni de mauvaise paix.
  • Le bon sens, tout le monde en a besoin, peu l’ont, et chacun croit l’avoir.
  • Si vous achetez ce qui est superflu, vous vendrez bientôt ce qui est nécessaire.
  • Le temps, c’est de l’argent.
  • Ne remets pas à plus tard ce que tu peux faire maintenant.
  • Aides-toi et le ciel t’aidera.
Frédéric II
Frédéric II de Prusse, dit Frédéric le Grand est né le 1712-01-24 à Berlin et mort le 1786-08-17 à Potsdam. Frédéric II fut roi de Prusse de 1740 jusqu’en 1786.

Lorsqu’il devint roi en 1740, la Prusse était un petit pays fortement armé.

Son règne fut marqué par les guerres à commencer par la première année où il s’empara de la Silésie.

Frédéric II était un guerrier. On raconte que six chevaux furent tués sous lui lors de ses campagnes.

Frédéric II de Prusse (1712-1786)
Goethe, Johann Wolfgang von
Johann Wolfgang von Goethe est né le 28 août 1749 à Francfort et mort le 22 mars 1832 à Weimar en Allemagne. Il fut un homme de lettres et d’état. Il fut aussi dramaturge. Il s’est beaucoup intéressé à la musique et aux sciences. Il est l’auteur du poème dramatique Faust, considéré comme un chef-d’oeuvre de la littérature occidentale et l’oeuvre la plus importante de la littérature allemande.

Le 3 février 1830, Goethe, âgé de 80 ans, se rappela avoir vu Mozart lors d’une unique rencontre.

Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832)
Gulda, Friedrich
Friedrich Gulda est né le 16 mai 1930 à Vienne et mort le 27 janvier 2000 à Steinbach en Autriche. Il est reconnu comme l’un des meilleurs interprètes classiques du XXe siècle. Ses performances sont remarquables à plusieurs points de vue.

On peut l’apprécier à travers les vidéos présentés sur cette page où il dirige les orchestres qui interprètent les concertos n° 20 et 21 de Mozart.

À sa mort, Friederich Gulda a réalisé son souhait de mourir le jour anniversaire de la naissance de Mozart.

Haydn, Franz Joseph
Le compositeur autrichien Franz Joseph Haydn est né à Rohrau en Autriche le 31 mars 1732 et est mort à Vienne le 31 mai 1809. Il fut contemporain des compositeurs de musique associés aux époques baroque, classique et romantique au cours des 77 ans de son passage terrestre. Deux de ses frères furent musiciens : Michaël (1737-1806) qui fut collègue de Mozart à Salzbourg et Johann Evangelist (1743-1805).

Amoureux de Theresa Keller, il épousa sa soeur, Maria Anna le 26 novembre 1760. Ils n’eurent pas d’enfant.

Franz Joseph Haydn (1732-1809)

Haydn fut au service d’une riche famille hongroise durant 30 ans. Suite à la mort de son patron en 1790, il entrepris un voyage à Londres où il arriva le 2 janvier 1791. Il était alors âgé de 58 ans. Il y créa quatre symphonies et participa à plusieurs concerts. Il revint à Vienne en juillet 1792 où l’attendait son nouveau patron.

Mozart et Joseph Haydn se vouaient un profond respect et une très grande amitié.

Kent, duc de
Edward George Nicholas Patrick Paul (1935-)
Edward George Nicholas Patrick Paul, prince Edward et duc de Kent depuis la mort de son père en 1942. Il est né le 1935-10-09 à Londres.

Comme plusieurs membres de la famille royale, l’actuel duc de Kent est diplômé militaire. Il a servi dans l’armée jusqu’en 1976 et a été promu major-général en 1983.

À sa naissance, il figurait au septième rang pour accéder à la royauté.

Il est grand maître de la Grande Loge unie d’Angleterre (obédience maçonnique).

Londres
Autrefois, il y a très longtemps, Londres était en Angleterre (le sud-est de la grosse île). En 1707, Londres était aussi en Grande-Bretagne (la grosse île). Depuis 1901, Londres est également au Royaume-Uni qui comprend la Grande-Bretagne et l’Irlande du Nord (le nord de la petite île). Les 62,7 millions de gens qui vivent au Royaume-Uni sont tous des Britanniques. Londres est la ville la plus grande et la capitale de ces territoires géographiques et politiques.

Londres est située dans le sud-est de la Grande-Bretagne (au Royaume-Uni), à 90 km de la rive sud de l’île qui baigne dans le canal anglais, à 70 km à l’ouest de la côte qui baigne dans la mer du nord, à 205 km du canal de Bristol sur le flanc ouest de l’île et à plus de 1 000 km de la côte nord de l’île.

Elle fut créée vers le deuxième siècle par les Romains qui l’avaient baptisée Londinium et ceinturée d’un mur de trois kilomètres. Elle devint la ville la plus peuplée au monde au XIXe siècle et demeure un centre d’intérêts à plusieurs points de vue.

Fait particulier, les marées ont une influence sur le fleuve Tamise qui traverse la ville en zigzaguant de l’ouest vers l’est.

C’est à Londres que se trouve le Big Ben, l’horloge qui marque les heures avec une cloche de plus de 13 tonnes dont la fêlure lui confère une tonalité distincte. L’air du carillon a d’ailleurs été repris dans plusieurs appareils d’usage courant en Occident.

Mount Vernon
Mount Vernon est un domaine situé à une vingtaine de kilomètres au sud de la capitale américaine, dans l’état de Virginie aux États-Unis. Mount Vernon est le nom donné par le frère de George Washington à la plantation héritée lors du décès de leur père en 1743. De nos jours, le domaine existe sous forme de musée.

George Washington est mort à Mount Vernon en 1799.

Mozart, famille
La famille Mozart était composée de quatre personnes :

Famille Mozart
  • Maria-Anna-Walburga-Ignatia ou Nannerl (1751-1829), la soeur de Wolfgang.
  • Johannes Chrysostomus Wolfgangus Theophilus (1756-1791), Wolfgang.
  • Anna Maria Pertl Mozart (1720-1778), la mère de Wolfgang.
  • Johann-Georg-Léopold Mozart (1719-1787), le père de Wolfgang.

Consultez leurs biographies sur notre page Mozart en 1756.

Munich
Munich est située dans le sud-est de l’Allemagne, à 210 km au sud-ouest de la frontière avec la République tchèque, à 75 km au nord-ouest et à 110 km à l’ouest de la frontière avec l’Autriche.

Au VIIIe siècle, une communauté de moines (Mönchen) s’était établie sur les lieux. En 1158, la ville était fondée et a conservé l’image du moine dans ses armoiries. C’est à compter du XVIIe siècle que Munich a connu son essor.

En juin 1942, un groupe de résistants allemands ont créé le mouvement La Rose blanche (Die Weiße Rose) qui avait pour objectif de résister au nazisme. Ils ont été arrêtés et exécutés l’année suivante.

Après les destructions massives de la Seconde Guerre mondiale, Munich s’est développée rapidement en concentrant ses efforts dans la nouvelle technologie. Elle est aujourd’hui une métropole industrielle et commerciale, la troisième ville en importante en Allemagne où 1,4 million de personnes résident.

New York
New York ou New York City ou NYC est la plus grande ville des États-Unis et celle dont la célèbre statue de la Liberté accueille les navires depuis son promontoire. Elle est située le long de la côte atlantique dans le nord-est des États-Unis. De nos jours, près de 8,2 millions de New-Yorkais se partagent son territoire.

Le mouvement de contestation qui a donné lieu à la guerre d’indépendance américaine (1775-1783) est né à New York. De 1785 à 1790, la ville de New York était la capitale des États-Unis. Depuis 1790, elle est la plus grande ville des États-Unis. Vers 1850, plus de la moitié de la population new-yorkaise était née à l’étranger.

En 1921, le journaliste hippique John Joseph Fitz Gerald (1893–1963) entendit l’expression « The Big Apple » (la grosse pomme) à propos du meilleur pari aux champs de courses. Il la reprit dans le titre de sa chronique qui fut « Around the Big Apple » (Autour de la grosse pomme). Une décennie plus tard, des musiciens de jazz utilisèrent l’expression « The Big Apple » en disant qu’il y avait beaucoup de pommes sur les arbres du succès et que ceux de New York correspondaient à la Grosse pomme.

De nos jours, la Grosse Pomme désigne internationalement la ville de New York.

Theodore Roosevelt est né à New York en 1858.

Oyster Bay
Oyster Bay est un village situé le long de la côte est des États-Unis, à 56 km au nord-est de New York dans l’état du même nom. Theodore Roosevelt y avait sa résidence d’été qui est devenue un musée après le décès de sa veuve.

Oyster Bay est située sur une presqu’île (Long Island) qui longe la côte états-unienne à partir de New York vers l’est sur une distance de presque 200 km.

Theodore Roosevelt est mort à Oyster Bay en 1919.

Paris
Paris est située dans le nord-est de la France, à 200 km au sud-ouest de la frontière avec la Belgique, à 180 km au sud-est du Canal anglais (mer Celtique), à 350 km au sud-est du Royaume-Uni. Avec une population de 2,3 millions d’habitants, elle est la ville la plus peuplée et la capitale de France.

Il fut un temps où le territoire était habité par le peuple gaulois Parisii. En l’an 52 avant notre ère, les Romains la renommèrent Lutèce. Elle devint Paris au IVe siècle.

Vers l’an 506-508, Paris devenait la capitale du royaume des Francs. À compter de l’an 751, Paris oubliée, abandonnée, décrépissait et disparaissait. Puis, en 990, une enceinte fut érigée au nord de la Seine dans laquelle les rois de France ont fixé leur résidence au Palais de la Cité. Depuis, Paris n’a cessé de grandir, de s’enrichir, de s’embellir.

En 1789, Paris fut aux prises avec la Révolution qui remit en question la monarchie au profit d’un système constitutionnel.

De nos jours, Paris est la ville lumière où abondent des visiteurs de partout.

Philadelphie
Philadelphie est située dans le nord-est des États-Unis, à 100 km de la côte atlantique et à 550 km au sud-ouest de Boston. Plus de 1,5 million de personnes résident dans cette ville.

Le nom provient des mots grecs philèin et adelphos qui signifient respectivement aimer et frère. Le tout se traduit élégamment par amour fraternel car à l’origine, on y prônait la liberté religieuse.

Elle a été fondée en 1682 et fut provisoirement la capitale des États-Unis de 1790 à 1799.

Benjamin Franklin est mort à Philadelphie en 1790.

Pope’s Creek
Pope’s Creek était une plantation de tabac et de blé située dans l’état de Virginie, à 80 km de route au sud-est de Mount Vernon. L’arrière-grand-père de George Washington s’y installa en 1657 et George Washington y est né 75 ans plus tard. De nos jours, l’endroit est un lieu de pèlerinage où sont exposés différents éléments de la vie du premier président des États-Unis et de ses ancêtres.
Potsdam
Potsdam est située ans le nord-est de l’Allemagne, à 40 km au sud-ouest de Berlin et à 580 km au nord-est de Francfort.

Les origines de la ville remonteraient au Xe siècle. À compter du XVIIIe siècle, elle accueillait la demeure du roi de Prusse ainsi que de sa suite et des militaires. Elle a par la suite été l’hôte de la propagande nazie en 1933. En 1945 ses bâtiments historiques ont été bombardés puis détruits.

De nos jours, Potsdam est une ville de 150 000 habitants avec de nombreux palais qui profite de la faune touristique de Berlin.

Frédéric II de Prusse, dit Frédéric le Grand est mort à Potsdam en 1786.

Rohrau
Rohrau est une petite ville de 1,5 mille habitants, située à l’extrémité est de l’Autriche, à 50 km à l’ouest de la frontière avec la Slovaquie, à 75 km au nord-ouest de la Hongrie, à 120 km au sud de la frontière avec la République tchèque et à 50 km au sud-est de Vienne.

Elle est connue pour avoir vu naître Joseph Haydn en 1732.

Rome
Rome est située au centre nord-sud de l’Italie, à 30 km à l’est de la mer Ligure, à 700 km au sud-est de la frontière avec la France, à 630 km au sud-est de la frontière avec la Suisse, à 650 km au sud-ouest de la frontière avec la Slovénie, à 500 km au sud-ouest de l’Autriche, à 200 km à l’ouest de la mer Adriatique et à 777 km au nord-ouest de la pointe sud du territoire italien.

La légende raconte que Rome a été fondée le -753-04-21 par Romulus, le frère jumeau de Rémus. Les archéologues ne démentent pas tout à fait cette histoire en mentionnant que les premiers occupants des terres romaines vivaient au 8e siècle et étaient bergers. Jusqu’à ce qu’elle devienne italienne en 1871, Rome était la capitale des États pontificaux (de l’Église). En 1871, elle devenait la capitale de l’Italie.

De nos jours, Rome se souvient de son histoire et la ressuscite en fouillant le sol pour y mettre à jour des monuments et édifices datant de son plus jeune âge. Ainsi le coeur récent de la ville continue de battre la mesure à côté de son passé ancestral.

Roosevelt, Theodore
Theodore Roosevelt (1858-1919)
Theodore Roosevelt est né à New York aux États-Unis le 1858-10-27 et mort le 1919-01-06 à Oyster Bay aux États-Unis. Il est issu d’une famille aristocratique d’origine hollandaise vivant de l’import-export.

Élu gouverneur de l’état de New York en 1898, il lutta contre la corruption. Il devint vice-président en 1900 et président des États-Unis le 4 mars de l’année suivante pour une durée de huit ans, jusqu’au 1909-03-04. Il s’est illustré à l’étranger en impliquant les intérêts des États-Unis aux Caraïbes et dans l’océan Pacifique.

Il est à l’origine de la rébellion qui a permis la construction du canal de Panama sous contrôle états-uniens. Il a soutenu les intérêts des États-Unis ailleurs dans le monde, faisant de son pays une sorte de gardien international.

En 1907, Roosevelt se prononça pour la stérilisation forcée des malades, chômeurs, pauvres, délinquants, handicapés ou prostituées pour empêcher toute descendance du même type :
« Je souhaiterais beaucoup que l’on empêchât entièrement les gens de catégorie inférieure de se reproduire, et quand la nature malfaisante de ces gens est suffisamment manifeste, des mesures devraient être prises en ce sens. Les criminels devraient être stérilisés et il devrait être interdit aux personnes faibles d’esprit d’avoir des descendants »

Il a reçu le Prix Nobel de la Paix en 1906.

Roosevelt était un combattant, ce qui fit dire au vice-président des États-Unis lors de son décès : «  Il a fallu que la mort le prenne durant son sommeil car autrement, il y aurait eu un combat. »

Saint-Dié
Saint-Dié-des-Vosges est une commune située dans le nord-est de la France, à moins de 100 km à l’ouest de la frontière avec l’Allemagne et à 430 km au sud-ouest de Paris.

Saint-Dié a un long passé historique qui a vu naître, notamment Jules Ferry ainsi que des documents ayant trait à la découverte de l’Amérique.

De nos jours, la ville est reconnue pour sa foire automnale de vente de marchandises à bas prix.

Salzbourg
Salzbourg est située dans le nord-ouest de l’Autriche, à 8 km au sud-est de la frontière avec l’Allemagne, à 170 km au sud-ouest de la frontière avec la République tchèque, à 200 km au nord-est de la frontière avec l’Italie, à 200 km au nord-ouest de la frontière avec la Slovanie, à 400 km à l’ouest de la frontière avec la Slovaquie, à 400 km au nord-ouest de la frontière avec la Hongrie et à 300 km au sud-ouest de Vienne.

Salzbourg fut d’abord habitée par les hommes de pierre du Néolithique, puis les Celtes et les Romains, avant de s’enrichir à compter du 7e siècle grâce au commerce du sel (Salz) qui était transporté sur la rivière Salzach et dont elle tirait un revenu grâce aux postes de péages érigés sur ses berges.

De l’an 739 jusqu’en 1803, Salzbourg fut gouvernée par des évêques et des princes-archevêques. Le 31 octobre 1731, les protestants furent expulsés de la ville. La majorité d’entre eux s’établirent en Prusse d’où leurs descendants ont été expulsés après la seconde Guerre mondiale.

Du temps de Mozart, Salzbourg était la capitale d’une principauté ecclésiastique d’Allemagne. C’est pourquoi Mozart était allemand plutôt qu’autrichien.

Santa Marta
Santa Marta a été fondée le 1525-07-29 en Colombie. Elle est la première ville construites par les Espagnols en Amérique du Sud.

Santa Marta est située dans la pointe qui grimpe vers le nord-ouest de la Colombie et qui baigne dans la mer des Caraïbes, tout juste à l’ouest du Venezuela.

Simón Bolivar est mort à Santa Marta en 1830.

Silésie
Région située dans le sud-ouest de la Pologne, à l’est de la République tchèque et au nord de la Slovaquie.

La Silésie a fait souvent l’objet de conquêtes au cours de son histoire pour avoir appartenu à plusieurs entités. À un moment donné polonaise, elle devint bohémienne en 1335, autrichienne en 1526 jusqu’à ce que Frédéric II l’annexe à la Prusse en 1742, allemande en 1871. Depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, elle a été partagée entre la Pologne, la République tchèque et l’Allemagne.

Steinbach
Steinbach est une ville de quelques de 10 000 habitants située à 16 km au nord-ouest de Francfort et à 430 km au nord-ouest de Munich en Allemagne.

À l’origine, les résidences de Steinbach ont été construites autour du puits qui fournissait l’eau aux résidents. De nos jours, le puits coule toujours. C’est une adorable fontaine et les résidents ont l’eau courante depuis 1954.

Friedrich Gulda est décédé à Steinbach en 2000.

Vienne
Capitale de l’Autriche, habitée par plus de 1,7 million de personnes, Vienne est en plein coeur de l’Europe centrale. Elle est située dans le nord-est de l’Autriche, à 67 km au nord-ouest de la frontière avec la Slovaquie, à moins de 80 km au nord-ouest de la frontière avec la Hongrie, à 80 km au sud de la frontière avec la République tchèque et à 260 km à l’est de la frontière avec l’Allemagne.

Le territoire viennois était occupé 500 ans avant notre ère. Vienne a un riche passé glorieux au cours duquel elle occupa plusieurs rôles importants dans la région. Du temps de Mozart, elle était la capitale du Saint-Empire romain germanique qui a existé du Xe siècle jusqu’au 6 août 1806.

Avant d’être une ville, Vienne était une rivière qui se jette encore dans le Danube. De nos jours, la ville a mis la rivière dans un tunnel que côtoient les cyclistes et piétons de l’endroit.

Vienne est avant tout la capitale de la musique. C’est là qu’ont vécu les compositeurs de musique parmi les plus grands de l’histoire de l’humanité. De grands bals se sont tenus à Vienne. De nobles seigneurs ont joué de la musique, l’ont apprise, interprétée. La musique fut longtemps souveraine à Vienne.

Voltaire
Voltaire, l’un des rares cas où le nom représente la personne, celle-là et pas l’autre. Il l’avait judicieusement choisi ce nom de Voltaire qui figurait sur son oeuvre Oedipe en 1718. Brillant cet Arouet. Son nom véritable était François-Marie Arouet. Il est né le 1694-11-21 à Paris et y est mort le 1778-05-30.

Cet écrivain philosophe a laissé des traces indélébiles de son passage sur notre planète.

L’homme a fortement influencé les courants de son époque qui en était une de lumière, de renouveau, de redéfinition des éléments fondamentaux de l’existence. N’eut été de pensées comme les siennes, nous en serions encore à croire que le bon Dieu est assis sur un nuage pour nous juger.

Pour une idée du personnage, voici quelques citations toujours d’actualité :

Voltaire (1694-1778)
  • Que répondre à un homme qui vous dit qu’il aime mieux obéir à Dieu qu’aux hommes, et qui, en conséquence, est sûr de mériter le ciel en vous égorgeant ?
  • Remarquez que les temps les plus superstitieux ont toujours été ceux des plus horribles crimes.
  • L’instant où nous naissons est un pas vers la mort.
  • C’est le propre des censures violentes d’accréditer les opinions qu’elles attaquent.

Au-delà de ces mots, il y a le contexte économique et international qui l’interpellaient. Ces deux commentaires portent sur la guerre pour les territoires canadiens :
« On plaint ce pauvre genre humain qui s’égorge dans notre continent à propos de quelques arpents de glace en Canada. », 1757
« Vous savez que ces deux nations sont en guerre pour quelques arpents de neige vers le Canada, et qu’elles dépensent pour cette belle guerre beaucoup plus que tout le Canada ne vaut. », 1757

Washington, George
George Washington est né à Pope’s Creek le 1732-02-22 et mort le 1799-12-14 à Mount Vernon en Virginie. Il est issu d’une riche famille de planteurs du sud des États-Unis.

De 1754 à 1763, lors de la guerre de Sept ans, Washington dut combattre les Français sur le sol aujourd’hui états-uniens. En 1759, il épousa une riche veuve de sa région. Près de 300 esclaves étaient à son service.

En 1775, il portait le titre de commandant en chef de l’armée continentale qui combattit les Britanniques en territoire états-uniens. À la fin de 1783, il démissionna de l’armée pour retourner à ses plantations. En 1787, il présidait à la rédaction de la Constitution des États-Unis et en devint président le 4 mars 1789 pour deux mandats jusqu’en mars 1797. Il retourna ensuite à son exploitation qu’il enrichit d’une distillerie de brandy.

George Washington (1732-1799)

George Washington a été le premier président des États-Unis de 1789 à 1797.

Son nom a été attribué à la capitale ainsi qu’à un état dissociés l’un de l’autre. Son visage figure sur les pièces de 25 sous et les billets d’un dollar. Plusieurs monuments ont été érigés en son honneur.

Weber
Fridolin Weber (1691-1754) était l’intendant d’un baron. Il eut trois enfants dont Joseph-Anton Weber, Franz-Anton Weber, musicien dont l’un des enfants fut le compositeur Carl-Maria von Weber (1786-1826) et Franz Fridolin Weber (1733-1779) qui prit pour épouse Cécilia Stamm (1727-1793).

Franz et Cécilia ont eu quatre enfants :

  • Josepha (1758-1819) qui a épousé le musicien Franz de Paula Hofer (1755–96) en 1788, puis le chanteur Sébastien Mayer (1773–1835) en 1797.
  • Aloysia (1761-1839) qui a épousé l’acteur et peintre amateur Joseph Lange (1751-1831) en 1780.
  • Constance (1762-1842) qui a épousé le maître de musique Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) en 1782, puis le diplomate et biographe danois Georg Nikolaus Nissen (1761-1826) en 1809, soit 18 ans après la mort de Mozart.
  • Sophie (1763-1843) qui a épousé le compositeur autrichien, ténor d’opéra et chef de chœur Jakob Haibel (1762-1826) en 1807.
Weimar
Weimar est une ville du centre-est de l’Allemagne, située à 200 km au nord-ouest de la République tchèque et à 400 km au nord de Munich. Plus de 65,5 milles personnes vivent à Weimar.

C’est là qu’a été conçue la république de Weimar (1919-1933). Elle figure également dans les registres de la constitution de l’histoire allemande.

Le mouvement d’art Bauhaus y a vu le jour en 1919. Plusieurs célébrités ont vécu à Weimar qui est reconnue par les grandes autorités de ce monde.

Le Ginkgo biloba est l’arbre fétiche de de Weimar.

Johann Wolfgang von Goethe est mort à Weimar en 1832.

 

Bibliographie