Une année dans la vie de Wolfgang Amadeus Mozart présentée par origaNo

Mozart en 1770

 
Vous désirez plutôt consulter la page « Mozart – Accueil » ?Voir →

Persona

Verona

Le 11 décembre 1769, Wolfgang et son père partaient à la conquête de l’italie. Âgé de 14 ans, Wolfgang était de moins en moins un jeune prodige et s’affirmait de plus en plus comme un compositeur talentueux désireux de créer des opéras.

Puisqu’au 18e siècle, l’opéra était italien ou n’était rien, c’était donc en territoire transalpin, en Italie, que père et fils se dirigeaient. Léopold envisageait également de tirer des bénéfices des talents de prodige de son fils.

Le 28 décembre 1770, ils arrivaient à Vérone où Wolfgang était déjà connu et apprécié.

Le 16 mars 1771, ils y revinrent au retour de leur voyage, toujours accueillis par leurs amis.


Mascara

À propos tout le monde se travestit en ce moment et, ce qui est fort commode, c’est que, lorsqu’on porte le masque sur son chapeau, on a le privilège de ne pas retirer celui-ci pour répondre aux saluts qui vous sont adressés. On n’appelle du reste jamais personne par son nom, on dit toujours : servitore umilissimo, giora Mascara. Cospetto di Bacco, ça pète du feu ! …

Portez-vous bien et aimez-moi toujours.


Amadeus

Gottlieb devient Amadeus

Un article sur Mozart paru dans la Gazette de Vérone traduisait en italien son prénom Gottlieb par Amadeus et cette traduction plut à Wolfgang qui décida de l’adopter.

 

Società

Venise

Venise, Francesco Guardi (1712–1793)

Du 10 février au 12 mars 1771, les Mozart visitaient Venise alors qu’ils étaient sur le chemin du retour de leur voyage de plus de 3 000 km. À l’allée, ils étaient passés par Mantoue. Toutes les obligations du voyage étant réalisées, c’est en touristes heureux qu’ils bénéficiaient des nombreux attraits de l’endroit. Deux semaines plus tard, le 28, ils étaient de retour chez-eux à Salzbourg.


Mantoue

Le 10 janvier 1770, ils avaient parcouru les 45 km de Vérone à Mantoue où ils arrivaient en début de soirée, à temps pour assister à la représentation d’un opéra de Hasse que Wolfgang commenta dans une lettre aux siens. Le 16 janvier, Wolfgang y donnait un spectacle (voir plus bas).

Événement particulier quelques jours plus tard, à Crémone où les Mozart assistaient à un second opéra de Hasse : La Clemenza di Tito. Le jeune homme ignorait alors qu’il produirait une version rajeunie de cet opéra deux décennies plus tard, — l’année même de sa mort.


Milan

La dernière Cène, Léonard de Vinci (1452-1519)

Le 23 janvier 1770 à midi, Wolfgang et son père foulaient le sol milanais. Leur hôte étant indisposé, ils eurent le loisir de sillonner les lieux en parfaits touristes. Le 3 février, ils assistaient à la répétition générale du nouvel opéra de Piccini avec qui ils se sont entretenus, au grand plaisir de Léopold.

Par la suite, ils ont rencontré le vénérable Giambattista Sammartini qui a vraiment apprécié le jeu de Wolfgang. Il s’était déplacé pour le voir et il l’a applaudit et embrassé. Ce n’était pas rien car ce monsieur âgé était un très grand de la musique qui commandait beaucoup de respect.

Le 18 octobre 1770, neuf mois plus tard, les Mozart étaient de retour à Milan où Wolfgang composa son opéra Mitridate, Re di Ponto qui fut présenté le lendemain de Noël. Les doigts du compositeur étaient douloureux à force d’écrire sa musique en si peu de temps. Mozart avait voulu la composer sur place, de sorte à créer des chants en accord avec les voix de ceux qui allaient les interpréter.

Le 29 décembre 1770, Léopold qualifiait la première représentation de l’opéra de son fils de « succès complet ». Wolfgang ou le Sgr Cavaliere filarmonico comme les Milanais l’appelaient en était sûrement très heureux.

Le 2 janvier 1771, Léopold écrivait que l’opéra de son fils « avait reçu un accueil des plus favorables ».

Au début de février 1771, ils quittaient Milan pour se diriger vers Venise.


Bologne

Vue de Bologne, John Ruskin (1819–1900)

Le 26 mars 1770, deux jours après leur arrivée à Bologne, Wolfgang réalisait une nouvelle prestation à laquelle étaient invités plusieurs personnes dont l’illustre Padre Martini qui s’était exceptionnellement déplacé pour voir le jeune homme à l’oeuvre. Il fut ébloui car il en parla en des termes élogieux et devint son ami.

Le 20 juillet de la même année, ils étaient de retour à Bologne pour l’été durant lequel Wolfgang a débuté la composition de son opéra Mitridate, Re di Ponto. Durant ce séjour, Wolfgang grandissait et sa voix muait. L’enfant devenait adulte avec une profonde recherche d’authenticité.

À tous les jours, les Mozart fréquentaient le Padre Martini qui leur faisait découvrir les deux tomes de son Histoire de la musique et donnait des leçons sur la composition des fugues à Wolfgang. Léopold lui offrit son École du violon.

Le 9 octobre 1770, le Padre obtint un titre de haute distinction à Mozart, comme en témoigna Léopold quelques jours plus tard :

L’Académie philharmonique vient de recevoir à l’unanimité Wolfgang dans sa société, et lui a délivré le diplôme d’académicien philharmonique.


Florence

Le 30 mars 1770, ils étaient à Florence où Mozart brilla dans la composition et l’exécution de fugues.

Ils y retrouvèrent le castrat Manzuoli qui avait enseigné le chant à Mozart, six ans plus tôt, en 1764. Wolfgang voulait qu’il chante dans son opéra Mitridate, Re di Ponto.

Wolfgang a fait la connaissance de Thomas Linley, un jeune homme du même âge que lui, fils de musicien comme lui, enfant prodige et compositeur. Ils sont devenus de grands amis et lorsque Wolfgang est parti, Thomas pleurait abondamment.

Je suis désolé de devoir partir dès vendredi pour arriver à Rome. Je voudrais que tu puisses voir Florence même, les environs et la situation de cette ville ! Tu dirais que c’est là qu’il faut vivre et mourir.


Rome

Apothéose de Romulus, Michel Faulte, 17e siècle

Le 11 avril 1770, les Mozart foulaient le sol de Rome, celui-là même de Rémus et Romulus, à temps pour la Semaine sainte. Lors de ce séjour, Wolfgang a transcrit de mémoire le fabuleux Miserere d’Allegri après l’avoir entendu à la chapelle Sixtine.

Wolfgang considérait que Rome plairait à sa soeur à cause de la beauté régulière de l’église Saint-Pierre et de tant d’autres choses.

Munis de lettres de recommandations, le père et le fils fréquentèrent les grandes familles nobles de l’endroit.

Le 8 juillet 1770, lors de leur voyage de retour, le pape Clément XIV a accordé à Wolfgang le titre de chevalier de l’Éperon d’Or. Quelques jours auparavant, on s’était même adressé à lui avec le titre de Signore Cavaliere, en blague, peut-être.


Naples

Vue de Naples, Claude Joseph Vernet (1714–1789)

Le 8 mai 1770, Wolfgang et Léopold mettaient le cap sur Naples, la ville de naissance de l’opéra. Ils furent séduits, intrigués et dégoûtés par la ville et le roi n’a pas eu l’heur d’impressionner le jeune compositeur :

Le roi est grossièrement élevé, comme les Napolitains. Il se tient, tout le temps que dure l’opéra, sur un tabouret afin d’avoir l’air un tant soit peu plus grand que la reine…

Wolfgang, 5 juin 1770

Émerveillés par les prouesses de Wolfgang au clavecin, les Napolitains ont cru un moment que cela était dû à la magie de la bague qu’il portait au petit doigt. Une fois la bague enlevée, le phénomène perdurait et les Napolitains ont dû admettre que le musicien était particulièrement doué.

 

Con Spirito

Faire

Mozart était à Naples lorsque sa plume lui soutirait ces mots :

Je suis encore de ceux qui veulent faire, jusqu’à ce que, à la fin, il n’y ait aucun moyen de faire.

Mozart à sa soeur, 19 mai 1770

L’opéra

Un compositeur est né

Depuis sa naissance dans la Toscane italienne, l’opéra qui alliait la musique au drame théâtral, s’était répandu dans le reste de l’Italie, en Allemagne, en France et en Angleterre.

Au XVIIIe siècle, les Français le parèrent d’un genre galant (rococo) où les mélodies s’accompagnaient d’accords et de trilles courts, propices à la danse ; les Italiens avaient délaissé le drame musical pour les arias des castrats alors que l’Allemagne privilégiait l’expression sentimentale des pièces plus longues tel la sonate et le concerto.

Dans cette perspective, le jeune Mozart qui délaissait son statut de virtuose pour s’affirmer en tant que compositeur, étudia différentes formes musicales, littéraires et théâtrales.

Peu à peu, il les combina en une oeuvre où voix et instruments s’harmonisent à l’intrigue et aux personnages en exploitant toutes leurs tonalités. Dramatique, sérieuse, fantaisiste, philosophique, sacrée, complexe, vaste et articulée, son oeuvre suscite un intérêt soutenu et toujours grandissant.

In Diretta

Concert de Mantoue

Voici le programme du concert que Mozart donna à Mantoue le 16 janvier 1770 :

  1. Symphonie de Mozart
  2. Concerto de clavecin déchiffré par lui à première vue
  3. Air d’un maître italien
  4. Sonate de clavecin déchiffrée par Mozart avec des variations de son cru et répétée ensuite dans un autre ton
  5. Concerto de violon d’un autre maître
  6. Air improvisé et chanté par Mozart, avec l’accompagnement exécuté au clavecin sur des paroles qu’on venait de faire expressément pour lui
  7. Autre sonate de clavecin composée et exécutée par Mozart sur un motif musical que lui avait proposé, à l’improviste, le premier violon
  8. Air d’un autre maître
  9. Concerto de hautbois d’un autre maître
  10. Fugue composée et exécutée par Mozart au clavecin sur un thème présenté à première vue
  11. Symphonie composée par Mozart sur une seule partie de violon qui lui était soumise, et réalisée par lui au clavecin
  12. Duo chanté par des artistes locaux
  13. Trio où Mozart a déchiffré la partie de violon
  14. Symphonie finale de Mozart


Thomas Linley le jeune

Ci-contre, un extrait du Cantique de Moïse de Thomas Linley le jeune. Le texte accompagnant la vidéo exprime à peu près ceci :
« La vague s’est refermée au-dessus des têtes des guerriers, qui ont coulé comme des pierres sans vie, sont disparues, mortes. »

Vous êtes invités à lire le texte complet de la vidéo qui décrit avec des mots choisis ce qu’on entend et qui est en quelque sorte, prémonitoire à la mort prématurée du jeune compositeur.

 


Miserere

Ci-dessous, le célèbre Miserere (Pitié) interprété par Andrea Bocelli et Zucchero.

Tu as peut-être déjà entendu parler du Miserere de Rome, tellement célèbre, et qui est estimé à un tel prix qu’il est expressément défendu sous peine d’excommunication aux musiciens de la chapelle d’en sortir une partition hors de la chapelle, de le copier ou de le communiquer à qui que ce soit. Or nous le possédons déjà. Wolfgang l’a déjà écrit et …


Mozart et Racine

À Milan, le lendemain de Noël 1770, Wolfgang, un adolescent de quatorze ans présentait son second opéra, Mitridate, re di Ponto, K. 87 (74a) (Mithridate, roi du Pont), basé sur une tragédie de Racine.

Le jeune Salzbourgeois a composé plus d’une vingtaine de pièces durant cette année 1770.

Ci-contre, un extrait d’un enregistrement LIVE à Salzbourg le 1971-08-25 par l’orchestre Mozarteum de Salzbourg. Il s’agit de l’acte II Se viver non degg’io (Si je ne dois pas continuer à vivre).

 

Lexique

Allegri, Gregorio
Gregorio Allegri est né en 1582 à Rome où il mourut le 1652-02-17. Gregorio fut prêtre, poète et compositeur. D’abord intéressé par le chant, il s’est tourné vers la composition à l’âge de 14 ans.

Devenu prêtre, il a composé plusieurs pièces de musique religieuse. En 1629, il oeuvrait dans le choeur de la chapelle Sixtine à Rome ou il devint maître de chapelle en 1650. Il était alors âgé de 68 ans.

Il est l’auteur de plusieurs oeuvres dont le célèbre Miserere qui continue de s’adresser aux âmes plus de quatre siècles après sa création.

Gregorio Allegri (1582-1652)
Amadeus
À compter de ce jour, Mozart adopta la version italienne de son prénom : Amadeus qui signifie Aimé des dieux. En effet, son prénom allemand Gottlieb signifie aimé des dieux car Gottlieb est la concaténation de (die) Götter et de lieben qui signifient respectivement (les) dieux et aiment, ou en italien (gli) dèi amano. D’où l’origine d’Amadeus, celui qui est aimé des dieux.
Bari
Bari est située dans le sud de l’Italie, sur la côte adriatique (est), à moins de 300 km à l’est de Naples sur la côte ouest et à 474 km au sud-est de Rome.

Au IIIe siècle avant notre ère, les Romains avaient construit la ville de Barium sur un territoire potentiellement habité par une communauté. La ville fut saccagée en 669. Elle fut par la suite prise et reprise par différentes armées jusqu’en 1813 où elle connut un essor considérable. Bombardée lors de la Seconde Guerre mondiale, elle a poursuivi sa croissance par la suite pour devenir, de nos jours, une ville qui abrite plus de 320 000 personnes et qui se rappelle de Piccini, né à Bari en 1728.

Bath
Bath est située dans le sud-ouest du Royaume-Uni, à 160 km à l’ouest de Londres et à 40 km du canal Bristol qui se déverse dans la mer Celtique. Moins de 85 000 habitants y ont élu domicile.

En l’an 60 avant notre ère, les Romains y avaient établi la ville d’Aquae Sulis (Eaux de Sulis). Il s’agissait d’un spa qui a assuré la popularité de l’endroit. Les constructions romaines existent encore de nos jours de même que les nombreux édifices et structures qui en ont jalonné l’histoire.

Thomas Linley le Jeune est né à Bath en 1756.

Bergedorf
Bergedorf est située dans le centre-nord de l’Allemagne, à 120 km au sud-est de la mer du Nord, à moins de 200 km au sud de la frontière avec le Danemark, à 90 km au sud-ouest de la mer Baltique et à 800 km au nord de Munich.

Bergedorf existait déjà en 1275. Elle fut partagée en quatre parties en 1296, rassemblée par la suite pour être décomposée de nouveau et ainsi de suite. En 1861, Bergedorf émettait ses propres timbres qui intéressent les philatélistes, étant donné leurs importances relatives.

De nos jours, Bergedorf abrite une population de plus de 121 000 personnes et est devenue un arrondissement de la ville de Hambourg.

Johann Adolf Hasse est né à Bergedorf en 1699.

Bologne
Bologne est située à 200 km à l’est de la mer Ligure sur la côte ouest de l’Italie, à 400 km à l’est de la frontière avec la France, à 300 km au sud de la Suisse et de l’Autriche, à 100 km à l’ouest de la mer Adriatique sur la côte est de l’Italie, à 220 km au sud-est de Milan, à 155 km au sud-est de Crémone, à 110 km au nord de Florence et à 380 km au nord-ouest de Rome en Italie.

En l’an 88 avant notre ère, la ville était constituée de rues rectilignes et orthogonales avec six rues orientées nord-sud et huit rues perpendiculaires. On y trouvait plusieurs bâtiments populaires tels temples, théâtres, termes ainsi qu’une arène.

En 1294, Bologne figurait parmi les cinq villes les plus riches d’Italie et parmi les dix villes les plus peuplées d’Europe. Elle est complètement italienne depuis 1859.

Elle abrite sur ses terres la plus ancienne université occidentale fondée en 1088. Elle est reconnue pour sa culture, ses tuiles en terre cuite, sa cuisine, ses couvents et ses édifices historiques.

 

 

Clément XIV
Giovanni Vincenzo Antonio (1705-1774)
Giovanni Vincenzo Antonio est né le 1705-10-31 à Santarcangelo di Romagna et mort le 1774-09-22 à Rome. Il est devenu pape sous le nom de Clément XIV le 1769-05-19 et le resta jusqu’à sa mort en 1774.

Clément XIV a ennobli le jeune Mozart alors âgé de 14 ans en le faisant chevalier. Il semble que le pape ait été impressionné de voir ce jeune homme transcrire de mémoire après l’avoir entendu une seule fois le fameux Miserere que nul ne devait copier, sous peine d’excommunication.

Crémone
Crémone est à mi-chemin entre les côtes est et ouest dans le nord de l’Italie. Elle est située à 222 km au sud-ouest de Venise et à 70 km à l’ouest de Mantoue, à 155 km au nord-ouest de Bologne et à 520 km au nord-ouest de Rome.

Crémone fut romaine au IIIe siècle. C’est là que fut inventé le violon au 16e siècle et que fut créé le célèbre violon Stradivarius un siècle plus tard.

Plusieurs grands artistes sont nés à Crémone. On y trouve également de nombreux musées de même que des vestiges archéologiques.

Erasbach
Erasbach ou Berching est une jolie ville médiévale de plus de 8 000 habitants, située dans le sud-est de l’Allemagne, à 120 km au nord de Munich. L’endroit a été habité 5 000 ans avant notre ère.

Le compositeur Gluck y a vu le jour en 1714.

Florence
Florence est située au centre-nord de l’Italie, à 360 km au sud de la Frontière avec la Suisse, à 400 km à l’est de la frontière avec la France, à 100 km à l’est de la mer Ligure, à 150 km à l’ouest de la mer Adriatique, à 110 km au sud de Bologne et à 300 km au nord-ouest de Rome.

Florence a été fondée en 59 avant notre ère. De nombreux artistes y ont vécu et ont fait d’elle un joyau des arts et de l’architecture. Plusieurs monuments, châteaux, musées, églises, sculptures, tableaux, constituent la richesse de cette ville qui a abrité des artistes parmi les plus grands.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, tous ses ponts furent détruits, à l’exception du Ponte Vecchio qui était (par chance) trop étroit pour permettre le passage aux chars d’assaut. Ce pont a la particularité d’héberger des édifices commerciaux de part et d’autre de la voie principale ainsi qu’un passage protégé et couvert au deuxième étage, que les nobles du temps empruntaient pour traverser le fleuve à l’abri des regards et sans escorte.

Gênes
Gênes est située dans le nord-ouest de l’Italie, sur la côte ligurienne (côté Méditerranée), au creux de l’aisselle de la péninsule italienne, à 175 km à l’est de la frontière avec la France, à 150 km au sud de Milan et à 505 km au nord-ouest de Rome.

Plus de 600 000 habitants se partagent le territoire de Gênes. Son histoire est très ancienne, depuis l’antiquité jusqu’à ce jour, en passant par l’époque où elle fut une république, où elle était réputée pour ses commerces, ses flottes, ses batailles victorieuses et aussi ses défaites moins élogieuses.

Suite aux croisades, Gênes a connu un essor considérable et était très puissante de 1284 à 1381. Un obus largué sans exploser sur le dôme de la cathédrale de San Lorenzo lors de la Seconde Guerre mondiale fut perçu comme un signe de la protection divine et repose bien en vue sur un piedestal à l’intérieur de la cathédrale.

Elle a aussi vu mourir Giusto Fernando Tenducci en 1790.

Giora Mascara
D’après nos recherches, giora Mascara signifierait la journée du Masque. En italien, gior signifie jour. En espagnol, Mascara signifie masque.
Gluck, Christoph Willibald Ritter von
Christoph Willibald Ritter von Gluck est né le 1714-07-02 à Erasbach, dans le sud-est de l’Allemagne. Il est mort à Vienne en Autriche le 1787-11-15. Célèbre compositeur d’opéra, il fut à l’origine de la querelle entre les Gluckistes (réforme de l’opéra dans lequel, entre autres, le drame devient plus réel, moins figé) et les Piccinistes (associés au traditionnel opéra italien).

Gluck est reconnu comme l’un des illustres représentants de la musique classique allemande. Visitez notre page sur Mozart en 1762 pour une présentation plus élaborée de ce compositeur.

Christoph Willibald Gluck (1714-1785)

Il se maria en 1750 avec une riche demoiselle âgée de 18 ans avec qui il ne conçut pas d’enfant. Après un séjour de quatre ans en France où il était le protégé de la reine, Gluck revint à Vienne en 1779 où sa flamme de compositeur s’est lentement éteinte jusqu’à son dernier jour.

Grimsthorpe
Grimsthorpe est un hameau situé à 150 km au nord de Londres au Royaume-Uni. On y trouve des agriculteurs et des employés du château de l’endroit. Le château aurait été construit vers 1140 et a connu des aménagements depuis.

Thomas Linley le Jeune est mort noyé en 1778 dans le lac privé du château.

Hambourg
Hambourg est une ville située dans le centre-nord de l’Allemagne, à 110 km au sud-est de la mer du Nord, à 160 km au sud de la frontière danoise, à 80 km au sud-ouest de la mer Baltique et à 800 km au nord de Munich. Hambourg est la 2e plus grande ville d’Allemagne.

C’est à Hambourg que fut inventé le célèbre hamburger dont le nom provient du nom de la ville en allemand. C’est pourquoi les citadins de Hambourg sont des Hamburgers (en allemand). Le hamburger aurait navigué avec les immigrants d’Allemagne vers les États-Unis au XIXe siècle. De toute évidence, le mets fut apprécié. Le nom a été traduit en français par hambourgeois.

Johann Adolf Hasse est né en 1699 à Bergedorf qui est devenu un arrondissement de la ville de Hambourg.

Hasse, Johann Adolf
Johann Adolf Hasse (1699-1783)
Johann Adolf Hasse est un compositeur allemand né à Bergedorf en Allemagne le 1699-03-25 et mort à Venise le 1783-12-23.

Il débuta sa carrière de compositeur d’opéras en 1723 et poursuivit sa formation en Italie l’année suivante où il devint célèbre à compter de 1726. Hasse est l’auteur d’une centaine d’opéras et ses oeuvres figuraient au programme de Wolfgang alors qu’il étudiait la composition en 1767, au retour de leur tournée européenne.

Les Mozart avaient assisté à son opéra Partenope la même année et Léopold avait peu apprécié. En 1768, Wolfgang se produisait chez Hasse.

En 1770, Hasse présentait son dernier opéra à Milan alors que le 26 décembre de la même année, le premier opéra-séria Mitridate de Mozart était aussi exécuté à Milan. Hasse aurait alors affirmé : « ce jeune homme nous fera tous oublier ». Nul doute qu’il disait vrai.

La Ferté-Milon
La Ferté-Milon est une commune située à 90 km au nord-est de Paris en France et à moins de 200 km à l’ouest de la frontière avec la Belgique.

Une statue de Jean Racine enfant a fière allure à l’extrémité d’une petite rue de La Ferté-Milon. Jean Racine prend aussi la pose d’un jeune grec adossé à un bâtiment historique face à la rivière dans laquelle plusieurs ragondins (mammifères rongeurs aquatiques semblables au castor) auraient établi leurs résidences.

Jean Racine est né à La Ferté-Milon en 1639.

Linley, Thomas dit le jeune
Thomas Linley le jeune est né le 1756-05-07 à Bath au Royaume-Uni et est mort noyé le 1778-08-11 au château de Grimsthorpe au Royaume-Uni.

Tout comme Mozart, Linley était un enfant prodige et le fils d’un compositeur. Ils étaient nés la même année. En 1784, Mozart dira de lui qu’il était un véritable génie. 

À 7 ans, Linley se produisait en spectacle. En 1768, il étudiait le violon en Italie où il rencontra Wolfgang. L’Italie se souviendra de ces deux jeunes prodiges de 14 ans.

En 1809, plusieurs de ses compositions écrites ont péri par le feu.

Thomas Linley le jeune (1756-1778) 

On le dit maître de la mélodie, du contrepoint et doué d’imagination musicale. Il est l’auteur de sonates, de concertos, d’oeuvres pour chorales, d’opéras. Il a également laissé sa trace musicale auprès de ses proches musiciens.

Âgé de 22 ans, le compositeur fut victime d’un accident et s’est noyé avec sa soeur Marie lors d’une funeste promenade en bateau. Sa mort a été qualifiée de tragédie pour la musique anglaise. 

Londres
Autrefois, il y a très longtemps, Londres était en Angleterre (le sud-est de la grosse île). En 1707, Londres était aussi en Grande-Bretagne (la grosse île). Depuis 1901, Londres est également au Royaume-Uni qui comprend la Grande-Bretagne et l’Irlande du Nord (le nord de la petite île). Les 62,7 millions de gens qui vivent au Royaume-Uni sont tous des Britanniques. Londres est la ville la plus grande et la capitale de ces territoires géographiques et politiques.

Londres est située dans le sud-est de la Grande-Bretagne (au Royaume-Uni), à 90 km de la rive sud de l’île qui baigne dans le canal anglais, à 70 km à l’ouest de la côte qui baigne dans la mer du nord, à 205 km du canal de Bristol sur le flanc ouest de l’île et à plus de 1 000 km de la côte nord de l’île.

Elle fut créée vers le deuxième siècle par les Romains qui l’avaient baptisée Londinium et ceinturée d’un mur de trois kilomètres. Elle devint la ville la plus peuplée au monde au XIXe siècle et demeure un centre d’intérêts à plusieurs points de vue.

Fait particulier, les marées ont une influence sur le fleuve Tamise qui traverse la ville en zigzaguant de l’ouest vers l’est.

Solidement ancrée dans la tour située au siège du parlement britannique à Londres depuis le 31 mai 1859, l’horloge Big Ben signale les heures avec une cloche de 13,5 tonnes dont la fêlure lui confère une tonalité distincte. L’air du carillon a été repris dans plusieurs appareils d’usage courant en Occident.

Mantoue
Mantoue est située dans le nord-est de l’Italie, à 230 km à l’est de la mer Ligure sur la côte ouest de la péninsule italienne, à 400 km à l’est de la frontière avec la France, à 230 km au sud-est de la Suisse, à 250 km au sud de la frontière avec l’Autriche, à 150 km à l’ouest de la mer Adriatique, à 240 km au nord-est de la mer Méditerranée, à 45 km au sud-ouest de Vérone, à 70 km à l’est de Crémone et à 500 km au nord-est de Rome.

Autrichienne à compter de 1785, Mantoue fut prise par la France en 1797, rendue à l’Autriche en 1814 et devint italienne en 1866.

Au XIIe siècle, on voulut fortifier la ville en l’isolant à l’intérieur des quatre lacs artificiels Supérieur, du Milieu, Inférieur et Paiolo qui étaient franchis par des ponts dont deux subsistent à notre époque. Au XVIIe siècle, le lac Paiolo fut asséché et jamais rempli, faisant de Mantoue une presqu’île, telle qu’on peut la voir de nos jours.

Manzuoli, Giovanni
Giovanni Manzuoli (1712–ap.1790)
Giovanni Manzuoli est né le 1712-06-22 à Florence en Italie et y est probablement mort après 1790. Il était chanteur d’opéra soprano d’abord puis contralto (castrat). On le dit aussi célèbre que Farinelli (1705-1782). Au cours de sa longue carrière, Manzuoli a chanté sur les planches d’Italie, d’Espagne, du Portugal, d’Allemagne.

En 1764, il était à Londres où se trouvait son ami Tenducci. C’est lors de ce voyage que Wolfgang a fait sa connaissance. Ils se revirent à Florence en avril 1770.

Il est retourné en Italie en 1765. En 1790, il se serait produit dans un rôle en Toscane.
(Bio de Manzuoli basée sur une traduction de textes en italien : Treccan1.it.)

Martini, Padre
Giovanni Battista Martini ou Padre Martini est né le 1706-04-24 à Bologne en Italie et y est mort le 1784-08-03. Il fut mathématicien, historien de la musique, compositeur, contrapuntiste et sa renommée s’étendait à travers l’Europe.

Martini était le fils d’un violoniste qui lui a enseigné son art dès son tout jeune âge. Il est entré au couvent en 1721 et s’est consacré à l’étude de la philosophie et de la musique. Il a eu accès à une somme considérable de documents et sa bibliothèque était imposante. La musique étant innée chez lui, Martini a continué à jouer tout en créant des oeuvres littéraires et en enseignant. Il fut et demeure le meilleur théoricien abstrait du contrepoint de tous les temps.

Giovanni Battista Martini (1706-1784)

Il fut également le maître de célèbres compositeurs et il a livré quelques-uns de ses secrets à Wolfgang lors du séjour des Mozart à Bologne en août et septembre 1770.

Il est entre autres l’auteur de l’Histoire de la musique de même que du traité du contrepoint. Il a composé des oratorios, sonates, opéras, messe, Requiem.

Bref, Martini fut un grand parmi les plus grands.

Milan
Milan est située dans le nord de l’Italie, à 150 km au nord de la mer Ligure, à 250 km à l’est de la France, à 60 km au sud de la Suisse, à 400 km au sud-ouest de l’Autriche, à 300 km à l’ouest de la mer Adriatique sur la côte est italienne, à 220 km au nord-ouest de Bologne, à 280 km à l’ouest de Venise et à à 600 km au nord-ouest de Rome.

Elle fut annexée à l’Autriche de 1714 à 1797 et de 1815 à 1859. Elle est italienne depuis 1862. C’est à Milan que se trouve l’un des plus importants théâtres d’opéra au monde, la fameuse Scala, édifiée en 1778.

Milan fut la capitale de l’Empire romain d’Occident de l’an 286 à 402. En l’an 313, y fut promulgué l’édit de Milan qui légalisait le culte chrétien.

En 1386, débutait la construction de la troisième plus grande église au monde et la deuxième plus grande cathédrale gothique après celle de Rome, le Dôme de Milan qui en est devenu l’emblème.

Miserere
Le Miserere (Pitié) a été composé en 1638 par Gregorio Allegri. L’oeuvre est basée sur l’histoire d’un roi qui demande pardon après avoir séduit et mis enceinte la femme d’un de ses officiers et ordonné de tuer son mari. Lorsque le roi fut accusé de son crime par un sage, il demanda grâce par ces mots du Miserere : « Pitié pour moi, Seigneur, dans ton amour, selon ta grande miséricorde, efface mon péché. Lave-moi tout entier de ma faute, purifie-moi de mon offense. … »

Le Miserere est écrit pour deux choeurs, dans le style polyphonique. On croirait entendre des anges nous interpeller lorsqu’on l’écoute.

L’oeuvre est toujours chantée annuellement à la chapelle Sixtine.

Avant que Mozart ne l’entende, ce trésor devait absolument demeurer sur place et n’en jamais sortir sous peine d’excommunication. C’était avant Amadeus, l’aimé des dieux, bien entendu car Wolfgang a pu le transcrire de mémoire, après l’avoir entendu à la chapelle Sixtine.

Mozart, famille
La famille Mozart était composée de quatre personnes :

Famille Mozart
  • Maria-Anna-Walburga-Ignatia ou Nannerl (1751-1829), la soeur de Wolfgang.
  • Johannes Chrysostomus Wolfgangus Theophilus (1756-1791), Wolfgang.
  • Anna Maria Pertl Mozart (1720-1778), la mère de Wolfgang.
  • Johann-Georg-Léopold Mozart (1719-1787), le père de Wolfgang.

Consultez leurs biographies sur notre page Mozart en 1756.

Munich
Munich est située dans le sud-est de l’Allemagne, à 210 km au sud-ouest de la frontière avec la République tchèque, à 75 km au nord-ouest et à 110 km à l’ouest de la frontière avec l’Autriche.

Au VIIIe siècle, une communauté de moines (Mönchen) s’était établie sur les lieux. En 1158, la ville était fondée et a conservé l’image du moine dans ses armoiries. C’est à compter du XVIIe siècle que Munich a connu son essor.

En juin 1942, un groupe de résistants allemands ont créé le mouvement La Rose blanche (Die Weiße Rose) qui avait pour objectif de résister au nazisme. Ils ont été arrêtés et exécutés l’année suivante.

Après les destructions massives de la Seconde Guerre mondiale, Munich s’est développée rapidement en concentrant ses efforts dans la nouvelle technologie. Elle est aujourd’hui une métropole industrielle et commerciale, la troisième ville en importante en Allemagne où 1,4 million de personnes résident.

Naples
Naples est située le long de la côte ouest italienne, à 230 km au sud-est de Rome et à 22 km au nord-ouest du Vésuve. Plus d’un million de Napolitains y vivent.

Son histoire remonte au VIIIe siècle avant notre ère où ses terres étaient habitées par des fermiers grecs. Ils la nommaient Neapolis (Νεάπολις) qui signifie nouvelle ville. Elle fut napolitaine durant 600 ans. Une fois italienne en 1860, peut-être à bout de souffle, qui sait ? Naples déclina. Si on se fie aux commentaires de Léopold, son déclin avait commencé bien avant. Mais bon, laissons les historiens en débattre.

Les sous-sols napolitains révèlent sa tendre enfance où les Grecs y vivaient, où les Romains y ont fait circuler leurs aqueducs et plus récemment, les abris de fortune ayant servi lors de la Seconde guerre mondiale.

Paris
Paris est située dans le nord-est de la France, à 200 km au sud-ouest de la frontière avec la Belgique, à 180 km au sud-est du Canal anglais (mer Celtique), à 350 km au sud-est du Royaume-Uni. Avec une population de 2,3 millions d’habitants, elle est la ville la plus peuplée et la capitale de France.

Il fut un temps où le territoire était habité par le peuple gaulois Parisii. En l’an 52 avant notre ère, les Romains la renommèrent Lutèce. Elle devint Paris au IVe siècle.

Vers l’an 506-508, Paris devenait la capitale du royaume des Francs. À compter de l’an 751, Paris oubliée, abandonnée, décrépissait et disparaissait. Puis, en 990, une enceinte fut érigée au nord de la Seine dans laquelle les rois de France ont fixé leur résidence au Palais de la Cité. Depuis, Paris n’a cessé de grandir, de s’enrichir, de s’embellir.

En 1789, Paris fut aux prises avec la Révolution qui remit en question la monarchie au profit d’un système constitutionnel.

De nos jours, Paris est la ville lumière où abondent des visiteurs de partout.

Piccini, Nicola
Nicola Piccini (1728–1800)
Nicola Piccini (ou Niccolò Vito Piccinni) fut un célèbre compositeur italien né à Bari en Italie le 16 juin 1728 et mort à Paris le 7 mai 1800.

Il a composé son premier opéra en 1754. Il est l’auteur de plusieurs oeuvres lyriques et d’opéras. Il fut professeur de chant de la reine de France en 1776 et deux ans plus tard, il composait son premier opéra français Roland qui lui apporta une renommée importante.

Piccini est à l’origine de la querelle entre les Gluckistes (réforme de l’opéra préconisée par Gluck, dans lequel, entre autres, le drame devient plus réel, moins figé) et les Piccinistes (associés au traditionnel opéra italien). Cette querelle qui existait déjà lors de la visite des Mozart à Paris en 1762 ne semble pas avoir transformé de quelque manière que ce soit l’univers mozartien.

Racine, Jean
Jean Racine est né le 1639-12-22 à La Ferté-Milon et mort le 1699-04-21 à Paris. Il est l’auteur de grandes tragédies classiques et indémodables.

Orphelin à trois ans, il a étudié la littérature et la religion à fond, avant de se consacrer à l’écriture pour le théâtre où il a connu un premier succès en 1665 avec sa pièce Alexandre le Grand. Ce fut le début d’une glorieuse carrière au cours de laquelle les grands nobles d’alors ont appris à le connaître, à l’apprécier et à l’admirer.

Jean Racine (1639-1699)

La majorité de ses pièces représentent des tragédies grecques dans lesquelles il a su agréablement orchestrer l’histoire à sa poésie, courbant quelque peu la réalité à des besoins littéraires.

Suite à l’immense succès de sa pièce Phèdre en 1674, Racine devint historiographe du roi durant 15 ans au terme desquels, il fut nommé Gentilhomme ordinaire de la Maison du Roi.

Rome
Rome est située au centre nord-sud de l’Italie, à 30 km à l’est de la mer Ligure, à 700 km au sud-est de la frontière avec la France, à 630 km au sud-est de la frontière avec la Suisse, à 650 km au sud-ouest de la frontière avec la Slovénie, à 500 km au sud-ouest de l’Autriche, à 200 km à l’ouest de la mer Adriatique et à 777 km au nord-ouest de la pointe sud du territoire italien.

La légende raconte que Rome a été fondée le -753-04-21 par Romulus, le frère jumeau de Rémus. Les archéologues ne démentent pas tout à fait cette histoire en mentionnant que les premiers occupants des terres romaines vivaient au 8e siècle et étaient bergers. Jusqu’à ce qu’elle devienne italienne en 1871, Rome était la capitale des États pontificaux (de l’Église). En 1871, elle devenait la capitale de l’Italie.

De nos jours, Rome se souvient de son histoire et la ressuscite en fouillant le sol pour y mettre à jour des monuments et édifices datant de son plus jeune âge. Ainsi le coeur récent de la ville continue de battre la mesure à côté de son passé ancestral.

Salzbourg
Salzbourg est située dans le nord-ouest de l’Autriche, à 8 km au sud-est de la frontière avec l’Allemagne, à 170 km au sud-ouest de la frontière avec la République tchèque, à 200 km au nord-est de la frontière avec l’Italie, à 200 km au nord-ouest de la frontière avec la Slovanie, à 400 km à l’ouest de la frontière avec la Slovaquie, à 400 km au nord-ouest de la frontière avec la Hongrie et à 300 km au sud-ouest de Vienne.

Salzbourg fut d’abord habitée par les hommes de pierre du Néolithique, puis les Celtes et les Romains, avant de s’enrichir à compter du 7e siècle grâce au commerce du sel (Salz) qui était transporté sur la rivière Salzach et dont elle tirait un revenu grâce aux postes de péages érigés sur ses berges.

De l’an 739 jusqu’en 1803, Salzbourg fut gouvernée par des évêques et des princes-archevêques. Le 31 octobre 1731, les protestants furent expulsés de la ville. La majorité d’entre eux s’établirent en Prusse d’où leurs descendants ont été expulsés après la seconde Guerre mondiale.

Du temps de Mozart, Salzbourg était la capitale d’une principauté ecclésiastique d’Allemagne. C’est pourquoi Mozart était allemand plutôt qu’autrichien.

Sammartini, Giambattista
Giambattista Sammartini (1700/01-1775)
Giovanni Battista Sammartini est un compositeur italien, né en 1700 (ou 1701) à Milan en Italie et y est mort le 1775-01-15.

Organiste, maître de chapelle, professeur, il enseigna à Gluck de 1737 à 1741. Il fut un très grand, sinon le plus grand, symphoniste italien de son siècle et l’un des créateurs du style classique.

Il est l’auteur de plusieurs pièces musicales dont les oeuvres originales ont disparu. Certaines d’entre elles auraient été attribuées à d’autres compositeurs.

Lorsque Wolfgang l’a rencontré, Sammartini était âgé de soixante-dix ans et il était déjà reconnu pour tous ses mérites.

Santarcangelo di Romagna
Santarcangelo di Romagna est une ville de 21 000 habitants, située dans le nord-est de l’Italie le long de la mer Adriatique, à 250 km au sud de Venise par les routes, à 100 km au sud-est de Bologne et à 400 km au nord est de Rome.

Des bâtiments et rues d’origine médiévale confèrent à l’endroit un coup d’oeil des plus chaleureux.

Santarcangelo di Romagna est le berceau du pape Clément XIV.

Sienne
Sienne est située à une centaine de km à l’est de la mer Ligure, à 300 km au sud-est de Gênes et à 230 km au nord-ouest de Rome en Italie. Plus de 54 milles personnes y demeurent.

Sienne est une ancienne colonie romaine nommée Colonia Julia Sanea. Elle fut la rivale de Florence au XIIIe siècle dans un conflit où elle privilégiait la politique de l’empereur plutôt que celle du pape. Elle dut abdiquer et rentrer dans les rangs en 1270. La décadence et la peste de 1348 lui infligèrent bien des maux. Après quoi, son destin fut contrôlé par les puissances dirigeantes du moment.

Le patrimoine artistique en peinture, en architecture, religieux et en sciences lui procure la célébrité.

C’est de son sol que provient le pigment original terre de Sienne si cher aux peintres de tous temps.

Giusto Fernando Tenducci y a vu le jour pour la première fois.

Tenducci, Giusto Fernando
Giusto Fernando Tenducci est né vers 1736 à Sienne en Italie et mort à Gênes en Italie le 1790-01-25.

Tenducci fut un chanteur d’opéra soprano (castrat) et compositeur. Il a débuté sa carrière en 1753 en Italie et l’a poursuivie à Londres à compter de 1758 où il était apprécié par la royauté.

Il a appris le chant à Wolfgang à Paris en 1777-1778 qui lui a dédié un concert aria K. 315b.

Il est retourné en Italie quelques mois seulement avant de mourir.

Giusto Fernando Tenducci (1736-1790) 
Venise
La célèbre Cité des Doges, la Sérénissime est de nos jours, située dans le nord-est de l’Italie, à 280 km à l’est de Milan, à 150 km au sud de la frontière avec l’Autriche, à 450 km au sud-est de Salzbourg, à 230 km au sud-ouest de la frontière avec la Slovénie et à 530 km au nord-est de Rome.

On l’associe aux gondoles sur les canaux naviguant entre des bâtiments émergés de l’eau, aux pigeons virevoltant sur la place Saint-Marc.

Naguère, il y a des siècles de cela, les habitants de la région se réfugièrent dans ses marais afin d’échapper aux envahisseurs. Plus tard, elle s’enrichit grâce au commerce et à la culture. Au 18e siècle, on lui reconnaissait une élégance et un raffinement propres à influencer l’art du temps.

Venise est italienne depuis 1866.

Vérone
Ville du nord de l’Italie située à 460 km au sud-ouest de Salzbourg, à 115 km à l’ouest de Venise, à 45 km au nord-est de Mantoue et à 510 km au nord-est de Rome.

Vérone conserve de nombreux édifices et monuments historiques, notamment une arène où se sont tenus des combats de gladiateurs. Ce qui retient davantage le regard, par contre, c’est la beauté des architectures, les images sacrées pour certaines et superbes pour la plupart.

Intégrée à la République de Venise de 1405 à 1797, Vérone devint autrichienne puis italienne à deux reprises avant de devenir définitivement italienne en 1866.

Vienne
Capitale de l’Autriche, habitée par plus de 1,7 million de personnes, Vienne est en plein coeur de l’Europe centrale. Elle est située dans le nord-est de l’Autriche, à 67 km au nord-ouest de la frontière avec la Slovaquie, à moins de 80 km au nord-ouest de la frontière avec la Hongrie, à 80 km au sud de la frontière avec la République tchèque et à 260 km à l’est de la frontière avec l’Allemagne.

Le territoire viennois était occupé 500 ans avant notre ère. Vienne a un riche passé glorieux au cours duquel elle occupa plusieurs rôles importants dans la région. Du temps de Mozart, elle était la capitale du Saint-Empire romain germanique qui a existé du Xe siècle jusqu’au 6 août 1806.

Avant d’être une ville, Vienne était une rivière qui se jette encore dans le Danube. De nos jours, la ville a mis la rivière dans un tunnel que côtoient les cyclistes et piétons de l’endroit.

Vienne est avant tout la capitale de la musique. C’est là qu’ont vécu les compositeurs de musique parmi les plus grands de l’histoire de l’humanité. De grands bals se sont tenus à Vienne. De nobles seigneurs ont joué de la musique, l’ont apprise, interprétée. La musique fut longtemps souveraine à Vienne.

 

Bibliographie