D'origaNo

Le constat

 

Les suprématies politique et religieuse furent et demeurent des pastiches destinés à camoufler l’Ordre universel au profit de puissants dont les lois reflètent la faiblesse de systèmes qui s’écroulent inexorablement sur eux-mêmes tel des châteaux de cartes.

Comme la belle aux bois dormants au terme d’un siècle de sommeil, l’esprit universel s’éveille, ouvre les yeux, réalise et cherche l’issue de la cauchemardesque réalité quotidienne.

Hé ho ! Quelqu’un s’est sûrement trompé quelque part. Pourquoi des yeux voient-ils ce qu’ils voient, des oreilles entendent-elles ce qu’elles entendent et des coeurs souffrent t’ils d’un spectacle que nos héros politiques et religieux feignent d’ignorer à l’encontre de leurs propres règles ? Les grands idéaux à l’origine des empires étant les premières victimes des guerres impérialistes, sur quelles valeurs s’établiront les nations futures ?

Lorsque la paranoïa devient le centre d’intérêt des institutions au détriment de leurs assises basées originellement sur la liberté et la vérité, un constat d’échec s’impose lentement, inexorablement.

Lorsque les atrocités commises sous nos yeux dans les écrans de toutes les télévisions du monde ne suffisent pas à attendrir le coeur de nos grands prêtres, il y a de sérieuses questions qu’en tant que membres involontaires de ces associations patriarcales, nous sommes en droit de poser.

Soulèvement du ghetto de Varsovie (deuxième guerre mondiale)

Soulèvement du ghetto de Varsovie (deuxième guerre mondiale)


Endormis suite à des millénaires de soumission, les peuples doivent remettre en question les institutions et les corporations séculaires avant qu’elles ne s’écroulent d’elles-mêmes sur leurs bases instables, révélant leurs crimes. Celles qui restent subiront tôt ou tard le même sort sans aide extérieure. C’est pourquoi, nous devons en ce moment-même, voir la réalité en face, accepter avec humilité que le sort de la planète est encore entre nos mains et mettre en oeuvre la manière de vivre pour réaliser une communauté universelle basée sur l’unique bienfait légué à l’humanité par le Grand Manitou : l’amour.


Notre cauchemar se réduira à un mauvais rêve lorsqu’une nation terrestre aura choisi de taire l’ignorance aveugle qui la paralysait et choisira d’aimer son prochain plutôt qu’un symbole monétaire ou religieux. Les vols et les meurtres seront chose du passé lorsque nous choisirons de partager plutôt que de gaspiller notre pécule.

Les armes, les guerres et l’argent deviendront inutiles. La Terre pourra peut-être continuer d’abriter les générations futures si nous cessons dès maintenant, individuellement et collectivement de sacrifier ses richesses sous le couvert de l’ignorance. Seul l’amour peut éviter à notre planète le sort inexorable qui l’attend si on continue de la mutiler de la sorte.


La photo en préambule de cette page a été prise en octobre 2010 à Puerta del Sol (Madrid). La banderole véhicule ce message « Contre l’impunité — Solidarité avec les victimes du franquisme ».