Couloir du temps

Le couloir du temps est un long ruban qui représente, le long des quelques 14 milliards d’années qu’existe l’univers, les principaux événements qui ont concouru à notre humanité actuelle.

Si l’échelle du couloir pour le dernier siècle était retenue depuis le début du Big Bang, vous auriez à faire défiler ce couloir sur des milliards et des milliards d’écrans en largeur. Afin de pallier cette démesure, chaque occurrence d’une barre verticale noire dans le couloir dénote un changement d’échelle. Des repères de temps sont affichés au bas du couloir afin de refléter ces changements.

Ce ruban, que vous faites défiler horizontalement à l’écran, renferme des centaines d’événements catégorisés selon la légende fournie au bas de l’écran. Chacun de ces repères peut être cliqué afin d’y lire une fiche de renseignements, lesquels sont déclinés en quatre onglets.

Dans la bande de navigation située sous le couloir du temps, une icône de recherche (loupe) est à votre disposition pour vous aider à repérer un événement. Il n’est pas nécessaire de fermer la fenêtre de renseignements ou la boîte de recherche avant d’en ouvrir une autre et vous pouvez faire défiler le couloir même si une fenêtre y est superposée.

Les théories afférentes à la création de l’univers et de l’évolution des espèces — lesquelles font l’objet d’un consensus scientifique— sont à la base de maints événements répertoriés dans le couloir du temps.

Si vous notez une inexactitude ou désirez apporter un ajout, n’hésitez pas à nous communiquer ces renseignements par le biais de notre page Contact. Merci !

 

Couloir du temps

Formation de l’univers
Précambrien / Archéozoïque
Ère paléozoïque / primaire
Ère mésozoïque / secondaire
Ère cénozoïque / tertiaire
Ère cénozoïque / quaternaire
Mindel
Riss
Würm
Protohistoire
Âge classique
Moyen Âge
Renaissance
Révolution industrielle
Âge de l’information
13 700 000 000
12 700 000 000
11 700 000 000
5 000 000 000
3 000 000 000
1 000 000 000
800 000 000
700 000 000
600 000 000
500 000 000
400 000 000
300 000 000
200 000 000
75 000 000
50 000 000
25 000 000
6 000 000
4 000 000
2 000 000
800 000
400 000
100 000
50 000
10 000
9 000
8 000
7 000
6 000
5 000
4 000
3 000
2 000
1 000
750
500
250
1
250
500
750
1000
1250
1400
1500
1600
1700
1800
1825
1850
1875
1900
1925
1950
1975
2000
2025
2050
Grande
unification
Big bang
Ère inflationniste
Ère hadronique
Ère leptonique
Ère radiative
Ère matérielle
Formation des galaxies
Formation des étoiles
Formation du système solaire
Hadéen
Formation de la Terre
Précambrien / Archéozoïque
Air et eau
Apparition de la vie
Éon archéen
Premières bactéries (progénotes)
Éon protérozoïque (développement des organismes multicellulaires)
Eucaryotes (cellules)
Êtres pluricellulaires et sexués
Cambrien
Invertébrés
Ère paléozoïque / primaire
Éon phanérozoïque
Éon phanérozoïque
Éon phanérozoïque
Éon phanérozoïque
Éon phanérozoïque
Stade paléozoïque inférieur
Vertébrés
Ordovicien
Silurien
Mâchoires et racines
Dévonien
Stade paléozoïque supérieur
Excursions hors de l’eau
Carbonifère
Animaux et forêts
Permien
Reptiles
Ère mésozoïque / secondaire
Trias
Mammifères
Jurassique
Dinosaures
Plumes
Crétacé
Ovules
Ère cénozoïque
Ère cénozoïque
Ère cénozoïque
Paléogène
Paléocène
Tertiaire
Époque éocène
Primates prosimiens
Oligocène
Primates anthropoïdes
Néogène
Époque miocène
Hominoïdes
Époque pliocène
Hominidés
Hominidés
Hominidés
Australopithecus
Préhistoire
Préhistoire
Préhistoire
Période paléolithique (âge de la pierre taillée)
Stade paléolithique inférieur
Homo habilis
Homo erectus
Époque pléistocène
Époque pléistocène
Époque pléistocène
Quaternaire
Feu
Homme de Pékin
Homo sapiens
Stade paléolithique moyen
Homo sapiens neanderthalensis
Homo sapiens sapiens
Homo sapiens sapiens
Homo sapiens sapiens
Sépultures
Stade paléolithique supérieur
Grotte de Lascaux
Agriculture
Jeton
Époque holocène
Période mésolithique
Orge et blé
Dieu, sanctuaire urbain
Assyrie
Période néolithique (agriculture)
Chalcolithique (âge du cuivre)
Mésopotamie
Mésopotamie
Mésopotamie
Mésopotamie
Mésopotamie
Riz
Sumer
Protohistoire
Âge du fer
Cuivre
Adam et Ève
Égypte
Égypte
Égypte
Déesse
mère
Roue
Mathusalem
Âge du bronze
Écriture
Houang-ti
Gilgamesh
Maïs
Noé
Sem
Stonehenge
Yi King
Déluge
Krishna
Grèce
Grèce
Abraham
Alphabet
Hammourabi
Babylonie
Shang
Moïse
Néfertiti
Troie
Royaume d’Israël
David
Temple de Jérusalem
Homère
Grande Muraille
Olympiques
Nabuchodonosor II
Ésope
Lao Tseu
Pythagore
Hésiode
Thalès
Bouddha
Confucius
Socrate
Platon
Aristote
Alexandre le Grand
Dynastie Qin
Euclide
Maya
Maya
Maya
Alexandrie
Chiffres arabes
Archimède
Sima Qian
Manuscrits de la Mer Morte
Jules César
Cicéron
Papier
Hérode Ier le Grand
Virgile
Cléopâtre
Pline l’Ancien
Rome
Jésus
Ère chrétienne
Pilate
Marc
Luc
Matthieu
Jean
Ptolémée
Vésuve
Talmud
Plotin
Moyen Âge
Aryabhata
Mahomet (Mohammed)
Islam
Charlemagne
Papier-monnaie
Al-Farabi
Avicenne
Schisme d’Orient
Avempace
Averroès
Notre-Dame de Paris
Inca
Inquisition
Marco Polo
Renaissance
Ibn Khaldoun
Guerre de Cent Ans
Schisme d’Occident
Gutenberg
Jeanne d’Arc
Léonard De Vinci
Christophe Colomb
Michel-Ange
Copernic
Magellan
Brahé
Galilée
Shakespeare
Kepler
Schickard
Descartes
Ukiyo-e
La Fontaine
Molière
Pascal
Louis XIV
Racine
Newton
Purcell
Bach
Machine à vapeur
Voltaire
Franklin
Rousseau
Diderot
Watt
Siècle des Lumières
Goethe
Mozart
Napoléon Bonaparte
Beethoven
Macadam
Balzac
Jules Verne
Hugo
Poe
Chopin
Faraday
Train
Baudelaire
Flaubert
Télégraphe
Pissarro
Électricité
Manet
Timbre
Monet
Zola
Renoir
Pétrole
Gauguin
Darwin
Maxwell
Van Gogh
Rimbaud
Poincaré
Verdi
Carroll
Dostoïevski
Proust
Lang
Rousseau
Maupassant
Hertz
Pasteur
Radio
Automobile
Satie
Cinéma (débuts)
Braun
Debussy
Titanic
Lorentz
Aurobindo
Ferré
Freud
Piaf
Einstein
Bell
Jung
GM I
Ravel
Edison
Shankar
de Broglie
Lindbergh
Nelligan
Saint-Exupéry
Tesla
Chaplin
Bohr
Brassens
Heisenberg
Gandhi
Krach
Dali
Esclavage
Malraux
Brel
GM II
Prabhupada
Ordinateur
Hitchcock
Tibet
Chevalier
Effet de serre
Kennedy
Ohsawa
de Gaulle
Warhol
Disney
Picasso
Sélassié
Vietnam
Hippies
Internet
Presley
Beatles
King
Deneuve
Lennon
Truffaut
Apollo 11
Glass
Stones
S. Suzuki
Supercordes
Sanson
Berlin
Leclerc
Spielberg
D.T. Suzuki
Berger
Ordinateur personnel
Roy
Hébert
911 Chili
Bhopal & Tchernobyl
Mir
Kubrick
Dalaï-lama
Mandela
Hubble
Exoplanètes
911 USA
CERN
Démission du pape

Voir le couloir du temps

Couloir du temps – aide

Tapez sur « Voir le couloir du temps » ci-dessous afin de positionner correctement ce couloir dans le navigateur — des boutons apparaîtront afin de faciliter le défilement de cette longue allée temporelle.

Outre ces boutons de navigation, faites glisser votre doigt horizontalement dans le couloir pour le faire défiler.

Lorsqu’un événement vous intéresse, tapez sur celui-ci afin de voir sa fiche explicative déclinée sous 4 onglets.

Bonne visite !

Fermer

Recherchez un événement
Saisir quelques lettres du nom d’un événement à rechercher dans le couloir du temps. Par exemple, « Léonard De Vinci » pourra être repéré en saisissant « Léo », « ard », « Vinc » ou « inci ». Il suffira alors de cliquer (ou taper) sur l’élément recherché dans la liste afin de visualiser l’endroit où De Vinci apparaît dans le couloir et voir sa fiche.
Annuler

Faits
Oeuvres
Citations
Plus
Fermer

Légende des couleurs

Les événements du couloir du temps sont répertoriés en 8 domaines. Ces derniers sont colorés afin d’aider à mieux repérer visuellement une famille de faits historiques pouvant être mis en lien.
Sciences
Littérature
Musique
Beaux-arts
Cinéma
Humanité
Transcendance
Ères & civilisations

Références

Le couloir du temps serait inexistant sans l’apport d’une foule de renseignements glanés ça et là. origaNo est donc redevable d’énumérer et de créditer ces nombreuses sources d’information par le biais de la page dédiée aux repères historiques et bibliographiques.

Big bang
v -13 700 000 000
-13700000000,s
Selon la théorie du big bang, une explosion survenue il y a 13,7 (+-0,2) milliards d’années est à l’origine de l’Univers. Les événements cosmologiques recensés débutent une fraction de seconde après le big bang : 10-43 seconde (temps de Planck).

Au delà de cette limite temporelle, les forces nucléaires fortes, électromagnétiques, nucléaires faibles et gravitationnelles étaient fusionnées.

Lorsque l’horloge cosmique marque 10-43 seconde, l’Univers entier est compris dans un point de 10-33 cm de diamètre, d’une densité équivalant à 1096 fois celle de l’eau. La température de l’Univers atteint 1032 kelvins.

Le cosmos gonfle de 1050 fois son volume entre 10-35 et 10-32 seconde. Durant cette ère inflationniste, les quarks, les électrons, les neutrinos et leurs antiparticules baignent dans une mer de photons.

Au cours de l’ère hadronique (jusqu’à 10-12 seconde), neutrons et protons (ou hadrons) disputent leurs territoires aux antineutrons et antiprotons.

Les leptons (neutrinos et électrons) paraissent au cours de l’ère leptonique qui débute à 10-4 seconde. Le thermomètre cosmique indique 1010 (10 000 000 000) kelvins. Les électrons luttent contre les positrons (leurs antiparticules).

L’univers gonflera de 109 fois son volume au cours des dix milliards d’années subséquentes.

Quoique les chercheurs puissent déterminer les premiers moments de l’Univers, aucune certitude n’existe quant à l’année : la découverte d’un astre plus âgé que les vénérables ancêtres stellaires connus à ce jour, ferait reculer le moment supposé de l’explosion initiale.

Du Chaos naquirent l’Érèbe et la Nuit, qui, en s’unissant, donnèrent à leur tour naissance à l’Éther et à Héméra, le jour.

(Formation du monde, Mythologie grecque, Mythes & mythologie, histoire et dictionnaire, Félix Guirand et Joël Schmidt, Larousse 1996)

Selon l’épopée mésopotamienne Enuma Elish inscrite sur des tablettes d’argile entre l’an -1800 et -1100, l’Univers est issu du mélange des eaux salées et des eaux douces des océans primitifs.

Vers -400, le philosophe grec Philolaos (~-470~-385) écrivait que la Terre, le Soleil, la Lune et les planètes tournent autour d’un Feu central.

Vers -280, l’astronome et mathématicien grec Aristarque de Samos (~-310-230) affirmait que la Terre tourne sur elle-même tout en tournant autour du Soleil.

Vers 1530, le médecin et astronome polonais Copernic (1473-1543) démontrait que les planètes gravitent autour du Soleil.

En 1633, l’Inquisition romaine obligeait le physicien et astronome italien Galilée (1564-1642) à abjurer l’idée que la Terre n’est pas le centre de l’Univers.

En 1922, le physicien et mathématicien russe Alexandre Friedmann (1888-1925) décrivait trois modèles d’évolution de l’Univers dans le temps sous forme d’expansions positive, nulle et négative.

En 1927, l’astronome et physicien belge Georges Lemaître (1894-1966) décrivait l’Univers en expansion en établissant le rapport constant entre la distance et la vitesse d’éloignement des galaxies. En 1931, il proposait l’hypothèse selon laquelle l’Univers aurait débuté par l’explosion de l’atome primitif.

En 1929, l’astronome américain Edwin Hubble (1889-1953) observait que plus les galaxies sont éloignées, plus leur spectre décale vers le rouge et plus elles s’éloignent les unes des autres ; l’Univers serait en expansion.

Le 28 mars 1949, au cours d’une émission à la radio britannique, le cosmologiste et astronome britannique Fred Hoyle (1915-2001) qui se faisait alors l’avocat d’un Univers statique, avait qualifié ironiquement de Big Bang (gros bang) l’explosion initiale à l’origine de l’expansion de l’univers, laquelle était défendue par l’astronome et cosmologiste russo-américain George Gamow (1904-1968). Le nom est resté.

Unification, grande
v -13 700 000 000
-13700000000,e
L’horloge cosmique marque 10-43 seconde (temps de Planck) lorsque nait la force de gravitation. La température ambiante est de 1032 degrés Kelvin. Les forces nucléaires et électromagnétiques sont fusionnées. La densité de l’Univers équivaut à 1096 fois celle de l’eau.

Sa taille (10-33 cm) est plus petite que celle d’un atome d’hydrogène (10-8 cm).

Cette période se termine à 10-35 seconde.

Au commencement, dit Hésiode, était le Chaos, l’espace immense et ténébreux.

(Formation du monde, Mythologie grecque, Mythes & mythologie, histoire et dictionnaire, Félix Guirand et Joël Schmidt, Larousse 1996)

Après avoir unifié les lois de la physique de Newton (1642-1727) et les lois de l’électromagnétisme de Maxwell (1831-1879) grâce à la formule E=mc2, les scientifiques ont cherché la formule unificatrice des quatre forces fondamentales (nucléaires ou fortes, électromagnétiques, faibles et gravitationnelles).

Vers 1960, trois physiciens (Steven Weinberg, Sheldon Glashow et Abdus Salam) parvinrent à unifier l’interaction nucléaire faible et l’interaction électromagnétique (théorie électrofaible) en laissant de côté les positions spatio-temporelles des particules.

Inflationniste, ère
v -13 700 000 000
-13700000000,e
Une infinitésimale fraction de seconde après le big bang (10-35 seconde), la température cosmologique a baissé à 1027 kelvins. À titre de référence, l’eau bout à 3,73152 kelvins.

Les quarks, les électrons, les neutrinos font la guerre à leurs antiparticules dans une mer de photons (quanta de lumière). Les forces nucléaires forte et faible s’établissent.

À compter de ce moment jusqu’à 10-32 seconde, l’Univers gonfle de 1050 fois son volume (ère inflationniste).

Au cours des 10 milliards d’années suivantes, il gonflera encore de 109 fois son volume.

L’inflation de l’Univers se compare au gonflement d’un ballon. La très faible courbure de l’Univers s’explique par son immensité dont on ne percevrait qu’un infime partie.

Le débat demeure ouvert dans la communauté scientifique à savoir si l’expansion de l’Univers se poursuivra indéfiniment (coubure positive, état ouvert) ou si l’Univers se contractera sur lui-même jusqu’à s’effondrer (courbure négative, état fermé, big crunch) ou s’il se stabilisera (modèle stationnaire).

Le modèle inflationnaire de l’Univers fut proposé au début des années 1980 par l’astrophysicien Alan Guth. Il fut repris par la suite par Paul Steinhardt, Andrei Linde et Andres Albrecht.

Hadronique, ère
v -13 700 000 000
-13700000000,e
L’ère hadronique débute à 10-32 seconde et se termine à 10-12 seconde. Neutrons et protons (ou hadrons) disputent leurs territoires aux antineutrons et antiprotons.

La température cosmologique a baissé à 1025 kelvins et l’Univers continue de gonfler.

Les hadrons sont des particules à interaction forte, constituées de quarks soudés par des gluons. Les protons et les neutrons sont des hadrons constitués de trois quarks alors que les mésons sont des hadrons formés d’un quark et d’un antiquark.

Les hadrons se distinguent en particules légères ou mésons (incluant le pion et le kaon) et en particules plus lourdes ou baryons (incluant protons, neutrons, noyaux, et hypérons).

Leptonique, ère
v -13 700 000 000
-13700000000,e
L’ère leptonique débute à 10-4 (0,00001) seconde et se termine à 1 seconde. Parution des leptons (incluant les neutrinos et électrons).

Les électrons luttent contre leurs antiparticules, les positrons.

Le thermomètre cosmique indique 1010 (10 000 000 000) kelvins.

Au terme de l’ère leptonique, l’antimatière est vaincue.

Les leptons sont des particules légères qui se distinguent entre :
– électroniques (incluant l’électron de masse égale à 0.5 MeV),
– muoniques (incluant le muon de masse 106 MeV)
– tau (de masse égale à 1 784 MeV).

À chacune de ces particules correspond un neutrino (particule non chargée) appartenant à la même classe.

Les leptons pourraient être dépourvus de structure interne.

Radiative, ère
v -13 700 000 000 jusqu’à v -12 700 000 000
-13700000000,e
L’ère radiative ou du rayonnement, débute une seconde après le big bang et dure un milliard d’années.

Le thermomètre cosmique indique 1010 kelvins au début de l’ère et l’Univers poursuit son expansion.

Lorsque l’horloge cosmique marque 100 secondes, la température est inférieure à 109 kelvins et les noyaux se stabilisent : hydrogène, deutérium, tritium et hélium.

300 000 ans après le big bang, la température ambiante marque 3000 kelvins (2727 °C). Protons et électrons se combinent en atomes.

Un milliard d’années après le big bang, au terme de l’ère radiative, la température céleste atteint 1000 kelvins.

L’Univers original était opaque à cause de sa densité et devint transparent par la suite.
Univers, formation
v -13 700 000 000
-13700000000,e
Selon la théorie du big bang, l’Univers serait issu d’une explosion survenue il y a 13,7 (+-0,2) milliards d’années.
La théorie du big bang constitue l’explication la plus plausible et la moins contestée de l’origine du monde.
Matérielle, ère
v -13 100 000 000
-13100000000,e
L’ère matérielle (ou stellaire) débute 600 millions d’années après le big bang et se poursuit de nos jours. Elle marque la naissance de la matière.

Des nuages de gaz et de poussières interstellaires se groupent à des noyaux pour former les milliards de galaxies dont la Voie lactée qui abrite notre système solaire.

Après être né des suites d’un éclatement, l’Univers poursuivra-t-il son expansion vers l’infini ou reviendra-t-il à sa taille d’origine ? À moins qu’il ne se stabilise pour l’éternité ?
Galaxies, formation
v -13 100 000 000
-13100000000,s
600 millions d’années après le big bang, des milliards d’étoiles, des corps célestes, des gaz et des poussières interstellaires orbitent autour de noyaux communs au coeur des galaxies.

Trente milles galaxies sont répertoriées depuis toutes les régions du ciel sauf dans la zone d’exclusion (environ 20% du cosmos) où leurs lumières sont absorbées par les étoiles de la Voie lactée (notre galaxie).

Andromède (NGC 224), Spirale (M 33), Sombrero (M 104) et Barrée (NGC 1395) sont des galaxies voisines de la Voie lactée.

La Voie lactée mesure 100 000 années-lumière de diamètre. Son centre est situé dans la direction du Sagittaire, à environ 26 000 années-lumière du Soleil.

Une année-lumière correspond à la distance que parcourt la lumière durant une année.

La nomenclature astronomique actuelle a conservé la numérotation mise au point au XVIIIe siècle par l’astronome français Charles Messier (1730-1817) concernant les nébuleuses, amas d’étoiles et galaxies. C’est pourquoi les codes identifiant les objets galactiques ou extragalactiques sont préfixés de la lettre ‘M’.

Étoiles, formation
v -11 700 000 000
-11700000000,s
Naissance, transformation et mort des étoiles

À -100K (-373°C), des amas d’hydrogène froids s’agglutinent en globules noirs pour former la naine brune. L’accroissement de la densité de l’étoile fera augmenter la température. Étoiles tièdes de faible densité, les naines brunes pourraient constituer la majeure partie de la masse de l’Univers.

À dix millions de degrés, l’étoile est jaune, les noyaux d’hydrogène se fusionnent, forment des atomes d’hélium et libèrent de l’énergie.

À cent millions de degrés, l’étoile est rouge, les noyaux d’hélium se fusionnent en noyaux de carbone puis en oxygène. L’étoile gonfle et devient une géante rouge. Elle se consume durant des milliers d’années au terme desquelles, il ne reste que du carbone, de l’oxygène et des gaz résiduels.

L’étoile devient alors une naine blanche de très forte densité qui refroidira durant des milliards d’années, jusqu’à devenir une naine noire, froide et invisible.

La température de la géante rouge dont la masse résiduelle représente plus de 1,4 fois la masse solaire, continue d’augmenter formant de nouveaux éléments.

Lorsqu’elle dépasse 3 milliards de degrés, son centre est en fer. Elle devient une supergéante rouge : la plus volumineuse étoile de l’Univers.

À 5 milliards de degrés, sa densité est de 1014 grammes par centimètre cube, les électrons adhèrent aux protons et elle devient une étoile à neutrons puis, une supernova lorsqu’elle libérera rapidement son énorme quantité d’énergie.

Après quoi, elle tournera sur elle-même (pulsar) durant quelques milliards d’années avant de s’éteindre.

L’étoile à neutrons de plus de 3 masses solaires, franchira la phase de supernova avant de s’effondrer en un trou noir gobant tout sur son passage, incluant la lumière.

De son côté, Gaea enfanta d’abord Ouranos, le ciel couronné d’étoiles, « qu’elle rendit son égal en grandeur, afin qu’il la couvrît tout entière », puis elle créa les hautes montagnes et Pontos, la mer stérile, aux flots harmonieux.

(Formation du monde, Mythologie grecque, Mythes & mythologie, histoire et dictionnaire, Félix Guirand et Joël Schmidt, Larousse 1996)

La plupart des étoiles suivent le cycle de la géante rouge en naine blanche puis en naine noire.

Le 4 juillet 1054, les astronomes chinois observèrent une supernova : la nébuleuse du Crabe.

Système solaire, formation
v -4 600 000 000
-4600000000,s
Il y a 4,6 milliards d’années, le Soleil mijotait les 92 éléments chimiques classifiés par Dmitri Ivanovitch Mendeleïev en 1869.

Durant les 10 à 100 millions d’années subséquentes, un nuage d’hydrogène s’est condensé, fusionné, a attiré les poussières environnantes et s’est agglutiné en quatre planètes telluriques (Mercure, Vénus, Terre, Mars), quatre planètes gazeuses (Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune), une planète-astéroïde (Pluton), de même qu’en satellites, astéroïdes, météorites et comètes.

Le Système solaire est situé dans un des bras spiraux de la Voie lactée dont le centre, vu de la Terre, est dans la direction du Sagittaire à 26 000 années-lumière du Soleil.

Le Soleil est constitué d’hydrogène (71%), d’hélium (27%) et d’éléments plus lourds (2%). Sa température actuelle est d’environ 16 millions de degrés Celsius.

Les planètes telluriques sont composées de fer et de roche alors que les planètes gazeuses se composent d’hydrogène, d’hélium, d’ammoniac et de méthane.

Les planètes gravitent d’ouest en est autour du Soleil. À l’exception de Pluton, elles le contournent sur un même plan.

Le rayon du système solaire est de 6 milliards de km.

Terre, formation
v -4 560 000 000 jusqu’à v -4 480 000 000
-4560000000,s
Le chaos prévalant au cours des 80 millions d’années de la phase d’accrétion, était propice à de multiples collisions entre les corps célestes qui se fusionnaient, se dispersaient, s’écrasaient, se déformaient et se modelaient.

Progressivement, les éléments lourds rejoignirent le noyau en fusion alors que des manteaux liquides, visqueux et bouillonnants se moulaient autour. En surface, une croûte brisée en plaques et habitée de volcans et de lave, dérivait et s’entrechoquait à un rythme de 1 à 10 mètres par an.

Puis apparut Gaea, la terre à la large poitrine, …

(Formation du monde, Mythologie grecque, Mythes & mythologie, histoire et dictionnaire, Félix Guirand et Joël Schmidt, Larousse 1996)

La lumière du Soleil met 8 minutes et 10 secondes pour parcourir les 147 millions de km jusqu’à la Terre.

Le diamètre de la Terre est d’environ 12 756 km à l’Équateur et d’environ 12 713 aux pôles.

La Terre tourne sur elle-même en un jour (23:56:04:01) à une vitesse de 1073 km/h qui atteint 1600 km/h à l’Équateur.

La Lune tourne sur son axe en moins de 8 heures.

Hadéen, éon
v -4 560 000 000 jusqu’à v -3 800 000 000
-4560000000,e
Les planètes, les comètes et les astéroïdes du Système solaire se sont formés par accrétion de nuages de poussière et de gaz gravitant autour du Soleil.

Les observations portant sur l’Hadéen concernent des caractéristiques lunaires plutôt que terrestres : notre Planète semble plus avare de ses souvenirs antérieurs à 4 milliards d’années que son illustre satellite. Ces emprunts géologiques rendent équivoque la classification de l’Hadéen en éon, sous-ensemble de l’éon archéen, période géologique, ou autre…

Selon la mythologie grecque, Cronos, dieu de l’Univers, eut six enfants dont Zeus, Poséidon et Hadès. Lors du partage de l’Univers, le ciel fut octroyé à Zeus, la mer à Poséidon et le monde souterrain fut attribué à Hadès. Il devint le dieu des Morts. Il contrôlait les récoltes et les métaux précieux. Son nom désignait le monde souterrain qui devint l’Enfer dans les textes bibliques avant d’être associé premiers moments de la Terre.
Précambrien (Archéozoïque)
v -4 560 000 000 jusqu’à v -570 000 000
-4560000000,e
Le Précambrien (ou Archéozoïque) constitue la première division des temps géologiques depuis la naissance de la Terre jusqu’au début du Paléozoïque, soit 87% de l’histoire terrestre.

Il comprend l’Hadéen, l’Archéen et le Protérozoïque.

Les boucliers antarctique, australien, baltique et canadien résultent de bouleversements survenus lors du Précambrien.
Archéen, éon
v -3 800 000 000 jusqu’à v -2 450 000 000
-3800000000,e
L’Archéen constitue le premier des trois éons ou grandes divisions des temps géologiques et la seconde division du Précambrien, après l’Hadéen.

Une croûte terrestre d’aspect lunaire, des continents embrasés de volcans, recouverts de lave et de magma, des fumées et des gaz acides ont favorisé les premières pluies, les premières algues, la photosynthèse et l’oxygène.

Des roches âgées de 3,8 milliards d’années subsistent sur le site d’Isua, au Groenland.

En grec, ‘arkhê’ signifie ‘origine’.

Air et eau
v -4 200 000 000
-4200000000,s
Les gaz expulsés des cratères volcaniques engendrent des nuages qui produiront les premières pluies lorsque la température diminuera à moins de 375°C.

La pluie primitive est chargée d’acides qui réagissent avec les composantes terrestres. Ces mariages contribuent à diminuer les gaz et favorisent un effet de serre qui nivellera la température de la planète autour des 20°C actuels.

Naissance de l’océan.

En décembre 2001, le vaisseau spatial Mars Odissey a trouvé de l’hydrogène près des pôles de la planète Mars. De l’eau aurait possiblement coulé sur la planète avant de geler ou de se transformer en minces nuages.
Vie, apparition
v -4 000 000 000
-4000000000,s
Des atomes d’hydrogène, d’oxygène, de carbone, d’azote et de phosphore baignés dans l’argile délayée d’eau précambrienne ont engendré la vie à travers les premiers acides aminés, les premières protéines et les premières enzymes (ARN et ADN).
…et enfin Éros, « l’amour qui amollit les âmes », et dont l’action fécondante va désormais présider à la formation des êtres et des choses.

(Formation du monde, Mythologie grecque, Mythes & mythologie, histoire et dictionnaire, Félix Guirand et Joël Schmidt, Larousse 1996)

En 1989, le prix Nobel de chimie fut décerné à l’occasion de la découverte de l’acide ribonucléique (ARN) ribosomique (ribozyme) qui se mute en enzyme et qui pourrait par conséquent, se reproduire par elle-même.
Cette découverte fut attribuée à deux équipes indépendantes :T.R. Cech, A. Zaug et Paula Grabowski ainsi que Sidney Altman.
Bactéries, premières (progénotes)
v -3 500 000 000
-3500000000,s
Le méthane, l’ammoniaque et les gaz carboniques se partagent l’atmosphère primitive avec d’autres gaz. La Planète est de terre, d’eau et de feu. La vie s’amorce grâce aux progénotes (archéobactéries) qui fabriquent leurs gènes en fonction de leur environnement. Certaines, dont l’algue bleue, composent avec les gaz carboniques et acquièrent des pigments (chlorophylles et cytochromes) qui captent la lumière, fabriquent le gaz carbonique et rejettent l’oxygène (photosynthèse).
L’oxygène eut été mortel aux archéobactéries qui étaient anaérobies.
Protérozoïque, éon
v -2 450 000 000 jusqu’à v -570 000 000
-2450000000,e
Second éon et dernière division du Précambrien. Développement des organismes multicellulaires à l’origine de la faune marine. Premières collisions de plaques lithosphériques et premières glaciations.
Il y a 900 millions d’années, les journées duraient 18 heures et une année durait 481 jours.

Des traces de méduses, d’éponges, de vers nageurs et de coraux mous ayant vécu vers -670 000 000, ont été découverts à Édiacara, en Australie en 1947.

En grec, ‘prôtos’ signifie ‘primitif’ et ‘zoôn’ signifie ‘animal’ : animal primitif.

Cellules, eucaryotes
v -1 500 000 000
-1500000000,s
La croissance du taux d’oxygène favorisa le développement des eucaryotes (cellules à noyau) qui inaugurèrent les règnes animal et végétal lors de leur division en mithocondries et chloroplastes. Les anaérobies qui préféraient respirer l’hydrogène sulfuré, n’ont survécu qu’en des milieux sans oxygène.
Il y a 800 millions d’années, le taux d’oxygène était de 10% alors qu’il est de 21% aujourd’hui.
Pluricellulaires et sexués, êtres
v -800 000 000
-800000000,s
Avant que ne se glace le sol de la Planète, le règne cellulaire se répartissait entre l’animal et le végétal. Lorsque la glace fond, l’eau monte et les courants charrient au large et à la dérive les cellules dont certaines s’agglomèrent et engendrent les premiers êtres pluricellulaires sexués. L’ère des clones est révolue : désormais, l’héritage génétique de chromosomes d’origines distinctes concourra à une diversification infinie des espèces.
Les êtres unicellulaires se reproduisent par clonage. Seule une exception peut produire des clones différents de leurs géniteurs. Avec les êtres pluricellulaires, les algues se diversifient et dessinent le paysage qu’occuperont les éponges, les méduses et les vers.
Cambrien, période
v -570 000 000 jusqu’à v -510 000 000
-570000000,e
Première période du Paléozoïque. La multiplication des plantes permet l’accroissement du taux d’oxygène, favorisant l’émergence d’espèces marines dotées d’appareils respiratoires. Les plus anciennes traces de trilobites, mollusques, escargots, limaces, vers, mousses, éponges de même que des premiers vertébrés datent du Cambrien.
Les grandes lignées du règne animal originent du Cambrien.
Invertébrés
v -570 000 000
-570000000,s
Les espèces animales se spécialisent : fouisseuses, fixes et rampantes. La multiplication des plantes favorise la croissance du taux d’oxygène, d’où l’émergence de nouvelles espèces dotées d’appareils respiratoires. Les eaux sont peuplées de vers, d’éponges, d’escargots, de limaces, de mollusques, de coquillages, d’arthropodes (animaux à squelette externe) et de trilobites.
Les crustacés, les insectes, les araignées et les mille-pattes appartiennent à la famille des arthropodes.
Paléozoïque, ère (primaire)
v -570 000 000 jusqu’à v -248 200 000
-570000000,e
Le Paléozoïque (ou ère primaire) comprend les stades inférieur et supérieur.

Au Précambrien, les fragments du continent unique ont dérivé en s’éloignant les uns des autres.

Ce mouvement s’est poursuivi jusqu’au milieu de l’Ordovicien.

Au cours du Permien, les fragments se sont réunis pour former une masse continentale unique, la Pangée.

Au terme du Paléozoïque, 90% des espèces étaient disparues (troisième extinction massive).

Pangée et l’océan Panthalassa se partageaient la surface terrestre.

Le terme Paléozoïque provient du grec : ‘palaios’ signifiant ‘primitif’ et ‘zoôn’ signifiant ‘animal’ : animal primitif.

Phanérozoïque, éon
v -570 000 000 jusqu’à ce jour
-570000000,e
Le Phanérozoïque est le dernier des trois éons ou grandes divisions des temps géologiques de la Terre. Il comprend les ères Paléozoïque, Mésozoïque et Cénozoïque. Il débute après le Protérozoïque et se continue de nos jours.
En grec, ‘phaneros’ signifie ‘visible’ et ‘zoôn’ signifie ‘animal’ : animal visible.
Paléozoïque inférieur, stade
v -570 000 000 jusqu’à v -408 500 000
-570000000,e
Premier stade du Paléozoïque regroupant le Cambrien, l’Ordovicien et le Silurien. Fusion de continents, plissements de terrains et naissance de chaînes de montagnes dans l’hémisphère Nord (orogénèse calédonienne).
Le terme Paléozoïque provient du grec : ‘palaios’ signifiant ‘primitif’ et ‘zoôn’ signifiant ‘animal’ : animal primitif.
Ordovicien, période
v -510 000 000 jusqu’à v -439 000 000
-510000000,e
Seconde période du Paléozoïque. Les continents d’Amérique du Nord et d’Europe se fusionnent. L’eau déborde dans les plaines. Les volcans rugissent. Les Appalaches septentrionales et le massif montagneux Hoggar (sud de l’Algérie), surgissent d’une bousculade de continents. Quelques plantes se risquent hors de l’eau. Au terme de l’Ordovicien, une glaciation au pôle Sud absorbe une énorme quantité d’eau, provoquant une extinction massive des espèces.
À Crozon, en Bretagne, les schistes de Postolonnec renferment plusieurs fossiles de trilobites.
Vertébrés
v -540 000 000
-540000000,s
Les premiers vertébrés ont une bouche ronde et ridée de petits os qui leur sert de dents. Ils ont un oeil pinéal (troisième oeil), portent une carapace et sont dépourvus de mâchoire. Ils sont dotés de branchies qui absorbent l’air dissous dans l’eau et leurs tailles varient de 3 à 15 cm.
Le 4 novembre 1999, la revue Nature signalait la découverte dans la province de Yunnan, dans le sud de la Chine, de deux fossiles d’animaux âgés de 540 millions d’années, soit 60 millions d’années de plus que les vertébrés découverts jusqu’alors.

Ces fossiles mesurent moins de 3 cm, présentent des caractéristiques similaires à celles des poissons (branchies, nageoires, muscles), possèdent une structure de soutien appelée notocorde qui évoluera en colonne vertébrale.

Ils seraient les ancêtres des agnathes, poissons primitifs sans mâchoire, au corps anguilliforme dont les lamproies et les myxines constituent les derniers représentants vivants.

Cette importante découverte modifie la perspective historique adoptée par les scientifiques à l’égard de l’apparition des vertébrés sur la planète. Auparavant, les oursins figuraient parmi les premiers vertébrés marins.

Silurien, période
v -439 000 000 jusqu’à v -408 500 000
-439000000,e
Dernière période du Paléozoïque inférieur. La fonte des glaciers produit une augmentation du niveau de l’eau. Un climat tropical règne au Groenland et en Amérique du Nord. Des plantes primitives sans feuilles dont le lichen, les arthropodes et les champignons se développent sur la terre ferme. Fusion des plaques nord-américaine et européenne (plissement calédonien).
Les premières études des roches sédimentaires du Silurien furent réalisées au pays de Galles dans l’ouest anglais, là où vécut le peuple des Siluriens.
Mâchoires et racines
v -430 000 000
-430000000,s
Les lichens s’accrochent aux rochers. L’humus et les champignons s’en nourrissent. Les algues des marécages s’enracinent. Les feuilles des plantes s’aplatissent. Les tiges durcissent en bois. Les poissons se dotent d’une colonne vertébrale, d’un système nerveux, de nageoires et d’une mâchoire. Ils mesurent de 5 à 30 cm. Les scorpions, crustacés et insectes sans ailes s’aventurent hors de l’eau et explorent les continents.
Les petits poissons d’argent des salles de bains appartiennent à la lignée des insectes du Silurien.
Dévonien, période
v -408 500 000 jusqu’à v -362 500 000
-408500000,e
Première période du Paléozoïque supérieur. Collision et formation des continents de l’hémisphère Sud. Une couche d’ozone favorise le développement des araignées ainsi que des premiers vertébrés à respiration aérienne. Les poissons évoluent et certains s’aventurent hors de l’eau. Seules 30% des espèces survivent à la fin du Dévonien.
Les première études relatives au Dévonien eurent lieu vers 1830 dans le comté du Devon, dans le sud-ouest de l’Angleterre.
Eau, excursions hors de l’eau
v -395 000 000
-395000000,s
Les trilobites cèdent le pas aux crustacés. Les poissons cuirassés d’eau douce, aux longues dents (50cm) et au troisième oeil (pinéal), sèment la terreur dans l’eau, le temps de quelques générations. Les poissons dont les nageoires pectorales et pelviennes ressemblent à des pattes, s’aventurent hors de l’eau. Ils ont 20 doigts aux pieds et aux mains, leurs dents sont crochues et les femelles déposent leurs oeufs dans un étang. Leurs corps adopteront la colonne vertébrale et les membres articulés en guise d’adaptation au sol sec. Leurs prochaines mutations produiront des oiseaux, des reptiles et des mammifères. Autour d’eux, les fougères à graines produisent les plantes à fleurs et les tiges des plantes s’affermissent jusqu’à devenir des arbres.
La cuirasse et le poids des monstres marins du Dévonien expliqueraient leur hégémonie sur la faune marine et seraient à l’origine de leur extermination.
Paléozoïque supérieur, stade
v -395 000 000 jusqu’à v -248 200 000
-395000000,e
Second stade du Paléozoïque, regroupant le Dévonien, le Carbonifère et le Permien. Fusion des continents. Naissance de chaînes de montagnes dans l’hémisphère Nord (orogénèse hercynienne).
Le terme Paléozoïque provient du grec : ‘palaios’ signifiant ‘primitif’ et ‘zoôn’ signifiant ‘animal’ : animal primitif.
Carbonifère, période
v -362 500 000 jusqu’à v -290 000 000
-362500000,e
Seconde période du Paléozoïque supérieur. L’hémisphère Nord ne contient qu’un seul continent (sibérien). Des marécages abondent en Amérique du Nord et en Europe. Les continents se fusionnent. Croissance de la végétation à l’origine de la tourbe et du charbon. Développement des reptiles et des forêts de fougères. Au terme de cette période, le climat se refroidit et se glace au sud (Gondwana).
Plusieurs espèces de plantes sans feuille proviennent de cette période au cours de laquelle les fougères, lycopodes, prêles, et certains conifères prolifèrent. Les poissons cuirassés disparaissent tandis que les reptiles, les requins et les libellules géantes se multiplient.
Animaux et forêt
v -360 000 000
-360000000,s
Les éphémères sont les premiers insectes à voler. Les ailes déployées du plus gros insecte de tous les temps, la libellule, mesurent de 45 à 65 cm. Les reptiles des terres, les crocodiles, les insectes et les araignées se multiplient parmi les arbres et les fougères. Dans l’eau, le requin s’affirme.
La flore d’alors est à l’origine du charbon d’aujourd’hui.
Permien, période
v -290 000 000 jusqu’à v -248 200 000
-290000000,e
Période du Paléozoïque supérieur. Soulèvement des continents et formation des Appalaches en Amérique du Nord et de l’Oural en Russie. Fusion des continents en un seul. Il fait chaud en Amérique du Nord et en Europe. Une troisième extinction massive (90% des espèces disparues) survint au terme du Permien.
Les roches du Permien abondent en charbon, en pétrole et en gaz.
Reptiles mammaliens
v -280 000 000
-280000000,s
La collision puis l’unification des continents occasionnent une diversification des espèces survivantes. Les fougères à graines et les conifères se multiplient, les amphibiens et certains coraux disparaissent. Certains reptiles se dotent d’ailes, certains adoptent une mare et d’autres optent pour le style mammifère. Les ginkgos (arbres aux quarante écus) déploient leurs étonnants feuillages colorés.
Petrolacosaurus ressemblait à un lézard et mesurait 40 cm.
Trias, période
v -248 200 000 jusqu’à v -205 700 000
-248200000,e
Première période du Mésozoïque. Pangée, l’unique continent d’alors se scinde à nouveau. Les arbres à feuilles persistantes, les larves, les chrysalides, les crustacés, les petits dinosaures (3 à 4,5 m) et les mammifères se multiplient alors que s’éteignent 75% des espèces invertébrées.
Mastodonsaurus ressemblait à une grenouille de 3 mètres et vivait en Europe centrale, il y a 240 millions d’années.
Mammifères
v -220 000 000
-220000000,s
Mi-serpent, mi-lézard, Megazostrodon, mesure 12 cm, est doté d’un long museau et d’une queue de rat ; il dévore les insectes, son poil est raide et parsemé ; la coquille de ses oeufs a la consistance du cuir ; il court plutôt que de ramper et les glandes mammaires de la femelle produisent du lait. Il est le premier mammifère connu de la planète. Il a survécu jusqu’au début du Jurassique.
Mésozoïque, ère
v -248 200 000 jusqu’à v -65 000 000
-248200000,e
Le Mésozoïque (ou ère secondaire ou âge des reptiles) se divise en trois périodes : le Trias, le Jurassique et le Crétacé. L’unique continent de la planète se scinde à nouveau. L’écorce terrestre se fracture du sud au nord, formant l’océan Atlantique.
Le terme Mésozoïque provient du grec : ‘mesos’ signifiant ‘moyen’ et ‘zoôn’ signifiant ‘animal’ : animal moyen.
Dinosaures
v -220 000 000 jusqu’à v -65 000 000
-220000000,s
Dans l’eau, les crocodiles côtoient des tortues dont la tête et les pattes ne se rétractent pas encore. Dans les airs, volent les ptérosaures dentés aux ailes de cuir et aux longs doigts. Les moules, huîtres, homards, crevettes, requins, crocodiles et les gros lézards batifolent dans les eaux tièdes. Les lézards se spécialisent : dans l’eau, l’ichtyosaure (semblable à un dauphin) mesure 12 mètres ; sur terre, le brachiosaure mesure 23 mètres et ses dents sont longues de 12 cm  alors que les ailes du dimorphodon se déploient sur deux mètres de largeur dans les airs.

Il y a 65 millions d’années, une météorite de 10 km à 20 km de diamètre a percuté la Terre (Yucatán, au Mexique) à une vitesse de 30 km/s. Cette catastrophe aurait provoqué l’extinction des dinosaures.

‘Dinosaure’ provient du grec : ‘deinos’ (terrible) et ‘saura’ (lézard) : lézard terrible.

En 1999, des paléontologues ont émis l’hypothèse controversée selon laquelle les dinosaures de la famille des théropodes étaient recouverts de plumes destinées à les protéger du froid et à séduire. Cette famille inclut le tyrannosaure (T. Rex) et le dinosaure saurischien (à hanches de lézard).

Jurassique, période
v -205 700 000 jusqu’à v -144 200 000
-205700000,e
Seconde période du Mésozoïque. La mer Téthys (future Méditerranée) sépare l’hémisphère Nord de l’hémisphère Sud. Le climat ambiant est favorable à la reproduction des reptiles de terre, de mer et des airs, des grands dinosaures, des oiseaux à dents et des plantes à fleurs.
L’évaporation des mers de l’hémisphère Nord générera des dépôts épais de calcaire qui se transformeront en gaz et en pétrole.
Plumes
v -150 000 000
-150000000,s
Les fougères, les ginkgos, les conifères, les cycas (qui ressemblent à des palmiers) et les benettiales (comme des ananas) composent le paysage des grenouilles géantes (1 m), des sauterelles, des libellules, ainsi que des variétés de lézards. Le poil revêt les petits mammifères et l’archéoptéryx, déjà duveté, déploie ses ailes plumées pour voler.
Les fossiles de l’archéoptéryx ont été découverts dans le village de Solnhofen (sud-ouest de l’Allemagne) en 1861. D’une taille comparable à celle d’un pigeon ou d’un coq, l’archéoptéryx était recouvert de plumes, avait des dents, une longues queue ainsi que des griffes et ses clavicules étaient soudées comme celles d’un oiseau. Il vivait il y a 150 millions d’années alors que les plus anciens fossiles d’oiseaux datent de 120 millions d’années.
Crétacé, période
v -144 200 000 jusqu’à v -65 000 000
-144200000,e
Troisième période du Mésozoïque. Émergence des Alpes, des Rocheuses, de l’Himalaya, du Sierra Nevada et des volcans en Italie et en Sicile. La profusion en tout marque cette ère calcaire.

La faune se diversifie : poisson, requin moderne, tortue géante, ptérosaure sans dent et volant, marsupial (mammifère à poche), zalambdaleste (mammifère à placenta) ; la flore ressemble à celle d’aujourd’hui : plantes à graines cachées, fleurs colorées et parfumées (magnolias, lauriers, ‘archéorosiers’, palmiers, trèfles, bruyères, lierres, hêtres, bananiers, …).

À la fin du Crétacé, 88% des espèces qui vivent sur la terre ferme (dont les dinosaures) se sont éteintes alors que 90% des espèces d’eau douce ont survécu à l’effet combiné de la désagrégation d’une comète et de l’activité volcanique.

À la fin du Crétacé, une météorite de 10 km à 20 km de diamètre a percuté la Terre dans le Yucatán, au Mexique, à une vitesse de 30 km/s. Cette catastrophe aurait provoqué l’extinction des dinosaures.

De 60% à 75% des espèces disparurent au cours du Crétacé dont 90% des créatures du plancton marin.

Ovules
v -64 000 000
-64000000,s
Le règne végétal s’enrichit des angiospermes ou plantes à graines cachées dont la reproduction est assurée par les prédateurs (abeilles, papillons, oiseaux, chauves-souris…). Certaines plantes se couvrent de bois (bouleau, chêne, palmier, …), d’épines (rosier, cactus, …), de poison (digitale, tabac, mandragore, muguet, belladone, …). Les poissons adoptent leurs caractéristiques actuelles (truite, thon, saumon, …).

L’orifice multifonctions des mammifères se divise en rectum, orifice génital et urinaire. Les neurones commandent les émotions et l’apprentissage. Le palais autorise la respiration durant la mastication. Les dents se spécialisent en incisives, canines et molaires.

La reproduction animale et végétale passe par la fécondation de l’ovule. Le lait et le nectar nourrissent. De petits mammifères semblables à des souris, se nourrissant d’insectes et de fruits furent probablement les ancêtres des primates, incluant la lignée humaine.

Au regard de l’évolution, les mammifères sont classés en :
– Protothérien : ovovipare, primitif, au bec et à la température instable, sans véritables mamelles : le lait est léché sur les poils par les petits.
– Métathérien : vivipare, au cerveau réduit, au palais incomplet, donne naissance à un embryon qui se loge dans une poche, le temps de sa formation.
– Euthérien : se forme dans l’utérus de la mère. Purgatorius unio (10 cm), le plus âgé d’entre eux, a été découvert aux États-Unis.
Paléocène, époque
v -65 000 000 jusqu’à v -56 500 000
-65000000,e
Première époque du Tertiaire et du Paléogène. Étape finale de la dissolution du continent unique.

Début du règne des mammifères : insectivores, carnivores, les premiers primates, les ancêtres des chiens et des chats, les premiers animaux à sabot…

Les anciens découpages des temps géologiques considéraient le Tertiaire comme une ère et référaient au Paléocène comme à une période.

En grec, ‘palaios’ signifie ‘ancien, primitif’ alors que ‘kainos’ signifie ‘récent’. Paléocène se traduirait par le primitif récent.

Paléogène, sous-période
v -65 000 000 jusqu’à v -23 300 000
-65000000,e
Première sous-période du Tertiaire, regroupant les époques paléocène, éocène et oligocène.
Tertiaire, période
v -65 000 000 jusqu’à v -1 640 000
-65000000,e
Le Tertiaire s’inscrit dans l’ère Cénozoïque et comprend les périodes Paléogène et Néogène et leurs sous-périodes : Paléocène, Éocène, Oligocène, Miocène et Pliocène. Plusieurs mammifères ont survécu malgré la variation climatique de tropical à glacial.
Les anciens découpages des temps géologiques considéraient le Tertiaire comme une ère.
Cénozoïque, ère
v -65 000 000
-65000000,e
Le Cénozoïque ou âge des mammifères regroupe les périodes tertiaire et quaternaire de l’histoire de la Terre. L’Atlantique et les montagnes poursuivent leur croissance. La géographie d’alors ressemble à celle d’aujourd’hui. Les primates (gorilles, chimpanzés, orangs-outangs) et les australopithèques dont le crâne est plus petit que celui de l’homo habilis, se développent au cours du Cénozoïque.
Les plantes et les animaux communs se sont multipliés : poissons, oiseaux, abeilles, plantes à fruits, arbres, ancêtres des chiens et des chats de même que des mammifères (dont les humains), occupaient la planète durant le Cénozoïque.

En grec, ‘cenos’ signifie ‘commun’ et ‘zoôn’ signifie ‘animal’ : animal commun.

Éocène, époque et période
v -56 500 000 jusqu’à v -35 400 000
-56500000,e
Seconde époque du Paléogène. L’Europe et l’Amérique du Nord jouissent d’un climat subtropical et humide alors que des séquoias géants et des arbres à feuilles caduques se multiplient en Sibérie et au Groenland et que fleurissent des cycas, des magnolias et des figuiers en Alaska. Le parfum végétal émane de partout.
Les anciens découpages des temps géologiques considéraient le Tertiaire comme une ère et référaient à l’Éocène comme à une période.

‘La récente aurore’ : le grec ‘eôs’ signifie ‘aurore’ alors que ‘kainos’ signifie ‘récent’.

Primates prosimiens
v -55 000 000
-55000000,s
Albatros, goélands, oies, grues, coqs, pics, hiboux et passereaux survolent les primates dont les belettes, chauves-souris, baleines, dauphins, proboscidiens (éléphants), rats, souris, lapins, lièvres, insectivores, carnivores, cétacés, ongulés (cochons, hippopotames, chameaux), ruminants, chevaux (20cm) et les rongeurs semblables à de gros écureuils.
Évolution de primates velus en Prosimiens (ou Lémuriens).
Les prosimiens ou lémuriens sont de petits mammifères dont la taille varie de quelques centimètres à 40 centimètres. Leur alimentation est à base de fruits et d’insectes. Ils ont un rythme de vie nocturne. De nos jours, plusieurs lémuriens vivent à Madagascar (île au sud-est du continent africain) et sont menacés d’extinction.
Oligocène, époque
v -35 400 000 jusqu’à v -23 300 000
-35400000,e
Troisième et dernière époque du Paléogène. Plusieurs collisions de plaques tectoniques de l’Oligocène sont à l’origine de mers, de montagnes et de continents actuels. Les 8448 mètres de l’Everest surgirent lors d’une collision à une vitesse de 4 cm/an entre l’Inde et l’Asie.

Début d’une ère glaciaire. Des forêts tropicales deviennent des prairies. Les mammifères dont le rhinocéros, le cheval, le chameau, le mouton, le porc, les rongeurs, le chien, le primate et l’éléphant se multiplient. Les fourmis, coccinelles, scarabées, papillons, abeilles et guêpes nourrissent les insectivores qui composent le repas des carnivores.

L’époque du ‘petit récent’ : en grec, ‘oligos’ signifie ‘petit’ alors que ‘kainos’ signifie ‘récent’.

Les anciens découpages des temps géologiques considéraient le Tertiaire comme une ère et référaient à l’Oligocène comme à une période.

Primates anthropoïdes
v -35 400 000
-35400000,s
Ancêtres communs des grands singes et des singes ordinaires. Le groupe des anthropoïdes (qui ressemble à l’humain) inclut le chimpanzé, l’orang-outang, le gorille et le gibbon.

Les primates anthropoïdes ont en commun les doigts aux pieds et aux mains, un cerveau volumineux et une absence de queue.

Proconsul, l’ancêtre du grand singe, vivait en Afrique de l’Est il y a 25 millions d’années. Sa dentition suppose une alimentation fruitarienne et un habitat en forêt.

Les primates sont des mammifères dotés de mains et de pieds de même que de doigts aux ongles plats. Chez tous les primates, le pouce est distinct des autres doigts à l’exception toutefois du gros orteil humain.

Le crâne du primate est plus développé que celui des autres espèces. Sa vision est binoculaire alors que son odorat est moins sensible que celui d’autres espèces. La dentition, composée de quelques canines seulement, et le système digestif sont adaptés à une alimentation végétarienne. Les femelles ont deux mamelles. Quoique certains primates comme l’orang-outang, vivent en solitaire, la plupart se regroupent en famille et en société.

Les lémuriens, les singes et les humains sont des primates.

Miocène, époque
v -23 300 000 jusqu’à v -5 200 000
-23300000,e
Première époque du Néogène. Formation de chaînes de montagnes. L’Antarctique se recouvre de 4 km de glace. La faune comprend entre autres, le singe, le chat, le raton-laveur, la belette, l’ours, les cétacés et les insectes.
‘Moins récent’ : le grec ‘meion’ signifie ‘moins’ alors que ‘kainos’ signifie ‘récent’.
Néogène, sous-période
v -23 300 000 jusqu’à v -1 640 000
-23300000,e
Seconde sous-période du Tertiaire regroupant les époques miocène et pliocène.
Née dans la mer des Sargasses, au sud de la Floride, la leptocéphale (larve transparente d’anguille) dérive durant une année avec le Gulf Stream jusque dans les eaux douces d’Amérique du Nord et d’Europe. Devenue adulte, l’anguille retourne à son lieu d’origine, fraie, pond vingt millions d’oeufs et meurt. Il en est ainsi depuis des millions d’années, nonobstant la dérive des continents.
Hominoïdes
v -20 600 000
-20600000,s
L’hominoïde est un primate anthropoïde. Ce groupe comprend le gibbon, l’orang-outang, le gorille, le chimpanzé et l’être humain. Son cerveau est plus développé que celui des autres primates et il est dépourvu de queue.

Mis à part le gibbon qui mesure de 75 à 90 cm de haut, l’hominoïde est plus grand que les autres singes : l’orang-outang atteint 1,40 m de haut, le chimpanzé 1,7 m et le gorille atteint 2m de haut.

Morotopithecus s’accrochait aux arbres, son dos ressemblait à celui des singes modernes alors que sa tête et ses dents étaient différentes. Il pourrait être l’ancêtre commun de l’être humain et des grands singes. Sa taille était celle d’un chimpanzé. On estime que 30 variétés de singes vivaient alors.

Kenyapithecus vivait en Afrique de l’Est il y a 15 millions d’années. Ses dents étaient recouvertes d’émail, ce qui lui permettait de manger des noix et lui assurait une plus grande flexibilité dans le choix de son habitat.

Pliocène, époque
v -5 200 000 jusqu’à v -1 640 000
-5200000,e
Seconde et dernière époque du Néogène et du Tertiaire. Occurrence de sables et de galets dus à l’érosion. Le climat se refroidit. Les premiers hominidés de même que plusieurs animaux mammifères à sabot et à cornes voient le jour. La plupart de ces espèces ont survécu.
En grec ‘pleion’ signifie ‘plus’ alors que ‘kainos’ signifie ‘récent’. Pliocène signifie ‘Plus récent’.
Hominidés
v -4 400 000
-4400000,s
L’hominidé marche sur ses deux pieds. Ses genoux et ses chevilles s’articulent comme ceux des humains. À ce jour, les ancêtres connus du premier bipède sont les mêmes que ceux des autres primates. La bipédie serait antérieure à l’évolution du cerveau.

L’hominidé regroupe les genres australopithecus et homo. L’homo est distingué entre habilis, erectus, sapiens neanderthalensis et sapiens.

Quelques dents dans un fragment de mâchoire, des morceaux d’os de bras, de jambes, d’orteils appartenant à Ardipithecus ramidus kadabba, un hominidé vieux de 5,2 millions d’années ont été découverts en Éthiopie durant l’été 2001. L’usure de ses phalanges laisse supposer qu’il marchait sur ses deux pieds comme les humains.

Le décompte des stries de croissance observées dans l’émail de ses dents permet aux scientifiques d’affirmer que le jeune Ardi ne fut jamais adolescent. À l’instar des singes, il devint adulte vers douze ans. Le primate ne connaîtra l’adolescence qu’en -500 000, soit près de cinq millions d’années après Ardi.

Des traces de forêts fraîches sous les pieds d’Ardi tendent à réfuter la théorie selon laquelle le singe serait devenu bipède en raison de l’absence d’arbres pour s’agripper. Le mystère demeure donc entier quant aux raisons qui ont poussé l’hominoïde à adopter la marche sur deux pieds.

Australopithecus
v -4 400 000 jusqu’à v -1 500 000
-4400000,s
L’australopithèque était bipède, se nourrissait de fruits et de légumes et aurait façonné des outils.

Ses dents, ses articulations aux genoux et aux chevilles ressemblent à celles des humains. Par contre, son crâne, ses jambes et son bassin ressemblent à ceux des singes. Il se balançait aux arbres et sa démarche était différente de celle des humains.

En Tanzanie, des roches volcaniques ont fidèlement conservé des traces de leurs pas.

En 1974, en Éthiopie, on découvrait Lucy, âgée de 20 ans au moment de sa mort, il y a 3 millions d’années. Elle mesure un peu plus d’un mètre, a de longs bras, grimpait aux arbres, marchait sur deux pieds et était végétarienne. Elle utilisait peut-être des bâtons en guise d’outils. Des chercheurs ont récemment suggéré que Lucy était de sexe masculin.

La découverte de fragments de fossiles de 5 millions d’années pourrait modifier l’âge officiel des australopithèques. (Voir rubrique Hominidés)

Préhistoire, période
v -2 500 000 jusqu’à v -2 000
-2500000,e
La préhistoire débute au Paléolithique (pierre taillée), se poursuit à travers le Mésolithique et le Néolithique (pierre polie) et se termine avec l’invention de l’écriture.
Les dates de la préhistoire varient en fonction des civilisations (cf. rubrique Ecriture).
Paléolithique, période
v -2 500 000 jusqu’à v -8 000
-2500000,e
Le Paléolithique ou âge de la pierre taillée, comprend les stades inférieur, moyen et supérieur. Les ancêtres des humains vivaient en nomades, au rythme des saisons, dans des campements, des huttes de branchages et des grottes.
Le terme Paléolithique provient du grec : ‘palaios’ signifiant ‘primitif’ et ‘lithos’ qui signifie ‘pierre’ : pierre primitive ou âge de la pierre.

Les dates relatives au Paléolithique sont approximatives car elles font référence à des cultures qui diffèrent selon l’endroit.

Paléolithique inférieur, stade
v -2 500 000 jusqu’à v -200 000
-2500000,e
L’usage d’outils en pierres taillées marque le début du Paléolithique. Homo habilis façonnait les galets de pierres en les frappant les uns sur les autres de sorte à les rendre tranchants. Homo erectus a raffiné la technique en taillant la pierre de façon plus précise et fabriquait des lances et des couteaux aux formes symétriques.
Les plus anciens outils de pierre ont été découverts en Éthiopie. Les millénaires écoulés depuis leur fabrication n’ont permis la conservation que de rares spécimens en bois comme une planche de saule en Israël et un épieu en Angleterre. En Asie, des lances aux pointes durcies par le feu, des armes en bambou et des fosses étaient destinées à chasser et à piéger de gros animaux.
Homo habilis
v -2 500 000 jusqu’à v -1 300 000
-2500000,s
Homo habilis fabriquait des outils avec des outils. Plutôt opportuniste que chasseur, il les utilisait pour dépecer les carcasses d’animaux tués par des carnivores. Sa dentition (incisives, canines et molaires) suppose une alimentation plus variée que celle de l’australopithèque. De plus, il dispose des zones essentielles au langage.

Il mesure 1,30 m de haut et la taille de son cerveau atteint 640 cm3 alors que le cerveau de l’australopithèque Lucy occupe un volume de 400 cm3.

Des vestiges éthiopiens et tanzaniens suggèrent qu’Homo habilis habitait en communauté dans des huttes en bois où il apportait et partageait sa nourriture.
Homo erectus
v -1 800 000 jusqu’à v -120 000
-1800000,s
Homo erectus mesure 1,78 m, marchait tout à fait redressé et la voûte crânienne de son cerveau de 1250cm3 s’élevait vers l’arrière. Il migra en Asie et en Europe, il y a un million d’années. Le climat, plus froid qu’en Afrique, l’incita à se couvrir de peaux et à domestiquer le feu.
L’homme de Pékin (sinanthrope), découvert en 1919, fabriquait des outils, chassait et avait domestiqué le feu. Malgré la présence de lacs et de rivières à proximité, on ignore s’il pêchait. Le climat pékinois de l’époque était froid en hiver et chaud en été. On le soupçonne d’avoir pratiqué un culte des morts.
Pléistocène, époque
v -1 640 000 jusqu’à v -8 000
-1640000,e
Première époque du Quaternaire, marquée par quatre périodes glaciaires majeures, nommées d’après les affluents du Danube :
– Günz (-1 200 000 à -700 000),
– Mindel (-650 000 à -350 000),
– Riss (-300 000 à -120 000),
– Würm (-80 000 à -10 000).

Jusqu’au tiers des continents furent recouverts de glace durant ces épisodes.

En grec, ‘pleiston’ signifie ‘le plus’ alors que ‘cène’ signifie ‘récent’ : le plus récent.
Quaternaire, période
v -1 640 000 jusqu’à ce jour
-1640000,e
Deux époques composent le Quaternaire : le Pléistocène et l’Holocène.
Auparavant, le Quaternaire était considéré comme une ère.
Feu
v -500 000
-500000,sh
Les volcans et la foudre ont allumé les incendies qui ont enflammé l’imagination d’Homo erectus lorsqu’il en découvrit les vertus. Le feu réchauffait et éclairait les camps, les huttes et les grottes. Il éloignait les prédateurs. Il transformait la nourriture. Il était au coeur de la communauté. La conservation et la génération de l’étincelle constituaient les atouts technologiques parmi les plus prisés de l’humain qui se tenait debout (homo erectus).
Un vestige de foyer, antérieur au moment reconnu de domestication du feu, a été découvert au Kenya. Le foyer fut allumé par Homo erectus il y a 1,4 million d’années.
Homme de Pékin
v -460 000 jusqu’à v -230 000
-460000,s
Homo erectus pekinensis, l’homme de Pékin (sinanthrope), vécut en Chine durant le Paléolithique inférieur. Il fabriquait des outils, chassait et avait domestiqué le feu. Malgré la présence de lacs et de rivières à proximité de son fossile, on ignore s’il pêchait. Le climat pékinois de l’époque était froid en hiver et chaud en été. On le soupçonne d’avoir pratiqué un culte des morts avec ablation de la face.
Le crâne du sinanthrope était long et bas, de capacité égale à 1100 cm3. Il fut découvert en 1929 à Zhoukoudian, près de Pékin. Il fut perdu lors de la Seconde Guerre mondiale : il ne subsiste que des moulages.
Homo sapiens
v -400 000 jusqu’à v -27 000
-400000,s
Le cerveau de l’homo sapiens occupe un espace de 1300 cm3. Il provient d’Angleterre et de Chine sous les traits des hommes de Swanscombe et de Hsuchiyao (-250 000). L’homme de Broken Hill vécut en Rhodésie 50 000 ans plus tard. D’autres ont vécu en Afrique, en Allemagne, à Java, au pays de Galle, en Charente, à Nazareth et en Palestine. Ce dernier fut enterré par ses semblables il y a 80 000 ans.
En Europe, des traces de pas d’enfants dans la grotte de Chauvet à Vallon Pont-d’Arc en Ardèche datent de 27 à 28 milles ans. Des peintures et gravures d’espèces animales différentes y furent également découvertes.
Paléolithique moyen, stade
v -200 000 jusqu’à v -35 000
-200000,e
Raffinement et fabrication d’outils à partir d’outils. Les fouilles archéologiques ont permis la mise à jour de pointes, grattoirs et racloirs datant du Paléolithique moyen.
Le Paléolithique moyen se déroule à différents moments selon l’endroit :
de -150 000 à -30 000 en Afrique
de -80 000 à -40 000 en Europe.
Sépultures
v -100 000
-100000,hst
L’adoption des sépultures par une civilisation suppose une conscientisation du rôle de la vie sur l’échiquier terrestre. L’homo sapiens repliait les cadavres en position fœtale et les colorait d’ocre avant de les inhumer dans des fosses. Les Égyptiens mommifiaient les pharaons et leurs entourages. Plusieurs civilisations construisirent des monuments à la mémoire des disparus.
Quoique les pratiques funéraires datent du Paléolithique moyen, près de 35 squelettes humains prénéandertaliens furent inhumés à Atapuerca, dans le nord de l’Espagne, il y a 300 000 ans.
Homo sapiens sapiens
v -100 000
-100000,s
Proportionnellement à son corps, la taille du cerveau d’Homo sapiens sapiens est plus grande que celle des autres mammifères. En outre, son cerveau est trois fois plus volumineux que celui de l’australopithèque Lucy (1400 cm3 vs 400 cm3).

Sa vision lui permettait d’évaluer les distances et les reliefs (vision stéréoscopique). Sa bipédie (déplacement sur deux pieds) a favorisé l’usage des mains dans le but de manipuler des objets.

L’humain pensant pensant est originaire d’Afrique du Sud, a côtoyé et peut-être éliminé Homo sapiens de Neandertal entre -45 000 et -35 000. Il a profité des ponts de glace, il y a 18 000 ans pour traverser plusieurs détroits, dont celui de Béring (Asie-Amérique), et se déployer partout sur la planète.
Homo sapiens neanderthalensis
v -120 000 jusqu’à v -35 000
-120000,s
Dépourvu de menton, l’homme de Neanderthal est doté d’un front bas, d’orbites en saillie, de mâchoires proéminentes et son crâne est plus gros que celui de l’humain moderne (1700 cm3 vs 1400 cm3).

Il a vécu en Europe, en Afrique et en Orient. Il chassait et pêchait, se parait et pratiquait un culte à l’égard des morts. Sa lignée serait éteinte, sans aucune descendance. Un objet néandertalien ressemblant à une flûte a été découvert dans une grotte de Slovénie.

Les premiers fossiles de l’homme du Neanderthal découverts en 1856 en Allemagne furent considérés comme des restes d’êtres humains difformes. Des recherches ultérieures ont établi qu’il s’agissait d’une race éteinte d’individus dont l’intelligence pourrait avoir été supérieure à celle de l’humain moderne.

En octobre 1999, la revue Science publiait que l’homme du Neanderthal pratiquait le cannibalisme. Selon les hypothèses émises, manger le corps d’un semblable aurait permis de vaincre la mort ou, s’il s’agissait d’ennemis, de s’approprier leur force, leur courage ou leur ruse.

La famine pourrait aussi bien en être la cause : les festins sous Riss, la période glaciaire de -300 000 ans à -120 000 ans n’étaient peut-être pas propices à des repas plus civilisés…

Glaciations
v -1 200 000 jusqu’à v -10 000
-1200000,e
À plus d’une reprise au cours de l’histoire, de grands territoires de notre planète furent recouverts de glace. Les quatre dernières glaciations se produisirent au Pléistocène :
– Günz (de -1 200 000 à -700 000)
– Mindel (de -650 000 à -350 000)
– Riss (de -300 000 à -120 000)
– Würm (de -80 000 à -10 000).

Lors de la dernière glaciation, l’Asie et l’Indonésie étaient liées par la glace de même que la Sibérie et l’Amérique du Nord. Subséquemment, la déglaciation a fait monter le niveau des mers.

La glaciation würmienne a laissé en héritage les glaciers inlandsis de l’Antarctique et du Groenland qui représentent 97% des surfaces glacées de la planète et 99% du volume total des glaces.

Leurs surfaces respectives sont de 12 350 000 km2 et 1 726 400 km2. Ils atteignent plus de 3 000 m d’épaisseur en Antarctique et 2 100 m au Groenland.

La dernière période glaciaire (glaciation würmienne) a atteint son apogée il y a environ 20 000 ans. À cette époque, les glaciers des hémisphères Nord et Sud recouvraient près du tiers des continents. Ainsi, la Sibérie, la Scandinavie de même qu’une partie de la Grande-Bretagne étaient recouvertes de glace de sorte que l’Amérique du Nord était liée à l’Europe par un long sentier glacé.
Paléolithique supérieur, stade
v -35 000 jusqu’à v -8 000
-35000,e
La disparition de l’homme de Neanderthal couplée à la venue de l’homo sapiens sapiens et de la période glaciaire marque le début du Paléolithique supérieur. Durant cette période, les outils se raffinent et le matériel varie (pierre, os, bois, ivoire). On grave même des aiguilles.
Lascaux, grotte de
v -15 000
-15000,b
Grotte située dans le sud-ouest de la France dont les parois furent gravées et peintes vers l’an -15 000. On a dénombré 1 500 gravures et 600 dessins peints en jaune, rouge et noir. Des animaux, des chasseurs, de même que des formes géométriques y sont représentés.
Découverte le 12 septembre 1940 par deux jeunes personnes, la grotte est interdite au public depuis 1963 car elle s’abîmait. Depuis 1985, une reconstitution d’une partie des gravures et des peintures peut être admirée par les visiteurs.

En janvier 2002, on annonçait Lascaux III, une nouvelle reconstitution de la grotte originale à l’aide de techniques modernes.

Jeton
v -8 500 jusqu’à v -3 200
-8500,h
Il y a plus de 10 000 ans, les bergers de Tepe Asiab et de Ganji-Dareh Tepe en Iran, utilisaient des jetons d’argile gravés de symboles lors de leurs trocs. Plus tard, les Romains adoptèrent des jetons sous le nom de calculi. Certains marchés financiers asiatiques en utilisent encore aujourd’hui.
Les signes gravés sur les jetons évolueront peu à peu en écriture au cours des millénaires…
Agriculture
v -8 000
-8000,s
L’agriculture se pratique depuis 10 000 ans au Proche-Orient et depuis 8000 ans en Chine. Elle se développa il y a quelques milliers d’années en Europe.

Elle nécessite un mode de vie sédentaire, incite à la fabrication d’ustensiles de cuisson et à la recherche de méthodes de stockage d’aliments.

Les populations du Croissant fertile, favorisées par les eaux du Tigre et de l’Euphrate, furent les premières à pratiquer l’agriculture et l’élevage.
Mésolithique, période
v -8 000 jusqu’à v -6 000
-8000,e
L’humain nomade s’établit. Temporairement d’abord, puis en permanence. Il enseigne, pratique la médecine, l’artisanat, l’art, la musique et il participe à des cultes. Il établit des différences sociales.

L’espérance de vie est de 35 ans pour la femme, 55 ans pour l’homme et est très faible pour les enfants en bas âge.

Le terme Mésolithique provient du grec : ‘mesos’ signifiant ‘moyen’ et ‘lithos’ qui signifie ‘pierre’. L’âge moyen de la pierre. Cette période se situe entre le Paléolithique et le Néolithique.

Les dates relatives au Mésolithique sont très approximatives car elles font référence à des cultures qui diffèrent selon l’endroit.

Néolithique, période
v -8 000 jusqu’à v -2 000
-8000,e
Dernière période de la préhistoire où les outils sont faits de pierre polie et de céramique et où les peuples se sédentarisent. La culture et l’élevage se pratiquent lorsque la chasse et la cueillette sont insuffisantes à l’alimentation. Les humains vivent dans des huttes et circulent en canot de bois creusé et d’écorces. Les populations du Croissant fertile, favorisées par les eaux du Tigre et de l’Euphrate furent les premières à pratiquer l’agriculture et l’élevage.
Le terme Néolithique provient du grec : ‘neo’ signifiant ‘nouveau’ et ‘lithos’ qui signifie ‘pierre’. L’âge de la nouvelle pierre. Au Néolithique, la pierre est polie, les tranchants sont affinés, le bois est coupé.

Les dates relatives au Néolithique sont très approximatives car elles font référence à des cultures qui diffèrent selon l’endroit.

Holocène, époque
v -8 000
-8000,e
Seconde et dernière époque du quaternaire et de l’ère cénozoïque, l’Holocène débute à la fin de la période glaciaire. Les glaciers se retirent, les humains s’organisent et se sédentarisent. L’agriculture et l’élevage sont pratiqués.
Holocène provient du grec ‘holos’ qui signifie ‘tout’ et ‘kainos’ ‘récent’, donc ‘Tout récent’. L’Holocène se poursuit de nos jours.
Orge et blé
Depuis v -7 500
-7500,s
Les populations de la Palestine, de la Syrie et de la Turquie furent les premières à cultiver l’orge et le blé.
Chalcolithique, (âge du cuivre)
v -6 000 jusqu’à v -2 000
-6000,e
Période de transition entre le Néolithique et l’âge du bronze. La sédentarisation, l’agriculture et l’organisation en société de plus en plus hiérarchisée, favorisent la spécialisation des tâches, dont l’orfèverie. Le cuivre est martelé en petits objets : gobelets, bracelets, poignards, etc. Cette période fut également marquée par le commerce, les migrations et les conflits.
Chalcolithique provient du grec ‘khalkos’, signifiant ‘cuivre’ et ‘lithos’ qui signifie ‘pierre’ : âge du cuivre.
Dieu, sanctuaire urbain
v -7 200 jusqu’à v -6 300
-7200,th
Çatal Höyük, près de Konya en Turquie était un village de 12 hectares, où 5 à 6 milles femmes, hommes et enfants préhistoriques habitaient mille maisons de briques organisées en quartiers d’unités collées les unes aux autres.

Dans ce qui pourrait être le plus vieux modèle semi-urbain au monde, on pénétrait à l’intérieur des demeures par le toit. Des échelles assuraient la circulation entre les toits du voisinage et faisaient office d’ascenseur primitif entre ceux-ci et le sol. La rue sera inventée plus tard.

Les Çatal-Höyükiens élevaient des animaux, cultivaient la terre, fabriquaient des perles de plomb et de cuivre, entretenaient des relations commerciales avec le Proche-Orient (dont potentiellement Byblos au Liban, Cheikh Hassan en Syrie, Jéricho en Palestine et Sawwan en Iraq), ornaient leurs tombeaux en fonction des classes sociales (agriculteurs, artisans, commerçants, prêtres) et fréquentaient un sanctuaire.

Dieu naquit d’une femme, la déesse-mère, dont les plus anciennes manifestations proviennent du Proche-Orient et datent de douze milles ans. Des statuettes de pierre aux rondeurs féminines et maternelles seraient au nombre des premières effigies fabriquées sur notre Planète. Mille ans plus tard, des crânes cornus d’aurochs mâles (têtes de bœuf sculptées) furent ajoutés à l’imagerie. Un haut-relief d’un temple de Çatal Höyük schématise leur relation : une déesse-mère enfante un dieu-taureau qui la féconde.

Le panthéon des Akkadiens (Mésopotamie) retint ce couple divin (femme-taureau) auquel se joignirent une centaine de dieux d’origine sumérienne.

Le taureau figurera aussi sur les temples mésopotamiens, parmi les dieux égyptiens, sous les traits du Minotaure de la mythologie grecque ainsi que du veau d’or dans les textes bibliques. Les tiares des dieux moyen-orientaux sont flanquées de ses cornes.

Assyrie
v -6 500 jusqu’à v -609
-6500,eh
Ancien pays de la vallée du Tigre en Mésopotamie qui fut habité dès le Paléolithique. Au cours de son histoire, l’Assyrie devint un royaume puis un empire sous Assurbanipal qui se vantait de posséder des copies de documents littéraires babyloniens. L’empire assyrien déclina après Assurbanipal
« Quant aux paroles vaines de ce faux frère, j’ai entendu tout ce qu’il a dit. Elles ne sont que du vent. Ne le croyez pas. N’écoutez pas un seul moment ses mensonges. Ne souillez pas votre bonne renommée, qui est sans souillure pour moi et pour le monde entier et ne péchez pas contre la divinité »

Message d’Assurbanipal destiné aux Babyloniens qui projetaient de se rebeller contre le pouvoir assyrien.

En Assyrie, les peines infligées à l’égard du non-respect des lois étaient moins sévères qu’à Babylone, située plus au sud.
Mésopotamie
v -6 000 jusqu’à v 651
-6000,eh
Le ‘pays entre deux fleuves’ constitue le berceau de la civilisation. L’agriculture, la roue, la ville, l’écriture, les arts, les religions, la poterie, la philosophie, la littérature, la sépulture, la législature, la métallurgie, etc. ont mijoté dans cette région d’argile et de limon bordée de montagnes, de déserts, de mers et arrosée du Tigre et de l’Euphrate.

Homo sapiens neanderthalensis a fréquenté ce territoire 70 000 ans avant notre ère.

Un jour l’eau se retira des terres mésopotamiennes, livrant une terre parmi les plus fertiles de l’histoire. Très tôt, des nomades s’y établirent. Très tôt, ils furent rejoints par l’un des peuples les plus doués de la Terre : les Sumériens. Trop tôt, ils disparurent, non sans avoir laissé une trace profonde dans les premières cultures de la Planète et, incidemment, dans la nôtre.
Riz
v -6 000 jusqu’à v -5 000
-6000,s
Du riz datant de 6000 ans avant notre ère a été découvert en Thaïlande. Les Chinois cultivaient le riz, il y a 7000 ans.
Les Chinois domestiquaient déjà le chien, le porc et probablement le buffle.
Sumer
v -5 000 jusqu’à v -1 792
-5000,eh
Partie sud de la Mésopotamie qui deviendra la Babylonie en -1792. L’histoire écrite de Sumer est pratiquement indissociable de celle de la Mésopotamie.

Vers -3500, les Sumériens auraient navigué depuis leur terre inconnue jusqu’au sud de la Mésopotamie où ils ont développé la culture la plus significative des peuples connus de la préhistoire. Non seulement sont-ils à l’origine de l’écriture, mais aussi des premiers récits écrits, publiés, traduits et distribués sur le territoire du Proche-Orient d’alors.

Pendant de nombreuses années, ils ont partagé avec les Akkadiens et un autre peuple, le territoire de la Mésopotamie. Lorsque vint le temps des guerres et des royaumes, les Sumériens devinrent scribes, comptables, philosophes, écrivains et prêtres. Leur civilisation disparut au début du second millénaire avant notre ère.

Si (…) a coupé le pied : 10 sicles d’argent, il devra payer.

Si un homme à un homme, avec une arme, les os de… a rompu : 1 mine d’argent il devra payer.

Si un homme à un homme, avec un instrument geshpu, a coupé le nez (?) : 2/3 de mine d’argent il devra payer.

(Extrait de tablettes d’Ur-Nammu qui fut le premier roi de la troisième dynastie sumérienne d’Ur)

Il y a 4 millénaires, les Sumériens avaient établi des lois qu’ils ont transcrites sur des tablettes d’argile alors que prévalait ailleurs, au même moment, la loi du talion (oeil pour oeil, dent pour dent).
Cuivre
v -4 500
-4500,sh
Les plus anciens objets en cuivre proviennent de l’Égypte prédynastique.
Adam et Ève
v -4 004 jusqu’à v -3 074
-4004,t
Après avoir fait la terre et les cieux, l’Éternel Dieu forma l’homme (Adam) de la poussière de la terre et lui souffla la vie par les narines. Il planta un jardin d’arbres avec un fleuve en Éden et y plaça l’homme pour le cultiver et le garder tout en lui interdisant de manger de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, au milieu du jardin. Il forma les animaux à partir de la terre et créa la femme (Ève) à partir d’une côte de l’homme.

Encouragée par le serpent, la femme mangea du fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. À son tour, l’homme en mangea aussi. Leur désobéissance valut au serpent de marcher sur le ventre, à la femme de souffrir de ses grossesses et d’être dominée par son mari. L’homme fut condamné à manger de l’herbe des champs et à cultiver la terre à la sueur de son visage. Après quoi, ils furent chassés du jardin.

L’homme nomma la femme, Ève. Caïn, leur premier fils, se fit cultivateur. Il tua Abel, le berger, son frère pour une histoire d’offrande. Il fut chassé après avoir été marqué d’un signe lui assurant protection et vengeance éternelles.

Adam et Ève eurent un autre enfant, Seth dont la postérité après six générations, comprend Mathusalem, grand-père de Noé.

(Abrégé du second récit de la Création relaté dans la Bible, Genèse II,4-V)

La date de la Création fut établie par l’archevêque irlandais James Ussher au XVIIe siècle, d’après l’interprétation des textes bibliques. Quoique d’autres dates aient été avancées, à titre d’exemple, l’ère terrestre juive aurait débuté le 7 octobre -3761, aucune ne présente de certitude absolue.

« Il a créé les cieux et la terre pour la vérité ; il est trop élevé au-dessus des divinités qu’on lui associe.

Il a créé l’homme d’une goutte de sperme, et voilà que l’homme dispute ouvertement. »

Coran, XVI, 3-4

Avant l’homme, il y eut les grands dieux organisés en conseil autour d’un roi et les petits dieux qui excavaient le sol et nourrissaient les grands dieux. Après qu’ils eurent tracé les cours du Tigre et de l’Euphrate et organisé le grand marécage méridional, les petits dieux épuisés, excédés après plus de 2500 ans de labeur, firent la grève en réclamant plus d’équité.

Privés de leurs sources de subsistance, les grands dieux approuvèrent la suggestion du dieu Éa de créer des êtres destinés à les servir. Après une période de gestation, quatorze matrices remplies d’argile, humectées du sang d’un dieu devinrent les sept premiers couples de l’humanité.

Poème du Supersage, gravé sur des tablettes d’argile vers -1700.
Lorsque les dieux faisaient l’homme, Jean Bottéro, Éditions Gallimard, à voix haute, 1998

Égypte, empire
v -4 000 jusqu’à v -30
-4000,eh
Fertilisée par les crues du Nil, le plus long fleuve au monde, l’Égypte est habitée depuis 6000 ans, selon les historiens. Toutefois, des galets attestent d’une présence humaine sur le territoire égyptien remontant à cinq cent mille ans.

Vers -3150, Narmer (Ménès en grec), unificateur de la Haute-Égypte et de la Basse-Égypte, en devint le premier pharaon. Memphis fut fondée en -2720 et devint la capitale.

À compter du second millénaire, le pharaon régnait à Thèbes. Les scribes écrivaient des prophéties, des contes et des enseignements.

Vers -1364, Aménophis IV et son épouse Néfertiti firent d’Amarna leur capitale. Le pharaon prit le nom d’Akhenaton, ‘celui qui plaît à Aton’, le dieu solaire.

Son gendre Toutankhamon (-1347 à -1338) ramena la capitale à Thèbes.

Ramsès II (-1290 à -1224) fit ériger six statues monumentales et deux obélisques à Louksor. Il fit creuser les temples d’Abou Simbel dans une falaise de grès sur la rive gauche du Nil, au sud d’Assouan, dans le sud de l’Égypte. On lui attribue également le temple de Médinet Habou, le temple mortuaire de Thèbes (Ramesseum) et l’achèvement du grand hall hypostyle du temple d’Amon à Karnak.

En -332, Alexandre le Grand fondait Alexandrie à l’embouchure du Nil.

Cléopâtre régna de -51 à -30. À sa mort, l’Égypte devint une province romaine.

Tu dois t’efforcer d’être sincère avec ton prochain même s’il doit en être chagrin. Ne lui dis pas : ‘Salut à toi’ quand tu penses le contraire. Ne parle pas comme l’homme hypocrite, car il est en abomination au regard de Dieu. Ne sépare pas ton coeur de ta langue et ton chemin sera ample et clément. Sois résolu devant tes concitoyens et tu seras toujours intact dans la main de Dieu car il déteste le faussaire en parole, et sa grande abomination est la fourberie.

Sur la sincérité, Enseignement d’Aménémopé à son fils Kanakht, v.-1298, Les livres de sagesses des pharaons, Élisabeth Laffont, Éditions Gallimard, 1979

La position, l’orientation et l’architecture des pyramides correspondraient à des corps et à des moments célestes.

La plus ancienne pyramide (à degrés) fut construite par l’architecte Imhotep pour Djoser à Saqqara vers -2660. La plus grande, celle de Kheops, érigée à Gizeh, mesurait 227 m de côté par 134 m de haut et était revêtue de blocs de calcaire poli. Elle figure parmi les sept merveilles du monde.

De gigantesques monuments à degrés, les pyramides virent leur taille se réduire au cours des siècles.

Déesse-mère
v -3 600 jusqu’à v -2 500
-3600,t
Dans les temples mégalithiques des Îles de Malte et de Gozo, on vouait un culte au Soleil et aux Étoiles de même qu’à la Fécondité, comme en témoignent des statues et statuettes de la ‘Grande déesse mère’ et des représentations de phallus.
Mathusalem
v -3 317 jusqu’à v -2 348
-3317,t
Patriarche biblique antédiluvien qui aurait vécu jusqu’à l’âge avancé de 969 ans. Mathusalem était âgé de 243 ans lorsque mourut son ancêtre Adam, âgé de 930 ans. Mathusalem survécut cinq ans après la mort de son fils Lamek qui a pu connâitre Adam durant 56 ans.

Adam (930 ans) et Ève eurent un troisième fils,
Seth (912 ans)
qui engendra Énosh (905 ans),
lequel engendra Qénan (910 ans),
qui engendra Mahalaléel (895 ans),
lequel engendra Yéred (962 ans),
qui engendra Hénok (365 ans),
lequel engendra Mathusalem (969 ans),
qui engendra Lamek (777 ans),
lequel fut le père de Noé (950 ans).

(Datation basée sur le système chronologique de l’archevêque irlandais James Ussher au XVIIe siècle, d’après l’interprétation des textes bibliques)

Le décompte d’une année procède d’un long processus qui a évolué jusqu’à l’actuelle précision de datation. Si nos calendriers déclinent les jours au gré de mesures précises au quart de jour près, ceux des anciens procédaient autrement.

Les récits sumériens font état de la longévité des ancêtres antédéluviens : « ayant totalisé les années de règne de ces huit ou neuf rois dans cinq villes (241 200 ans), les rédacteurs de la liste ont inséré une mention insolite : ‘le déluge nivela (tout)’. » (cf. La Mésopotamie, Georges Roux, Éditions du Seuil, 1995)

Roue
v -3 500
-3500,sh
La plus ancienne roue provient de Mésopotamie, est formée d’un disque de bois massif au centre duquel se place un essieu. Vers -2000, les rayons furent ajoutés à l’ensemble, ce qui réduisit le poids. Le tour de potier et la roue furent possiblement inventés à Uruk, en Irak (Mésopotamie).
Il est probable que le tour de potier soit antérieur à la roue. Le traîneau, utilisé jusqu’alors fut supplanté par la charrette à roues.
Bronze, âge
v -3 200 jusqu’à v -800
-3200,e
Avec les alliages dont celui du cuivre et de l’étain, les outils se raffinèrent et les civilisations s’engagèrent vers des innovations sans fin dans des domaines de plus en plus diversifiés.

L’âge du bronze succède au Néolithique et précède l’âge du fer.

Protohistoire, âge
v -3 200 jusqu’à v -500
-3200,e
Période succédant à la préhistoire et désignant un moment de l’histoire des peuples sans écriture. Les peuples ayant évolué différemment d’un territoire à un autre, il s’avère qu’au même moment de l’histoire, certains savaient écrire alors que d’autres non. La protohistoire d’un peuple peut avoir été consignée par écrit par des individus étrangers. Par exemple, la protohistoire des Gaulois a pu être écrite par les Romains.
Alors que la préhistoire se termine avec l’écriture, la protohistoire débute avec elle et désigne l’histoire des peuples sans écriture. Cette désignation fut élaborée au XIXe siècle.
Écriture, genèse
v -3 200 jusqu’à v -250
-3200,sh
Dès la préhistoire, les trocs se réalisaient avec des jetons dont les gravures se sont raffinées jusqu’à devenir des pictogrammes bientôt mariés à des signes en forme de clous tracés avec un stylet.

L’écriture cunéiforme naquit à Sumer et se propagea rapidement en Mésopotamie et aux alentours. Avec elle paraissaient et se diffusaient à vitesse de chameaux, les premiers livres de comptes, les premières lois, les premiers essais, la première histoire, les premiers mythes et les premières croyances.

La préhistoire s’éclipsa au rythme de progression de l’écriture :
-3300 : Mésopotamie
-3200 : Égypte
-2800 : Indus
-2000 : Mexique
-1400 : Chine
-1050 : Phénicie.

Le déchiffrage en 1850, des signes cunéiformes a permis l’interprétation des textes sumériens, dont la civilisation, établie dans la région du Croissant fertile (en Mésopotamie), est antérieure aux scribes bibliques. Les textes sumériens sont considérés comme les plus anciens écrits au monde.

Les vestiges de la civilisation de l’Indus (Pakistan et ouest indien) présentent des similitudes avec la civilisation sumérienne. Le déchiffrage de leurs écrits nous en révélera davantage.

Houang-ti
v -2 697 jusqu’à v -2 597
-2697,hs
L’empereur chinois Houang-ti (souverain jaune), l’un des trois Grands Ancêtres, serait à l’origine de la boussole, des bateaux, de l’armure, de la céramique et de l’importation du bambou en Chine. Il aurait conçu un calendrier traduisant les rythmes cosmiques selon l’interdépendance du Ciel, de la Terre et de l’Homme. Il est le patron du taoïsme qu’il aurait fondé avec Lao-tseu.
Le calendrier de Houang-ti fut qualifié de parfait par certains auteurs.
Noé
v -2 948 jusqu’à v -1 998
-2948,t
Selon les textes bibliques, Noé, petit-fils de Mathusalem, vécut 950 ans au cours desquels il eut trois fils : Japhet, Sem et Cham. Grâce à une arche construite selon les spécifications divines, il survécut au Déluge avec sa famille et les représentants des espèces de la Création. Il mourut deux ans avant la naissance d’Abraham.

(Datation basée sur le système chronologique de l’archevêque irlandais James Ussher au XVIIe siècle, d’après l’interprétation des textes bibliques)

« Toutes les tempêtes, d’une extraordinaire violence, firent rage en même temps. Au même instant, le Déluge envahit les centres du culte.

Lorsque, durant sept jours et sept nuits, le Déluge eut balayé la terre, et que l’énorme bateau eut été ballotté par les tempêtes sur les eaux, Utu sortit, lui qui dispense la lumière au ciel et sur la terre.

Ziusudra ouvrit alors une fenêtre de son bateau énorme, et Utu, le Héros, fit pénétrer ses rayons dans le gigantesque bateau. Ziusudra, le roi, se prosterna alors devant Utu ; le roi lui immola un boeuf, et tua un mouton. »

Poème du Déluge, extrait d’une tablette sumérienne dont la rédaction est antérieure à -1650
cf. L’histoire commence à Sumer, Samuel Noah Kramer, Flammarion, 1994

Deux versions divergentes du Déluge cohabitent dans la Genèse. Selon la première, le Déluge fut causé par une pluie de quarante jours. La seconde version fait état d’eaux souterraines qui s’élevèrent durant 150 jours jusqu’à recouvrir le sommet des montagnes.

cf. La Bible, Genèse VII,9-12 et 18-24

Gilgamesh
v -2 700
-2700,hlt
Gilgamesh fut le cinquième roi d’Uruk (connue aujourd’hui sous le nom de Warka dans le sud de l’Irak) et aurait, selon l’épopée, trop abusé du royal privilège au droit du seigneur.

Selon l’épopée de Gilgamesh, la déesse Aruru donna vie à un colosse d’argile qu’elle avait façonné dans le dessein de combattre Gilgamesh. Le combat se solda par une solide amitié qui s’affermit à travers plusieurs aventures. Lorsque son compagnon mourut, Gilgamesh partit en quête du secret de l’immortalité.

Épopée de Gilgamesh
Comment me taire, comment demeurer coi ? Mon ami que je chérissais est redevenu argile. Et moi, ne me faudra-t-il pas, comme lui, me coucher pour ne me plus relever, jamais, jamais ?

L’Épopée de Gilgamesh
La Mésopotamie, Georges Roux, Éditions du Seuil, 1995

L’épopée de Gilgamesh est basée sur les exploits de Gilgamesh dont les récits furent diffusés dans les territoires mésopotamiens et au-delà. Douze tablettes d’argile gravées vers le XVIIIe-XVIIe siècle avant notre ère constituent l’édition la plus complète de l’épopée du héros sumérien.
Maïs
v -2 600
-2600,s
Les plus anciennes traces de culture du maïs proviennent de Tehuacan, située au sud-est de Mexico au Mexique et datent de -2600.
Le maïs serait cultivé depuis plus de 3000 ans dans le sud-ouest des États-Unis.
Sem
v -2 446 jusqu’à v -1 846
-2446,t
Selon la Bible, Noé eut trois fils :
– Japhet dont le fils Yavan serait l’ancêtre des Grecs.
– Cham dont le petit-fils Nemrod aurait fondé Babylone.
– Sem serait l’ancêtre des Hébreux, des Arabes, des Araméens, des Assyriens, des Babyloniens, des Cananéens et des Phéniciens.

(Datation basée sur le système chronologique de l’archevêque irlandais James Ussher au XVIIe siècle, d’après l’interprétation des textes bibliques)

« Après qu’Abram fut revenu vainqueur de Kedorlaomer et des rois qui étaient avec lui, le roi de Sodome sortit à sa rencontre dans la vallée de Schavé, qui est la vallée du roi. Melchisédek, roi de Salem fit apporter du pain et du vin : il était sacrificateur du Dieu Très-Haut. »
Genèse, XIV,17-18

Il est probable que Melchisédech et Sem furent une seule et même personne.

À l’origine, on désignait par sémites les descendants de Sem alors que de nos jours, ce terme désigne les peuples parlant des langues d’Asie occidentale et d’Afrique dont l’akkadien, le cananéen, le phénicien, l’hébreu, l’araméen, le syriaque, l’arabe et l’éthiopien.
Stonehenge
v -2 400 jusqu’à v -800
-2400,st
Stonehendge ou enclos rituel en pierres, est une composition circulaire de 30 mètres de diamètre, formée d’énormes pierres entourées d’un talus et d’un fossé. L’usage original de ce monument préhistorique et mégalithique du sud-ouest de l’Angleterre demeure un mystère.
D’après sa forme, Stonehenge a pu être utilisé pour des mesures astronomiques, comme calendrier et pour prédire les solstices, les équinoxes et les éclipses.

Sa forme circulaire évoque également la nature cyclique de la vie. Il a pu être associé à des cérémonies religieuses.

Yi King
v -2 400 jusqu’à v -479
-2400,t
Fo Hi, mythique représentant de l’ère de la chasse, de la pêche et de la cuisson, ayant voulu suivre l’ordre de la voie intérieure et de la destinée, a élaboré une interprétation du moment présent à partir d’agencements en trigrammes de tiges d’achillées. L’oracle (Yi King) interprète les traits de chacun des trigrammes.

Vers -1150, le roi Wen, alors prisonnier d’un tyran, aurait organisé les 64 hexagrammes dans leur forme actuelle. Son fils, le duc de Tcheou serait l’auteur des textes associés aux différents traits et Confucius aurait ajouté les commentaires sur le Jugement et sur l’image.

Yi King
Les saints sages d’autrefois ont fait le Livre des Transformations de la manière suivante : ils ont voulu suivre l’ordre de la loi intérieure et de la destinée. C’est pourquoi ils ont déterminé la VOIE du ciel et l’ont appelée : l’obscur et le lumineux. Ils ont déterminé la VOIE de la terre et l’ont appelée : le malléable et le ferme. Ils ont déterminé la VOIE de l’homme et l’ont appelée : l’amour et la justice. Ils ont combiné ces trois puissances fondamentales et les ont redoublées. C’est pourquoi, dans le Livre des Transformations, il y a toujours six traits pour former un signe.

Les places (des traits) sont divisées en obscures et lumineuses. Le malléable et le ferme s’y tiennent tour à tour. C’est pourquoi le Livre des Transformations comprend six places qui constituent les figures linéaires.

Yi King, Le Livre des Transformations, Richard Wilhelm

L’oeuvre a inspiré Lao-tseu, Confucius, ainsi que de nombreux philosophes et chefs d’États. De nos jours, le Yi King procure des conseils dignes d’orienter les plus grandes âmes.
Déluge
v -2 348 jusqu’à v -2 347
-2348,t
Le Déluge évoque la montée des eaux qui auraient recouvert la terre en noyant toute la Création. Seuls Noé, sa famille et des représentants de chacune des espèces auraient été épargnés.

Le Déluge est relaté dans les textes de la Genèse (Bible) de même que dans le Coran. Une version plus ancienne provient toutefois de tablettes d’argile gravées en caractères cunéiformes sumériens au second millénaire avant notre ère.

(Datation basée sur le système chronologique de l’archevêque irlandais James Ussher au XVIIe siècle, d’après l’interprétation des textes bibliques)

Poème du Supersage, Épopée de Gilgamesh, Bible, Coran, Mythologie grecque…
Et moi, je vais faire venir le déluge d’eaux sur la terre, pour détruire toute chair ayant souffle de vie sous le ciel ; tout ce qui est sur la terre périra. […]
Entre dans l’arche, toi et toute ta maison ; car je t’ai vu juste devant moi parmi cette génération. […]
Sept jours après, les eaux du déluge furent sur la terre. L’an six cents de la vie de Noé, le second mois, le dix-septième jour du mois, en ce jour-là toutes les sources du grand abîme jaillirent, et les écluses des cieux s’ouvrirent. La pluie tomba sur la terre quarante jours et quarante nuits.
(La Bible, Genèse VI,17 ; VII,1,10-12)

25. En punition de leurs péchés, ils ont été noyés et puis précipités dans le feu.
(Le Coran, Sourate LXXI)

[…] un Déluge va envahir les centres du culte
Pour détruire la semence du genre humain…
Telle est la décision, le décret de l’assemblée des dieux.
Par l’ordre venu d’An et d’Enlil…,
Toutes les tempêtes, d’une extraordinaire violence, firent rage en même temps.
Au même instant, le Déluge envahit les centres du culte.
Lorsque, durant sept jours et sept nuits, le Déluge eut balayé la terre, et que l’énorme bateau eut été ballotté par les tempêtes sur les eaux, Utu sortit, lui qui dispense la lumière au ciel et sur la terre. […]
(Poème sumérien, Le Déluge, cf. L’histoire commence à Sumer, Samuel Noah Kramer, Flammarion, 1994)

Dans la mythologie grecque, Zeus décida de détruire les êtres humains en leur envoyant le Déluge qui dura neuf jours et neuf nuits. Deucalion et sa femme Pyrrha furent sauvés grâce à une arche que Deucalion construisit. Selon ce mythe, la Terre fut repeuplée par des pierres que Deucalion et sa femme devaient jeter par-dessus leurs épaules. Les pierres de Deucalion se transformant en homme et celles de Pyrrha en femme.

Les vestiges d’une civilisation disparue lors d’un déluge survenu entre -3000 et -2000 ont été mis à jour dans la vallée de l’Indus. Les archéologues ont également relevé une activité maritime dans le golfe indien de Kutch (mer d’Arabie) au 3e millénaire avant notre ère. Il semble que les Sumériens entretenaient des relations commerciales avec la civilisation de la vallée de l’Indus.
Maya
v -2 000 jusqu’à v 950
-2000,ehs
La civilisation maya a conçu ses premières pyramides vers -300. À son apogée vers 250, elle occupait la région du Yucatan au Mexique, un territoire au Guatemala et un autre à l’ouest du Honduras.

Outre l’orfèverie dont les pièces furent ravies par les Espagnols, les Mayas connaissaient l’écriture et leurs nombres incluaient le zéro ; ils utilisaient un calendrier solaire de 365 jours et ont construit plusieurs édifices en pierre, dont plusieurs pyramides.

Vers 900, pour une raison inconnue, la civilisation, pratiquement éteinte, était confinée au Yucatan d’où elle subit l’influence des Toltèques, originaires de la vallée de Mexico. Mayapan et Chichén Itzá témoignent de cette période. Le site archéologique de Chichén Itzá (600-v 1419) date de l’époque postclassique maya et comporte un observatoire astronomique.

Les Mayas n’opposèrent aucune résistance aux conquêtes espagnoles au XVIe siècle.

Parmi les réalisations mayas, l’une des plus intéressantes consiste en la précision de leurs calendriers. Des glyphes sculptés dans la pierre ont révélé l’existence de 3 calendriers mayas :

Un almanach sacré basé sur des cycles de 260 jours annonce les prophéties et détermine les destins individuels.

Le Compte long, se compose de 18 mois de 20 jours, représentant une année de 360 jours, décompte les jours depuis le 13 août -3114 (le début de la vie selon les Mayas).

Le haab, se compose de 18 mois de 20 jours auxquels 5 jours sont ajoutés, représentant une année de 365 jours. Il comporte seulement six heures de moins qu’une année solaire réelle.

Grèce antique (empire)
v -2 000 jusqu’à v -323
-2000,eh
Des îles et de l’eau firent des Grecs des marins combattants, vainqueurs de plusieurs guerres. L’histoire de la Grèce antique débute au 4e millénaire avant notre ère et se termine à la mort d’Alexandre le Grand en -323.
La civilisation grecque est à l’origine de plusieurs aspects de la culture occidentale.
Fer, âge
v -2 000 jusqu’à v 500
-2000,esh
Dernière période de la protohistoire. Le minerai de fer nécessite une température de près de 2000 degrés Celsius afin d’être traité. Il est plus résistant et plus facile à trouver que le bronze qui se traite à 800 degrés Celsius.

Le traitement du matériau brut de fer, appelé métallurgie, a été pratiqué à différents moments à travers les pays, ce qui rend sa datation approximative. Les spécimens les plus âgés furent découverts dans le bassin de la Méditerranée.

En 1994, la production du minerai de fer était répartie ainsi (en millions de tonnes) :
239 en Chine
168 au Brésil
129 en Australie.

Les plus grands importateurs furent :
le Japon : 116
la Belgique :129.

Krishna
v -3 227
-3227,t
Pour les hindouistes, Krishna représente la huitième incarnation du dieu Vishnu. Son rôle terrestre fut d’aider l’humanité à retrouver sa Voie. Il est le héros de plusieurs aventures à la fois féériques, magnifiques et légendaires où, par sa beauté androgyne, sa présence, sa puissance, sa musique, ses dons extraordinaires, sa ruse et sa sagesse, il fait triompher la vertu et anéantit la source du mal.

Vyasa, un grand sage indien, composa le Mahabharatha, un poème parfait, qui tient compte de tout ce qui existe et qui a la faculté de rendre meilleurs ceux qui l’entendent ou le lisent. Ganesha le transcrivit à l’aide d’une de ses défenses.

Le Mahabharatha comporte plus de 100 000 vers, répartis en dix-huit volumes. Au coeur de ce poème, se trouve la Bhagavad Gita (le chant du Bienheureux), véritable guide personnel du cheminement vers la réalisation de soi. Le Mahabharata fut transmis de vive voix durant plusieurs générations avant d’être écrit en sanskrit vers le début de notre ère et subséquemment, sous différents formats (essais, romans, poèmes, bandes dessinées, films, séries télévisées, musique, etc.). Il intéresse un public de tous les âges et de différentes cultures.

Il s’inscrit dans la tradition ancienne des Védas (savoir) qu’il matérialise en quelque sorte avant d’en expliquer la portée et la morale, voire le divin, dans son antre sacrée qu’est la Bhagavad Gita où Krishna (Dieu) explique à Arjuna (guerrier) les lois (karma) et les voies (dharma) de l’existence :

Vyasa fut le père du premier Kaurava et du premier Pândava dont les destinées font l’objet du poème. Accouplés aux dieux et aux déesses, ils engendrèrent des êtres démiurges dotés de pouvoirs exceptionnels et animés de désirs terrestres. Ils s’affrontèrent au cours de la célèbre bataille de Kurukshetra (à proximité de Delhi) qui dura 18 jours et qui scella le destin des deux familles.

(La datation est établie d’après l’interprétation du calendrier védique, basé sur un cycle de soixante années de douze mois lunaires. Cf. The Mahabharat Chronology, by Dr.K.N.S. Patnaik)

Bhagavad-Gîtâ (Le chant du Bienheureux)
Mahabharata (La grande histoire du Monde)
Légendes de Krishna
Uddhava Gîtâ (Les dernières paroles de Krishna)
etc.
Au delà de Moi, rien n’existe.
Tout repose sur moi comme les perles sur un fil.
Je suis la saveur dans les eaux,
Je suis la lumière du soleil et de la lune,
Je suis pranava (syllabe AUM) dans tous les Védas,
Le son dans l’éther
Et la faculté humaine.
Je suis la fragrance originale de la terre,
Et je suis la chaleur dans le feu.
Je suis la vie dans tous les êtres vivants,
Et je suis la ferveur de tous les ascètes.
Je suis le germe éternel de toutes les existences.
Je suis l’intelligence de l’intelligent,
L’énergie de l’énergique.

Krishna à Arjuna, extraits de la Bhagavad-Gîtâ, VII, 7-10

Des fouilles archéologiques entreprises dans la vallée de l’Indus (Pakistan et ouest indien) ont permis la mise à jour des vestiges d’une grande civilisation inconnue jusq’alors, présentant des similitudes avec la civilisation sumérienne.

L’exploration de sites le long de nids asséchés d’anciennes rivières de même que l’excavation des cités enfouies dans le golfe de Kutch (mer d’Arabie) ainsi que le déchiffrage de leurs écrits pourraient révéler les fondements historiques du Mahabharata.

Alphabet
v -1 800
-1800,s
Par opposition à l’écriture, l’alphabet traduit un son plutôt qu’un mot ou une idée. La plupart des alphabets contiennent des consonnes et des voyelles. Certains, comme l’arabe, accrochent un signe à une consonne pour signifier la voyelle.

La symbolique des caractères repose sur des caractéristiques historiques plutôt que pratiques car l’alphabet n’évolue pas au même rythme que la parole.

Les traces du plus ancien alphabet connu ont été gravées dans du calcaire du désert égyptien vers -1800, possiblement par des Sémites au service des Égyptiens.

L’alphabet coréen serait le système d’écriture le plus parfait phonétiquement.

‘Alphabet’ provient du grec ‘alpha’ et ‘beta’, soit les deux premières lettres de l’alphabet : ‘a’ et ‘b’.

Abraham
v -1 996 jusqu’à v -1 821
-1996,t
Selon la Bible, Abram naquit à Ur en Mésopotamie neuf générations après Noé. Aux faits divers de l’époque, la tour de Babel ou porte de Dieu babylonienne, de par les prétentions qu’elle suppose, allait demeurer inachevée du fait de la colère divine. Obéissant à un ordre de l’Éternel, Abram, sa famille et leurs serviteurs s’exilèrent en Canaan (Palestine). Il y devint Abraham, le « père d’une multitude de nations » par l’entremise de ses deux fils, Ismaël qui aurait engendré les douze tribus arabes et Isaac, de qui seraient issues les douze tribus d’Israël.

(Datation basée sur le système chronologique de l’archevêque irlandais James Ussher au XVIIe siècle, d’après l’interprétation des textes bibliques)

À l’âge de huit jours, tout mâle parmi vous sera circoncis, selon vos générations, qu’il soit né dans la maison, ou qu’il soit acquis à prix d’argent de tout fils étranger, sans appartenir à ta race.

La Bible, Genèse XVII, 12

En -1898, selon Usher, la circoncision fut pratiquée sur tous les mâles de la maison d’Abraham.

Quatre millénaires après Abraham, aucune recherche archéologique ni génétique n’a pu démontrer son existence ni celle de ses fils. Néanmoins, ici et là, de nouveaux fragments de l’histoire et l’issue de recherches scientifiques révèlent davantage d’indices sur ce passé. Ainsi, dans un article sur la Bible et la génétique publié en août 2000 dans la revue Science & Vie, on lisait :

« d’une part, il n’y a qu’une très faible distance génétique entre les populations juives, qu’elles soient d’Afrique du Nord, d’Europe ou de Palestine ; d’autre part, la distance est presque équivalente entre ces populations et les non-Juifs du Moyen-Orient, notamment les Palestiniens et les Syriens. »

Hammourabi
v -1 792 jusqu’à v -1 750
-1792,h
De Babylone, son royaume, Hammourabi édifia un empire savamment administré et régi par des lois qu’il fit graver sur une stèle de basalte de plus de deux mètres de hauteur : siégeant au-dessus des lois, Hammourabi s’inspire des conseils du dieu-soleil, représentant de la justice, Shamash.

L’empreinte léguée par ses contemporains figure au nombre de celles qui ont marqué les arts (sculpture, poterie, décoratifs), la philosophie, la littérature, les sépultures, les temples, la bureaucratie, le commerce, les règles de conduite etc.

Découverte en 1902 à Suse (Mésopotamie), la stèle gravée du code d’Hammaroubi, fut restaurée et se trouve au musée du Louvre, à Paris.
Babylonie
v -1 792 jusqu’à v -539
-1792,e
Lorsque le royaume de Babylonie adopta celui de Sumer, il adopta également ses lois et ses coutumes qu’il a perfectionnées. L’influence de la Babylonie sur les peuples du monde antique, dont les Hébreux et les Grecs, se matérialise dans plusieurs domaines.
Au sud du palais royal de Babylone, se dressait la célèbre ziggourat d’Etemenanki, ou temple ‘fondation du ciel et de la terre’, ou tour de Babel, qui fut détruite et reconstruite plus d’une fois au cours de l’histoire.
Shang, Dynastie
v -1 766 jusqu’à v -1 122
-1766,h
Shang fut la première dynastie impériale chinoise sous laquelle 28 ou 29 rois ont gouverné pendant 17 générations dans le nord et le centre de la Chine.

La force, les alliances dynastiques et la divination permettaient aux souverains d’exercer leur autorité sur la société d’aristocrates, d’agriculteurs, de paysans, d’éleveurs et de religieux.

Les rois Shang se prétendaient les descendants de Shang Di, la divinité la plus importante de la dynastie, le Suprême dominateur.

Croyant en l’existence d’une vie après la mort, les Shang se faisaient inhumer avec différents objets et parfois, avec leurs esclaves.

Les prêtres élaboraient leurs prédictions d’après les marques que faisaient des bâtons brûlants sur des os de vaches ou sur des écailles de tortues.

La datation ci-dessus est basée sur une chronologie de l’époque Han. Toutefois, des repères archéologiques situent la dynastie Shang de -1480 à -1050.

Les oracles interprétaient les messages de l’au-delà et les transmettaient aux vivants qui les recevaient avec respect.

Le mandat royal, d’origine céleste, s’exerçait sous l’influence et la crainte des ancêtres. À la fin de leur séjour sur terre, on prenait soin de les entourer du nécessaire à leur bien-être dans l’au-delà.

Néfertiti, reine d’Égypte
v -1 350 jusqu’à v -1 338
-1350,h
Néfertiti fut la première épouse d’Aménophis IV, pharaon d’Égypte et dernier souverain important de la XVIIIe dynastie du Nouveau Royaume. Sous leur règne, les Égyptiens s’attachèrent à un dieu unique, Aton, le dieu solaire, créateur de l’Univers.

Néfertiti fut à l’origine d’une nouvelle littérature mystique de même que d’un renouveau dans l’art.

Aménophis IV changea son nom royal pour celui d’Akhenaton qui signifie ‘serviteur d’Aton’.

Néfertiti et Akhenaton figurent au nombre des premiers monothéistes de l’Histoire.

Moise
v -1 280 jusqu’à v -1 230
-1280,t
Moïse serait né en Égypte, au XIIIe siècle avant notre ère, sous le règne du pharaon Ramsès II dont l’empire s’étendait de la Syrie au nord jusqu’en Éthiopie au sud.

À cette époque, il était fréquent que des tribus de nomades, poussées par la famine ou attirées autrement, s’installent en périphérie des grandes cités égyptiennes érigées en bordure du Nil.

Un texte égyptien du XIVe siècle avant notre ère fait état de la venue de populations étrangères sur leur sol. Un fac-similé du XIXe siècle reproduit des Bédouins du désert oriental venus livrer leur récolte à un gouverneur égyptien.

Moïse fut potentiellement à la tête d’une tribu dont l’histoire se serait transmise de vive voix avant d’être immortalisée par les poètes et les scribes. Selon la Bible, il aurait fui l’Égypte avec son peuple pour se diriger en Canaan qu’il atteignit après une traversée de 40 ans dans le désert. Moïse a transmis à son peuple les ‘dix commandements’ de Dieu (Yahvé).

Les trois siècles au cours desquels le peuple de Moïse a cohabité avec les Cananéens et qui ont précédé l’écriture biblique, peuvent expliquer les incohérences et exagérations contenues dans l’Exode, notamment les plaies d’Égypte, le passage de la mer Rouge, le parcours vers le sud-ouest puis le long détour par le sud pour atteindre Canaan (Palestine) située au nord-est en territoire égyptien.

Plus tard, les Cananéens furent chassés de leurs terres par le peuple juif :
« … Lorsque tu les auras chassées et que tu habiteras dans leurs villes et dans leurs maisons, … », (Deutéronome XIX, 1)

Bible
Les dix commandements (Décalogue) :

« Je suis Yahvé, ton Dieu, qui t’ai fait sortir du pays d’Égypte, de la maison de servitude.
º Tu n’auras pas d’autres dieux devant moi.
º Tu ne te feras aucune image sculptée, rien qui ressemble à ce qui est dans les cieux, là-haut, ou sur la terre, ici-bas, ou dans les eaux, au-dessous de la terre.
º Tu ne te prosterneras pas devant ces dieux et tu ne les serviras pas, car moi Yahvé, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux qui punis la faute des pères sur les enfants, les petits-enfants et les arrière-petits-enfants pour ceux qui me haïssent, mais qui fais grâce à des milliers pour ceux qui m’aiment et gardent mes commandements.
º Tu ne prononceras pas le nom de Yahvé ton Dieu à faux, car Yahvé ne laisse pas impuni celui qui prononce son nom à faux.
º Tu te souviendras du jour du sabbat pour le sanctifier. Pendant six jours tu travailleras et tu feras tout ton ouvrage ; mais le septième jour est un sabbat pour Yahvé ton Dieu. Tu ne feras aucun ouvrage, toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni tes bêtes, ni l’étranger qui est dans tes portes. Car en six jours Yahvé a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qu’ils contiennent, mais il s’est reposé le septième jour, c’est pourquoi Yahvé a béni le jour du sabbat et l’a consacré.
º Tu ne tueras pas.
º Tu ne commettras pas d’adultère.
º Tu ne voleras pas.
º Tu ne porteras pas de témoignage mensonger contre ton prochain.
º Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain.
º Tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, rien de ce qui est à ton prochain.
º Honore ton père et ta mère, afin que se prolongent tes jours sur la terre que te donne Yahvé ton Dieu. »

La Bible, Paris, Éditions du Cerf, 1988

Les cinq premiers livres de la Bible (Pentateuque) renferment la loi (Torah en hébreu) qui aurait été dictée par Dieu à Moïse.

Le mot hébreu sofer signifie scribe, conteur et compteur. De là, l’origine potentielle du Talmud, rédigé par les commentateurs de la Torah de même que de la Cabale qui étudie les valeurs numériques des écrits.

Les juifs s’intéressent davantage au sens moral des textes qu’à leurs valeurs historiques.

Les chrétiens s’intéressent particulièrement aux enseignements de Jésus, relatés dans le Nouveau Testament.

L’islam repose sur la parole d’Allah (le Dieu) telle que récitée par Mohammed dans le Coran.

Les recherches menées par les historiens, archéologues et spécialistes de l’Orient ancien ont favorisé une relecture avisée des textes bibliques. Ainsi, la correspondance avec les faits historiques a permis de situer la rédaction du Pentateuque au 1er millénaire avant notre ère, soit trois siècles après le personnage biblique de Moïse.

Troie
v -1 280 jusqu’à v -1 240
-1280,hel
Cité antique, située en Turquie, à 7 km de la mer Égée. Célèbre grâce à l’Iliade d’Homère, elle fut construite et détruite neuf fois depuis le IVe millénaire jusqu’à l’an 500 de notre ère.

De par sa position géographique, Troie a pu s’enrichir en prélevant des péages aux navires marchands en route vers l’Asie.

C’est l’idée qui fait le bon bûcheron, ce n’est pas la force.
Homère, L’Iliade, XXIII, 315
L’Iliade d’Homère relate probablement la cité Troie VIIa, construite sur la colline d’Hissarlik vers -1280 et détruite à l’époque de la guerre de Troie vers -1240.

Certains vestiges de Troie VI et VII sont assimilables à des ‘signes d’une guerre perdue’, selon l’archéologue Manfred Korfmann.

Israël, royaume
v -1 020 jusqu’à v -586
-1020,h
Lorsque David régnait sur Israël, son royaume s’étendait du nord de l’Égypte jusqu’à l’Euphrate, en Syrie, et incluait une partie de la Jordanie. Jérusalem était la capitale.

À la mort de son successeur, Salomon, le royaume fut partagé : Juda au sud et Israël au nord dont Samarie devint la capitale.

En -722, Israël fut assimilé à l’empire d’Assyrie.

En -597, Nabuchodonosor II, roi de Babylonie, s’empara de Juda et exila l’élite de la population israélite.

En -586, Jérusalem fut prise et plusieurs Israélites qui n’avaient pu fuir vers l’Égypte furent déportés à Babylone. Toutefois, des paysans furent autorisés à demeurer sur leur terre.

À l’approche de sa mort, le roi David rappella à son fils et successeur Salomon, les propos de l’Éternel :

« Si tes fils prennent garde à leur voie, en marchant avec fidélité devant moi, de tout leur coeur et de toute leur âme, tu ne manqueras jamais d’un successeur sur le trône d’Israël. »

La Bible, 1 Rois II, 4

L’exil de -586 marqua le début de la dispersion (diaspora) juive.

En -538, le roi perse, Cyrus le Grand, autorisa les Juifs à retourner dans leur pays. Il permit la restauration des temples et interdit le rétablissement de la monarchie. La plupart des Juifs ne retournèrent pas en Israël.

David
v -1 010 jusqu’à v -970
-1010,h
Fils de berger, David s’illustra lors de sa rencontre avec le géant Goliath.

Il épousa la fille du roi Saül d’Israël avant de devenir roi de Juda puis d’Israël en -993.

Il fit installer l’arche d’alliance dans Jérusalem, la capitale de son royaume.

Après avoir fait tuer son mari, David épousa Bethsabée. Leur fils, Salomon, lui succéda à sa mort, sur le trône d’Israël.

Comment David eut raison du Philistin géant nommé Goliath :

« Aussitôt que le Philistin se mit en mouvement pour marcher au-devant de David, David courut sur le champ de bataille à la rencontre du Philistin.

Il mit la main dans sa gibecière, y prit une pierre, et la lança avec sa fronde ; il frappa le Philistin au front, et la pierre s’enfonça dans le front du Philistin, qui tomba le visage contre terre.

Ainsi, avec une fronde et une pierre, David fut plus fort que le Philistin; il le terrassa et lui ôta la vie, sans avoir d’épée à la main. »

La Bible, I Samuel, XVII, 48-50

Saül fut le premier roi d’Israël et le beau-père de David qui lui succéda à sa mort.
Jérusalem, temple
v -970 jusqu’à v -586
-970,t
Selon les sources bibliques, le Temple de Jérusalem fut construit par Salomon, roi d’Israël et abritait l’arche d’alliance. Il fut détruit lors de la prise de Jérusalem par les Babyloniens en -587. Il fut reconstruit lors du retour d’exil en -539, et agrandi par Hérode vers -19. En l’an 70 de notre ère, Jérusalem fut détruite et le Temple fut incendié à l’exception du « mur des Lamentations » qui témoigne de ce passé.
Ils feront une arche de bois d’acacia, sa longueur sera de deux coudées et demie, sa largeur d’une coudée et demie et sa hauteur d’une coudée et demie.
Tu la couvriras d’or pur, tu la couvriras en dedans et en dehors, et tu y feras une bordure d’or tout autour.
Tu fondras pour elle quatre anneaux d’or, et tu les mettras à ses quatre coins, deux anneaux d’un côté et deux anneaux de l’autre côté.
Tu feras des barres de bois d’acacia, et tu les couvriras d’or.
Tu passeras les barres dans les anneaux sur les côtés de l’arche, pour qu’elles servent à porter l’arche;
les barres resteront dans les anneaux de l’arche, et n’en seront point retirées.
Tu mettras dans l’arche le témoignage, que je te donnerai.

La Bible, Exode, XXV, 10-16

La Bible décrit l’arche d’alliance comme un coffre sacré ou arche de Dieu. Ses dimensions étaient de 1,15 m par 0,69 m.

En 1981, le cinéaste Steven Spielberg en a matérialisé l’aspect dans son film ‘Aventuriers de l’arche perdue’.

Homère
v -850
-850,l
Poète grec, auteur présumé des récits épiques de l’Iliade et de l’Odyssée. Homère est considéré comme le père de la littérature grecque. Selon la tradition, Homère était aveugle et récitait ses poèmes dans les cours des princes et des rois.

Sa vie demeure un mystère car aucun repère historique ne peut attester son existence. Les versions les plus anciennes de ses oeuvres proviennent de manuscrits transcrits au Moyen Âge et à la Renaissance. Certains spécialistes pensent qu’il s’agit là d’une oeuvre commune composée à différentes époques ou encore que l’oeuvre initiale fut transformée par d’autres.

Les historiens et linguistes supposent que les poèmes furent composés sur la côte ouest de l’Asie Mineure (actuelle Turquie).

L’Iliade respecte une facture classique, régulière et homogène et fut considérée comme le modèle de la poésie épique par Aristote (-384 à -322). Elle se déroule vers la fin de la guerre de Troie.

Dans l’Odyssée, le roi grec Ulysse raconte ses aventures d’exil où les dieux l’avaient condamné pour s’être cru supérieur à eux.

Les deux épopées comportent vingt-quatre chants chacune furent écrites en vers hexamètres (six pieds).

Les vers de l’Iliade renferment l’histoire de la Guerre de Troie durant laquelle évoluèrent Ulysse, Achille, Agamemnon, Priam, Pénélope, le cyclope, les muses, les dieux et plusieurs autres personnages.

L’Odyssée s’inscrit dans la continuité de l’Iliade avec les récits des aventures d’Ulysse.

L’Odyssée, l’Iliade
Il y avait, dans l’enclos de la cour, un olivier au large feuillage, verdoyant et plus épais qu’une colonne. Tout autour, je bâtis ma chambre nuptiale avec de lourdes pierres ; je mis un toit par-dessus, et je la fermai de portes solides et compactes. Puis, je coupai les rameaux feuillus et pendants de l’olivier, et je tranchai au-dessus des racines le tronc de l’olivier, et je le polis soigneusement avec l’airain, et m’aidant du cordeau. Et, l’ayant troué avec une tarière, j’en fis la base du lit que je construisis au-dessus et que j’ornai d’or, d’argent et d’ivoire, et je tendis au fond la peau pourprée et splendide d’un boeuf. Je te donne ce signe certain ; mais je ne sais, ô femme, si mon lit est toujours au même endroit, ou si quelqu’un l’a transporté, après avoir tranché le tronc de l’olivier, au-dessus des racines.

L’Odyssée, le lit d’Ulysse

Des fouilles archéologiques menées à 7 km des côtes de la mer Égée, sur la colline Hissarlik en Turquie, ont mis à jour les vestiges de neuf époques successives d’une cité associée aux récits d’Homère.

Le site fut habité à compter du 4e millénaire avant notre ère. Il fut subséquemment détruit, reconstruit, incendié, abandonné et finalement oublié à compter de 500.

Le 15 juin 1873, un Allemand y découvrait le fabuleux trésor de Priam que ses lectures de l’Iliade avaient incité à rechercher.

En grec, Ulysse se dit Odusseus et Odyssée se dit Odusseia.

Muraille, grande
v -800 jusqu’à v 1644
-800,h
La première partie de la muraille était destinée à protéger les Chinois des Huns du Nord. Elle fut prolongée à travers les siècles jusqu’à atteindre une longueur de 6700 km.
La Grande Muraille de Chine serait le seul ouvrage humain visible de la Lune.
Olympiques
v -776 jusqu’à v -394
-776,h
Tous les quatre ans, les Grecs honoraient Zeus avec leurs jeux olympiques, qui comprenaient des épreuves sportives, musicales et littéraires.
Les jeux olympiques modernes se tiennent tous les quatre ans, depuis 1896, date de leur rénovation par Pierre de Coubertin.
Hésiode
v -750
-750,tl
Poète grec né à Ascra, en Béotie (ancien pays de la Grèce antique). Paysan et gardien de moutons, il fut vraisemblablement le premier Grec à s’interroger sur l’origine de l’Univers.

Son oeuvre fait état de l’origine des dieux, de la paix, de la justice et du bonheur. Il établit un calendrier religieux associé aux tâches agricoles.

Les Travaux et les Jours
La Théogonie
Donc au tout  début il y eut Vide, et puis Terre au large sein, pour tous toujours assise sûre, – les immortels, maîtres aux cimes enneigées de l’Olympe – et Tartare brumeux au fond du vaste monde, et Amour, le plus beau chez les dieux immortels, qui fait le corps défaillir et dans la poitrine de tout dieu comme de tout homme subjugue le sens et le sage conseil.

De Vide naquirent Érèbe et noire Nuit. Et de Nuit à son tour on vit éclore Éther et Jour, – qu’elle enfanta de son union d’amour avec Érèbe -.

Terre de son côté donna d’abord naissance à Ciel étoilé, égal à elle, afin qu’il l’enveloppât tout entière et fût toujours pour les grands dieux un sûr séjour.

Et elle mit au monde les Montagnes hautes, demeures des grâces divines, les Nymphes habitantes des monts vallonnés.

Elle enfanta aussi  Pontos, grand large sans récoltes agité de grosses vagues, sans le désir d’amour ; ensuite, du lit de Ciel elle enfanta encore les Titans, Océan aux profonds tourbillons, Coeos et Crios, Hypérion et Japet, et les Titanides, Théia et Rhéia, Thémis et Mnémosyne, et Phoebé, couronne d’or, et Téthys, tant aimée ; parmi eux il y eut le mieux armé, Cronos à l’esprit crochu, le plus redoutable des enfants : il eut la haine pour son père florissant.

Théogonie, Les premiers dieux, Hésiode

Selon Hésiode, l’Univers origine du chaos.
Thalès
v -625 jusqu’à v -547
-625,s
Mathématicien et philosophe grec originaire de Milet sur la côte ouest de l’Asie Mineure (Turquie).

Reconnu comme l’un des Sept Sages, Thalès est le fondateur de la philosophie ionienne (grecque). Son approche rationnelle des lois de la nature marqua le début de la pensée scientifique.

Il prédit l’éclipse de Soleil du 28 mai -585 et fut le premier à mesurer le temps à l’aide d’un cadran solaire primitif.

Il aurait importé la géométrie et l’algèbre babyloniennes et égyptiennes en Grèce. Il s’intéressa aux rapports d’angles aux triangles auxquels ils appartiennent.

Pour Thalès, toute chose procède et retourne dans l’eau qui constitue la substance primordiale.

La doctrine de Thalès fut transmise dans la ‘Métaphysique’ d’Aristote.

Comme on lui faisait des reproches de sa pauvreté, qu’on regardait comme une preuve de l’inutilité de la philosophie, l’histoire raconte qu’à l’aide d’observations astronomiques et, l’hiver durant encore, il avait prévu une abondante récolte d’olives. Disposant d’une petite somme d’argent, il avait alors versé des arrhes pour utiliser tous les pressoirs à huile de Milet et de Chios, dont la location lui fut consentie à bas prix, personne ne se portant enchérisseur. Quand le moment favorable fut arrivé, il se produisit une demande soudaine et massive de nombreux pressoirs, et il les sous-loua aux conditions qu’il voulut. Ayant ainsi amassé une somme considérable, il prouva par là qu’il est facile aux philosophes de s’enrichir quand ils le veulent, bien que ce ne soit pas l’objet de leur ambition.

Aristote, Politique I,11,1259a10

Parmi les représentants de l’école de Thalès, figurent :

– Anaximandre (-611 à -547), né à Milet disciple et ami de Thalès. Anaximandre fut philosophe, mathématicien et astronome. On lui attribue la découverte de l’obliquité de l’écliptique de même que l’invention de la cartographie et l’introduction du cadran solaire en Grèce. Il est également l’auteur d’un ouvrage sur l’Univers et les origines de la vie.

– Anaximène (-586 à -526), né à Milet, philosophe de la nature, disciple d’Anaximandre et dernier représentant de l’école de Thalès. Selon Anaximène, l’air est infini et constitue l’essence ultime de toute chose. L’eau, le feu et la matière proviennent de la condensation et de la raréfaction de l’air invisible.

Nabuchodonosor II
v -605 jusqu’au -562-10-??
-605,h
Le roi de la Babylonie, Nabuchodonosor II conquit et régna sur la plus grande partie du sud-ouest de l’Asie Mineure. De nombreux temples, centres religieux, mausolées, palais, murs de fortification et chemins de procession furent érigés sous son règne.
La légende attribue à Nabuchodonosor II la ziggourat d’Etemenanki que la Bible associe à la tour de Babel de même que les jardins suspendus de Babylone, considérés comme l’une des Sept Merveilles du monde. Ces jardins furent érigés en l’honneur de sa femme, Amyitis.
Ésope
v -620 jusqu’à v -560
-620,l
Ésope est reconnu comme le créateur de la fable. Selon la légende accréditée par Hérodote et Héraclite du Pont, Ésope (Aisôpos) était un fabuliste grec originaire de Phrygie ou de Thrace (actuelle Turquie). Ancien esclave, il aurait voyagé au Proche-Orient et en Grèce pour le compte de Crésus.

Démétrios de Phalère (v.-350 à v.-283) a transcrit ses fables et Babrias (v.-300 à v.-200) les a mises en vers. Elles furent par la suite reprises dans les littératures européenne et arabe.

« Si ce qu’on dit d’Esope est vrai,
C’était l’Oracle de la Grèce :
Lui seul avait plus de sagesse
Que tout l’Aréopage. »
(Testament expliqué par Esope, Jean de La Fontaine, XVIIe siècle)

Fables
Un Homme chauve se vit obligé de couvrir sa tête de cheveux empruntés. Un jour, comme il dansait en bonne compagnie, il donna en sautant, un tel branle à son corps, que sa fausse chevelure en tomba par terre. Chacun se mit à rire. ‘Messieurs, dit le Danseur, dans le dessein de faire cesser la risée par quelque bon mot, vous ne devez pas être surpris que ces cheveux n’aient pu tenir sur la tête d’autrui, lorsqu’ils n’ont pu rester sur la leur propre.’

Ésope, De l’Homme décoiffé

Ésope a inspiré de nombreux auteurs dont le célèbre fabuliste français Jean de La Fontaine.
Lao Tseu
v -570 jusqu’à v -490
-570,t
Laozi ou Lao-tseu (‘ancien maître’ en chinois) est l’auteur de l’oeuvre littéraire chinoise la plus traduite dans le monde : le Tao tö king (Daode jing ou Le Livre de la Voie et de la Vertu), basé sur le non-agir. Cette oeuvre en vers décrit le chemin (Tao) pour atteindre la réalisation de soi.

Les arts pictural et littéraire chinois sont inspirés du taoïsme. La théorie du Chi, l’énergie vitale qui alimente le corps selon le parcours des méridiens et les principes du yin et du yang (principes féminin et masculin), de même que l’art du taï-chi-chuan (tajiquan) qui associe la force terrestre au chi céleste, dérivent du taoïsme.

Tao tö king
Le Tao est comme un vase que l’usage ne remplit jamais.
Il est pareil à un gouffre, origine de toutes choses du monde.
Il émousse tout tranchant, il dénoue tout écheveau,
il fusionne toutes lumières, il unifie toutes poussières.
Il semble très profond, il paraît durer toujours.
Fils d’un je ne sais qui, il doit être l’aïeul des dieux.
Au IVe siècle de notre ère, les Chinois ont emprunté au taoïsme les termes essentiels à la traduction des textes bouddhistes qui étaient formulés en sanskrit.

Au Japon, le Zen origine de la fusion du taoïsme et du bouddhisme.

Pythagore
v -570 jusqu’à v -490
-570,s
Philosophe et mathématicien, originaire de Samos, une île du sud-est de la Grèce.

Né à proximité de l’école ionnienne de Milet (actuelle Turquie), Pythagore fut initié aux enseignements de Thalès (-625 à -550), d’Anaximandre (-611 à -547), d’Anaximène (-586 à -526), de l’orphisme (réincarnation) et de la culture babylonnienne (sciences).

Vers -530, environ dix ans après le renversement du régime aristocratique, Pythagore quitta sa ville natale pour s’établir à Crotone, ancienne ville grecque située dans le golfe de Tarente (dans le sud de l’Italie) où il fonda l’école pythagoricienne, une confrérie qui propagea des enseignements philosophiques, scientifiques, moraux et politiques.

Inspirés de l’orphisme, les pythagoriciens croyaient à la réincarnation et à l’immortalité de l’âme.

Soumis à l’autorité du supérieur, ils pratiquaient l’abstinence de nourriture, la simplicité, la modestie et l’examen de conscience.

Les pythagoriciens ont étudié les propriétés des nombres qu’ils estimaient au coeur de l’harmonie, de l’ordre et des proportions de l’Univers : pairs, impairs, premiers, carrés…

En géométrie, ils ont émis le théorème de l’hypothénuse (de Pythagore).

Les pythagoriciens croyaient que la Terre est un globe parmi d’autres qui gravitent autour d’un feu central. Selon eux, les corps célestes sont situés dans une sphère unique qui se déplace selon un plan numérique. Leurs mouvements sont à l’origine d’un son musical, l’harmonie des sphères.

Selon le théorème de Pythagore, dans un triangle rectangle, le carré de la longueur de l’hypoténuse est égal à la somme des carrés des longueurs des deux autres côtés.

Démontré par Pythagore, ce célèbre théorème fut élaboré un millénaire auparavant par les Babyloniens.

Pythagore se serait souvenu de ses existences antérieures et de sa participation en tant que guerrier lors de la guerre de Troie.
Bouddha
v -566 jusqu’à v -486
-566,t
Le prince Siddharta Gautama naquit au Népal, dans le bois de Lumbini, près de la frontière indienne. Sur les ordres de son père qui voulait en faire un souverain plutôt qu’un philosophe, la misère humaine lui fut dissimulée.

Lorsque, âgé de vingt-neuf ans, il découvrit la précarité de l’existence (grâce à un vieillard, un malade et un cadavre), il décida de se consacrer entièrement à la recherche du nirvana (état de sérénité suprême). Renonçant à son royaume, il troqua ses vêtements pour ceux d’un mendiant et s’adonna à la prière.

Une nuit, sous un figuier à Bodh Gaya (dans le nord-est de l’Inde, près du Népal), profondément concentré, Siddharta accéda à des niveaux de conscience de plus en plus élevés où il découvrit les vies antérieures de tous les êtres et saisit les Quatre Nobles Vérités.

Le Bouddha (l’éveillé) réalisa alors le Grand Éveil et la complète délivrance. Ses propos furent divulgués par ses disciples, dans le Dhammapada.

Dhammapada (La Voie de la Vérité)
De l’esprit proviennent toutes choses.
Tout naît de l’esprit, est formé par l’esprit.
Si quelqu’un parle avec un mauvais esprit,
Agit avec un mauvais esprit,
La souffrance le suit aussi sûrement
Que la roue suit l’animal de trait.

Les sentences de la loi (Dhammapada), 1

Les Quatre Nobles Vérités sont :

Toute existence est souffrance ;
La souffrance est causée par le désir et l’ignorance ;
La souffrance peut être dépassée
Par la victoire sur le désir ;
Pour y parvenir, il faut suivre la Voie aux Huit Étapes,
En particulier celles de la moralité (shila),
De la concentration (dhyana)
Et de la sagesse (prajna).

Confucius
v -561 jusqu’à v -479
-561,t
Kongzi naquit à Qufu, dans le royaume de Lu en Chine. Il fut reconnu de son vivant sous l’épithète de Kongfuzi (maître Kong) qui devint Confucius en latin. L’oeuvre morale et politique de Confucius est à l’origine du confucianisme.
Les Entretiens (propositions de réformes de Confucius écrites par ses disciples)
Quand le poil est râclé, une peau de tigre ou de léopard ne se distingue plus d’une peau de chien.
De 618 jusqu’à 1911, soit durant près de deux millénaires, les mandarins (hauts fonctionnaires chinois) subissaient un examen d’admission basé sur les oeuvres de Confucius et de son disciple Mencius.
Classique, âge
v -500 jusqu’à v 529
-500,e
Depuis le VIe siècle avant notre ère jusqu’au VIe siècle de notre ère, les auteurs, aujourd’hui classiques, établirent les règles morales sur lesquelles sont fondées la plupart des philosophies courantes.
Socrate
v -470 jusqu’à v -399
-470,t
Selon Socrate, la justice, l’amour, la vertu et soi sont des connaissances qui s’acquièrent. Le vice provient de l’ignorance et nul n’est délibérément mauvais s’il connait le bien.

Socrate a également influencé :
– Antisthène (-444 à -371), fondateur de l’école de philosophie cynique.
– Aristippe (-435 à -355), à l’origine de la philosophie cyrénaïque de l’expérience et du plaisir. Selon lui, la substance du bonheur repose en puissance sur le plaisir.
– La pensée occidentale.

En -399, il fut accusé de négliger les dieux et d’introduire de nouvelles divinités par ses mentions à la ‘voix intérieure’ mystique. Il fut assimilé à tort aux sophistes. On lui reprocha de corrompre la moralité d’éloigner la jeunesse des principes démocratiques.

Après avoir justifié sa vie entière, il fut condamné à mort par une faible majorité du jury.

Il leur proposa de payer une petite amende en raison de sa valeur pour la cité et le jury, en colère, le condamna à mort avec une plus grande majorité.

Il vécut ses dernières heures auprès de ses amis et admirateurs et but la ciguë le soir venu.

Connais-toi toi-même.
Socrate démontrait par la question, impliquait son interlocuteur à réaliser qu’il sait et l’aidait ainsi à progresser sur la voie du vrai.

Il introduisit le principe de la dignité, de la Vérité bonne, du Bien véritable.

Platon
v -427 jusqu’à v -348
-427,t
Né à Athènes dans une famille aristocratique, Aristoclès, dit Platon, étudia les arts et la littérature, s’intéressa à la politique et devint disciple de Socrate dont il a transmis les propos.

En -399, suite à la condamnation de son maître, Platon se tourna vers la politique.

En -387, il fonda la première école de philosophie, l’Académie à Athènes.

Après de vains essais en -366 et en -361, d’appliquer ses principes philosophiques à la politique sicilienne, Platon passa le reste de sa vie à enseigner et à écrire.

Son oeuvre comprend surtout des dialogues animés par Socrate autour d’idées philosophiques émises, discutées et critiquées dans le but de découvrir la vérité.

Dans plusieurs dialogues, Socrate, prétendant l’ignorance, s’adresse à un sophiste prétendant à la connaissance. Le dialogue révèle l’absence de connaissance de l’un et la sagesse de l’autre.

D’après Platon, la connaissance doit être certaine et infaillible et elle doit avoir pour objet ce qui est vraiment réel par contraste avec ce qui est seulement apparence ou transmis par les sens.

Platon émit une théorie quant à la nature des idées, à leurs hiérarchies, aux mathématiques, aux sciences…

Son oeuvre a profondément marqué la pensée occidentale notamment, à Florence (XVe siècle), en Angleterre (XVIIe siècle) et de nos jours.

Oeuvres de jeunesse, Dialogues socratiques (-399 à -390) :
Hippias mineur, Euthyphron, Ion, Lachès, Charmide, Apologie de Socrate, Criton, Protagoras

Oeuvres de transition (-390 à -385) :
Gorgias, Ménon, Hippias majeur, Euthydème, Lysis, Ménexène, La République I

Dialogues de la maturité (-385 à -370) :
Le Banquet, Cratyle,Phédon, La République II-X, Phèdre

Oeuvres de vieillesse-Dialogues dialectiques (-370-347) :
Théétète, Parménide, Le Sophiste, Le Politique, Timée, Critias, Philèbe, Les Lois I-XII, Lettres VII et VIII

Dialogues apocryphes ou d’origine incertaine :
Alcibiade I, Minos, Épinomis, Lettres, Alcibiade II, Hipparque, Les Rivaux, Théagès, Clitophon, Démodocos, Sisyphe, Alcyon, Éryxias, Axiokhos, Sur le juste, Sur la vertu, Définitions

Tant que les philosophes ne seront pas rois dans les cités ou que ceux que l’on appelle aujourd’hui rois et souverains ne seront pas vraiment philosophes [… ] il n’y aura de cesse aux maux des cités.
En grec, ‘platus’ signifie large. Son professeur de gymnastique l’aurait surnommé ‘Platon’ à cause de la largeur de son front.
Aristote
v -384 jusqu’à v -322
-384,ts
Philosophe grec, originaire de Stagire, en Macédoine. Aristote était le fils d’un médecin de la cour. Il fut disciple de Platon puis conseiller politique et précepteur du futur Alexandre le Grand. En -340, il fonda son école à Athènes : le Lycée ou Peripatos où maîtres et disciples furent surnommés péripatéticiens en raison de leur coutume de se promener dans le péristyle.

Disciple de Platon et diffuseur des idées de Pythagore, Aristote s’intéressa à des domaines aussi variés que la logique, la rhétorique, la poésie, la métaphysique, l’éthique et la politique. Il est le fondateur de la logique formelle. Les chrétiens du Moyen Âge et les musulmans se sont inspirés de son oeuvre.

Organon, Catégories, De l’Interprétation, Premiers Analytiques, Seconds Analytiques, Topiques, Réfutations sophistiques ;
Rhétorique Poétique ;
Métaphysique ;
Physique, Du ciel, De la génération et de la corruption, Météorologiques, De l’âme, Petits traités biologiques, Histoire des animaux, Des parties des animaux ;
Éthique à Eudème, Éthique à Nicomaque ;
Politique, Constitution d’Athènes.
Or l’art, c’est l’idée de l’œuvre, l’idée qui existe sans matière.
À la mort d’Alexandre, en -323, Aristote fut accusé d’impiété et dut se retirer sur l’île d’Eubée où il mourut l’année suivante.
Alexandre le Grand
v -356 jusqu’à v -323
-356,h
Roi de Macédoine et élève d’Aristote, il mit fin aux révoltes grecques, devint le chef des Perses, prit l’Égypte, fonda Alexandrie qu’il voulut être la plus belle cité du monde hellénistique, s’empara de Suse et de Babylone.

Alexandre caressait le projet d’unifier l’Orient et l’Occident sous un seul empire.

Une légende raconte que les Phrygiens (de l’actuelle Turquie) proclameraient roi celui qui leur apparaîtrait sur un char attelé de boeufs. Le sort désigna un paysan nommé Gordias, qui arriva en ville sur sa charrette tirée par des boeufs. Reconnaissant, Gordias offrit sa charrette à Zeus et l’attacha avec une corde d’écorce entrelacée de telle sorte que personne ne pouvait la dénouer. Celui qui arriverait à défaire le noeud, disait-on, serait souverain de l’Asie.

Alexandre le Grand fut incapable de le dénouer et le trancha d’un coup avec son épée. Depuis lors, l’expression ‘trancher le nœud gordien’ désigne une situation dans laquelle un problème est résolu par une action décisive et rapide.

Euclide
v -300
-300,s
Mathématicien, enseignant et auteur grec. Euclide est l’auteur de la division euclidienne ou division avec le reste ; ses oeuvres contiennent des principes d’arithmétique, d’optique, d’astronomie, de musique, de géométrie plane et de géométrie dans l’espace. Dans son ouvrage sur les Éléments, Euclide introduisit le principe d’hypothèses, de propositions et de postulats ou axiomes.
Les Éléments, Les Données, Optique et Catoptrique, Les Phénomènes, La Division du canon, La Catoptrique…
Grâce à Euclide, nous savons que les nombres premiers sont en quantité infinie.
Alexandrie, bibliothèque
v -304 jusqu’à v 640
-304,l
Avec plus d’un demi-million de volumes, cette bibliothèque égyptienne rassembla les plus grandes collections littéraires du monde antique.

À la mort de l’empereur Alexandre le Grand, Ptolémée Ier Sôter (Le Sauveur) reçut l’Égypte en partage et fit d’Alexandrie une capitale intellectuelle et commerciale. Il la dota d’un musée (université et académie) ainsi que d’une bibliothèque sensée avoir détenu une copie de tous les livres du monde. Plus de deux millions de vers traduits de l’iranien par Zoroastre figuraient au nombre des traductions en grec détenues par la bibliothèque.

La bibliothèque subit des dommages lorsque César assiégea la ville en -47. Elle fut délibérément incendiée par un général arabe vers 640.

L’inauguration de la nouvelle Bibliotheca Alexandrina a eu lieu au printemps 2002.

Sous Ptolémée II (-285 à -246), les Septantes (soixante-dix) traduisirent l’Ancien Testament : une légende raconte que 72 rabbins (6 par tribu d’Israël) furent isolés durant 72 jours sur l’île de Pharos (en face d’Alexandrie) afin de traduire la Bible hébraïque en grec. La Septante devint le texte de l’Ancien Testament des chrétiens.

En 213, Origène, un théologien grec, publia ses Hexaples qui présentaient en six colonnes, six traductions des textes bibliques dont le texte hébreu en caractères grecs.

Chiffres arabes
v -300 jusqu’à v 976
-300,s
Les chiffres arabes sont utilisés presque partout dans le monde. Mis au point en Inde au IIIe siècle avant notre ère, ils furent introduits chez les arabes vers le VIIe siècle et en Europe en 976.
La numérotation indienne comprenait le zéro.
Archimède
v -287 jusqu’à v -212
-287,s
Savant grec, auteur de travaux en statique, en physique et en géométrie. Archimède est à l’origine du calcul infénitésimal et de l’hydrostatique. Lorsque Syracuse, sa ville natale, subit l’assaut des Romains, il élabora de gigantesques lance-pierres et réussit à tenir l’ennemi à distance durant trois ans. Il aurait été tué par un soldat romain.

Le principe d’Archimède stipule que tout corps plongé dans un fluide, subit une poussée verticale -du bas vers le haut- égale au poids du fluide déplacé.

Sur la sphère et le cylindre, La Mesure du cercle, La Quadrature de la parabole, Des spirales, Des conoïdes et sphéroïdes, La Méthode, La Construction de l’heptagone, Sur les cercles mutuellement tangents, L’Arénaire, Des équilibres des figures planes, Des corps flottants…
Eurêka

(Exclamation d’Archimède dans son bain, lorsqu’il découvrit la loi de la pesanteur)

Pour les Grecs d’alors, les dieux seuls savaient décompter le nombre de grains de sable que contient la Terre. Archimède résolvait la problématique avec son système de notation des grands nombres.
Qin, dynastie
v -221 jusqu’à v -207
-221,h
Dynastie à l’origine de l’Empire chinois.
Sima Qian
v -135 jusqu’à v -93
-135,l
Historien chinois, annaliste et astrologue à la cour de l’empereur Wudi (-140 à -87) de la dynastie Han antérieure
(-206 à 9).

On lui attribue le premier ouvrage détaillé de l’histoire chinoise des origines jusqu’à son époque. Il fut apprécié pour la qualité de son style, les descriptions psychologiques des personnes et le détail des événements qu’il a relatés.

Mémoires historiques (Shiji), débuté vers -105.
Accusé de déloyauté pour avoir défendu un général disgrâcié, Sima Qian fut condamné à être castré et vécut subséquemment dans l’isolement.
Manuscrits de la mer Morte
v -200 jusqu’à v 53
-200,tl
Depuis 1947, plus de 600 manuscrits hébreux et araméens ont été découverts dans des grottes de Kirbet Qumran en Jordanie, au nord-ouest de la mer Morte. Ces manuscrits réfèrent à l’avènement du Royaume de Dieu, semblable à celui du Nouveau Testament.

Un groupe religieux, les esséniens en seraient les auteurs, possiblement inspirés de concepts iraniens de l’époque.

Plusieurs éléments des manuscrits de la mer Morte sont conciliés dans les Apocryphes et les Pseudépigraphes de l’Ancien Testament de même que dans les parties les plus anciennes du Talmud.
Cicéron
v -106 jusqu’au -43-12-07
-106,h
Écrivain, homme politique, orateur, avocat et conseiller de César, reconnu comme le plus important théoricien de la rhétorique latine. Marcus Tullius Cicero naquit à Arpinum (Arpino en Italie), dans une famille patricienne.

Il étudia l’art oratoire, le droit, la philosophie et la rhétorique à Rome et à Athènes.

En -79, il se rendit en Asie mineure afin de parfaire ses connaissances du droit, de l’art oratoire et de la philosophie.

En -77, il se lança en politique et fut élu au Sénat en -74. Il devint édile (magistrat) en -69 et préteur (magistrat judiciaire) en -66. Il obtint le poste de consul (magistrat avec autorité suprême) en -64.

En -58, Cicéron fut contraint à l’exil pour avoir jugé trop hâtivement les complices de Catalina, coupables du complot pour renverser le gouvernement.

Un an plus tard, il revenait à Rome où il exerça le métier d’avocat.

En -51, il devint proconsul dans la région de Cilicie en Asie Mineure (actuelle Turquie).

En -50, il prit la part du général Pompée dans la guerre civile contre César. Suite à la victoire de ce dernier en -48, Cicéron se retira de la scène publique et se consacra à l’écriture en attendant d’être pardonné.

En -44, il soutint Octave dans sa lutte contre Marc Antoine. Lorsqu’ils se réconcilièrent, Cicéron fut accusé d’être un ennemi de l’État et exécuté.

De l’invention, De l’orateur, Brutus, l’Orateur, Tusculanes, De la vieillesse et De l’amitié, Consolation, De la République et Des Lois, Des Devoirs, les Verrines, De la loi agraire, les Philippiques
Je ne veux pas mourir, mais je tiens pour rien le fait d’être mort.
(Emori nolo : sed me esse mortuum nihil aestumo.)
Inspirée par la pensée et la rhétorique grecque, la prose de Cicéron, exprimée à travers ses plaidoyers (dont certains ne furent jamais prononcés) et ses discours, servit de modèle à la rhétorique latine.

Il aborda d’un point de vue philosophique les questions existentielles telles les relations entre les individus, le bonheur, le sens de l’existence, la vieillesse, l’amitié et le Divin.

Papier
v -100
-100,s
Au deuxième siècle avant notre ère, les Chinois fabriquaient du papier à partir d’écorce de mûrier.

En 610, les Japonais furent initiés à l’art du papier.

En 750, le papier fut introduit en Asie centrale

En 800, le papier fut introduit en Égypte qui fabriquèrent leur papyrus vers 900.

Vers 1150, les Espagnols créèrent la première fabrique de papier européenne.

De nos jours, les États-Unis et le Canada figurent parmi les plus grands producteurs de papier au monde.
César, Jules
-101-07-13 jusqu’au -44-03-15
-101,h
Né à Rome dans la famille des Julia, Caius Julius Caesar fut général et homme politique à l’origine du système impérial romain.

En -78, il entreprit sa carrière et devint subséquemment questeur (-69), édile curule (-65), gouverneur en Espagne (-61) et consul de l’Illyrie et de la Gaule (-59). À ce titre, ses lois agraires lui assurèrent l’appui de la plèbe.

En -51, sa victoire lors de la guerre des Gaules
(-58 à -52) assura la souveraineté de Rome sur une grande partie de l’Europe.

À son retour de guerres en -49, il franchit le Rubicon avec son armée et marcha sur Rome où il devint dictateur et fut élu consul un an plus tard.

Il a contribué à la gloire et à l’édification de l’Empire romain. Il a rendu le trône égyptien à Cléopâtre. Il a réorganisé l’Asie mineure. Il a réduit le nombre d’esclaves. Il a réformé le calendrier. Il a reçu le titre d’imperator en permanence. Son oeuvre littéraire a inspiré plusieurs auteurs dont Shakespeare.

Il fut assassiné par son fils adoptif, Brutus.

De bello gallico
(Commentaires de la guerre des Gaules)
Alea jacta est
(Le sort en est jeté)
César prononça ces paroles alors qu’il franchissait le Rubicon afin d’entrer à Rome avec son armée, sans l’autorisation du sénat.
En -46, César établissait le calendrier julien, lequel considérait 365 jours dans une année régulière et 366 jours dans une année bissextile.

César fixa le début de l’année au 1er janvier.

Hérode Ier le Grand
v -73 jusqu’à v -4
-73,h
Né en Palestine de parents arabes, Hérode Ier le Grand fut roi de Judée de -37 à -4.

Le trône de Judée fut occupé par les Maccabées (ou Hasmonéens) du IIe siècle avant notre ère jusqu’à la nomination d’Hérode par le Sénat romain en -39.

En -37, Hérode et son armée romaine capturèrent et exécutèrent Antigonos II, alors roi de Judée. Afin de s’attirer la sympathie des Hasmonéens, il épousa une de leurs princesses, Mariamne, qu’il fit plus tard exécuter.

À la mort de Cléopâtre en -30, la puissance hasmonéenne s’affaiblit en perdant leur alliée, l’Égypte qui tombait aux mains des Romains.

Hérode eut également à tempérer le conflit entre les sadducéens et les pharisiens. En -31, l’empereur romain Auguste, lui manifesta son appui.

À compter de -25, il réalisa de nombreux projets architecturaux, notamment des théâtres, des cirques, des amphithéâtres et la reconstruction du Temple à Jérusalem.

À sa mort, le royaume fut partagé entre ses fils, Hérode Antipas, Archélaos et Hérode Philippe.

Jésus étant né à Bethléhem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages d’Orient arrivèrent à Jérusalem,
et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer.

La Bible, Matthieu II, 1-2

Hérode ayant dû vaincre le dernier roi de Judée afin d’occuper le trône, craignait de le perdre aux mains d’un nouveau-né roi des Juifs (Jésus), annoncé par les mages d’Orient.

N’ayant pu le trouver, il ordonna le massacre de tous les enfants de moins de deux ans de Bethléem et alentour. Toutefois, Jésus et sa famille purent s’enfuirent en Égypte à temps. Ils revinrent s’installer en Galilée à la mort d’Hérode.

En -4, Hérode Ier mourut et son fils, Hérode Antipas régna en Galilée, royaume issu de la scission de la Judée.

Hérode Antipas avait épousé Hérodiade, la première femme de son demi-frère. Le prophète Jean-Baptiste fut arrêté, mis en prison et décolleté pour avoir décrié cette union : Salomé, fille d’Hérodiade réclama et obtint sa tête sur un plat.

Hérode étant mort en -4, Jésus serait né avant l’an 1 de l’ère chrétienne.

Virgile
v -70-10-15 jusqu’à -19
-70,l
Le poète Publius Vergilius Maro, dit Virgile, est né à Andes, un village du nord de l’Italie.

Libre de tout souci financier et ami d’Octave (futur empereur Auguste), il a pu se consacrer aux études (littérature, rhétorique, philosophie) et à l’écriture.

Dans sa première oeuvre majeure (les Bucoliques), Virgile s’inspira d’un poème de Théocrite (-310 à -250) pour y faire évoluer des personnages et des événements de son époque.

Avec ses Géorgiques, Virgile utilise la poésie pour traiter des problèmes du monde rural.

Dans l’Énéide, Virgile relate les aventures d’Énée qui, vaincu à Troie, s’enfuit avec son père et son fils.

Virgile mourut avant d’écrire la dernière ligne de l’Énéide. L’estimant incomplet et imparfait, il demanda à ce qu’il soit détruit. L’empereur Auguste donna plutôt l’ordre de l’achever..

Les Bucoliques (-37), Les Géorgiques (-29), L’Énéide (-19)
En face, douloureux, le Nil au grand corps, ouvrant les plis de sa robe déployée, appelait les vaincus dans son sein azuré et les retraites de ses eaux.

Énéide, Virgile

L’allégorie du nouveau-né relaté par Virgile dans le quatrième poème des Bucoliques, fut subséquemment interprétée par les chrétiens comme une prophétie sur la venue du Christ.
Cléopâtre
v -69 jusqu’à v -30
-69,h
Reine d’Égypte de -51 à -30.

En -51, à la mort du roi d’Égypte Ptolémée XII Aulète, le trône fut partagé entre Cléopâtre VII, âgée de 17 ans et son frère, Ptolémée XIII, âgé de 10 ans.

Après trois ans de règne, Ptolémée exila sa soeur. Aidée par César, Cléopâtre lui reprit la couronne et lui fit enlever la vie en -47.

Suivant la tradition égyptienne, elle se maria à son autre frère de onze ans, Ptolémée XIV. Elle rejoignit César à Rome et ils eurent un fils, Césarion, futur Ptolémée XV.

À la mort de César, elle revint en Égypte où elle aurait assassiné son frère et installé Césarion sur le trône.

En -40, elle donna naissance à des jumeaux de Marc Antoine qu’elle épousa en -36.

En -32, L’empereur de Rome, Octave, déclara la guerre à Marc Antoine et à Cléopâtre.

En -31, Marc Antoine fut défait, et tous deux se suicidèrent. Octave fit tuer Césarion, le dernier des Ptolémée et Rome régna sur l’Égypte.

Cléopâtre fut mariée à son frère, exilée par lui et reine à nouveau grâce à Jules César qui épousa sa cause. Après la mort de César, Marc Antoine la fit venir et en tomba amoureux. Il se suicida lorsqu’il la crut morte et elle se suicida lorsqu’elle le sut mort. L’Égypte tomba alors aux mains des Romains.

L’histoire de Cléoâtre a insipré Shakespeare (Antoine et Cléopâtre, v. 1607), Dryden (Tout pour l’amour, 1678), George Bernard Shaw (César et Cléopâtre 1901)…

Jésus
v -6 jusqu’au 30-04-07
-6,t
Ça et là, les montagnes galiléennes sont inclinées en plateaux fleuris, piqués de figuiers, d’oliviers, de vignes et de pâturages que fréquentent les pasteurs et leurs brebis. Au coeur de la Galilée, les eaux du lac de Tibériade (mer de Galilée) s’écoulent dans le Jourdain avant d’atteindre la mer Morte qui git au fond d’un gouffre salé.

Alors que les juifs attendaient celui qui les délivrerait du joug romain et ferait d’Israël un royaume, alors que Jean le Baptiste prédisait la venue imminente du messie (annoncé dans les Écritures comme le sauveur du peuple juif), Jésus, fils de charpentier, parlait en paraboles, prêchait l’amour du prochain et les bonnes vertus. Le Nouveau Testament rapporte que Jésus a fait des miracles, ressucité des morts, fut crucifié et est ressucité.

Après sa mort, ses disciples ont continué à propager son enseignement qui fut transcrit dans le Nouveau Testament et constitue la base du christianisme.

Jésus s’en alla à la montagne des oliviers.
Et au point du jour il vint encore au temple,
et tout le peuple vint à lui;
et s’étant assis, il les enseignait.

Les scribes et les Pharisiens lui amènent
une femme surprise en adultère;
et l’ayant placée devant lui, ils lui disent :

Maître, cette femme a été surprise
sur le fait même, commettant adultère.
Or, dans la loi, Moïse nous a commandé
de lapider de telles femmes :
toi donc, que dis-tu ?

Or ils disaient cela pour l’éprouver,
afin qu’ils eussent de quoi l’accuser.
Mais Jésus, s’étant baissé,
écrivait avec le doigt sur la terre.
Et comme ils continuaient à l’interroger,
s’étant relevé, il leur dit :

Que celui de vous qui est sans péché,
jette le premier la pierre contre elle.

Et s’étant encore baissé, il écrivait sur la terre.
Et eux, l’ayant entendu, sortirent un à un, en commençant depuis les plus anciens jusqu’aux derniers;
et Jésus fut laissé seul avec la femme devant lui.
Et Jésus, s’étant relevé
et ne voyant personne que la femme, lui dit :

Femme, où sont-ils, ceux-là, tes accusateurs ?
Nul ne t’a-t-il condamnée ?
Et elle dit : Nul, Seigneur.
Et Jésus lui dit :
Moi non plus, je ne te condamne pas;
va, – dorénavant ne pèche plus.

La Bible, Jean, XVIII, 1-11

L’histoire de Jésus fut narrée en grec par quatre évangélistes vers la fin du premier siècle :

Marc, fils d’une famille aisée de Jérusalem, parlait araméen et s’adressait à des païens (non-juifs). Il fut le compagnon de Paul et de Pierre qu’il suivit à Rome. Son évangile fut rédigé après la mort de Pierre en 65 et avant la destruction de Jérusalem en 70.

Luc rédigea son évangile vers 70-80. Quoiqu’il reprenne 350 versets de l’évangile de Marc, son style est singulier de par la maîtrise de la langue grecque et la présentation qu’il fait de Jésus. Luc serait également l’auteur des ‘Actes des Apôtres’.

Mathieu, rédigea vers 80, depuis le nord de la Palestine, son évangile écrit pour des juifs devenus chrétiens dont 600 versets correspondent à l’évangile de Marc.

Jean ou l’école johannique, est à l’origine du quatrième évangile, rédigé à la fin du premier siècle en Syrie à l’intention de juifs gnostisants.

Les quatre évangiles sont dits canoniques (règle, loi, norme) par opposition aux documents apocryphes (cachés), rédigés au IIe siècle : Évangile des Ebionites où Jésus s’oppose au culte et à la consommation de viande, Évangile des Égyptiens, Histoire de Jacques sur la naissance de Marie, Protévangile de Jacques qui raconte la naissance de Marie, etc.

En grec, Jésus se dit Joshua et signifie Yahvé sauve alors que Christ se dit Christos et signifie Celui qui a été oint.

Chrétienne, ère
1-01-01
1,e
Issu de la religion juive, le christianisme s’en détacha à mesure que la proportion de chrétiens d’origine non-juive (gentils) dépassait celle d’origine juive.

Les chrétiens acquérirent leurs premiers droits dans l’empire romain avec l’édit de Milan (313).

En 325, l’empereur de Rome, Constantin Ier (v. 274 à 337) convoqua le premier concile oecuménique à Nicée (dans l’actuelle Turquie) sur la nature divine de Jésus-Christ.

Avant de mourir, Constantin se fit baptiser, ce qui assura la pérennité de la chrétienté.

Dans la Rome antique, une religion concurrente au christianisme célébrait l’aniversaire du dieu Mithra le 25 décembre (autour du solstice). Les Romains célébraient les Saturnales (solstice) en décembre et le Hanoukkah (consécration du second Temple à Jérusalem) est célébré à la fin décembre. Les chrétiens célèbrent l’anniversaire de Jésus le 25 décembre.

Le 4 octobre 1582, le pape Grégoire XIII fixa la date du début de l’ère chrétienne au 1er janvier de l’an 754 du calendrier romain. Cette chronologie fut adoptée par la France et l’Angleterre au VIIIe siècle, puis par l’Espagne et la Grèce aux XIVe et XVe siècle. La plupart des calendriers civils ont également adopté cette chronologie.
Pline l’Ancien
v 23-08-25 jusqu’à 79
23,l
Caius Plinius Secundus est né à Novum Comum (Côme) dans le nord de l’Italie et a vécu à Rome. Naturaliste et écrivain, il est l’auteur renommé d’une encyclopédie de trente-sept volumes sur la nature, la science et l’art qui fut publiée en partie en 77 et après sa mort, à titre posthume.

Des ouvrages scientifiques, techniques et historiques rédigés par Pline, seule l’encyclopédie a survécu à l’épreuve du temps.

Vers 46, il devint cavalier de l’armée.

En 52, après ses études sur la jurisprudence, il se consacra à l’écriture. Il fut procurateur des impôts impériaux en Espagne et servit l’empereur Vespasien.

Il périt lors de l’éruption du Vésuve.

Histoire naturelle
Cordonnier, [ne juge] pas plus haut que la chaussure.
Désirant examiner de plus près l’éruption volcanique du Vésuve, il périt étouffé par les vapeurs de soufre.
Rome, empire
-27 jusqu’à 476
-27,e
Après l’assassinat de Jules César -44, Rome fut gouvernée par un triumvirat jusqu’à ce que Caius Octave, petit-neveu de César, devint souverain absolu après avoir éliminé les autres prétendants.

À compter de -27, il fut proclamé Auguste (consacré, divin). L’Empire romain naissant connut alors une ère de paix et de prospérité qui fut propice au développement des arts. À sa mort, en 14, il céda le trône à Tibère, son fils adoptif qui régna durant 23 ans.

En 37, Caius Caesar Germanicus ou Caligula, un tyran sanguinaire, devint empereur jusqu’en 41 où il fut assassiné par ses propres soldats.

Le règne de Claude Ier fut marqué par la conquête de la Bretagne. Il fut empoisonné par sa seconde épouse, Agrippine dont le fils, Néron devint empereur jusqu’à son suicide en 68.

En 69, l’Empire fut gouverné par Vespasien. Il connut son apogée en 117, sous le règne de Trajan.

D’Octave jusqu’à Zénon (-27 à 476), 81 empereurs ont occupé la case principale de l’échiquier romain jusqu’à sa dissolution partielle, puis finale au Ve siècle.

Impériale, Rome a grandi, s’est embellie, est devenue le centre du monde, a laissé des empreintes indélébiles dans l’histoire, la philosophie, les arts et les sciences, avant de s’affaiser sous son propre poids.

Des ruines recouvertes d’herbe où les bergers faisaient un jour paître leurs moutons, témoignent de son lointain et glorieux prestige.

En latin, ‘caligula’ signifie ‘petite chaussure de soldat’. Caius Caesar Germanicus fut élevé parmi des soldats en Germanie et on lui donna ce surnom en raison des petites chaussures de soldat qu’il portait.

Pilate, Ponce
v -1 jusqu’à 36
-1,h
Chevalier romain et préfet de Judée de 26 à 36. Malgré que Pilate était convaincu de l’innocence de Jésus, il prononça la sentence de mort afin d’éviter un soulèvement. Rappelé à Rome, il se serait suicidé en 36.
L’Église copte le considère comme un martyr et célèbre sa fête le 25 juin.
Marc, évangile
v 65
65,t
Évangile synoptique, possiblement écrit en grec, entre 65 et 70. Marc y relate l’histoire de Jésus, depuis le jour de son baptême par Jean-Baptiste jusqu’à sa résurrection où il confia à ses apôtres la mission de prêcher la foi. Les anecdotes, paraboles et citations incitent à l’émerveillement et au plaisir d’y croire.

L’Évangile se conclut aux versets 8 ou 20, selon la version. La première tire le rideau sur la peur et le trouble de Marie de Magdala et de Marie à qui fut annoncée la résurrection de Jésus. Le récit relatant l’accomplissement de la résurrection, l’apparition aux apôtres et l’énoncé de leur mission fut possiblement ajouté vers le IIe siècle à la version originale.

Évangile selon Marc
Apporte-t-on la lampe pour la mettre sous le boisseau ou sous le lit ? N’est-ce pas pour la mettre sur le chandelier ?
Car il n’est rien de caché qui ne doive être découvert,
rien de secret qui ne doive être mis au jour.

La Bible, Marc, IV, 21-22

Marc, fils d’une famille aisée de Jérusalem, parlait araméen et s’adressait à des païens (non-juifs). Il fut le compagnon de Paul et de Pierre qu’il suivit à Rome. Son évangile fut rédigé après la mort de Pierre en 65 et avant la destruction de Jérusalem en 70.

Les Évangiles de Matthieu, Marc et Luc sont dits synoptiques car ils réfèrent aux mêmes événements de la vie de Jésus.

Luc, évangile
v 70
70,t
Évangile synoptique, possiblement issu d’une correspondance adressée à Théophile, entre 70 et 80. Luc relate la vie de Jésus et de Jean-Baptiste, depuis l’annonce de leurs conceptions jusqu’à l’Ascension de Jésus.

Son style est singulier de par sa maîtrise de la langue grecque et ses descriptions de Jésus.

Dans les Actes des Apôtres, Luc relate les premières heures du christianisme au cours desquelles il accompagnait son ami Paul.

Luc énumère 56 générations depuis Jésus jusqu’à Abraham en passant par David (Luc, III, 23-38).

Les Évangiles de Matthieu, Marc et Luc sont dits synoptiques car ils réfèrent aux mêmes événements de la vie de Jésus. Quelques 350 versets de l’évangile de Luc correspondent à l’évangile de Marc.

Évangile selon Luc, Actes des Apôtres
Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’oeil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil ?

La Bible, Luc, VI, 41

Les textes anciens associent Luc à un Macédonien ou à Lucius de Cyrène, originaire de Cyrénaïque en Afrique du Nord.
Vésuve, éruption
79-08-24
79,h
De nos jours, ce mont napolitain au double sommet est recouvert de vignobles, de vergers, de chênes et de châtaigniers. Pourtant, de 79 à 1906, les éruptions du Vésuve ont causé la mort de milliers de personnes. Celle de 79 ensevelit les villes de Pompéi et d’Herculanum sous 20 mètres de lave.
Je fis comprendre à mon âne que son devoir était de suivre ses nouveaux maîtres. La pauvre bête ne se le fit pas répéter deux fois, et à peine l’eus-je tirée un peu par la queue, qu’elle se mit à grimper bravement après les Anglais. Ils étaient arrivés au bord du cratère et s’amusaient à jeter des pierres au fond du volcan ; l’âne baissait son museau vers le gouffre, alléché par un peu d’écume verdâtre qu’il avait prise pour de la mousse ; moi, j’étais tout occupé à compter mon argent, lorsque tout à coup j’entends un bruit sourd et prolongé… Les deux mécréants avaient jeté la pauvre bête au fond du Vésuve, et ils riaient comme deux sauvages qu’ils étaient. Je vous l’avoue, dans ce premier moment, il me prit une furieuse envie de les envoyer rejoindre ma bête. Mais ça aurait pu me faire du tort, attendu que ces Anglais sont toujours soutenus par la police ; et d’ailleurs, comme ils m’avaient payé le prix convenu, ils étaient dans leur droit. En descendant, j’eus la douleur de reconnaître au bas du cône, à côté du trou qui venait de s’ouvrir pas plus tard que la veille, mon malheureux animal, noir et brûlé comme un charbon. C’était pour voir s’il y avait une communication intérieure entre les deux ouvertures, que les brigands avaient sacrifié mon âne. Je le pleurai longtemps, Excellence ; mais comme, en définitive, toutes les larmes du monde n’auraient pu le faire revenir, je me mariai pour me consoler, et j’achetai avec l’argent des Anglais deux chevaux et un corricolo.

Le Vésuve en 1835, extrait de ‘Le Corricolo’, Alexandre Dumas père, 1843

Qu’on se figure un bassin d’un mille de tour et de trois cents pieds d’élévation, qui va s’élargissant en forme d’entonnoir. Ses bords ou ses parois intérieures sont sillonnées par le fluide de feu que ce bassin a contenu, et qu’il a versé au dehors. Les parties saillantes de ces sillons ressemblent aux jambages de briques dont les Romains appuyaient leurs énormes maçonneries. Des rochers sont suspendus dans quelques parties du contour, et leurs débris, mêlés à une pâte de cendres, recouvrent l’abîme.

Ce fond du bassin est labouré de différentes manières. A peu près au milieu sont creusés trois puits ou petites bouches nouvellement ouvertes, et qui vomirent des flammes pendant le séjour des Français à Naples en 1798.

Des fumées transpirent à travers les pores du gouffre, surtout du côté de la Torre del Greco. Dans le flanc opposé, vers Caserte, j’aperçois une flamme. Quand vous enfoncez la main dans les cendres, vous les trouvez brûlantes à quelques pouces de profondeur sous la surface.

La couleur générale du gouffre est celle d’un charbon éteint. Mais la nature sait répandre des grâces jusque sur les objets les plus horribles : la lave en quelques endroits est pleine d’azur, d’outremer, de jaune et d’orangé. Des blocs de granit, tourmentés et tordus par l’action du feu, se sont recourbés à leurs extrémités, comme des palmes et des feuilles d’acanthe. La matière volcanique, refroidie sur les rocs vifs autour desquels elle a coulé, forme çà et là des rosaces, des girandoles, de rubans ; elle affecte aussi des figures de plantes et d’animaux, et imite les dessins variés que l’on découvre dans les agates. J’ai remarqué sur un rocher bleuâtre un cygne de lave blanche parfaitement modelé ; vous eussiez juré voir ce bel oiseau dormant sur une eau paisible, la tête cachée sous son aile, et son long cou allongé sur son dos comme un rouleau de soie : Ad vada Meandri concinit albus olor.

Voyage de Naples – Le Vésuve, Chateaubriand, 5 janvier 1804

Matthieu, évangile
v 80
80,t
Évangile synoptique rédigé depuis le nord de la Palestine. Les écrits de Matthieu veulent démontrer aux juifs qui ont adhéré à sa religion (chrétienne) qu’ils n’ont en rien trahi leur passé mais se sont plutôt accomplis.

Matthieu énumère 41 générations depuis Abraham jusqu’à Jésus en passant par David (Matthieu, I, 1-17).

Les Évangiles de Matthieu, Marc et Luc sont dits synoptiques car ils réfèrent aux mêmes événements de la vie de Jésus.

Six cents versets correspondent de l’évangile de Matthieu correspondent à ceux de l’évangile de Marc.

Évangile selon Matthieu
Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira.
Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe.

La Bible, Matthieu, VII, 7-8

Lévi, fils d’Alphée (selon Marc) était percepteur dans l’ancien port de Capharnaüm avant de devenir l’un des douze apôtres de Jésus et de prendre le nom de Mathieu qui signifie don de Yahvé en hébreu ou en araméen.
Jean, évangile
v 100 jusqu’à v 110
100,t
Jean ou l’école johannique, est à l’origine du quatrième Évangile, rédigé en Syrie à l’intention de juifs gnostisants.

Un hymne à la Parole qui s’est faite chair amorce l’Évangile qui se déroule au rythme des miracles, des paroles et de l’agonie de Jésus pour se conclure sur la résurrection et les apparitions.

Jean situe la dernière cène avant la Pâque juive alors que les Évangiles synoptiques la situent le jour même de la fête juive.

Évangile selon Jean, Apocalypse, épîtres
C’est l’esprit qui vivifie ; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie.

La Bible, Jean, VI, 63

Disciple de Jean-Baptiste puis apôtre et organisateur de la nouvelle Église chrétienne, Jean est l’auteur de l’Évangile selon Jean, de trois épîtres et de l’Apocalypse bibliques.
Ptolémée, Claudius
v 100 jusqu’à v 170
100,s
Astronome, mathématicien et géographe grec, auteur du ‘système de Ptolémée’ qui domina la pensée scientifique jusqu’au XVIe siècle.

Dans l’Amalgeste, Ptolémée proposait une représentation géométrique des mouvements des planètes et du Soleil autour de la Terre. Au nombre des planètes figuraient la Lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter, Saturne. Les étoiles étaient fixes.

Ce modèle fut reconnu pendant des siècles au cours desquels les astronomes attribuaient à des mouvements circulaires des corps célestes, les variations entre les positions observées des planètes et les calculs de Ptolémée.

On lui attribue la construction d’astrolabes et de cadrans solaires.

Il contribua à l’avancement de la trigonométrie.

Il élabora des horoscopes (astrologie) à partir de données astronomiques.

Sa carte du monde basée sur un système de latitude et de longitude fut utilisée pendant des siècles.

Il traita de musique (Harmonica).

Il s’intéressa aux propriétés de réfraction et de réflexion de la lumière ainsi qu’à des appareils d’expérimentation (Optique).

Almageste, Tetrabiblos, Harmonica, Optique (en arabe)
En 1543, Nicolas Copernic opposa à la vision géocentrique de Ptolémée sa version héliocentrique dans laquelle les planètes -incluant la Terre- tournent autour du Soleil.
Talmud
200 jusqu’à 600
200,t
Enseignement des droits civils et religieux juifs avec les commentaires et décisions des rabbins au cours de l’histoire. L’enseignement porte sur la Torah -équivalant de l’Ancien Testament biblique- et particulièrement sur ses cinq premiers livres ou Pentateuque (cinq rouleaux) qui auraient été rédigés par Moïse.

« La Torah est pour nous avant tout un texte de foi, qui concerne notre vie et notre mort, un texte existentiel. Quand nous le lisons, nous nous identifions à lui. Et quand nous écoutons ces textes aujourd’hui, chez nous ou à la synagogue, c’est comme si tout cela se passait ici et maintenant. »
Marc-Alain Ouaknin, La plus belle histoire de Dieu, 1997

Il existe deux versions du Talmud : celui de Palestine, rédigé entre le IIIe et le Ve siècle et celui de Babylone qui fut rédigé au Ve siècle.

Le calendrier hébreu, utilisé par les rabbinats ainsi que par l’État d’Israël, débute avec la création du monde (en l’an -3760 du calendrier grégorien), comporte des mois de 29 ou 30 jours et des années de 12 ou 13 mois. Il fut promulgué en 359 par Hillel II, grand docteur du judaïsme.

Plotin
205 jusqu’à 270
205,t
Philosophe romain, fondateur du néoplatonisme. Originaire d’Égypte, Plotin étudia Pythagore et Platon à Alexandrie et fut influencé par la philosophie indienne (Upanishads) avant de devenir le philosophe officiel de l’Empire romain en 247.

Il est l’auteur des Ennéades, un ensemble de 54 livres dans lesquels il traite de morale, du Cosmos et du destin, de l’Âme, de l’Intelligence et de l’Un.

Les Ennéades
Tous les êtres, tant les êtres premiers que ceux qui reçoivent le nom d’êtres à un titre quelconque, ne sont des êtres que par leur unité. Que seraient-ils, en effet, sans elle? Privés de leur unité, ils cesseraient d’être ce qu’ils sont.
(VI, 9, 1)
Selon Plotin, tout procède de l’Être ou l’Un d’où découle l’âme du monde.
Moyen Âge
v 476 jusqu’à v 1492
476,e
En 1450, Flavio Biondo de Forlí, secrétaire apostolique à Rome, utilisa l’expression ‘Moyen Âge’ pour évoquer l’idée d’une mise entre parenthèses du temps entre les glorieux événements de l’Antiquité et ceux de la Renaissance. Le Moyen Âge débute avec la fin de la civilisation antique gréco-romaine et se termine avec la découverte de l’Amérique par Christophe-Colomb.
Un tel mot m’est étrange.
Ne plaise à Dieu, à ses saints, à ses anges,
Qu’après Roland je demeure vivante !
(La chanson de Roland)
À l’heure du Conte du Graal, d’Héloïse et d’Abélard, de Juliette et de Roméo, des fers aux sabots des chevaux, des croisades, des universités, des emprisonnements préventifs, les philosophes avaient leurs classes, les ouvriers s’organisaient en corporation, les serfs servaient les seigneurs…
Aryabhata
476 jusqu’à 550
476,s
Astronome et savant indien, auteur d’un traité d’astronomie et de mathématiques écrit en sanskrit

Dans son ouvrage, il posa l’hypothèse que la Lune et les planètes réfléchissent la lumière du Soleil et explique les éclipses de la Lune et du Soleil.

Aryabhata attribuait la valeur 3,1416 au nombre Pi.

L’Aryabhatya, 499
Aryabhata fut le premier à utiliser les sinus dans ses calculs. Le terme ‘sinus’ provient du sanscrit ‘jiva’ ou corde d’arc, devenu ‘jîba’ en arabe puis ‘jaîb’ ou poche, repli de vêtement en latin.
Mahomet (Mohammed)
v 570 jusqu’au 632-06-08
570,t
Abou Al-Qasim Mohamed Ibn ‘Abd Allah Ibn ‘Abd Al-Mouttalib naquit à La Mecque (ouest de l’Arabie Saoudite), centre commercial et de pèlerinage, situé à mi-hauteur de la péninsule arabique, en bordure de la Mer Rouge. L’année de sa naissance (année de l’Éléphant), sa tribu (Qoraïche) eut à refouler l’attaque d’une armée montée à dos d’éléphants. Orphelin vers l’âge de 5 ans, il fut recueilli par son grand-père puis par son oncle paternel.

À 20 ans, il conduisait les caravanes de Khadija, une riche commerçante qoraïchite qu’il épousa en 596. De cette union naquit Fatima qui épousera le quatrième successeur de Mohammed (calife Ali).

Entre ses voyages et sa vie familiale, Mohammed se retirait souvent pour prier et méditer. Le Coran lui fut révélé à compter de 610. Encouragé par ses proches, il débuta ses prédications deux ans plus tard auprès d’un nombre restreint de fidèles. Au cours d’une expérience mystique, il fut transporté depuis la Kaaba (à La Mecque) jusqu’au mont Moriah (à Jérusalem) : là où Abraham avait failli sacrifier son fils et où Salomon et Hérode avaient érigé leurs temples.

En 622 (année de l’hégire), les premiers musulmans furent victimes de l’hostilité mecquoise et s’enfuirent à Yathrib (Médine) où Mohammed devint un respectable leader politique et religieux. Deux ans plus tard, à la tête d’une armée, il entamait sa guerre sainte et, en 630, La Mecque se convertissait à l’islam. Lorsqu’il entreprit son dernier pèlerinage (hajj) à La Mecque en 632, presque toute l’Arabie était musulmane. Une mosquée s’élève aujourd’hui au-dessus de son tombeau érigé à l’emplacement où il vécut, à Médine.

Le Coran (Récitation) : parole de Dieu (Allah) adressée à
 Mohammed (Prophète) ;
Le Hadith (récit, tradition, dits du Prophète) ;
La Sunna (tradition, règles de conduite) ;
La Charia (loi islamique).
Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé tout ;
Qui a créé l’homme de sang coagulé.
Lis, car ton Seigneur est le plus généreux.
Il t’a appris l’usage de la plume ;
Il apprit à l’homme ce que l’homme ne savait pas.
Oui. – Mais l’homme a été rebelle
Aussitôt qu’il s’est vu riche.
Tout doit retourner à Dieu.
Que penses-tu de celui qui empêche
Le serviteur de prier Dieu ?
Que t’en semble ? S’il suivait plutôt la droite voie,
Et recommandait la piété.
Que t’en semble, si l’homme traite la vérité de mensonge et tourne le dos ?
Ignore-t-il que Dieu sait tout ?
Il le sait ; et s’il ne cesse, nous le saisirons par les cheveux de son front,
De son front menteur et coupable.
Qu’il rassemble son conseil,
Et nous rassemblerons nos gardiens.
Ne lui obéis pas ; mais adore Dieu et cherche à t’approcher de lui.

Sourate XCVI, Al-Aalaq (Le sang coagulé)
(Première révélation)

La Kaaba est un temple presque cubique de 10 m et 12 m de côtés par 15 m de haut, situé au coeur de la mosquée de La Mecque et vers lequel tous les musulmans du monde se tournent pour prier.

La Kaaba aurait été érigée par Abraham et son fils Ismaël pour abriter la Pierre noire remise à Adam par l’ange Gabriel. Cette pierre représente le pacte primordial entre Dieu et l’humanité.

Une légende veut que la pierre noire fut originellement une hyacinthe blanche que les péchés des hommes ont noircie.

Islam
622-07-16
622,e
Les cinq piliers de l’islam sont :
1. La chahada (foi) : « Il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah et Mohammed est son prophète »
2. La salat (prière) : individuelle ou préférablement collective, elle se dit à l’aube, à midi, en milieu d’après-midi, au coucher du soleil et le soir.
3. Le zakat (aumône) : imposé à chaque musulman majeur en fonction de leurs richesses.
4. Le saum (jeûne) : durant le mois du ramadan (9e mois lunaire du calendrier islamique), du lever au coucher du soleil.
5. Le hajj (pèlerinage) : le pèlerinage à la Mecque s’effectue au moins une fois dans l’existence durant le 12e mois du calendrier islamique.
Le Coran (Récitation) : parole d’Allah (Dieu) adressée à
 Mohammed (Prophète) ;
Le Hadith (récit, tradition, dits du Prophète) ;
La Sunna (tradition, règles de conduite) ;
La Charia (loi islamique).
Dieu est la lumière des cieux et de la terre. Cette lumière ressemble à un flambeau, à un flambeau placé dans un cristal, cristal semblable à une étoile brillante; ce flambeau s’allume de l’huile de l’arbre béni, de cet olivier qui n’est ni de l’Orient ni de l’Occident, et dont l’huile semble s’allumer sans que le feu y touche. C’est une lumière sur une lumière. Dieu conduit vers sa lumière celui qu’il veut, et propose aux hommes des paraboles  car il connait tout.

Sourate XXIV, An-Nour (La lumière), 35

Le calendrier islamique (hégirien) débute lorsque Mohammed et ses fidèles se réfugièrent à Médine (hégire) en 622. Il est basé sur un cycle de 32½ années de douze mois lunaires.

Des règles de conversion permettent de transformer
une date hégirienne (H) en date grégorienne (G) :
G = H + 622 – ( H / 33 )
et une date grégorienne (G) en date hégirienne (H) :
H = G – 622 + ( ( G – 622 ) / 32 ).
(Noter que les résultats sont approximatifs.)

Charlemagne
742-04-02 jusqu’à 814
742,h
Charles Ier ou Charles le Grand fut roi des Francs (768), roi des Lombards (774) et vainqueur des Saxons (785) qu’il fit convertir au christianisme. Le 25 décembre 800, il fut couronné empereur d’Occident par le pape Léon III.

L’empire de Charlemagne parlait le roman, dérivé du latin populaire et langue ascendante du français.

Charlemagne profita des périodes de paix pour établir un système d’éducation publique et s’assurer de sa qualité.

La première école supérieure de l’empire fut créée dans son palais à Aix-la-Chapelle (école d’Aix), dans l’actuelle Allemagne.

Grammaire, Libri carolini, hymnes…
On dit de Charlemagne qu’il a difficilement maîtrisé la technique de l’écriture. Cette difficulté est probablement à l’origine du monogramme qu’il traçait en lieu et place de sa signature. Formé d’une croix avec les consonnes K, R, L et S aux extrémités et les voyelles A, O et U signifiées au centre représentaient son nom latin Karolus.

Bien qu’il n’ait pas inventé l’école, le grand Charles a tout de même veillé à la diffusion du savoir à travers l’écriture.

La ‘barbe fleurie’ que chante France Gall provient de l’ancien français ‘flori’ qui signifie ‘blanc’ : ‘barbe blanche’.

L’année de naissance de Charlemagne fait l’objet de controverse. En effet, il serait né un 2 avril de l’an 742, 747 ou 748.

Papier-monnaie, invention
768 jusqu’à 824
768,s
Les dernières décennies du règne des Tang virent la Chine se diviser politiquement alors que les poèmes et proses de Li Bai, Du Fu, Bo Juyi et Han Yu ainsi que l’artisanat l’enrichissaient culturellement.

Le papier-monnaie naquit dans ce cadre chinois d’alors.

Marco Polo a introduit en Europe plusieurs concepts chinois dont le papier-monnaie.
Al-Farabi, Abu Nasr
v 872 jusqu’à v 950
872,ts
Philosophe originaire de Wasidj au Turkestan (région aride et montagneuse de l’Asie centrale) dans une famille de nobles. Il fut surnommé le Second Maître après Aristote.

Il étudia la grammaire, la logique, la philosophie, la musique, les mathématiques et les sciences à l’école philosophique d’Alexandrie installée à Bagdad.

En 943, il devenait membre du cercle littéraire de la cour d’Alep (Halab, ville du nord-ouest de la Syrie) d’où il transmit sa philosophie basée sur les doctrines d’Aristote et de Platon au monde islamique.

Son oeuvre littéraire compte une centaine d’ouvrages dont plusieurs sont aujourd’hui disparus. Il a influencé plusieurs penseurs du monde arabe dont Avicenne, Avempace et Averroès.

  • Réponses aux questions (Ajwibat masa’il su’ila ‘anha)
  • Énumération des sciences (Ihsa’ al-’ulum)
  • Termes utilisés en logique (Al-Alfaz al-musta’mala fil-mantiq)
  • La démonstration (Al-Burhan)
  • L’atteinte du bonheur (Tahsil al-sa’ada)
  • Commentaires (Al-Ta’liqat)
  • Résumé des Lois de Platon (Talkhis nawamis Aflatun)
  • Orientation sur la voie du bonheur (Al-Tanbih ila sabil al-sa’ada)
  • Le fruit agréable (Al-Thamra al-murdiyya)
  • La dialectique (Al-Jadal)
  • L’harmonie des doctrines des deux Sages (Al-Jam’bayna ra’yay l-hakimayn)
  • Les lettres (Al-Huruf)
  • Demandes sincères (Al-Da’awa al-qalbiya)
  • Zénon le Grand (Zaynun al-kabir)
  • Questions brillantes (Al-As’ila al-lami’a)
  • La politique de la cité (Al-Siyasa al-madaniya)
  • Principes des opinions des habitants de la cité vertueuse (Fusul Mabadi’ ara’ ahl al-madina al-fadila)
  • De ce que l’on doit savoir avant d’aborder la logique (Fusul tachtamil ‘ala jami’i ma yudhtarr ila ma’arifatih man arada al-churu’ bi- sina’t al-mantiq)
  • Quelques aphorismes (Fusul muntaza’a)
  • La philosophie d’Aristote (Falsafat Aristutalis)
  • La philosophie de Platon (Falsafat Aflatun)
  • De ce que l’on doit savoir avant d’apprendre la philosophie (Ma yanbaghi an yuqaddam qabla ta’allum al-falsafa)
  • Traité des opinions des habitants de la cité vertueuse (Mabadi’ ara’ ahl al-madina al-fadila)
  • Maqula (Introduction à son ouvrage sur la logique Al-Mantiq)
  • De la religion (Kitab al-milla)
  • Le grand livre de la musique (Al-musiqa al-kabir)
  • Idées des habitants de la cité vertueuse
Mieux vaut comprendre car la mémorisation s’applique davantage aux mots et expressions, c’est-à-dire aux détails […] ce qui est infini ou presque et n’a guère d’utilité ni pour les individus ni pour les catégories […] Quant à la compréhension, elle se préoccupe du sens, des universaux, des lois — choses limitées, finies et qui sont les mêmes pour tous. Celui qui s’engage dans cette voie y trouve profit. De même, dans les activités qui lui sont spécifiques comme l’analogie, l’organisation, la politique et la prévision des conséquences, si l’être humain devait n’apprendre que les détails, il ne serait pas à l’abri de l’erreur […] En revanche, celui qui s’appuie sur les principes et les concepts généraux et à qui on expose quelque chose peut se référer à ce qu’il a compris des principes et comparer ceci à cela. Il est donc clair que la compréhension est préférable à la mémorisation.

Al-Farabi, Perspectives, vol. XXIII, n° 1-2, 1993, p. 387-377, Unesco

La philosophie diffusée par Al-Farabi tentait d’unifier par la pensée, la sagesse et la religion, la société et l’État à l’image de l’unité et de l’ordre de l’univers.

Selon lui, l’art politique est à la santé de la cité ce que la médecine est à la santé des corps.

Avicenne
980 jusqu’à 1037
980,ts
Philosophe et médecin persan surnommé le prince des médecins. Fils de fonctionnaire, Ibn Sina (Avicenne) naquit près de Boukhara, dans l’actuel Ouzbékistan où il étudia la médecine et la philosophie.

Il fut médecin de la cour avant de devenir conseiller scientifique et médecin du prince d’Ispahan en Iran.

Avicenne est l’auteur d’un ouvrage de référence sur la médecine qui fut traduit en latin au XIIe siècle, en hébreu en 1491 et en arabe en 1593.

Son oeuvre philosophique traite de logique, métaphysique, psychologie, sciences naturelles… Il fut sévèrement critiqué par les théologiens sunnites de son époque.

le Canon de la médecine
le Livre de la guérison (Kitab al-Shifa)
À l’encontre du courant sunnite, Avicenne niait l’immortalité de l’âme individuelle, l’intérêt de Dieu pour les détails, et la création du monde dans le temps.

Son ouvrage médical servit longtemps de référence au Moyen-Orient et en Europe.

Schisme d’Orient
1054
1054,t
Les patriarches de l’Église catholique orientale et les papes de l’Église catholique romaine se sont opposés quant à l’introduction du Fils (filioque) dans le cadre de la Trinité. En 1054, le pape Léon IX excommunia le patriarche Keroularios qui l’excommunia à son tour.
« Credo in Spiritum Sanctum qui ex patre filioque procedit »
(Je crois en l’Esprit-Saint qui procède du Père et du Fils)

Cet acte de foi de l’Église occidentale (Rome) fut rejeté par l’Église orientale (Constantinople).

L’Église orientale ainsi que l’islam considèrent Jésus comme un prophète.
Avempace
1095 jusqu’à 1139
1095,ts
Philosophe de l’Espagne arabe, esprit universel, musicien, compositeur, poète, scientifique et vizir. Ibn Bâjja dit Avempace, naquit à Saragosse dans le nord-est de l’Espagne.

Auteur de nombreux ouvrages sur la philosophie, la musique, la médecine, les mathématiques et la géométrie, il s’intéressa également à l’astronomie et à la botanique.

Sa philosophie était basée sur celle d’Aristote et du néoplatonisme.

Deux fois vizir, il fut emprisonné à deux reprises pour trahison et pour hérésie. En 1118, après la prise de sa ville natale, il s’exila et mourut à Fès, dans le nord du Maroc.

Lettre d’adieu
Épître de la conjonction de l’Intellect agent avec l’Homme
Régime du solitaire
Traité de l’âme
Traité sur les choses au moyen desquelles on peut connaître l’intellect agent
Avempace présenta les rapports de l’Homme au Monde et distingua les trois étapes de la connaissance : l’intelligibilité des formes matérielles, la connaissance spéculative (jugements universels) et l’intellection immédiate (accessible aux bienheureux).
Averroès
v 1126 jusqu’au v 1198-12-11
1126,thsl
Célèbre pour ses commentaires sur Aristote, Averroès ou Abu al-Walid ibn Ruchd en arabe, naquit dans le califat de Cordoue, capitale de l’Espagne maure (Andalousie). Penseur, juge et médecin arabe, il a donné son nom à un courant de la philosophie européenne, l’averroïsme.

Il étudia la jurisprudence musulmane auprès de son père, cadi (juge) de Cordoue.

Il fut initié à la théologie, à la philosophie, et aux mathématiques par Ibn Tufayl, un philosophe arabe et à la médecine par Avenzoar.

En 1169, il devint cadi de Séville et deux ans plus tard, il fut nommé grand cadi de Cordoue. Il a réformé l’administration de la justice à Marrakech (ville de l’ouest du Maroc).

En 1182, il devint premier médecin à la cour du calife almohade (Maroc et Espagne musulmane).

Fervent partisan de la doctrine d’Aristote, il interprétait sa philosophie à la lumière du Coran.

En 1195, suspecté d’hérésie, il fut exilé durant un an et demi à Lucena, petite ville andalouse peuplée surtout de Juifs.

Il mourut à Marrakech.

Colliget (traité de médecine, rédigé en latin)
De la génération et de la corruption, Des météores, De l’âme et Du sens et du sensible
Commentaires sur l’oeuvre d’Aristote
(Grand Commentaire, Moyen Commentaire et Abrégé)
Le traité décisif sur l’accord de la religion et de la philosophie
La destruction de la destruction ou L’incohérence de l’incohérence (Tahafut al-Tahafut)
Discours décisif (Fasl al-maqal)
Le vrai ne peut contredire le vrai.

Si l’acte de philosopher ne consiste en rien d’autre que dans l’examen rationnel des étants et de réfléchir sur eux en tant qu’ils constituent la preuve de l’existence de l’Artisan(…) et si la Révélation (Coran) recommande bien aux hommes de réflechir sur les étants et les y encourage, alors, il est évident que l’activité désignée sous ce nom est, en vertu de la loi révélée, soit obligatoire, soit recommandée.

Discours décisif, Averroès, trad. Geoffroy

Averroès estimait que la philosophie et la religion constituent deux moyens d’exprimer une même vérité métaphysique. Plus tard, les penseurs chrétiens interprétèrent a contrario, deux catégories de vérité qu’ils nommèrent la ‘théorie de la double vérité’.

Selon Averroès,
Le monde n’a pas de commencement.
Dieu est derrière tout mouvement
Rien ne peut passer du néant à l’être.
Tout n’est qu’une immense évolution éternelle.
L’âme humaine appartient à une âme divine universelle.

Les traductions en hébreu et en latin de ses textes ont influencé les philosophies médiévales européenne, chrétienne et juive jusqu’au XVIe siècle.

Notre-Dame de Paris, cathédrale
Érigée de 1163 à 1260
1163,b
Érigée au début du Moyen Âge sur l’île de la Cité à Paris, la cathédrale Notre-Dame fut l’un des premiers monuments français à respecter le nouveau style gothique (1140-1260) : par ses voûtes et ses arcs, sa hauteur (35 m selon les plans originaux), la décoration et l’utilisation de la lumière (vitraux).

Les gargouilles (bouches d’évacuation des eaux de pluie) des édifices gothiques étaient souvent sculptées en forme de monstres ou de démons grimaçants.

Postées sur les corniches, elles rappelaient aux fidèles les dangers sévissant hors des murs de l’enceinte.

Il devait se dégager de l’ensemble une impression de mystère, qui inspirait de la peur et de l’admiration. Une véritable expérience sensorielle. Avec le moment crucial de la messe et son aboutissement, l’élévation de l’hostie, rituel qui commence à se généraliser à la fin du XIIe siècle : la messe devient plus que jamais un spectacle.

Propos de Roland Recht, professeur de Strasbourg, 2000

Située sur la route fluviale entre la Manche et les Alpes, l’île de la Cité fut habitée vers -250 par les Celtes de la tribu des Parisii qui la fortifièrent et l’appelèrent Lutetia (Lutèce).

En -52, Lutèce devint romaine et fut renommée ‘Civitas Parisiorum’ ou Paris, du nom de la tribu qui y habitait.

Avec le temps, la ville puis le pays s’étendirent autour de l’île de la Cité. Une rose des vents incrustée dans le pavage devant la façade occidentale de Notre-Dame détermine l’endroit d’où partent toutes les distances de la France.

Inca, empire
v 1200 jusqu’au 1532-11-16
1200,e
À son apogée, au XVIe siècle, l’Empire inca occupait un territoire long de 3500 kilomètres entre l’océan Pacifique et la Cordillère des Andes. Il comprenait l’Équateur, le Pérou, la Bolivie, une partie du Chili et de l’Argentine.

En 1527, à la mort de l’empereur Huayna Capac, son fils, Atahualpa lui succéda jusqu’au 16 novembre 1532, où il fut capturé et exécuté par les Espagnols. Son frère et son neveu reçurent tour à tour la couronne et connurent un sort similaire. En quelques semaines, les conquistadors anéantissaient un empire.

Les moines missionnaires de l’Amérique méridionale font de temps en temps des incursions dans les pays occupés par de paisibles tribus d’Indiens, que l’on appelle sauvages (Indios bravos), parce qu’ils n’ont pas encore appris à faire le signe de la croix comme les Indiens également nus des missions (Indios reducidos). Dans ces incursions nocturnes, dictées par le fanatisme le plus coupable, on se saisit de tout ce que l’on peut surprendre, surtout des enfants, des femmes et des vieillards. On sépare sans pitié les enfants de leurs mères, pour éviter qu’ils ne se concertent sur les moyens de s’enfuir. Le moine qui est le chef de cette expédition distribue les jeunes gens aux Indiens de sa mission qui ont le plus contribué au succès des entradas.

Voyage dans l’Amérique équinoxiale fait de 1799 à 1804, Alexander von Humboldt

Le sang inca circule dans les veines du peuple Quechua dont la langue est la plus parlée en Amérique du Sud.

Des fouilles ont mis à jour des villages incas construits sur les sommets montagneux : à Cuzco, à Machu Picchu, des temples, des palais, des forteresses, des maisons en pierre, des ponts de corde, des canaux d’irrigation et des aqueducs ont été découverts.

Inquisition
1231 jusqu’à 1834
1231,h
L’inquisition fut instituée en 1209 lors de la croisade lancée par le pape Innocent III destinée à mater les Albigeois (d’Albi, dans le sud de la France), coupables d’hérésie.

En 1231, le pape Grégoire IX désigna des inquisiteurs dont le rôle était de ramener à l’Église ceux qui s’en étaient éloignés. Les inquisiteurs détenaient un pouvoir supérieur à celui des princes, leur permettant d’interroger, de juger, de torturer et de mettre à mort les hérétiques.

À compter de 1559, les successeurs à la papauté tentèrent d’en diminuer l’importance. Elle fut abolie en Espagne en 1834.

En 1908, le tribunal de l’Inquisition devint le tribunal du Saint-Office.

En 1965, Paul VI le rebaptisa ‘Congrégation pour la doctrine de la foi’.

L’inquisiteur détermine, en accord avec l’ordinaire du lieu où il a établi son siège, la date du sermon général. […]

Il ne sera pas prononcé le jour d’une grande fête […] mais un dimanche quelconque.

Le jour venu, l’inquisiteur prononcera un sermon entièrement consacré à la foi, à sa signification, à sa défense, exhortant le peuple à extirper l’hérésie.

Le sermon se terminera par la sollicitation des délations pendant le temps de grâce. Ceux qui ont écouté le sermon gagneront quarante jours d’indulgence.

Nicolas Eymerich, inquisiteur, 1376

L’Inquisition Rempart de la foi, Laurent Albaret, Découvertes Gallimard, 1998

Le 29 mai 1431, l’héroïne de la guerre de Cent Ans, Jeanne d’Arc, fut condamnée à être brûlée vive sur le bûcher du tribunal ecclésiastique de Rouen après avoir été déclarée coupable d’idolâtrie et d’apostasie pour avoir porté un vêtement d’homme, s’être jetée du haut d’une tour et pour ses visions associées à de la sorcellerie.

Le 22 juin 1633, Galilée fut contraint par les défenseurs de la foi chrétienne, d’abjurer l’idée que la Terre n’était pas le centre de l’Univers.

Polo, Marco
1254 jusqu’à 1324
1254,h
Voyageur vénitien. En 1271, il navigua sur les eaux asiatiques. Il demeura seize ans au service de l’empereur mongol Kubilaï Khan.

En 1298, prisonnier des Génois, il dicta ses aventures à son compagnon de cellule. Elles furent éditées en français : ‘Le livre des merveilles du monde’ et ont alimenté les rêves de Christophe Colomb. Ses récits ont apporté de nouvelles perspectives aux visées européennes.

Il Milione (Le Livre des merveilles du monde)
Seilan est une grande et belle île. […] Or est vrai qu’en cette île est une montagne très grande et haute, dont les roches sont si abruptes que nul n’y peut monter, si ce n’est comme je vous dirai. Car à cette montagne pendent maintes grandes et grosses chaînes de fer, disposées de telle manière que les hommes peuvent monter par ces chaînes jusque sur la montagne. Or vous dis qu’ils disent que sur ce mont est le monument d’Adam, notre premier père. Les Sarrazins, du moins, disent que c’est le sépulcre d’Adam, mais les Idolâtres disent que c’est le monument de Sagamoni Burcan.

Légende de Bouddha d’après Marco Polo

Marco Polo désignait le Sri Lanka par le Seilan ; les Musulmans par les Sarrazins ; les Bouddhistes par les Idolâtres et Bouddha par Sagamoni Burcan (Çakya-Mouni).

Marco Polo a également importé les pâtes alimentaires en Europe depuis la Chine.

Guerre de Cent Ans
1337 jusqu’à 1453
1337,h
Guerre qui opposa la France à l’Angleterre et aux Bourguignons qui revendiquaient le trône de France. Après plus d’un siècle de conflits, le roi français Charles VII put régner sur la France.
Jeanne d’Arc s’illustra lors de cette guerre avant de périr sur le bûcher de l’Inquisition.
Schisme d’Occident,(Grand schisme)
1378 jusqu’à 1417
1378,t
L’élection en 1378 du pape italien Urbain VI fut déclarée invalide par un groupe de cardinaux.

Le 20 septembre, l’antipape français Clément VII était élu à la tête de l’Église.

Excommunié par Urbain, il s’enfuit pour Avignon où, soutenu par la France, il amorçait le Grand Schisme d’Occident.

En 1409, les cardinaux élirent un troisième pape à Pise.

En 1417, le concile de Constance annula leurs mandats et plaça la couronne papale sur la tête de Martin V qui s’installa à Rome en 1420.

La réforme protestante tient son origine du Grand Schisme.
Gutenberg, Johannes
v 1400 jusqu’à 1468-02-03
1400,s
Imprimeur allemand et novateur dans le domaine de l’imprimerie.

En 1438, Gutenberg eut l’idée de l’imprimerie en fabriquant des miroirs en série en vue d’un pèlerinage à Aix-la-Chapelle. Les miroirs étaient censés conserver les vertus et protéger les pèlerins du démon.

Les premiers ouvrages, imprimés à Strasbourg, furent une grammaire latine, un calendrier astrologique basé sur la position des étoiles et les ‘Prophéties de la sibylle’.

En 1448, il emprunta afin d’imprimer 152 exemplaires de la Bible de 42 lignes, agrémentée de peintures et d’enluminures.

En 1455, incapable de rembourser, il dut céder ses droits et son capital d’imprimerie à son créancier.

Impression d’ouvrages dont la ‘Bible de Gutenberg’
En 750, sous la dynastie des Tang, les Chinois imprimaient des livres avec du bois gravé.

En 1041, Bi Sheng avait mis au point des caractères d’imprimerie mobiles.

Au XVe siècle, Gutenberg imprimait la Bible.

Renaissance, âge
v 1306 jusqu’à v 1617
1306,e
Période de l’histoire européenne durant laquelle les domaines littéraire, artistique, scientifique, économique et social se sont transformés.

La Renaissance fut favorisée par le Grand schisme d’Occident, la Guerre de Cent Ans et aussi par l’imprimerie. Les principaux foyers furent Rome, Florence, Venise, Milan et Ferrare.

Les historiens de la Renaissance écrivirent l’Histoire sans référence aux repères bibliques. Les humanistes puisèrent leurs inspirations chez les Anciens dont les Grecs. La perspective en peinture, la science, les découvertes astronomiques, la musique, l’art sous toutes ses formes connurent une effervescense au cours de la Renaissance.

En 1855, l’historien Jules Michelet utilisa le terme Renaissance pour parler de la « découverte du monde et de l’Homme » au XVIe siècle. Cette conception fut par la suite élargie notamment pour y déceler les origines de l’humanisme et de la conscience modernes.
Ibn Khaldoun
v 1332 jusqu’à v 1406
1332,st
Historien et philosophe arabe. Abu Zayd Abd al-Rahman Ibn Muhammad Ibn Khaldoun naquit à Tunis dans une famille d’origine andalouse.

En 1372, il s’exilait à Frenda, en Algérie où il se consacra à l’écriture de l’histoire universelle. Dix ans après, à l’occasion de son pèlerinage à La Mecque, le sultan du Caire lui offrit une chaire à l’université musulmane al-Azhar (Caire) et le nomma grand cadi (juge).

Il devint le conseiller du sultan et l’hôte du conquérant turco-espagnol, Tamerlan (1336-1405).

Al Muqaddimah (traité de sociologie)
Histoire des Berbères et des dynasties musulmanes de l’Afrique septentrionale
J’ai suivi un plan original pour écrire l’Histoire et choisi une voie qui surprendra le lecteur, une marche et un système tout à fait à moi (…) en traitant de ce qui est relatif aux civilisations et à l’établissement des villes.

…Les discours dans lesquels nous allons traiter de cette matière formeront une science nouvelle (…) C’est une science sui generis car elle a d’abord un objet spécial: la civilisation et la société humaine, puis elle traite de plusieurs questions qui servent à expliquer successivement les faits qui se rattachent à l’essence même de la société. Tel est le caractère de toutes les sciences, tant celles qui s’appuient sur l’autorité que celles qui sont fondées sur la raison.

Son traité de sociologie précède de quatre siècles les travaux du philosophe français Auguste Comte (1798-1857) qui fut reconnu comme le père de la sociologie.
Jeanne d’Arc
1412-01-06 jusqu’au 1431-05-29
1412,h
Jeanne, la Pucelle d’Orléans, était âgée de 17 ans lorsqu’elle fut autorisée par Charles VII à participer aux opérations militaires. Elle obtint le commandement d’une petite armée et combattit les Anglais sur le sol français. Elle a permis à la France de regagner ses territoires et à Charles de retrouver son trône royal.
Le 29 mai 1431, l’héroïne de la guerre de Cent Ans, Jeanne d’Arc, fut condamnée à être brûlée vive sur le bûcher du tribunal ecclésiastique de Rouen après avoir été déclarée coupable d’idolâtrie et d’apostasie pour avoir porté un vêtement d’homme, s’être jetée du haut d’une tour et pour ses visions associées à de la sorcellerie.
Colomb, Christophe
v 1451 jusqu’au 1506-05-20
1451,h
Le découvreur de l’Amérique naquit à Gênes, dans le nord-ouest de l’Italie.

Au service d’Isabelle, reine d’Espagne, il obtint trois caravelles (Santa maria, Pinta et Nina)

Le 3 août 1492, il naviguait vers l’Amérique en vue de rejoindre l’Orient. Il aborda à Cuba et à Haïti (Hispaniola) et revint en Espagne en mars 1493.

Il effectua subséquemment trois autres traversées dans la même direction.

En 1298, Marco Polo, prisonnier des Génois, relatait ses aventures qui ont fasciné le jeune Christophe Colomb.
Vinci, Léonard de
1452-04-15 jusqu’au 1519-05-02
1452,bsh
Lionardo di ser Piero Da Vinci naquit à Vinci, un petit village situé entre Pise et Florence en Italie. Durant son enfance, il a bénéficié d’une vaste connaissance pratique associée au monde rural toscan. Il fut également en contact avec la culture florentine où son père exerçait la profession de notaire, de même qu’avec celles de Pistoia et de Pise.

À compter de 1469, il se joignit aux Botticelli, le Pérugin, Ghirlandaio et autres à l’atelier de l’artiste florentin Andrea del Verrocchio, un des plus grands sculpteurs et artistes du début de la Renaissance.

Léonard a participé à la création de plusieurs oeuvres communes issues des ateliers de Verrocchio dont le Baptême du Christ (l’ange de gauche ainsi que le paysage), l’Annonciation (les têtes et les vêtements de l’ange et de la Vierge ainsi que le paysage)…

Vers 1482, il réalisa des travaux d’ingénierie hydraulique, de stratégie guerrière, d’architecture et d’urbanisme pour Ludovic Sforza, duc de Milan.

De 1495 à 1497, il peignit la fresque de la Cène dans un monastère milanais.

En 1502, à titre d’architecte et ingénieur principal de César Borgia, duc de Romagne et général en chef des armées du pape Alexandre VI, son père, il supervisa les travaux des forteresses dans les territoires ecclésiastiques du centre de l’Italie.

En 1503, il prit part comme ingénieur à la guerre contre Pise. Il représenta la bataille d’Anghiari dans la salle du grand conseil du Palazzo Vecchio. La Joconde figure parmi les nombreux portraits réalisés au cours de cette seconde période florentine.

En 1507, Léonard fut nommé peintre de la cour de Louis XII de France (qui demeurait à Milan).

De 1514 à 1516, il résida dans le palais du Belvédère, au Vatican sous la protection du pape Léon X où il se serait consacré essentiellement à des expériences scientifiques.

Il vécut ses trois dernières années au château du Clos-Lucé, près d’Amboise où, selon la légende, il mourut dans les bras de François 1er, roi de France.

Baptême du Christ de Verrocchio (ange de gauche et le fond),
Madone Benois (musée de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg),
l’Annonciation (musée des Offices, Florence),
Ginevra Benci (National Gallery, Washington),
le Saint Jérôme inachevé (pinacothèque du Vatican),
la Vierge aux rochers (Louvre, Paris et National Gallery, Londres),
la Cène (fresque murale, réfectoire du monastère de Santa Maria delle Grazie, Milan),
la Joconde (musée du Louvre),
travaux et études d’ingénierie, d’architecture, d’anatomie, etc.
Et si le coït se fait avec grand amour et grand désir l’un de l’autre, alors l’enfant sera de grande intelligence et plein d’esprit, de vivacité et de grâce.

Léonard de Vinci

Fils naturel reconnu, Léonard est né de l’amour d’un riche notaire et d’une paysanne. Il eut deux pères, cinq mères, dix-huit frères, cinq marraines ainsi que cinq parrains.

Son oeuvre est considérable dans plusieurs domaines : il fut peintre, sculpteur, artiste, humaniste, architecte, ingénieur, botaniste et savant italien. Quelques 6000 manuscrits et croquis écrits à l’envers (image-miroir) par Léonard sont éparpillés à travers le monde.

Léonard s’intéressa au détail, à la lumière, à la perspective, au flou onirique, à la signification du geste, à l’absolu. La composition de ses peintures repose sur une organisation savante, l’aboutissement logique d’une recherche de la perfection.

Copernic, Nicolas
1473-02-19 jusqu’au 1543-05-24
1473,s
Nicolas Copernic est né à Torun (centre de la Pologne), dans une famille de marchands et de fonctionnaires municipaux.

Après des études en arts libéraux à l’université de Cracovie, il étudia le droit canon à l’université de Bologne en Italie à compter de janvier 1497.

Copernic résida chez Domenico Maria Novara (1454-1504), un professeur de mathématiques qui remettait en cause l’exactitude de la géographie de Ptolémée et avec qui Copernic observa l’éclipse par la Lune de l’étoile Aldébara le 9 mars 1497.

En 1500, Copernic donnait des conférences à Rome sur l’astronomie.

En 1503, il retournait en Pologne, après avoir obtenu son doctorat en droit canon à Ferrare. Il vécut au palais épiscopal de son oncle à Lidzbark Warminski durant sept ans.

De 1507 à 1515, il oeuvra à son traité d’astronomie, Commentariolus (Hypothesibus Motuum Coelestium a se Constitutis Commentariolus) qui fut publié au XIXe siècle, dans lequel il décrit les principes de l’astronomie héliocentrique.

Il participa à la commission du concile de Latran sur la réforme du calendrier en 1515. En 1517, il publiait un traité sur la monnaie. En 1530, il terminait son oeuvre principale qui fut publiée vers 1543 par un imprimeur de Nuremberg (Allemagne) : Révolutions de sphères célestes (De Revolutionibus Orbium Coelestium).

Révolutions des sphères célestes
La Terre également est sphérique puisqu’elle s’appuie sur son centre par toute partie.
Selon l’astronome polonais Copernic, la Terre tourne sur son axe en un jour et autour du Soleil en une année. Soixante ans après sa mort, dix personnes adhéraient à sa vision dont Galilée et Kepler. L’invention de la lunette, deux siècles plus tard permit de valider la théorie copernicienne.

L’Église refusa de croire que la Terre n’était pas le centre de l’Univers.

Michel-Ange
1475-03-06 jusqu’au 1564-02-18
1475,b
Michelangelo Buonarroti fut sculpteur, peintre, architecte et poète italien. Il oeuvra à Florence et à Rome. L’expression du geste dans ses peintures rappelle que l’artiste était sculpteur avant d’être peintre. Michel-Ange est également l’auteur de lettres et de poèmes.

Michelangelo Buonarroti naquit à Caprese, près d’Arezzo dans la Toscane (Italie) d’un père fonctionnaire à Florence. L’année de sa naissance, il fut placé en nourrice chez la femme d’un tailleur de pierres.

À treize ans, Michel-Ange devint apprenti dans l’atelier du peintre Domenico Ghirlandaio (1449-1494).

Il étudia par la suite à l’école de sculpture du jardin des Médicis de la place Saint-Marc. Il fut reçu dans la maison du banquier et homme d’état italien, Laurent de Médicis (le Magnifique) dont deux de ses fils devinrent les papes Léon X (1475-1521) de 1513 à 1521 et Clément VII (1478-1534) de 1523 à 1534.

En novembre 1494, après l’expulsion des Médicis de Florence, Michel-Ange se rendit à Venise et à Bologne où il sculpta plusieurs statuettes en marbre pour l’église Saint-Dominique.

De 1496 à 1498, installé à Rome, il oeuvra à sa première grande sculpture, d’inspiration païenne, le Bacchus.

De 1498 à 1500, il oeuvra à la Pietà qui devint l’une des oeuvres d’art parmi les plus célèbres et la seule que l’artiste ait signée.

De 1501 à 1504, il façonna le David dans une pièce de marbre pour le compte de la seigneurie de Florence. À la même époque, il peignit la Bataille de Cascina originalement destinée au Palazzo Vecchio à Florence et le Tondo Doni.

À partir de 1505 et pour les trois décennies subséquentes, il oeuvra à l’édification du tombeau du pape Jules II. Parmi les sculptures qui lui étaient destinées, figurent Moïse avec ses dix commandements (1513-1516) et Esclaves (v. 1513).

De 1508 à 1512, il peignit les fresques de la voûte de la chapelle Sixtine à Rome.

En 1519, il dressa des plans d’architecture pour une église de Florence. Il est également l’auteur des plans de la bibliothèque Laurentienne (1520).

De 1527 à 1529, il supervisa la construction des fortifications de Florence dans le cadre de la guerre contre les Médicis.

Il réalisa la chapelle funéraire de Laurent et d’Urbain de Médicis de 1519 à 1534.

De 1535 à 1541, il peignit le Jugement dernier de la chapelle Sixtine.

Fresques de la chapelle Sixtine, plusieurs Pietà, le David (dont une copie se trouve sur la place publique de Florence), les tombeaux de Laurent II et de Julien de Médicis, la sacristie de San Lorenzo à Florence, les statues édifiées pour le tombeau de Jules II (dont les Esclaves du Louvre), Moïse, la Victoire à l’étonnante torsion, la coupole de la basilique St-Pierre de Rome et d’autres travaux d’architecture à Rome.
De la mort sauvé par la mort, tu es divin
et tu n’as plus à craindre de changer de vie
ou de désir, je ne l’écris point sans envie.

Ni le Temps ni la Fortune ne tenteront
de franchir ton seuil, eux à qui nous ne devons
que de douteuses joies et des peines certaines.

Il n’est pas de nuée qui te puisse obscurcir,
d’heure quelconque qui prétende te conduire :
à la nécessité comme au sort tu échappes.

Ta lumière, la nuit, n’est pas diminuée,
non plus qu’augmentée par le jour, si clair soit-il,
et quelque chaleur que nous donne le soleil.

Cher père, par ta mort tu m’apprends à mourir,
et je te vois par la pensée où ce bas monde
ne nous permet que rarement de parvenir.

Tercets sur la mort de son père (extraits) par Michel-Ange

La restauration des plafonds et murs de la chapelle Sixtine vers la fin du XXe siècle, accorda à l’oeuvre de Michel-Ange une seconde vie dans laquelle les couleurs vibrent à nouveau.
Magellan, Fernand de
v 1480 jusqu’au 1521-04-27
1480,h
Au XVIe siècle, Espagnols, Portugais et Anglais se battaient pour des clous de girofle en Indonésie. Le capitaine portugais Fernão de Magalhães (Magellan) obtint le soutien de Charles Ier d’Espagne afin d’atteindre ces îles en naviguant vers l’ouest.

Son expédition de 5 navires débuta le 20 septembre 1519. Sa flotte accosta en Amérique du Sud et y demeura six mois durant lesquels un navire fut perdu et une mutinerie fut éconduite.

Magellan perdit un autre navire avant la fin de la traversée du détroit de Magellan le 28 novembre 1520. Il considéra ‘pacifique’ ce nouvel océan qui le mena aux Philippines où il fut tué en prenant part à une bataille entre indigènes ennemis.

Le 6 novembre 1521, deux navires de la flotte atteignirent les Moluques, en Indonésie. Le 6 septembre 1522, le Victoria, l’un des navires de l’expédition, revint en Espagne, après avoir fait le tour du monde.

Juan Sebastián El Cano était le capitaine du Victoria lors du retour en Espagne. Il dut contourner l’Afrique par le sud afin d’éviter les Portugais qui contrôlaient l’océan Indien.

El Cano mourut lors d’une seconde expédition vers l’ouest, après avoir traversé le détroit de Magellan.

Brahé, Ticho
1546-12-14 jusqu’au 1601-10-24
1546,s
Astronome danois. Il fit construire un astrolabe de 3 m de rayon. Ses observations précises ont permis de définir les lois orbitales régissant le Système solaire.

Brahé reprenait les théories coperniciennes en tentant de les adapter au regard non hérétique : les cinq planètes connues tournaient autour du Soleil et eux six tournaient autour de la Terre.

  • De nova et nullius ævi memoria prius visa Stella, 1573
  • De mundi ætheri recentioribus phænomenis, 1588
  • Epistolarum Astronomicarum Liber Primus, 1596
  • Astronomiæ Instauratæ Mechanica, 1598
  • Stellarum octavi orbis inerrantium accurata restitutio, 1598
  • Astronomiæ Instauratæ Progymnasmata (édité par Johannes Kepler), Prague 1602-1603
  • De mundi ætherei recentioribus phænomenis, liber secundus, 1610
  • Opera omnia sive astronomiæ instauratæ, 1648
On ignore s’il est vrai qu’avant de mourir, Brahé aurait affirmé que Kepler avait raison et qu’il s’était trompé.
Galilée
1564-02-15 jusqu’au 1642-01-08
1564,s
Physicien, astronome et écrivain italien, Galileo Galilei est né à Pise en Italie.

En janvier 1610, il découvrit quatre satellites de Jupiter à l’aide de sa lunette astronomique grossissant trente fois. Il observa la voie lactée et le relief de la Lune lui parut identique au relief terrestre.

Il démontra qu’Aristote se trompait en affirmant que la vitesse de la chute des corps était proportionnelle aux poids. Il énonça le principe de l’inertie, introduisit l’usage de la lunette en astronomie, découvrit le relief lunaire, des taches solaires, les phases de Vénus, des étoiles de la voie lactée.

Dénoncé d’hérésie, il se rendit à Rome en février 1616 où il défendit l’immobilité du Soleil et présenta les marées comme preuve du mouvement de la planète sur elle-même et autour du Soleil.

En 1630, le pape lui demanda d’insérer dans son ‘Dialogue’ que : « Dieu, dans sa toute puissance, peut faire en sorte que, vu de la Terre, tout montrerait que celle-ci tourne autour du Soleil immobile, alors que l’inverse se produit, comme il est affirmé dans les Écritures. »

l’Essayeur, 1623
Dialogue sur les deux grands systèmes du monde, 1632. L’oeuvre fut brûlée par les inquisiteurs vers 1633.
Discours sur deux nouvelles sciences, 1638
Moi, Galilée, fils de Vincent Galilée, de Florence, en mon âge de 70 ans, cité personnellement en jugement et agenouillé devant vous, très Éminents et très Révérends Cardinaux, dans toute la République chrétienne contre la dépravation hérétique, Inquisiteurs généraux, ayant sous les yeux les très Saints Évangiles, que je touche de mes propres mains, je jure que j’ai toujours cru, que je crois à présent et qu’avec l’aide de Dieu je croirai pour l’avenir tout ce que tient, prêche et enseigne la très Sainte Église Catholique et Apostolique. Mais parce que par ce Saint Office, pour avoir, après qu’il m’eût été intimé par une prescription émanant de lui d’abandonner totalement la fausse opinion selon laquelle le soleil serait le centre du monde, et immobile, et la terre n’en serait pas le centre et serait mobile, et de ne tenir, défendre ni enseigner de quelque façon que ce fût, de bouche ni par écrit la dite fausse doctrine, et après qu’il m’eût été notifié que la dite doctrine est contraire aux Saintes Écritures, pour avoir donc écrit et donné à imprimer un livre dans lequel je traite de cette même doctrine préalablement condamnée et apporte en sa faveur des raisons pleines d’efficacité sans avancer aucune solution. Par ce Saint Office j’ai été jugé véhémentement suspect d’hérésie, c’est-à-dire d’avoir tenu et cru que le soleil serait le centre du monde et immobile, et que la terre n’en serait pas le centre et serait mobile.

Extrait de l’abjuration de Galilée, 22 juin 1633

Le 22 juin 1633, âgé de 70 ans, presque aveugle et agenouillé, Galilée dut abjurer et renier le fait que la Terre tourne autour du Soleil.

Il aurait ajouté, à part : « Et pourtant, elle tourne ! »

À titre de fondateur de la méthode expérimentale, Galilée figurait sur les billets de 2000 lires italiennes.

En octobre 1992, le Vatican reconnaissait son erreur.

Shakespeare, William
v 1564-04-23 jusqu’au 1616-04-23
1564,l
Poète dramatique et acteur anglais. Son oeuvre comprend des comédies légères, des fresques historiques, des tragédies sombres et des pièces romanesques. Le style shakespearien est varié et vigoureux, abonde en personnages différents desquels il fait ressortir les traits psychologiques.

William Shakespeare est né à Stratford upon Avon, dans le comté de Warwick en Angleterre d’un paysan ennobli et d’une catholique.

À 18 ans, il épousa Anne Hathaway dont il eut trois enfants.

À 24 ans, il s’installait à Londres où il se fit connaître comme acteur et auteur dramatique.

Il dédia ses premiers poèmes, Vénus et Adonis (1593) et le Viol de Lucrèce (1594) à son protecteur, le comte de Southampton. Son Sonnet fut probablement écrit vers la même époque. Les premières pièces de Shakespeare mettent en scène des drames historiques.

En 1595, Shakespeare jonglait avec le badinage amoureux et les multiples intrigues comiques dans le Songe d’une nuit d’été.

À compter de 1608, il fut actionnaire de la compagnie de théâtre « Lord Chamberlain’s Men » qui fut plus tard renommée King’s Men. Ses pièces (tragi-comédies romanesques) furent représentées au Blackfriars et à la cour de la reine Élisabeth.

En 1612, Shakespeare revint dans son village natal où il mourut.

Roméo et Juliette, Macbeth, Othello, Hamlet
Être ou ne pas être : telle est la question.

(To be or not to be : that is the question.)

Hamlet, William Shakespeare

Dans Macbeth, Shakespeare dépeint un personnage droit et honnête qui en arrive à tuer par ambition. Obsédé par son crime, Macbeth ne trouve nulle part le repos ni le salut.

Dans Roméo et Juliette, l’amour des amants puis leur mort aboutirent à la réconciliation de leurs familles, préalablement ennemies.

L’oeuvre de Shakespeare exprime de grands sentiments sur une toile de fond historique.

Kepler, Johannes
1571-12-27 jusqu’au 1630-11-15
1571,s
Astronome et physicien allemand. Auteur des lois de Kepler concernant les orbites, les aires et les périodes des planètes par rapport au Soleil.

Kepler déduisit les lois associées au mouvement elliptique des orbites planétaires en interprétant les mesures et calculs astronomiques de Mars à la lumière de la théorie du système héliocentrique de Nicolas Copernic.

En 1596, il découvrit que le Soleil exerce sur chaque planète, une force d’attraction proportionnelle à la distance qui les sépare.

En 1609, il publiait ses deux premières lois :
1. Les planètes se déplacent selon des orbites elliptiques autour du Soleil.

2. Pour des intervalles de temps égaux, les aires décrites par le rayon joignant une planète au Soleil sont égales. Il en résulte que la vitesse de déplacement des planètes augmente lorsqu’elles se rapprochent du Soleil.

3. La troisième loi (1619) énonce la relation entre la durée de l’orbite d’une planète et sa distance moyenne du Soleil : le rapport durée2 / distance 3 est constant pour toute planète en orbite autour du Soleil.

La valeur du rapport énoncé dans la troisième loi est de 2,99 E-19 pour la Terre et Uranus selon les hypothèses suivantes :

Temps de l’orbite en secondes :
Terre : 31 449 897
Uranus : 2 660 000 000

Distance moyenne du Soleil en kilomètres :
Terre : 149 000 000
Uranus : 2 870 000 000.

le Mystère cosmographique (Mysterium Cosmographicum), 1596
Nouvelle Astronomie (Astronomia Nova), 1609
Harmonie du monde (Harmonice Mundi), 1619
Abrégé d’astronomie copernicienne (Epitome Stronomiae Copernicanae), 1618-1621
Tables rudolfine (Tabulae Rudolfinae), 1625
Ses lois inspirèrent Isaac Newton lors de ses recherches sur la gravitation universelle.
Schickard, Wilhelm
1592-04-22 jusqu’au 1635-10-24
1592,s
Mathématicien et astronome allemand. Schickard fut ministre luthérien, professeur (langues, mathématiques, astronomie et agriculture) et auteur de traités (cartographie, mécanique et optique).

En 1623, Schickard construisit une machine arithmétique, ancêtre des ordinateurs modernes dont il fit la description dans une lettre adressée à Kepler.

Les machines de Schickard furent détruites lors d’un incendie et ne furent pas reconstruites.

Machines destinées à des calculs arithmétiques, de dates, de grammaire hébraïque…
J’ai construit une machine composée de onze roues complètes et six roues mutilées qui compte immédiatement et automatiquement les nombres donnés : additionne, soustrait, multiplie et divise. Tu rirais certainement si tu étais présent et voyais comment elle reporte par elle-même à gauche les retenues des dizaines ou des centaines, ou bien les déduit dans les soustractions…

Lettre à Kepler, Schickard

De nos jours, des engrenages destinés à accumuler des unités assurent le fonctionnement de l’odomètre et du compteur d’énergie des édifices. ces engrenages modernes sont presque identiques à ceux des machines de Schicker.

Certaines personnes reconnaissent Schicker comme l’inventeur de l’ordinateur.

Descartes, René
1596-03-31 jusqu’au 1650-02-11
1596,s
Philosophe, mathématicien et physicien français. Descartes est le fondateur de la géométrie analytique. Il s’est intéressé aux sciences au point de ne découvrir de vérité que par elles. Ses travaux sur le Rationalisme qui pose la raison discursive comme seule source possible de toute connaissance réelle, ont influencé la science et la philosophie modernes.
Principes de la philosophie, Dioptrique, Géométrie, Passions de l’âme, Règles pour la direction de l’esprit, Discours de la méthode, Méditations métaphysiques
Je pense, donc je suis (Cogito, ergo sum)
L’oeuvre de Descartes a inspiré Blaise Pascal (1623-1662), Baruch Spinoza (1632-1677), Nicolas Malebranche (1638-1715), Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716), …
Ukiyo-e
1600 jusqu’à 1900
1600,b
L’ukiyo-e ou ‘Image du monde flottant’ en japonais, désigne un mouvement d’expression artistique japonais associé aux estampes réalisées principalement à partir de gravures sur bois. Ce style, à l’origine, dépouillé, figurant la nature et l’existence humaine dans une ambiance unique, a inspiré de nombreux artistes occidentaux.

L’oeuvre était d’abord dessinée par des artistes avant d’être gravées sur des blocs de bois de cerisier pour être reproduite en moult exemplaires destinés à illustrer des livres, des publicité, des calendriers, des affiches, etc.

Les premières oeuvres furent réalisées dans des monastères. Vers 1650, Hishikawa Moronobu réalisa les premières estampes colorées sous forme de livres, dépliants et paysages.

Vers 1760, Suzuki Harunobu améliora le procédé d’impression et produisit ses nishiki-e ou images de brocart qui connurent un grand succès. Torii Kiyonaga se distingua par ses paysages et ses portraits de femme.

Vers 1780, Kitagawa Utamaro et Tôshûsai Shakaru y imprégnèrent une dimension psychologique.

Après un déclin d’une quarantaine d’années, l’ukiyo-e renaquit vers 1820 grâce notamment aux célèbres peintures et gravures de Katsushika Hokusai (1760-1849) et d’Utagawa (ou Ando) Hiroshige (1797-1858).

Tokhusai Sharaku :
Otani Oniji dans le rôle d’Eitoku, 1794

Hokusai : Fugaku sanjurokkei (Trente-six vues du mont Fuji), 1826-1833
La Vague au large de Kanagawa, v. 1830

Hiroshige :
Estampes, 1811-1830
Les lieux célèbres d’Edo (série), v. 1830
Les lieux célèbres du Japon (série), v. 1830
Tokaido gojusan-tsugi (Les Cinquante-Trois étapes de la route du Tokaido, série), 1833
Les Cents Vues de sites célèbres d’Edo, v. 1850
L’Averse soudaine sur le pont Ohashi à Atake, 1857
Personnages sous la pluie, première moitié du XIXe siècle
Vendeur de poissons, XIXe siècle

Toyokuni III :
La Confection du gâteau de riz, XIXe siècle
Le Mythe de la caverne sainte, XIXe siècle

Yoshitoro Utagawa :
Samouraïs

Keisai Eisen (1790-1848) :
Le Repos, première moitié du XIXe siècle

Toyokuni Utagawa III :
L’acteur Danjuro Ichikawa VIII (du théatre Kabuki)

L’oeuvre des artistes japonais tel Hokusai et Hiroshige a influencé de nombreux d’artistes européens : Degas, Monet, Toulouse-Lautrec et Van Gogh.

Ando Hiroshige adopta le prénom de son maître, le peintre Utagawa Toyohiro en 1812.

La Fontaine, Jean de
1621-07-08 jusqu’au 1695-04-13
1621,l
Poète français, reconnu comme le plus grand fabuliste de l’époque classique. Fils d’un maître des Eaux et Forêts, La Fontaine naquit à Château-Thierry, dans le nord-est de la France. Son enfance campagnarde et sa fréquentation des grands salons ont influencé son oeuvre.

De 1668 à 1693, La Fontaine a publié trois recueils de fables réparties en douze livres.

Son premier protecteur Fouquet, ayant été disgracié, La Fontaine ne fut jamais apprécié par Louis XIV.

  • L’Eunuque, 1654
  • Adonis, 1658
  • Les Rieurs du Beau-Richard, 1659
  • Élégie aux nymphes de Vaux, 1660
  • Ode au roi, 1663
  • Contes, 1665
  • Contes, 1666
  • Fables, livres I à VI, 1668
  • Les Amours de Psyché et de Cupidon, 1669
  • Contes, 1671
  • Recueil de poésies chrétiennes et diverses, 1671
  • Poème de la captivité de saint Malc, 1673
  • Daphné, 1674
  • Contes, 1674
  • Fables, livres VII à XI, 1678
  • Poème du Quinquina, 1682
  • Ouvrages de prose et de poésie, 1685
  • Astrée, 1691
  • Fables, livre XII, 1693
Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage
(Le lion et le rat, La Fontaine)
La Fontaine a traduit du latin et adapté plusieurs fables d’Ésope (fabuliste grec, v.-600).
Molière
1622-01-15 jusqu’au 1673-02-17
1622,l
Auteur dramatique, directeur de théâtre et acteur français. Protégé de Louis XIV, il créa et produisit de nombreuses comédies en vers et en prose mariant ballet, musique, danse et théâtre. Son oeuvre dramatique est inspirée de la farce gauloise, de la comédie italienne et de la comédie psychologique. Molière savait dégager le ridicule et la passion de ses personnages dont plusieurs devinrent des archétypes.

Fils du tapissier du roi, Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, est né à Paris et a étudié chez les jésuites, parmi les fils d’aristocrates et de bourgeois. En 1643, trois ans après l’obtention de son diplôme d’avocat, il embrassait la carrière de comédien, à l’encontre de la volonté de son père.

Le 1er janvier 1644, il inaugurait l’Illustre-Théâtre sur la rive gauche, à Paris. En août 1645, faute de fonds et incapable de rembourser les dettes, il fut emprisonné.

Dès lors, la troupe se représenta lors de tournées à travers le pays.

En 1659, ‘les Précieuses ridicules’ fut accueillie avec grand enthousiasme par Louis XIV et sa cour. Un an plus tard, la troupe s’installait au Palais-Royal où Molière produisit environ deux pièces comiques par année.

Sa vision du mariage et de l’éducation des jeunes filles dans l’École des femmes, quoique très appréciée, fut vivement critiquée. Fort de l’appui royal, Molière tourna en dérision ses détracteurs avec la Critique de l’École des femmes et l’Impromptu de Versailles.

En 1664, l’archevêque de Paris, fut choqué par le dévot hypocrite du Tartuffe qui fut interdite jusqu’en 1669. Elle fut finalement acclamée après la première représentation.

Molière s’éteignit après la quatrième représentation du Malade imaginaire dans laquelle il jouait le rôle du malade.

  • la Jalousie du Barbouillé, v. 1646
  • le Médecin volant, v. 1647
  • l’Étourdi ou les Contretemps, v. 1655
  • l’Étourdi et le Dépit amoureux, 1656
  • les Précieuses ridicules, 1659
  • Sganarelle ou le Cocu imaginaire, 1660
  • Dom Garcie de Navarre ou le Prince jaloux, 1661
  • l’École des maris, 1661
  • les Fâcheux, 1661
  • l’École des femmes, 1662
  • la Critique de l’École des femmes,1663
  • l’Impromptu de Versailles, 1663
  • la Princesse d’Élide, 1664
  • Tartuffe ou l’Imposteur, 1664
  • Tartuffe ou l’Imposteur, 1664
  • Dom Juan ou le Festin de pierre, 1665
  • l’Amour médecin ou les Médecins, 1665
  • Mélicerte, 1666
  • le Misanthrope ou l’Atrabilaire amoureux, 1666
  • l’Avare, 1668
  • la Pastorale comique, 1667
  • le Sicilien ou l’Amour-peintre, 1667
  • Amphitryon, 1668
  • George Dandin ou le mari confondu, 1668
  • Monsieur de Pourceaugnac, 1669
  • les Amants magnifiques, 1670
  • le Bourgeois gentilhomme, 1670
  • Psyché, 1671
  • la Comtesse d’Escarbagnas, 1671
  • le Malade imaginaire, 1673
Non, je ne puis souffrir cette lâche méthode
Qu’affectent la plupart de vos gens à la mode ;
Et je ne hais rien tant que les contorsions
De tous ces grands faiseurs de protestations,
Ces affables donneurs d’embrassades frivoles,
Ces obligeants diseurs d’inutiles paroles,
Qui de civilités avec tous font combat,
Et traitent du même air l’honnête homme et le fat.

Le Misanthrope, Molière

À compter de 1672, Lully (1633-1687) avait obtenu l’exclusivité des représentations et Molière dut obtenir une permission spéciale de Louis XIV pour représenter son Malade imaginaire. Ironiquement, il mourut à la fin de la quatrième représentation.
Pascal, Blaise
1623-06-19 jusqu’au 1662-08-19
1623,s
Mathématicien, physicien, théologien, moraliste et polémiste né à Clermont en Auvergne (centre de la France). Il hérita de son père, le goût des mathématiques et de sa mère, le goût de la théologie. À onze ans, Blaise écrivait un traité sur les sons et réinventait les théorèmes d’Euclide (v. -300).

À 19 ans, avec des artisans horloger, il conçut une machine arithmétique (la roue pascale) qui fut reproduite en 50 exemplaires, qu’il vendit 100 livres l’unité.

Associé aux membres de sa famille, il réalisa des expériences sur le vide, l’hydrostatique (Fluides), le vide (à partir des travaux de Torricelli), la géométrie (non-euclidienne), les probabilités, les mathématiques (méthode d’induction), l’arithmétique (triangle de Pascal)…

En 1654, après une nuit d’extase mystique, il consacra sa vie à la foi et à la piété. Il oeuvrait à ses Pensées lorsqu’il mourut.

1640, Essay pour les coniques
1642, Machine arithmétique
1647, Expériences nouvelles touchant le vide
1648, Récit de la grande expérience de l’équilibre des liqueurs
1655-1656, Abrégé de la Vie de Jésus-Christ, Entretien avec Monsieur de Saci sur Épictète et Montaigne, les Provinciales
1656-1659, Histoire de la roulette, De l’art de persuader, De l’esprit géométrique, Écrits sur la grâce, Écrits des curés de Paris
1659-1661, Apologie de la religion chrétienne
1670 (posth.), Pensées
Le cœur a ses raisons que la raison ne connaît point ; on le sait en mille choses.

Dans la nuit du 23 novembre 1654, Pascal vécut une expérience mystique qu’il figea dans son Mémorial :
« Certitude, certitude, sentiment, joie, paix.
Joie, joie, joie, pleurs de joie ».

Le mathématicien et astronome allemand, Wilhelm Schickard (1592-1635) concevait sa machine à calculer en 1623, soit près de vingt ans avant que Pascal ne construise la sienne.

Inaugurées le 18 mars 1662 à Paris, les lignes de carrosses ou premiers transports en commun urbains à cinq sols, furent conçues par Blaise Pascal.

Un pascal (Pa) équivaut à la pression exercée par une force de un newton sur une surface de 1m2.
1 Pa = 1N/m2).

Louis XIV
1638-09-05 jusqu’au 1715-09-01
1638,h
Fils de Louis XIII et d’Anne d’Autriche, il fut roi de France de 1643 jusqu’à sa mort en 1715. Il épousa l’infante d’Espagne, Marie-Thérèse d’Autriche (1638-1683) en 1660 et Madame de Maintenon en 1683.

Il transforma le chalet de chasse de Versailles en un prestigieux palais d’où il régna en monarque absolu. Écrasés par l’étiquette, les nobles faisaient figure de valets royaux.

Roi-Soleil, Louis XIV fut le protecteur et le mécène de nombreux artistes.

Toutefois, le faste de son règne contribua à l’appauvrissement du royaume.

Le métier de roi est grand, noble et délicieux, quand on se sent digne de bien s’acquitter de toutes les choses auxquelles il engage ; mais il n’est pas exempt de peines, de fatigues, d’inquiétudes. L’incertitude désespère quelquefois ; et quand on a passé un temps raisonnable à examiner une affaire, il faut se déterminer et prendre le parti que l’on croit le meilleur. (Louis XIV à son fils)
En présence du roi, les nobles s’agenouillaient ou restaient debout.

Le film ‘Vatel’ réalisé en 2000 par Roland Joffé, donne un aperçu du faste des réceptions données en l’honneur de Louis XIV.

Racine, Jean
1639-12-22 jusqu’au 1699-04-21
1639,l
Poète dramatique français et historiographe de Louis XIV. Auteur de tragédies classiques.

Orphelin à l’âge de quatre ans, Jean Racine fut pris en charge par sa grand-mère paternelle. À 10 ans, il étudiait les langues (grec, français, latin) et les tragiques grecs (Euripide, Eschyle, Sophocle) aux Petites Écoles du monastère de Port-Royal.

En 1660, ses premiers poèmes classiques connurent un certain succès.

En 1664, sa première tragédie (Thébaïde ou les Frères ennemis) était interprétée au Palais-Royal par la troupe de Molière.

En 1667, la troupe de l’hôtel de Bourgogne représentait Andromaque, sa tragédie classique préfigurant ses prochains chefs-d’oeuvre.

En 1672, il fut élu à l’Académie française.

En 1677, il devint historiographe du roi et abandonna le théâtre jusqu’en 1689 où, à la demande de Madame de Maintenon (épouse de Louis XIV), il écrivit deux pièces d’inspiration biblique destinées aux élèves de Saint-Cyr.

Après sa mort, Louis XIV autorisa son inhumation dans le cimetière de Port-Royal-des-Champs. En 1710, suite à la destruction de Port-Royal, ses cendres ont été déplacées à l’église Saint-Étienne-du-Mont de Paris.

  • Ode à la nymphe de la Seine, 1660
  • Ode sur la convalescence du roi, 1663
  • la Thébaïde ou les Frères ennemis, 1664
  • Alexandre le Grand, 1665
  • Andromaque, 1667
  • Phèdre, 1677
  • Livre d’Esther, 1689
  • Athalie, 1691
  • Abrégé de l’histoire de Port-Royal, 1697 ou 1698
Madame, mes refus ont prévenu vos larmes.
Tous les Grecs m’ont déjà menacé de leurs armes,
Mais dussent-ils encore, en repassant les eaux,
Demander votre fils avec mille vaisseaux,
Coutât-il tout le sang qu’Hélène a fait répandre,
Dussé-je après dix ans voir mon palais en cendre,
Je ne balance point, je vole à son secours.
Je défendrai sa vie aux dépens de mes jours.
Mais parmi ces périls où je cours pour vous plaire,
Me refuserez-vous un regard moins sévère?
Haï de tous les Grecs, pressé de tous côtés,
Me faudra-t-il combattre encor vos cruautés?
Je vous offre mon bras. Puis-je espérer encore
Que vous accepterez un coeur qui vous adore?
En combattant pour vous, me sera-t-il permis
De ne vous point compter parmi mes ennemis?

(Andromaque, Scène IV : Pyrrhus à Andromaque)

(À l’issue de la guerre de Troie, les Grecs remportèrent leurs trophées dont Andromaque, veuve du Troyen Hector dont s’éprit Pyrrhus, le fils d’Achille et roi d’Epire. Pyrrhus était aimé sans retour d’Hermione qui était aimée d’Oreste. Pour prouver son amour, Oreste tua Pyrrhus. Hermione se suicida et Oreste devint fou.)

Afin de mieux représenter le coeur et les passions humaines, la tragédie classique obéissait à trois règles de la perfection :
– Unité de temps : le temps de la représentation doit égaler le temps de l’action représentée (+-24h).
– Unité de lieu : l’action se déroule en un seul lieu représenté par un décor unique.
– Unité d’action : toute action sert à expliquer, motiver, démontrer, faire avancer une action unique.
Newton, Isaac
1643-01-04 jusqu’au 1727-03-31
1643,s
Mathématicien et astronome né à Woolsthorpe, près de Grantham dans le Lincolnshire en Angleterre. Après ses études collégiales à Grantham, il obtint sa licence de l’université de Cambridge en 1665. Fuyant la peste qui sévissait à Londres, Newton retourna dans sa région natale où la chute d’une pomme lui aurait inspiré la loi d’attraction des corps.

En 1666, il créait une méthode sur les calculs de la surface et des tangentes à une courbe. En 1675, Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716) parvenait à des résultats identiques avec son calcul différentiel.

En 1668, il obtenait sa maîtrise de Cambridge et se consacra à l’étude des mathématiques et de la physique.

En 1669, il était professeur de mathématiques à l’université de Cambridge.

En 1687, Newton énonçait la loi de la gravitation universelle dans son ouvrage ‘Principes mathématiques de philosophie naturelle’. Il y exposait également les trois lois, reconnues depuis comme ‘lois de Newton’ :
– le principe de l’action et de la réaction
– le principe fondamental de la dynamique
– le principe d’inertie

En 1704, Newton publiait ‘Opticks’ dans lequel il démontrait que les phénomènes de réflexion et de réfraction, en scindant le faisceau de la lumière, génèrent des couleurs distinctes comme à travers un prisme.

Les découvertes d’Isaac Newton ont permis de constater l’universalité des lois de la physique autant sur Terre que dans l’espace.

  • Méthode des flux, 1666
  • Philosophiae Naturalis Principia Mathematica (Principes mathématiques de philosophie naturelle), 1687
  • Opticks, 1704
La matière possède un pouvoir d’inertie, qui impose à chaque corps de demeurer dans son état initial d’immobilité ou de mouvement rectiligne uniforme.

Principes mathématiques de la philosophie naturelle, Newton

Symbolisé par ‘N’, le newton correspond à la force qui communique une accélération d’un mètre par seconde carrée à une masse d’un kilogramme.

« Je sais calculer les mouvements des corps pesants mais pas la folie des foules »
Propos de Newton après avoir perdu son investissement lors du krach de la South Sea Company en 1720.

Purcell, Henry
1659-09-10 (?) jusqu’au 1695-11-21
1659,m
Compositeur baroque dont les oeuvres s’inspirent des musiques anglaise, française et italienne. Fils d’un musicien de la cour, Henry Purcell naquit dans le quartier de Westminster à Londres, en Angleterre.

En 1669, il devint organiste à la chapelle royale avant de devenir apprenti du conservateur des instruments du roi puis accordeur d’orgues des abbayes royale et de Westminster.

En 1677, il fut nommé compositeur des ‘Violons du roi’.

En 1680, il devint organiste de Westminister Abbey et obtint la charge de compositeur ordinaire de la musique du roi Charles II en 1683.

Il fut également claveciniste à la cour de Jacques II. Il a enseigné la musique aux aristocrates. Il a écrit des odes et des hymnes pour le roi, a composé de la musique, un opéra et des oeuvres pour le théâtre.

Purcell combina les anciens procédés de contrepoint aux effets de dissonance caractéristiques des œuvres de la Renaissance pour créer un style original qui fut apprécié par la cour londonnienne.

  • Fantaisies pour violes, 1680
  • Remember not, Lord, our offences, 1682
  • Offices funèbres, v. 1683
  • 12 Sonatas of three parts, 1683
  • My Heart is Inditing (hymne de couronnement), 1685
  • Didon et Énée (opéra), 1689
  • Dioclesian de Thomas Betterton, 1690
  • King Arthur de John Dryden, 1691
  • The Fairy Queen, 1692
  • Queen Mary’s Funeral Music, 1695
  • 10 Sonatas of four parts, 1697
En 1971, la marche extraite de Music for the Funeral of Queen Mary figurait au générique du film Orange mécanique de Stanley Kubrick (1928-1999).

Purcell fut inhumé sous l’orgue de l’abbaye de Westminster.

Bach, Jean-Sébastien
1685-03-21 jusqu’au 1750-07-28
1685,m
Organiste, cantor, compositeur de musiques religieuse, vocale et instrumentale, Jean-Sébastien Bach fut un maître du contrepoint et du choral.

Il naquit à Eisenach, au nord de la Bavière en Allemagne. Son père lui enseigna la pratique des instruments à corde, son oncle lui apprit à jouer de l’orgue et son frère aîné l’initia au clavecin et à la composition.

À compter de 1700, il étudia la composition avec l’organiste Georg Böhm (1661-1733) et apprécia la musique de François Couperin (1668-1733) et de Louis Marchand (1669-1732)

En 1703, il occupa le poste d’organiste de la ville d’Arnstadt. Un an plus tard, il composait sa première cantate.

Il étudia avec l’organiste et compositeur allemand, Dietrich Buxtehude.

En 1707, il fut organiste de l’église Saint-Blaise à Mühlhausen.

À compter de 1708, il devint organiste, violonniste et compositeur à la cour du duc de Weimar où il composa de nombreuses oeuvres.

En 1717, Bach fut accueilli à la cour du prince Léopold d’Anhalt-Cöthen (1717-1723) avec qui il se lia d’amitié.

En 1723, il occupa le poste de cantor à l’église Saint-Thomas de Leipzig où il écrivit près de 300 cantates.

Bach s’est également intéressé à l’œuvre de Nicolas de Grigny (1672-1703) de même qu’à celle d’Antonio Vivaldi (1678-1741) et de Benedetto Marcello (1686-1739).

  • Toccata et fugue en ré mineur, 1709
  • Alla breve en ré mineur, 1709
  • 16 Concertos transcrits d’après Vivaldi, 1710
  • Passacaille et fugue en ut mineur, 1716
  • 4 Suites pour orchestre ou Ouvertures, 1717-1725
  • Six Concertos brandebourgeois, 1721
  • Clavier bien tempéré (livre), 1722
  • Suites françaises, 1722
  • Passion selon saint Jean, 1723
  • Magnificat, 1723
  • 7 motets, 1723-1740
  • Suites anglaises, 1724-1725
  • Messe en si mineur, 1724-1749
  • Partitas (Suites allemandes), 1726-1731
  • 14 Concertos pour clavecin(s) et orchestre, 1727-1735
  • Passion selon saint Matthieu, 1729
  • Oratorio de Noël, 1734
  • Concerto italien, 1735
  • Oratorio de Pâques, 1735
  • 4 messes brèves, 1737-1738
  • 21 Chorals, 1739
  • Clavier bien tempéré (second livre), 1740-1744
  • Variations Goldberg, 1741-1742
  • Variations canoniques, 1747
  • Offrande musicale, 1747
  • Art de la fugue, 1749-1750
« La beauté de l’andante du concerto pour violon de J. S. Bach est telle que, très sincèrement, on ne sait plus où se mettre, ni comment se tenir pour se rendre digne de l’entendre ! Elle nous hante longtemps après, et l’on s’étonne, en sortant dans les rues, que le ciel ne soit pas plus bleu, et que le Parthénon ne surgisse pas de terre. »
(Monsieur Croche, Claude Debussy)
Avant de mourir, il aurait dicté sa dernière composition intitulée : ‘Devant ton trône, je me présente, Seigneur’ à son gendre, Johann Christoph Altnickol.

Ses fils, Wilhelm Friedemann, Carl Philipp Emanuel, Johann Christian et Johann Christoph Friedrich furent des musiciens estimés.

Machine à vapeur
1690
1690,s
En 1690, le physicien français Denis Papin, conçut une machine à vapeur sous pression atmosphérique pour pomper l’eau.

En 1705, l’inventeur anglais Thomas Newcomen utilisa ce principe pour construire un ‘moteur atmosphérique’.

En 1698, l’ingénieur anglais Thomas Savery construisit une chaudière dont la vapeur remplissait alternativement deux récipients de cuivre. Sa machine servit entre autres au pompage de l’eau.

En 1769, James Watt perfectionna le mécanisme en condensant la vapeur.

En 1771, l’ingénieur militaire français, Joseph Cugnot, conçut la première automobile à vapeur.

En 1804, l’ingénieur britannique Richard Trevithick et l’inventeur américain Oliver Evans conçurent des machines à vapeur sous haute pression et sans condenseur. La première locomotive ferroviaire anglaise fut équipée d’un engin conçu par Trevithick. Ces ingénieurs construisirent des véhicules routiers propulsés par leurs machines à vapeur.

En 1950, les moteurs Diesel équipaient les locomotives.

L’usage de la machine à vapeur fut à l’origine de la révolution industrielle de 1780. Désormais, des machines assureraient les étapes de transformation de la matière primaire.

La voiture de Cugnot pesait 5 tonnes, se déplaçait à 4 km/h et le plein d’eau se faisait aux 15 minutes. Après avoir défoncé un mur de briques, Cugnot et sa voiture devenaient les protagonistes du premier accident de voiture !

Voltaire
1694-11-21 jusqu’au 1778-05-30
1694,l
Écrivain engagé et provocateur, intellectuel et philosophe français, auteur d’essais, de critiques, de drames et de contes philosophiques. L’insolence transcrite dans ses premiers vers lui valut d’être enfermé à la Bastille.

François Marie Arouet, dit Voltaire, naquit à Paris dans une famille de commerçants jansénistes. Il acquit des jésuites, la maîtrise de la rhétorique et le goût de la discussion, du théâtre et de l’histoire.

En 1714, Arouet s’adonna à la littérature mondaine et fréquenta les salons parisiens. Après son emprisonnement à la Bastille, il adopta le pseudonyme de Voltaire et publia sa première tragédie en 1718.

En 1723, il publiait son épopée.

Embastillé une seconde fois, Voltaire s’exila en Angleterre où la monarchie parlementaire et libérale lui parurent exemplaires.

En 1733, il publia ses Lettres anglaises dans lesquelles il dénonçait les abus et l’intolérance de la monarchie française. Un an plus tard, ses Lettres philosophiques traitant de liberté, de prospérité, du progrès, de science et de la nature humaine, devinrent un manifeste du siècle des Lumières.

Voltaire s’est également intéressé aux sciences, notamment aux travaux de Newton, à l’histoire (le Siècle de Louis XIV) et à la nation (Essai sur les moeurs et l’esprit des nations).

En 1745, il devint historiographe du roi.

Le 2 mai 1746, il était élu à l’Académie française où il occupa le fauteuil 33.

En 1749, disgracié, Voltaire répondit à l’invitation de Frédéric II et demeura cinq ans au château de Sans-Souci en Prusse.

Au terme de ce séjour, il s’installa à Ferny, près de Genève en Suisse où on lui reprocha ses critiques contre la République et la religion calviniste genevoises publiée dans l’Encyclopédie.

En 1764, il publiait son dictionnaire philosophique portatif.

Il s’est mérité une réputation internationale en défendant ses idéaux et en prenant la défense d’un amiral anglais et d’un huguenot.

  • Oedipe, 1718
  • la Ligue, 1723
  • Brutus, 1730
  • Zaïre, 1732
  • Lettres anglaises (Letters Concerning the English Nation), 1733
  • Lettres philosophiques, 1734
  • Mort de Jules César, 1735
  • Le Mondain ou l’Apologie du luxe, 1736
  • Alzire ou les Américains, 1736
  • Discours sur l’homme, 1738
  • Éléments de la philosophie de Newton, 1738
  • Mahomet, 1741
  • Mérope, 1743
  • Zadig ou la Destinée, 1748
  • Sémiramis, 1748
  • Le Siècle de Louis XIV, 1751
  • Micromégas, 1752
  • Poème sur le désastre de Lisbonne, 1756
  • Discours sur la religion naturelle, 1756
  • Essai sur les mœurs et l’esprit des nations, 1756
  • Candide ou l’Optimisme, 1759
  • Traité sur la tolérance à l’occasion de la mort de Jean Calas, 1763
  • Dictionnaire philosophique portatif, 1764
  • L’Ingénu, histoire véritable, tirée des manuscrits du père Quesnel, 1767
Ce pouvoir de gravitation agit à proportion de la matière que renferment les corps ; c’est une vérité que M. Newton a démontrée par des expériences. Cette nouvelle découverte a servi à faire voir que le soleil, centre de toutes les planètes, les attire toutes en raison directe de leurs masses, combinées avec leur éloignement.
(Quinzième lettre sur le système de l’attraction, Voltaire)

Le plus sûr est donc de n’être sûr de rien.

Il combattit les athées et les fanatiques. Il inspira la tolérance. Il réclama les droits de l’homme contre la servitude de la féodalité.
(Inscription sur le catafalque de Voltaire, lors du transfert de sa dépouille, devenue bien national, au Panthéon en 1791).
Lumières, siècle des
v 1700 jusqu’à v 1799
1700,h
En Europe, le XVIIIe siècle fut marqué par la raison :

– les philosophies et les découvertes scientifiques d’Isaac Newton (la loi de la gravitation universelle et de l’inertie),
– les analyses de l’histoire et de la politique, les idéaux de liberté et de justice promulgués par Voltaire, Rousseau et le baron de Montesquieu,
– la raison pure d’Emmanuel Kant et le rationalisme de René Descartes (je suis, j’existe),
– les mécénats aux sciences, aux explorations et à l’enrichissement de la culture artistique de Louis XIV en France, Catherine II la Grande en Russie, Frédéric II le Grand en Prusse, Marie-Thérèse et son fils Joseph II en Autriche,
– la musique de Jean-Sébastien Bach, de Wolfgang Amadeus Mozart et d’Antonio Vivaldi,
– l’Encyclopédie de Denis Diderot,
– la machine à vapeur, l’industrialisation croissante et la diffusion de l’information,
– la fin de la monarchie absolue (Ancien Régime), la révolution et l’ascension fulgurante du jeune général corse Napoléon Bonaparte en qualité de Premier consul le 24 décembre 1799,
– …

Il serait très à souhaiter que toutes les divisions, par exemple de la livre, du sou, de la toise, du jour, de l’heure, etc., fussent de 10 en 10 ; cette division rendrait le calcul beaucoup plus aisé et plus commode, et serait bien préférable à la division arbitraire de la livre en 20 sous, du sou en 12 deniers, du jour en 24 heures, de l’heure en 60 minutes, etc.

Décimal, Jean Le Rond d’Alembert, Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers publié sous la direction de Denis Diderot, 1751

Avant la révolution, le régime monarchique français s’appuyait sur un noyau formé de plus d’un demi-million de représentants de la noblesse et du clergé qui contrôlait le tiers état, formé des paysans, artisans et bourgeois, correspondant à 98% de la population du royaume.

L’émergence de la bourgeoisie issue de l’industrialisation, la distribution inéquitable des privilèges, la répartition arbitraire des impôts, les disparités entre les classes sociales et l’appauvrissement du royaume furent à l’origine de la révolution. La prise de la Bastille, le 14 juillet 1789, marqua la destruction d’un symbole de l’absolutisme royal et préfigurait l’exécution de plus de 40 000 personnes dont Louis XVI et Marie-Antoinette.

Jusqu’à l’arrivée de Napoléon Bonaparte en qualité de Premier consul le 24 décembre 1799, la décennie subséquente a vu naître dissensions, exécutions, interventions extérieures, bannissements et aussi, surtout, un nouvel ordre social basé sur la justice et la liberté pour tous.

Franklin, Benjamin
1706-01-17 jusqu’au 1790-04-17
1706,sh
Savant, physicien, publiciste, humaniste, diplomate et homme politique américain. Franklin naquit à Boston, dans le Massachusetts (nord-est des États-Unis) dans une famille nombreuse et modeste. Il a lui-même financé ses études avec ses revenus d’ouvrier dans une imprimerie.

À compter de 1721, il rédigea des articles pour le journal de son frère (New England Courant). En 1729, il achetait la Gazette de Pennsylvanie, fondait une imprimerie à Philadelphie l’année suivante et publiait son Almanach du pauvre Richard (Poor Richard’s Almanack).

Maçon et humaniste, il a fondé la ‘Junte’, une société de discussion libre, a créé la première bibliothèque publique américaine ainsi que la Société philosophique américaine en 1743.

L’année suivante il inventait le calorifère (la cheminée à la Franklin). Il démontra les propriétés électriques de la foudre en 1752 et inventa le paratonnerre.

Élu à l’Assemblée de Pennsylvanie (nord-est des É-U) en 1747, il fit adopter les mesures visant la fondation de collèges et d’hôpitaux, la milice, le corps de sapeurs-pompiers…

Une décennie plus tard, il défendait les intérêts et l’indépendance des colonies américaines à Londres et participait à la Déclaration d’indépendance en 1776.

Il rencontra Louis XVI, Robespierre, Danton, Mirabeau et La Fayette à Paris vers 1778 et conclut un traité d’amitié avec la France. Il se retira de la vie publique.en 1788.

  • De la liberté et de la nécessité du plaisir et de la peine, 1724
  • l’Almanach du pauvre Richard (Poor Richard’s Almanack), 1732
  • Règles pour faire d’un grand État un petit (pamphlet), 1773
  • Édit du roi de Prusse (pamphlet), 1773
  • Déclaration d’Indépendance des États-Unis (co-auteur), 1776
Le corps de B. Franklin, imprimeur,
Telle la couverture d’un vieux Livre
Au contenu arraché
Et dépouillé de ses Lettres et de ses Dorures
Gît ici, Nourriture pour les Vers.
Mais l’Oeuvre ne sera pas perdue ;
Car, ainsi qu’il le croyait,
Elle paraîtra une fois encore
Dans une Édition nouvelle et plus élégante
Corrigée et approuvée par l’Auteur.

Benjamin Franklin « se composa une épitaphe (qui malheureusement n’a pas été utilisée sur sa tombe) dans laquelle l’image du lecteur en livre trouve sa description complète », selon Alberto Manguel (Une histoire de la lecture, Actes Sud/Leméac, 1998)

Pour avoir été le premier physicien à suggérer le principe de conservation de la charge, Benjamin Franklin figure sur les billets de 100 dollars américains.
Rousseau, Jean-Jacques
1712-06-28 jusqu’au 1778-07-02
1712,l
Écrivain et philosophe genevois de langue française. Personne solitaire, son oeuvre est empreinte de recherche de soi, du bonheur et de l’harmonie.

Il était âgé de seize ans lorsqu’il se réfugia chez Mme de Warens qui le convertit au christianisme. Il y resta jusqu’en 1737.

En 1742, il devint maître de musique, copiste et secrétaire particulier à Paris. Il se lia d’amitié avec Diderot et rédigea quelques articles de l’Encyclopédie.

En 1744, il composa un opéra (Muses galantes) qui connut un succès mitigé.

Il rencontra sa compagne en 1745 et ils eurent cinq enfants que Rousseau plaça à l’hospice des Enfants-Trouvés.

En 1750, il publiait son ‘Discours sur les sciences et les arts’ qui lui valut un prix et provoqua plusieurs réactions dans les milieux intellectuels et mondains.

De 1755 à 1762, il publia cinq grandes oeuvres dont ‘Émile ou De l’éducation’ qui fut condamné par le Parlement de Paris. Rousseau dut se cacher durant huit ans pour éviter d’être arrêté.

En 1764, il répondait à ses accusateurs dans ses ‘Lettres écrites de la montagne’.

Il revint à Paris en 1770 après s’être engagé à ne rien publier de son vivant. Ses dernières oeuvres (1765-1778) furent publiées après sa mort.

  • Muses galantes (opéra), 1744
  • Discours sur les sciences et les arts, 1750
  • le Devin du village, 1752
  • Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, 1755
  • Lettre à d’Alembert sur les spectacles, 1758
  • Julie ou la Nouvelle Héloïse, 1761
  • Du contrat social, 1762
  • La Profession de foi du vicaire savoyard, 1762
  • Émile ou De l’éducation, 1762
  • Lettres écrites de la montagne, 1764
  • Les Confessions, 1765-1770, publ. 1782-1789
  • Rousseau juge de Jean-Jacques ou Dialogues, 1772-1776, publ. 1789
  • Rêveries du promeneur solitaire, 1776-1778, publ. 1782
La vérité générale et abstraite est le plus précieux de tous les biens. Sans elle l’homme est aveugle ; elle est l’oeil de la raison. C’est par elle que l’homme apprend à se conduire, à être ce qu’il doit être, à faire ce qu’il doit faire, à tendre à sa véritable fin. La vérité particulière et individuelle n’est pas toujours un bien, elle est quelquefois un mal, très souvent une chose indifférente. Les choses qu’il importe à un homme de savoir et dont la connaissance est nécessaire à son bonheur ne sont peut-être pas en grand nombre ; mais en quelque nombre qu’elles soient elles sont un bien qui lui appartient, qu’il a droit de réclamer partout où il le trouve, et dont on ne peut le frustrer sans commettre le plus inique de tous les vols, puisqu’elle est de ces biens communs à tous dont la communication n’en prive point celui qui le donne.

Les rêveries du promeneur solitaire, Quatrième promenade, J.-J. Rousseau

En rendant visite à Diderot, enfermé au donjon de Vincennes (près de Paris), Rousseau apprit que l’Académie de Dijon organisait un concours :

‘… si le rétablissement des sciences et des arts a contribué à corrompre ou à épurer les mœurs’.

Il participa et remporta le prix avec son ‘Discours sur les sciences et les arts’ qui soutenait que le progrès de la civilisation dénature l’Homme. Ce premier ouvrage lui valut la gloire.

Rousseau et Voltaire se vouaient une haine réciproque :
« Je le haïrais davantage si je le méprisais moins. »
(Rousseau, en parlant de Voltaire)

Diderot, Denis
1713-10-05 jusqu’au 1784-07-31
1713,l
Philosophe et écrivain français, Denis Diderot figure auprès de Rousseau et de Voltaire parmi les principaux représentants de l’esprit du siècle des Lumières.

Son oeuvre principale fut l’Encyclopédie qui mettait l’ensemble des connaissances humaines à la portée des lecteurs.

Denis Diderot naquit à Langres en Champagne-Ardennes (dans l’est de la France), dans une famille de couteliers. Destiné à une carrière ecclésiastique, il étudia chez les jésuites et fut tonsuré en 1726.

En 1732, il fut reçu maître ès arts à Paris où il avait terminé ses études de théologie. Vers 1742, il se lia d’amitié avec Rousseau et Condillac.

En 1743, il épousait clandestinement une lingère, Antoinette Champion. Diderot veilla à l’éducation de leur fille qui naquit après dix ans de vie commune.

En 1746, ses ‘Pensées philosophiques’, empreintes d’athéisme, furent condamnées par le parlement.

De 1746 jusqu’à 1772, Diderot se consacra à l’Encyclopédie avec Jean Le Rond d’Alembert.

En 1748, il publiait anonymement son roman libertin et satirique ‘Bijoux indiscrets’.

En 1749, sa ‘Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient’ lui valut l’emprisonnement au donjon de Vincennes car elle dénigrait les arguments démontrant l’existence de Dieu.

En 1756, il rencontra Sophie Volland qui devint sa maîtresse. Les lettres qu’il lui destina figurent au nombre des chefs d’oeuvres de la littérature.

Écrites à compter de 1757, ses pièces de théâtre abandonnent le style classique versifié au profit de la prose et mettent en scène des personnages et des situations ordinaires.

De 1759 à 1781, Grimm publia les comptes rendus de Diderot sur les Salons de peinture à Paris dans sa revue ‘Correspondance littéraire’.

En 1773, à l’invitation de Catherine II de Russie, Diderot séjourna cinq mois à Saint-Pétersbourg.

Ses dernières oeuvres furent publiées après sa mort.

Traités de philosophie :
  • Pensées philosophiques, 1746
  • Lettres sur les aveugles, 1749
  • Lettres sur les sourds et muets, 1751
  • La promenade du sceptique, 1752
  • De l’interprétation de la nature, 1753

Romans :

  • Bijoux indiscrets, 1748
  • La Religieuse, 1760, publié en 1796
  • Le Neveu de Rameau, 1762
  • Jacques le Fataliste, 1765
  • Le Rêve de d’Alembert, 1769
  • Supplément au Voyage de Bougainville, 1772

Contes :

  • Les Deux Amis de Bourbonne, 1770
  • Voyage à Bourbonne et à Langres, 1770
  • Entretien d’un père avec ses enfants, 1770
  • Ceci n’est pas un conte, 1772
  • Madame de la Calière, 1772

Encyclopédie :

  • Prospectus de l’Encyclopédie, 1750
  • Tome I de l’Encyclopédie, 1751
  • Tome II de l’Encyclopédie, 1752
  • Tome III de l’Encyclopédie, 1753
  • Tome IV de l’Encyclopédie, 1754
  • Tome V de l’Encyclopédie, 1755
  • Tome VI de l’Encyclopédie, 1756
  • Tome VII de l’Encyclopédie, 1757
  • Début des parutions des planches de l’encyclopédie, 1762
  • Tomes VIII – XVII de l’Encyclopédie, 1766
C’est ainsi que la sagesse éternelle qui gouverne cet univers, a lié l’intérêt particulier de la créature au bien général de son système ; de sorte qu’elle ne peut croiser l’un sans s’écarter de l’autre, ni manquer à ses semblables sans se nuire à elle-même. C’est en ce sens qu’on peut dire de l’homme, qu’il est son plus grand ennemi, puisque son bonheur est en sa main, et qu’il n’en peut être frustré qu’en perdant de vue celui de la société et du tout dont il est partie. La vertu, la plus attrayante de toutes les beautés, la beauté par excellence, l’ornement et la base des affaires humaines, le soutien des communautés, le lien du commerce et des amitiés, la félicité des familles, l’honneur des contrées ; la vertu, sans laquelle tout ce qu’il y a de doux, d’agréable, de grand, d’éclatant et de beau, tombe et s’évanouit ; la vertu, cette qualité avantageuse à toute société, et plus généralement officieuse à tout le genre humain, fait donc aussi l’intérêt réel et le bonheur présent de chaque créature en particulier.

L’homme ne peut donc être heureux que par la vertu, et que malheureux sans elle. La vertu est donc le bien ; le vice est donc le mal de la société et de chaque membre qui la compose.

Essai sur le mérite et la vertu, Denis Diderot

À l’origine, l’Encyclopédie devait être une traduction de l’Encyclopédie anglaise de Chambers. Diderot et ses collaborateurs en décidèrent autrement.

Victor Hugo a plus tard salué le Grand Dictionnaire de Pierre Larousse comme « le pendant le plus complet et le plus grandiose encore de la magnifique encyclopédie de Diderot. »

Watt, James
1736-01-19 jusqu’au 1819-08-25
1736,s
L’inventeur, ingénieur et mécanicien James Watt naquit à Greenock, à l’extrémité nord-ouest des Central Lowlands en Écosse.

En 1755, il fut embauché pour fabriquer des instruments mathématiques.

En 1769, il déposait son premier brevet sur sa machine à vapeur.

Watt améliora la machine de Newcomen en isolant et en lubrifiant le cylindre (machine à vapeur sous pression), en ajoutant une pompe qui évacuait l’eau de la chambre de condensation et aspirait la vapeur du cylindre vers le condenseur (principe de la double action), et en contrôlant la cadence par des régulateurs à boules.

À compter de 1775, Matthew Boulton, avec l’accord de Watt, fit fabriquer des machines à vapeur à ses ateliers de Soho à Birmingham.

En 1788, il inventait le régulateur centrifuge (à boules) destiné à réguler automatiquement la vitesse d’un moteur. Ce type d’appareil est encore utilisé de nos jours.

Il inventa un accessoire permettant d’utiliser les télescopes pour la mesure de distances…

James Watt fut le premier à utiliser le terme cheval-vapeur.

L’unité de puissance électrique, le watt, tient son nom de James Watt. Un watt est la puissance reçue par un système auquel est transférée régulièrement une énergie d’un joule par seconde.

En 1837, la ville de Greenock inaugurait à sa mémoire, la ‘Watt Memorial School of Engineering, Navigation, Radio and Radar’.

Goethe, Johann Wolfgang von
1749-08-28 jusqu’au 1832-03-22
1749,l
Poète, écrivain et dramaturge allemand dont l’oeuvre littéraire est considérée comme l’une des plus importantes au monde.

Né à Francfort-sur-le-Main dans le centre-ouest de l’Allemagne. De 1765 à 1768, il étudiait le droit à l’université de Leipzig dans l’Allemagne orientale. Il s’intéressa aux oeuvres littéraires contemporaines de Friedrich Klopstock et de Gotthold Ephraim Lessing et publia une comédie en vers en 1767.

En 1768, une convalescence l’incita à l’étude de l’ésotérisme, l’alchimie, l’astrologie et du mysticisme religieux.

De 1770 à 1771, il s’intéressa aux arts, à la musique et aux sciences de l’anatomie et de la chimie.

La publication en 1774 des ‘Souffrances du jeune Werther’ le rendit célèbre. Ce roman incita au suicide de jeunes gens qui s’étaient identifiés à son héros : un jeune homme hanté par l’amour sans espoir voué à la fiancée d’un ami.

En 1775, il devint conseiller de légation du prince de Weimar, dans le centre de l’Allemagne actuelle et correspondit avec Charlotte von Stein sur le renoncement et la maîtrise de soi.

En 1782, annobli, il devint ministre et poursuivit ses travaux scientifiques. Il a découvert la présence de l’os intermaxillaire chez l’humain.

De 1786 à 1788, il séjourna en Italie où il s’intéressa aux différentes formes d’arts.

En 1790, il publia un essai sur la Métamorphose des plantes dans lequel il comparait les morphologies.

En 1791 et 1792, il publiait les deux parties de sa ‘Contribution à l’optique’ qui furent complétées en 1812 par ‘De la théorie des couleurs’.

Goethe consacre ses derniers moments à son Second Faust, oeuvre en prose et en vers dans laquelle un savant vend son âme au diable en échange de la jeunesse.

  • Le Caprice de l’amant (Die Laune des Verliebten), 1767
  • Les Complices (Die Mitschuldigen), 1768-1769
  • Nouveaux Lieder et Mélodies (Neue Lieder und Melodien), 1769
  • Prométhée (Prometheus) De l’architecture allemande (Von Deutscher Baukunster) Götz von Berlichingen (Götz von Berlichingen), 1773
  • Les Souffrances du jeune Werther (Die Leiden des jungen Werthers) Clavigo (Clavigo), 1774
  • Stella (Stella), 1776*
  • Iphigénie enTauride (Iphigenie auf Tauris) Egmont (Egmont), 1787
  • Torquato Tasso (Torquato Tasso), 1789
  • La Métamorphose des plantes (Versuch die Metamorphose der Pflanzen zu erklären), 1790
  • Les Élégies romaines (Römische Elegien), 1790-1795 et posth. 1876
  • Contribution à l’optique (Beitrage zur Optik), 1791-1792
  • Les Années d’apprentissage de Wilhelm Meister (Wilhelm Meisters Lehrjahre), 1796
  • L’Apprenti sorcier La Fiancée de Corinthe Hermann et Dorothée (Hermann und Dorothea), 1797
  • Pandora (Pandora) Faust (Faust; Eine Tragödie) (première partie), 1808
  • Les Affinités électives (Die Wahlverwandschaften), 1809
  • De la théorie des couleurs (Zur Farbenlehre), 1810
  • Poésie et Vérité (Dichtung und Wahrheit), 1811-1831
  • Voyage en Italie (Italienische Reise), 1816-1817-1829
  • Divan occidental-oriental (Westöstlicher Diwan), 1819
  • Les Années de voyage de Wilhelm Meister (Wilhelm Meisters Wanderjahre oder die Entsagenden), 1821-1829
  • Second Faust (Faust; Der Tragödie zweiter Teil in fünf Akten), posth. 1832
Ne suis-je donc plus le même, ne suis-je plus celui qui jadis planait dans toute la plénitude du sentiment, qui voyait sur chacun de ses pas surgir un paradis, qui avait un cœur assez riche d’amour pour étreindre tout un monde ? Et ce cœur à présent est mort, nul ravissement ne s’en épanche plus ; mes yeux sont desséchés, mes sens ne sont plus réconfortés par des larmes rafraîchissantes et mon front se contracte d’angoisse.

Les Souffrances du jeune Werther, Goethe

Le véritable Johann Faust vécut vers 1480 à 1540. Originaire de Wurtemberg il fut humaniste, enseignant, illusionniste et diseur de bonne aventure. Chassé pour sorcellerie, il mourut mystérieusement après avoir, selon la légende, vendu son âme au diable.

Goethe a réalisé une première adaptation de Faust en 1808 et une autre vers la fin de sa vie, dans laquelle Faust réussit à se faire pardonner.

Mozart, Wolfgang Amadeus
1756-01-27 jusqu’au 1791-12-05
1756,m
Originaire de Salzbourg, fils d’un chef d’orchestre, virtuose à l’âge de six ans, Johannes Chrysostomus Wolfgangus Theophilus Mozart fut le plus remarquable compositeur de musique classique.

Mozart a beaucoup voyagé dans l’espoir de parvenir à un poste stable qui lui assurerait des revenus réguliers. Toutefois, incompris, il dut se contenter de commandes passées ici et là par l’empereur d’Autriche et d’autres nobles.

Malgré sa courte existence, il a créé de nombreux chefs-d’oeuvres qui furent pour la plupart réalisés dans des conditions de vie difficiles.

Il maria gracieusement styles et techniques à travers ses symphonies, sonates, concertos, sa musique religieuse, de chambre, ses opéras et son Requiem. Son oeuvre est empreinte d’une grande imagination où les sentiers sonores se déroulent d’arabesques en arabesques savamment entrelacées.

Voici un aperçu de l’oeuvre de Mozart :

Dix-neuf opéras dont :
Idomeneo, 1781, K366
Die Entführung aus dem Serail (Enlèvement au sérail), 1782, K384
Le Nozze di Figaro (Noces de Figaro), 1786, K492
Don Giovanni, 1787, K527
Così fan tutte (Ainsi font-elles toutes), 1790, K588
Die Zauberflöte (La Flûte enchantée), 1791, K620
La Clemenza di Tito, 1791, K621
Requiem, 1791, K626

Plus de cinquante symphonies
Concertos pour pianos
Sonates
Concertos pour violons
Concertos pour instruments à vent
Musique de chambre
Quartets
Musique sacrée
Oratorios
Musique vocale
Musique pour orgue et autres instruments
Suites pour ballets
Oeuvres variées
Etc.

« Venez avec moi, mon bon Berger ! Je vais jouer un peu pour vous. Vous comprenez cela bien mieux que tous les gens qui m’ont applaudi aujourd’hui.
… Maintenant vous avez entendu Mozart. Quant au reste, d’autres peuvent le faire aussi. »

Mozart au violonniste Karl-Gottlieb Berger, après le concert de Leipzig tenu le 12 mai 1789

L’oeuvre de Mozart comprend près de 700 nos d’opus inscrits au catalogue établi par Ludwig von Köchel. Ce catalogue fut remanié par Alfred Einstein en 1937.
Bonaparte, Napoléon
1769-08-15 jusqu’au 1821-05-05
1769,h
Empereur des Français de 1804 à 1814 et en 1815, Napoléon se distingua d’abord comme capitaine d’artillerie contre les Anglais à Toulon. Il commanda l’armée d’Italie et épousa la Martiniquaise Joséphine de Beauharnais. Il combattit les Piémontais et les Autrichiens, détruisit la République de Venise et créa la République cisalpine. Il commanda l’expédition d’Égypte et battit les Turcs en Syrie. Premier consul après le coup d’état de novembre 1799, il imposa une Constitution à la France. Il centralisa le pouvoir judiciaire, l’administration et l’économie.

En 1801, il maîtrisait l’Italie et la rive gauche du Rhin. En 1802, il conclut la paix avec l’Angleterre. En 1804, il se fit proclamer empereur des Français et roi d’Italie.

Devenu Napoléon Ier, il organisa : Code civil, Université impériale, Légion d’honneur, Banque de France, Institut de France, etc. Il se consacra à l’édification du Grand Empire qui comptait jusqu’à 132 départements et une série d’états vassaux. Il ordonna le blocus continental contre l’Angleterre, intervint contre Pie VII et s’aliéna les catholiques.

En 1809, il répudia Joséphine et épousa Marie-Louise d’Autriche qui lui donna un fils, le roi de Rome.

En 1813, la France fut envahie et vaincue : Napoléon abdiqua et fut exilé sur l’île d’Elbe (au sud-ouest de Florence, en Italie) d’où il s’échappa. Revenu en France, il fut battu à Waterloo (au sud-est de Bruxelles, en Belgique). Les Anglais le déportèrent alors à Sainte-Hélène, une île volcanique de 122 km2, située à 2000 km à l’ouest de l’Afrique. Napoléon Bonaparte y mourut six ans plus tard.

Le 15 décembre 1840, sa dépouille était installée à l’hôtel des Invalides à Paris.

La cheminée de la chambre enregistre la moindre saute de vent. Lorsque le murmure est sur le point de s’apaiser, la détonation d’une rafale accable l’âtre d’une étrange clameur. Les huées se propagent recto tono comme un chant grégorien, meurent, puis soudain renaissent pour expirer dans un râle qui ressemble au feulement d’un chat. Gémissement insoutenable et pourtant attirant comme la plainte d’une présence invisible… des esprits séjournent dans les cheminées.

Je reconnais la voix qui toujours pleure. Seuls les captifs savent distinguer cette lamentation. C’est le ressassement infini qui souffle des soupirails et pleure sous le blindage des cachots. Il est pareil au chant monotone que l’on entend, fredonné dans les hangars déserts lorsque le gong de la tôle fausse de sa cadence irrégulière l’Harmonie de la triste mélopée. L’appel monte parfois d’une octave, alors le choeur beugle. On dirait que des voix de fausset composent le récitatif. Pauvre aria qui ne parvient même pas à raconter le délaissement, l’oubli du monde et la désolation des jours.

La chambre noire de Longwood, Jean-Paul Kauffmann

Après l’abdication de Napoléon, trois monarques ont régné successivement sur la France :
– Louis XVIII de mai 1815 jusqu’à sa mort en septembre 1824,
– Charles X de septembre 1824 jusqu’à son abdication en juillet 1830, tous deux frères de Louis XVI,
– Louis-Philippe de juillet 1830 jusqu’à son abdication le 24 février 1848. Cet événement marqua la fin du régime monarchique français et l’avènement de la IIe République jusqu’au 2 décembre 1852.

En 1927, Abel Gance (1889-1981) réalisait un film muet sur Napoléon. En 1934 et 1971, il réalisait deux nouvelles versions sonores de son oeuvre dont la dernière connut un grand succès à Paris, à Londres, à New York et à Rome. Malgré les différentes restaurations réalisées de 1953 à 2000, la version muette réalisée en 1927 n’en continue pas moins de susciter l’intérêt.

Beethoven, Ludwig van
1770-12-17 jusqu’au 1827-03-26
1770,m
Enfant prodige et compositeur allemand, Ludwig van Beethoven est né à Bonn dans une famille de musiciens.

Suite à la mort de son père en 1792, il s’installa à Vienne où il étudia auprès de Haydn jusqu’en 1798.

En 1800, il exécutait sa première symphonie et débutait son 3e concerto. Un an plus tard, il prit des leçons de Salieri.

Atteint de surdité à compter de 1802, il a néanmoins composé des pièces qualifiées de chefs-d’oeuvre de la musique romantique.

En 1809, Vienne fut bombardée puis occupée par les Français. Beethoven composa le Concerto pour piano ‘Empereur’.

Au printemps de 1827, Vienne lui fit de grandioses funérailles.

Sonates : Pathétique (8e, 1798), Clair de lune (14e, 1801), Le Printemps (5e, 1801), Waldstein (21e, 1803), Appassionata (23e, 1804), Hammerklavier (1818)…

Neuf symphonies dont l’Héroïque (3e, 1804), la Pastorale (6e, 1808) et la Neuvième.

Ludwig a étalement créé un opéra, Fidelio, 6 quatuors, des variations, ouvertures, chants, etc.

Rien n’est stable dans cette vie,
Tout se détruit avec le temps,
Et bien peu d’amis sont confiants.
Mais pour toi, ma très chère amie !
Jamais mon coeur ne changera
Et toujours il te chérira.

Billet adressé en français à la baronne de Westerholt, Beethoven, 1790

La 3e symphonie fut conçue en hommage à Bonaparte, le Premier consul français qui devait réaliser les idéaux de la révolution. En 1804, lorsque Napoléon se fit sacrer empereur, Beethoven changea le titre qui devint : ‘Grande symphonie – Héroïque – pour célébrer le souvenir d’un grand homme’.

En 1824, Beethoven dirigeait à Vienne, la première interprétation de sa Neuvième Symphonie. S’il put lire sur les lèvres l’enthousiasme des spectateurs, sa surdité lui masqua leurs applaudissements.

En 2002, un acheteur anonyme déboursait 3M$ pour une page manuscrite de la 9e symphonie.

Faraday, Michael
1791-09-22 jusqu’au 1867-08-25
1791,s
Physicien et chimiste britannique. Auteur de la théorie de l’influence électrostatique et de l’énoncé des lois de l’électrolyse, découvreur de l’induction électromagnétique et inventeur de la dynamo.

Né à Newington, dans le sud-est de l’Angleterre, d’un père forgeron, Faraday reçut une formation élémentaire avant de devenir apprenti d’un relieur à Londres et d’entreprendre l’étude des sciences dont celle de l’électricité.

Vers 1813, il fut embauché comme assistant de laboratoire par un professeur de chimie à l’Institution royale à qui il succède en 1833.

Il a découvert deux nouveaux chlorures de carbone et le benzène.

Il réussit à liquéfier de nombreux gaz courants.

En 1821, suite aux travaux de Hans Christian Ørsted (1777-1851), il découvrit les propriétés de l’aimant qu’il utilisa dans un moteur électrique.

En 1831, il découvrit l’induction magnétique qui transforme l’énergie mécanique en énergie électrique.

Il découvrit deux lois fondamentales de l’électrolyse. Il étudia les phénomènes électrostatiques, la conservation de l’électricité, etc.

À compter de 1835, il reçut une pension annuelle de 300 £ de même que plusieurs distinctions honorifiques scientifiques.

Aussi longtemps qu’un fil conducteur est soumis à une induction volta-électrique ou électromagnétique, il semble se trouver dans un état particulier, car il s’oppose à la formation d’un courant électrique en son sein, ce qu’il ne peut faire lorsqu’il se trouve dans son état habituel. Lorsqu’il n’est plus exposé à cet effet, il a la capacité de produire un courant, une aptitude que le fil ne possède pas dans des circonstances habituelles. Cet état électrique de la matière n’a encore jamais été observé jusqu’à présent, mais il exerce probablement une influence très importante sur certains phénomènes produits par les courants électriques, si ce n’est sur la plupart d’entre eux. Pour des raisons qu’il est aisé de comprendre, j’ai donc osé, après avoir consulté plusieurs amis érudits, désigner cet état par le terme d’état électro-tonique.

Recherches expérimentales sur l’électricité, Faraday

En raison de ses découvertes sur les propriétés du magnétisme et de l’électricité, Michael Faraday figure sur les billets de 20 livres anglaises.

L’unité de mesure ‘farad’ (F) équivaut à la capacité d’un condensateur chargé d’une quantité d’électricité d’un coulomb (C) lorsqu’une différence de potentiel d’un volt (V) est appliquée entre ses armatures.

Un faraday correspond à 96 496,46 coulombs. Un coulomb équivaut à la quantité d’électricité transportée en une seconde par un courant d’un ampère.

Macadam
1815
1815,s
Le nom provient de l’ingénieur écossais John Loudon McAdam (1756-1836) qui mit au point le système d’empierrement des routes.
Balzac, Honoré de
1799-05-20 jusqu’au 1850-08-18
1799,l
Romancier français, auteur de l’épopée romanesque : ‘la Comédie humaine’. Honoré de Balzac est né à Tours, dans le centre-ouest de la France dans une famille bourgeoise.

En 1807, il devint pensionnaire au collège de Vendôme. En 1814, sa famille s’établissait à Paris et Balzac devint petit-clerc chez un notaire.

En 1818, avec l’accord de sa famille, il devint écrivain.

En 1822 et 1823, il publia des romans sous un pseudonyme.

Il connut un premier succès en 1826 avec la Psychologie du mariage qu’il publia anonymement.

Il se fit journaliste et travailla comme un forcené afin de résorber ses dettes d’édition et d’impression.

À compter de 1836, il publia ses romans en feuilletons avant de les publier sous forme de livres.

Dans la Comédie humaine, Balzac fit réapparaître ses personnages d’un roman à l’autre, tissant ainsi une histoire complexe et infinie. Plus de 2500 personnages sont décrits dans la Comédie humaine dont les plus populaires furent le médecin Horace Bianchon et le baron de Nucingen. Elle comprend 74 romans, contes et nouvelles que Balzac a écrit, en moyenne, de sept à dix fois.

Cromwell, L’Héritière de Birague, Le Centenaire, Les Deux Beringheld, Le Vicaire des Ardennes, La Dernière Fée, La Physiologie du mariage, La Vieille Fille, Le Père Goriot, Le Dernier Chouan, La Maison du chat-qui-pelote, La Vendetta, Gobseck, Une double famille, Le Bal de Sceaux, Le Colonel Chabert, Le Curé de Tours, Le Médecin de campagne, Contes drolatiques, Eugénie Grandet, Peau de chagrin, La Bretagne, La Recherche de l’absolu, Le Lys dans la vallée, Illusions perdues, César Birotteau, Une fille d’Ève, Le Cabinet des Antiques, Modeste Mignon, Le Cousin Pons, La Cousine Bette, Splendeurs et Misères des courtisanes, Le Lys dans la vallée, Illusions perdues, La Rabouilleuse, Une ténébreuse affaire, Béatrix, Honorine, La Muse du département, La Physiologie du mariage, Petites Misères de la vie conjugale, …
Balzac dormit moins de deux heures par nuit durant les quarante jours d’écriture du Père Goriot.

À sa mort, Honoré de Balzac aurait appelé Bianchon à son secours, le médecin fictif de la Comédie humaine.

Hugo, Victor
1802-02-26 jusqu’au 1885-05-22
1802,l
Poète, romancier, dramaturge, critique et chef de file du romantisme français. Victor Marie Hugo naquit à Besançon, dans l’est de la France d’une mère bourgeoise et d’un père enrôlé dans les troupes de Napoléon Bonaparte.

À 17 ans, il fondait, avec son frère, la revue ‘le Conservateur littéraire’.

En 1822, il publiait un recueil de poèmes (Odes) pour lequel il obtint une pension royale.

En 1827, il créait le drame romantique au théâtre, caractérisé par l’introduction d’éléments locaux et le mélange de genres. La première de la pièce Hernani (1830) donna lieu à plusieurs polémiques relatées sous le titre de ‘bataille d’Hernani’.

Ses recueils de poèmes connurent également un grand succès.

En 1831, il publiait Notre-Dame de Paris, son premier grand roman historique.

Il fut élu à l’Académie française en 1841.

Suite au coupt d’État du 2 décembre 1851, Hugo dut s’exiler durant dix-neuf ans.

Il revint en France en 1870 et fut élu député. Désillusionné, il démissionna au bout d’un mois.

Victor Hugo fut un personnage honoré et officiel et ses cendres furent transférées au Panthéon.

Odes, Préface de Cromwell, Orientales, Hernani, Les Feuilles d’automne, Les Chants du crépuscule, Les Voix intérieures, Les Rayons et les Ombres, Marion de Lorme, Le roi s’amuse, Marie Tudor, Ruy Blas, Notre-Dame de Paris, Burgraves, Châtiments, Contemplations, L’épopée de la Légende des siècles, Les Misérables, Les Travailleurs de la mer, L’homme qui rit…
Lorsqu’un vivant nous quitte, ému, je le contemple ;
Car entrer dans la mort, c’est entrer dans le temple ;
Et quand un homme meurt, je vois distinctement
Dans son ascension mon propre avènement.
Ami, je sens du sort la sombre plénitude ;
J’ai commencé la mort par de la solitude ;
Je vois mon profond soir vaguement s’étoiler ;
Voici l’heure où je vais aussi, moi, m’en aller,
Mon fil, trop long, frissonne et touche presque au glaive ;
Le vent qui t’emporta doucement me soulève,
Et je vais suivre ceux qui m’aimaient, moi banni.
Leur oeil fixe m’attire au fond de l’infini.
J’y cours. Ne fermez pas la porte funéraire.

À Théophile Gautier, Victor Hugo

Sa devise était Ego Hugo.
Poe, Edgar Allan
1809-01-19 jusqu’au 1849-10-07
1809,l
Poète et conteur américain. Ses nouvelles et récits, issus d’un monde fantastique, baignent dans un climat sombre, ténébreux et parfois morbide. Son oeuvre a marqué le genre fantastique. L’intrigue est développée graduellement et méthodiquement.

Edgar Allan Poe naquit à Boston -dans le Massachussets aux États-Unis- d’un couple de comédiens ambulants. Orphelin à l’âge de deux ans, il fut pris en charge par un riche négociant. Il étudia en Angleterre et dans un prestigieux collège de Virginie (est des É-U). Après ses études, il s’enfuit de son foyer adoptif et s’engagea dans l’armée.

En 1827, il publia son premier recueil de vers (Tamerlan).

En 1829, il se réfugia chez une tante dont il épousa la fille, Virginia Clemm lorsqu’elle eut 14 ans.

À compter de 1831, il composa et publia plusieurs oeuvres dont le Manuscrit trouvé dans une bouteille (1833) qui lui valut un prix et le fit connaître.

En 1835, il rédigeait des critiques, éditoriaux, contes et comptes-rendus pour une revue de Richmond.

En 1837, il s’installait à Richmond avec Virginia et sa mère où il publia plusieurs oeuvres qui lui valurent une certaine considération auprès d’un public spécifique.

En 1845, son poème ‘le Corbeau’ fut un succès mais épuisé et affecté par la maladie puis la mort de sa femme en 1847, le poète se mit à boire.

Il mourut d’une crise de delirium tremens.

Tamerlan et autres poèmes, Al Aaraaf, Manuscrit trouvé dans une bouteille, Les Aventures d’Arthur Gordon Pym, Ligeia, la Chute de la maison Usher, William Wilson, Le Scarabée d’or, Le Corbeau, Ulalume, Eurêka, Les Cloches, Le Dormeur, Lénore, Annabel Lee, Histoires extraordinaires, Nouvelles Histoires extraordinaires, Histoires grotesques et sérieuses…
Je suis issu d’une race qu’ont illustrée une imagination vigoureuse et des passions ardentes. Les hommes m’ont appelé fou ; mais la science ne nous a pas encore appris si la folie est ou n’est pas le sublime de l’intelligence, – si presque tout ce qui est la gloire, si tout ce qui est la profondeur, ne vient pas d’une maladie de la pensée, d’un mode de l’esprit exalté aux dépens de l’intellect général. Ceux qui rêvent éveillés ont connaissance de mille choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu’endormis. Dans leurs brumeuses visions, ils attrapent des échappées de l’éternité et frissonnent, en se réveillant, de voir qu’ils ont été un instant sur le bord du grand secret. Ils saisissent par lambeaux quelque chose de la connaissance du Bien, et plus encore de la science du Mal. Sans gouvernail et sans boussole, ils pénètrent dans le vaste océan de la lumière ineffable, et, comme pour imiter les aventuriers du géographe nubien, aggressi suni Mare Tenebrarum, quid in eo esset exploraturi.

Éléonora, Edgar Allan Poe

Charles Baudelaire, qui a traduit l’oeuvre de Poe en français, disait que sa poésie était ‘quelque chose de profond et de miroitant comme le rêve, de mystérieux et de parfait comme le cristal’ et qualifiait l’auteur de ‘vaste génie, profond comme le ciel et l’enfer’.
Chopin, Frédéric François
1810-03-01 jusqu’au 1849-10-17
1810,m
Compositeur et pianiste représentant de l’école romantique, Frédéric Chopin est né à Zelazowa-Wola, près de Varsovie en Pologne d’une mère polonaise et d’un père français.

En 1825, âgé de 15 ans et avant d’entreprendre ses études au Conservatoire de Varsovie (1826-1829), Chopin donna deux concerts devant le tsar de Pologne et publia sa première oeuvre.

Il composa ses premiers chefs-d’oeuvre au cours de ses années au Conservatoire.

En mars 1830, son premier grand concert public fut un succès.

Chopin était à Paris au moment où la Russie s’insurgeait en Pologne, en 1831.

Le 26 février 1832, il donnait son premier concert au public parisien. Il fut accepté parmi les élites parisiennes et y composa plusieurs oeuvres pour piano.

De 1837 à 1847, il entretint une liaison avec George Sand.

Il mourut à Paris, emporté par la tuberculose.

Valses en la bémol majeur et en si bémol majeur, Polonaise en ré mineur, Mazurka en la mineur, Nocturne en mi mineur, Variations sur un thème de ‘Don Juan’ de Mozart, Concerto pour piano en mi mineur, Concerto pour piano en fa mineur, Trio avec piano en sol mineur, Concerto pour piano n° 2 en fa mineur, Étude en do mineur pour piano, (La Révolutionnaire), Grande Polonaise en mi bémol majeur pour piano et orchestre, Valse en la bémol majeur, pour piano (Valse de l’adieu), Préludes en la bémol majeur pour piano, Sonate en si bémol mineur pour piano (Sonate funèbre), Nocturne en sol majeur pour piano, Polonaise en fa dièse mineur pour piano, Ballade en la bémol majeur, Fantaisie en fa mineur / la bémol majeur pour piano, Barcarolle en fa dièse majeur pour piano, Polonaise-Fantaisie en la bémol majeur pour piano, Mazurka en fa mineur pour piano…
Cent cinquante ans après sa mort, au cimetière du Père-Lachaise à Paris, le tombeau de Chopin était recouvert de fleurs fraîchement coupées.
Verne, Jules
1828-02-08 jusqu’au 1905-03-24
1828,l
Écrivain français, originaire de Nantes (ouest de la France), auteur de romans d’anticipation, précurseurs des oeuvres modernes de science-fiction.

Verne extrapolait l’issue des conquêtes et des découvertes scientifiques pour créer les aventures de ses héros littéraires. Son imagination fut à son tour précurseure aux inventions comme en témoigne le sous-marin Nautilus, inventé dix ans plus tard.

Verne conçut environ 80 romans, une quinzaine de pièces de théâtre et des ouvrages de vulgarisation : atteindre le Pôle Nord, voyager au centre de la Terre en passant par le gouffre d’un volcan éteint, faire le tour du monde, visiter les fonds marins à bord du Nautilus, aller sur la lune, naviguer sur toutes les mers, épauler les chercheurs dans leurs quêtes de l’absolu, découvrir de nouveaux horizons, aborder l’amour, la fortune, la gloire…

En 1850, il obtenait sa licence en Droit à Paris, fréquentait les milieux littéraires et connaissant le succès avec sa première pièce de théâtre, ‘Les Pailles rompues’, il décidait de vivre de sa plume.

Il se maria en 1857 et le couple eut un fils, Michel (1861-1925).

La publication en 1863 de ‘Cinq semaines en ballon’ lui permit de signer un contrat de 20 ans avec son éditeur au cours desquels il publia plus de 70 romans dont plusieurs furent célèbres.

À compter de 1867, ses voyages devinrent une source d’inspiration.

Il continua d’écrire même durant sa mobilisation lors de la guerre franco-allemande (1870-1871). Il vécut à Amiens, en Picardie, (env. 150 km au nord de Paris) à compter de 1871.

Verne ne se remit jamais de la balle reçue dans la jambe en 1886. Quatre ans plus tard, il souffrait du diabète qui l’emporta définitivement en 1905.

Romans
  • Un prêtre en 1835 (Un prêtre en 1839)
  • Jédédias Jamet ou L’Histoire d’une succession, 1848
  • Voyage à reculons en Angleterre et en Écosse, 1859
  • Le Comte de Chanteleine, 1862
  • Paris au XXe siècle, 1860
  • Cinq semaines en ballon : Voyage de découverte en Afrique par trois Anglais, 1862
  • Voyages et aventures du Capitaine Hatteras, 1863-1864
  • Voyage au centre de la Terre, 1864
  • De la Terre à la Lune : Trajet direct en 97 heures, 1864-1865
  • Les enfants du capitaine Grant. Voyage autour du monde, 1865-1867
  • Vingt mille lieues sous les mers. Tour du monde sous-marin, 1866-1869
  • Autour de la Lune, 1868-1869
  • Une ville flottante, 1869
  • Le Chancellor, 1870-1874
  • Aventures de trois Russes et de trois Anglais dans l’Afrique australe, 1870
  • Le pays des fourrures, 1871-1872
  • Le tour du monde en quatre-vingts jours, 1872
  • L’Île mystérieuse, 1873-1874
  • Michel Strogoff. De Moscou à Irkoutsk, 1874-1875
  • Hector Servadac. Voyages et aventures à travers le monde solaire, 1874-1876
  • Les Indes noires, 1876-1877
  • Un capitaine de quinze ans, 1877-1878
  • Les tribulations d’un Chinois en Chine, 1878
  • Les 500 millions de la Bégum, 1878
  • La maison à vapeur. Voyage à travers l’Inde septentrionale, 1879
  • La Jangada. Huit cents lieues sur l’Amazone, 1880
  • L’école des Robisons, 1881
  • Le Rayon Vert, 1881
  • Kéraban le têtu, 1882
  • L’archipel en feu, 1883
  • L’Étoile du Sud. Le Pays des diamants, 1883
  • Mathias Sandorf, 1883-1884
  • L’épave du Cynthia, 1884
  • Robur le Conquérant, 1885
  • Un billet de loterie, 1885
  • Nord contre Sud, 1885-1886
  • Le chemin de France, 1885
  • Deux ans de vacances, 1886-1887
  • Famille Sans-Nom, 1887-1888
  • Sans dessus dessous, 1888
  • Le château des Carpathes, 1889
  • César Cascabel, 1889
  • Mistress Branican, 1890
  • Claudius Bombarnac, 1891
  • P’tit-Bonhomme, 1891
  • Mirifiques aventures de Maître Antifer, 1892
  • L’île à Hélice, 1893
  • Un drame en Livonie, 1893, rev. 1903
  • Le Superbe Orénoque, 1894
  • Face au drapeau, 1894
  • Clovis Dardentor, 1895
  • Le Sphinx des Glaces, 1895
  • Le Village aérien, 1896
  • Seconde patrie, 1896
  • Le testament d’un excentrique, 1897
  • En Magellanie, 1897-1898
  • Le secret de Wilhelm Storitz, 1898, rev. 1901
  • Les Frères Kip, 1898
  • Les histoires de Jean-Marie-Cabidoulin, 1899
  • Bourses de voyage, 1899
  • Le volcan d’or, 1899-1900
  • Le Beau Danube jaune, 1901
  • Le phare du bout du monde, 1901
  • La chasse au météore, 1901
  • L’invasion de la mer, 1902
  • Maître du Monde, 1902-1903
  • Voyage d’étude, 1903

Nouvelles

  • L’Amérique du Sud (Études historiques)
  • Les premiers navires de la marine mexicaine
  • Un voyage en ballon
  • L’Amérique du Sud (Moeurs péruviennes)
  • Pierre-Jean
  • Maître Zacharius ou l’horloger qui avait perdu son âme
  • Un hivernage dans les glaces
  • Le siège de Rome
  • Le mariage de M. Anselme des Tilleuls (Souvenir d’un élève de huitième)
  • San Carlos
  • Les forceurs de blocus
  • Le Humbug (Moeurs américaines)
  • Une fantaisie du Docteux Ox
  • Une ville idéale
  • Les révoltés de la Bounty
  • Dix heures en classe
  • Frritt-Flacc
  • La famille Raton
  • Gil Braltar
  • La journée d’un journaliste américain en 2889
  • M. Ré-Dièze et Mlle Mi-Bémol
  • Édom (L’Éternel Adam)

Essais

  • Géographie illustrée de la France et de ses colonies, 1868
  • Histoire des grands voyages et des grands voyageurs, 1878
  • Christophe Colomb, 1883
« La mer !… La mer !… » criait-il à pleins poumons.

Je me retournai du côté de l’océan et demeurai sans mouvement, frappé de stupeur. Ce n’est pas que je me rendisse nettement compte de ce que je voyais, mais j’eus sur-le-champ la claire notion que la perspective coutumière avait changée. Or, cela ne suffisait-il pas à glacer le coeur d’épouvante que l’aspect de la nature, de cette nature que nous considérons comme immuable par essence, eût été si étrangement modifié en quelques secondes ?

Cependant je ne tardai pas à recouvrer mon sang-froid. La véritable supériorité de l’homme, ce n’est pas de dominer, de vaincre la nature ; c’est, pour le penseur, de la comprendre, de faire tenir l’univers immense dans le microcosme de son cerveau ; c’est pour l’homme d’action, de garder une âme sereine devant la révolte de la matière, c’est de lui dire :
« Me détruire, soit ! m’émouvoir, jamais !… »

L’éternel Adam, Jules Verne

Son fils (Michel) modifia ou termina certains romans laissés inachevés :
Hier et demain
In the Year 2889
La chasse au météore
L’Agence Thompson and Co.
Le phare du bout du Monde
Le pilote du Danube
Le secret de Wilhelm Storitz
Le volcan d’or
Les naufragés du Jonathan
L’étonnante aventure de la mission Barsac.
Train de voyageurs
1830-09-15
1830,s
Au XVIIe siècle, les mineurs utilisaient des chariots glissant sur des barres de bois et tirés par des chevaux. En 1803, l’ingénieur anglais Richard Trevithick inventa la locomotive à vapeur. En 1825, une voie ferrée assurait le transport du charbon entre Stockton et Darlington, en Angleterre. Cinq ans plus tard, la première ligne de chemin de fer pour voyageurs, reliait Liverpool et Manchester, sur une distance de 51 kilomètres.
Le Transsibérien russe parcourt en sept jours, les 9300 km qui séparent Moscou de la ville de Vladivostok, située en Russie extrême-orientale, dans la mer du Japon.
Baudelaire, Charles
1821-04-09 jusqu’au 1867-08-31
1821,l
Poète et critique français né à Paris. Baudelaire passa à la postérité grâce à son recueil de poèmes, ‘Les Fleurs du mal’.

Suite à la mort de son père et au remariage de sa mère en 1828, il fut pensionnaire à Lyon. Il revint à Paris pour le lycée et obtint son baccalauréat malgré son indiscipline. Il vécut dans le Quartier latin jusqu’à ce que son beau-père le fasse embarquer de force pour un voyage vers les Indes.

Charles débarqua à l’île Bourbon (la Réunion, à l’est de l’Afrique et de Madagascar, dans l’océan Indien) où l’exotisme des lieux lui inspira ses premiers poèmes et ses premières passions. De retour en France, il s’éprit d’une ‘Vénus noire’ qui partagea son existence.

En 1842, son héritage lui permit de s’adonner à une vie aisée pendant trois années au terme desquelles il dut rentabiliser ses écrits.

Il a contribué à diffuser la philosophie moderne à travers son intérêt pour l’art qui s’est exprimé à travers les critiques de Salon et les essais qu’il réalisa, notamment sur
– le peintre et graveur espagnol, Francisco Goya (1746-1828)
– le peintre et caricaturiste français, Honoré Daumier (1808-1879)
– le peintre français, Eugène Delacroix (1798-1863)
– le dessinateur et aquarelliste français, ‘le Peintre de la vie moderne’, selon Baudelaire, Constantin Guys, (1802-1892)

Il a également écrit sur
– le poète et conteur américain, Edgar Allan Poe (1809-1849)
-l’écrivain et poète français, auteur du Capitaine Fracasse, Théophile Gautier (1811-1872)
– Madame Bovary, roman de Gustave Flaubert (1821-1880)
– les Misérables, roman de Victor Hugo (1802-1885)- Il a également traduit l’oeuvre littéraire du poète et romancier américain, Edgar Allen Poe.

En août 1857, il fut jugé coupable d’outrage à la morale publique et aux bonnes moeurs, suite à la publication des Fleurs du mal et encourut une forte amende. Par la suite, Baudelaire conçut ses poèmes en prose – genre nouveau à l’époque – sur les mêmes thèmes et les publia dans les revues.

Il mourut après avoir été paralysé pendant plus d’une année.

la Fanfarlo (nouvelle), 1847
Contes extraordinaires (trad. Poe), 1854
Histoires extraordinaires (trad. Poe), 1856
Nouvelles Histoires extraordinaires (trad. Poe), 1857
les Aventures d’Arthur Gordon Pym (trad. Poe), 1858
Histoires grotesques et sérieuses (trad. Poe), 1865
les Fleurs du mal (poèmes), 1857
les Paradis artificiels, 1860
Curiosités esthétiques, post. 1868
Petits Poèmes en prose (ou le Spleen de Paris), post. 1869
le recueil l’Art romantique), post. 1869
La musique souvent me prend comme une mer !
Vers ma pâle étoile,
Sous un plafond de brume ou dans un vaste éther,
Je mets à la voile ;

La poitrine en avant et les poumons gonflés
Comme la toile,
J’escalade le dos des flots amoncelés
Que la nuit me voile ;

Je sens vibrer en moi toutes les passions
D’un vaisseau qui souffre ;
Le bon vent, la tempête et ses convulsions

Sur l’immense gouffre
Me bercent. D’autres fois, calme plat, grand miroir
De mon désespoir !

La Musique, Les Fleurs du Mal, Charles Baudelaire

Suite à la publication de son recueil, Les Fleurs du mal, en 1857, Baudelaire fut poursuivi pour outrage à la morale publique et aux bonnes moeurs. Le 20 août 1857, à l’issue de son procès devant la Chambre Correctionnelle, il se vit infliger une amende de même que la suppression de certains poèmes de son recueil.

Il s’attendait à autre chose : ‘Acquitté!- J’attendais qu’on me ferait réparation d’honneur’.

Six mois plus tôt, Flaubert avait gagné un procès similaire à l’encontre de son roman ‘Madame Bovary’.

Flaubert, Gustave
1821-12-12 jusqu’au 1880-05-08
1821,l
Romancier français, reconnu comme un maître du roman réaliste. Gustave Flaubert naquit à Rouen, en Haute-Normandie, dans le nord-est de la France, où son père exerçait la profession de chirurgien.

Il s’est adonné à l’écriture dès l’âge de seize ans avec une oeuvre autobiographique, ‘Mémoires d’un fou’ qui fut publiée après sa mort.

En 1844, contraint par une maladie nerveuse d’abandonner ses études de droit, il se retira à Croisset, près de Rouen et se consacra entièrement à la littérature. Il n’émergea de son ermitage littéraire qu’à l’occasion de quelques séjours à Paris et de voyages en Orient, en Algérie et en Tunisie.

Il entretint une abondante correspondance avec ses amis, dont Louise Colet, George Sand, Théophile Gautier et Guy de Maupassant.

Le 29 janvier 1857, Flaubert était accusé d’athéisme et d’immoralité suite à la publication de son roman ‘Madame Bovary’ dans lequel plusieurs points de vue sont élaborés sur la vie médiocre et banale d’une femme infidèle de province qui, à bout de ressources, mettra fin à ses jours. Le scandale provoqué de même que l’issue du procès en sa faveur le 29 janvier 1857, valurent à Flaubert un immense succès commercial.

Méticuleuse et rigoureuse, l’oeuvre de Flaubert recèle de détails et d’indices qui ont demandé beaucoup de recherches et de temps à son auteur. Ainsi, six années furent requises à l’écriture de Madame Bovary.

Dans l’Éducation sentimentale, Flaubert présente méthodiquement les échecs d’un jeune homme face à l’amour et aux événements politiques auxquels il est confronté. Ce roman fut adopté par la génération naturaliste dont Flaubert est l’un des protagonistes.

  • Smarh, 1839
  • Novembre, 1842
  • Madame Bovary, 1857
  • Salammbô, 1862
  • L’Éducation sentimentale (2e version), 1869
  • La Tentation de saint Antoine, 1874
  • Le Candidat, 1874
  • Trois Contes, 1877
  • Bouvard et Pécuchet, posth. 1881
  • Mémoires d’un fou, 1838, posth. 1900
  • Dictionnaire des idées reçues, posth. 1911
  • L’Éducation sentimentale (1ère version), posth. 1914
Debout, l’un près de l’autre, sur quelque éminence du terrain, ils sentaient, tout en humant le vent, leur entrer dans l’âme comme l’orgueil d’une vie plus libre, avec une surabondance de forces, une joie sans cause.

L’Éducation sentimentale, Flaubert

Le 20 août 1857, le procès intenté contre Baudelaire pour son oeuvre ‘les Fleurs du mal’, connut une issue moins heureuse que celui intenté, par le même accusateur, contre Flaubert à l’égard de ‘Madame Bovary’ : l’oeuvre avait dû être amputée et l’auteur fut soumis à une amende.
Télégraphe
1844-05-24 jusqu’après 1930
1844,s
Le premier télégraphe fut conçu par l’ingénieur français Claude Chappe (1763-1805) et reliait Paris et Lille. Il se composait d’un système de bras articulés et de sémaphores distancés de 12 km.

En 1844, le portraitiste et sculpteur américain, Samuel Finley Breese Morse (1791-1872), après avoir conçu le code Morse international, mit sur pied la première ligne télégraphique entre Washington et Baltimore. La France adopta plus tard le système Morse.

Code Morse international, Ligne télégraphique
Le premier message télégraphique en Morse fut : ‘What hath God wrought!’

Le code Morse ‘SOS’ (Save our Soul) fut adopté comme message de détresse lors de la Conférence internationale de radiotélégraphie de Berlin en 1906.

Pissarro, Camille
1830-07-10 jusqu’au 1903-11-13
1830,b
Graveur et peintre impressionniste français d’origine antillaise. Dans son oeuvre, la couleur seule, suggère la présence et les contours.

À vingt-cinq ans, Pissarro s’installait à Paris où il fréquenta l’Académie suisse et l’École des beaux-arts. Il se lia d’amitié avec Cézanne, Monet et Renoir.

En 1863, il exposait au Salon des Refusés.

En 1870, il s’installa à Londres où il fréquenta Monet et découvrit les oeuvres des précurseurs de l’impressionnisme, les peintres britanniques John Constable (1776-1837), dont les toiles mettaient en relief le paysage plutôt que les personnages et Joseph Mallord William Turner (1775-1851), célèbre pour les effets lumineux de ses paysages et de ses marines.

En 1871, il déménagea à Pontoise, au nord-ouest de Paris, où Cézanne le rejoignit.

Il se fit également le défenseur de Gaugin, Seurat, Signac et d’autres jeunes artistes.

Paysage près de Pontoise, 1874
les Toits rouges, 1877
Effet de nuit, boulevard Montmartre, 1897
Il exposa au Salon des Refusés en 1863, l’année même où, sur les mêmes murs, fut présentée le Déjeuner sur l’herbe de Manet.
Électricité, origines
1831
1831,s
L’électricité est la résultante de plusieurs découvertes et inventions dont l’électrostatique, le condensateur, le coulomb, la balance de torsion, la pile, l’ohm, la joule, l’ampère, l’induction et le champ magnétique.
[…] Cet état électrique de la matière n’a encore jamais été observé jusqu’à présent, mais il exerce probablement une influence très importante sur certains phénomènes produits par les courants électriques, si ce n’est sur la plupart d’entre eux. Pour des raisons qu’il est aisé de comprendre, j’ai donc osé, après avoir consulté plusieurs amis érudits, désigner cet état par le terme d’état électro-tonique.
(Recherches expérimentales sur l’électricité, Faraday)
L’électricité est issue de sources thermiques telles le charbon, le gaz ou le pétrole, de centrales hydrauliques et de centrales nucléaires.

Le 26 avril 1986, l’explosion à la centrale nucléaire à proximité de Tchernobyl (centre-nord de l’Ukraine) provoqua une remise en question internationale quant à l’utilisation de l’énergie nucléaire et à la disposition des déchets radioactifs. Ce dernier problème demeure irrésolu.

Selon le protocole de Kyoto, l’hydroélectricité pourrait constituer le choix le plus efficace dans la lutte contre l’effet de serre :
Selon les recherches sur les émissions de gaz à effet de serre des réservoirs hydroélectriques menées depuis 1992, notamment par Hydro-Québec, un projet hydroélectrique typique en milieu nordique émet de 10 à 30 g de CO2 équivalent par kWh, comparativement à environ 600 g/kWh pour le gaz et 1000 g/kWh pour le charbon (comparaison sur la base du cycle de vie et sur une période de 50 ans pour l’hydroélectricité et de 30 ans pour le charbon).
(The E7 Observer – L’hydroélectricité : un outil à privilégier dans la foulée de Kyoto, Hydro-Québec)

Manet, Édouard
1832-01-23 jusqu’au 1883-04-30
1832,b
Peintre français. Édouard Manet est né à Paris dans une famille bourgeoise.

Après son échec au concours de l’École navale, il s’embarqua à destination du Brésil sur un bateau-école. Quelques mois plus tard, il étudia la peinture à l’atelier parisien de Thomas Couture (1815-1879).

Ses premières toiles reflètent l’influence qu’ont eue sur lui lors de ses nombreux voyages, les peintures du célèbre portraitiste néerlandais Frans Hals (v. 1580-1666) de même que les oeuvres des peintres espagnols Diego Vélasquez (1599-1660) et Francisco Goya (Francisco de Goya y Lucientes, 1746-1828).

Il attira l’attention en 1863, lors de l’exposition de son Déjeuner sur l’herbe au Salon des refusés de Paris.

En 1865, l’exposition au Salon officiel, d’Olympia, oeuvre inspirée de la Vénus d’Urbin du peintre vénitien Titien
(v. 1490-1576), suscita de vives réactions chez les académiciens.

Ses oeuvres étaient absentes de la première exposition impressionniste en 1874. Lors de sa dernière exposition, en 1882, Manet présentait ‘Un bar aux Folies-Bergère’.

Il mourut à Paris, après avoir créé plus de quatre cents peintures, pastels et aquarelles.

Le Chanteur espagnol 1860, Le Vieux Musicien 1862, Olympia 1863, Le Déjeuner sur l’herbe 1863, Le Joueur de fifre 1866, L’Exécution de Maximilien 1868, Portrait d’Émile Zola 1868, Le Déjeuner dans l’atelier 1868,
Le Balcon 1868-1869, Claude Monet peignant dans son atelier 1874, Le Linge 1875, Portrait de Stéphane Mallarmé 1876, Nana 1877, Chez le père Lathuille 1879, Autoportrait à la palette 1879, Un bar aux Folies Bergère 1881-1882…
En 1863, le Salon des refusés accueillait les oeuvres rejetées par le Salon officiel. Manet y exposa le Déjeuner sur l’herbe, où figurait une jeune femme nue, accompagnée de jeunes hommes en costume autour d’un repas champêtre. La toile provoqua l’attention du public, déclencha de violentes critiques et suscita l’admiration des jeunes peintres, désireux de tourner le dos à la peinture académique.
Timbre-poste
1840-05-01
1840,s
Au XIXe siècle, alors que les frais de cheminement du courrier n’étaient pas toujours honorés, un libraire écossais, James Chalmers eut l’idée du timbre-poste. Le premier timbre-poste fut émis le 1er mai 1840, représentait le profil de la reine Victoria sur fond noir, valait un penny et fut connu sous le nom de Black Penny.

En 1849, la France émettait des timbres de 20 centimes et d’un franc.

En 1860, la majorité des pays adoptaient le timbre-poste.

Les timbres-poste émis en Grande-Bretagne ont toujours représenté le monarque régnant et aucun n’aurait porté le nom du pays.
Monet, Claude
1840-11-14 jusqu’au 1926-12-05
1840,b
Peintre impressionniste français. Monet est né à Paris et a vécu ses jeunes années (5 à 19 ans) au Havre (nord-ouest de la France) avec sa famille. Il a étudié à l’Académie suisse de Paris et a fait son service militaire en Algérie avant de s’adonner à la peinture.

Il a accordé une grande importance aux couleurs et à la lumière naturelles : l’impressionnisme naquit avec lui et ses amis, dont : Frédéric Bazille (1841-1870), Édouard Manet (1832-1883), Camille Pissarro (1830-1903), Pierre Auguste Renoir (1841-1919), Alfred Sisley (1839-1899)…

De 1865 à 1871, il exposa au Salon officiel et subit la critique des académiciens qui jugèrent son oeuvre inachevée. À compter de 1874, les peintres impressionnistes -dont Monet fut reconnu comme le chef de file-, exposèrent dans l’atelier du photographie Félix Nadar (1820-1910) et bénéficièrent des critiques favorables d’écrivains tels Émile Zola (1840-1902).

En 1890, Monet s’installa à Giverny (centre-nord de la France) où il aménagea et peignit son jardin devenu depuis, un musée national.

L’Estuaire de la Seine, Impression du soleil levant, Femmes au jardin, Bassin aux nymphéas, Harmonie verte, Le Déjeuner, La Grenouillère, Paysages d’Argenteuil et de Vétheuil, Gare Saint-Lazare, Meules, Peupliers, Cathédrale de Rouen, Nymphéas…
Le mouvement impressionniste tient son nom de la toile ‘Impression du soleil levant’ peinte en 1872 par Monet.

Quelques 250 toiles reproduisent les nymphéas baignant dans l’étang de Giverny.

Zola, Émile
1840-04-02 jusqu’au 1902-09-29
1840,l
Écrivain français, fondateur du naturalisme en littérature, dont l’œuvre principale, vaste fresque en vingt volumes, raconte l’histoire naturelle et sociale d’une famille sous le second Empire.

Émile Zola Naquit à Paris et vécut à Aix-en-Provence durant sa jeunesse où il connut Paul Cézanne (1839-1906) et l’astronome Jean-Baptistin Baille (1841-1918). Il s’installa à Paris en 1858, échoua à deux reprises aux examens de français du baccalauréat, et devint commis puis chef de la publicité aux éditions Hachette de 1862 à 1866.

Parrallèlement à son travail, il entreprit son oeuvre magistrale ‘les Rougon-Macquart’, écrit un recueil de contes et rédigea des articles de journaux.

En 1865, il défendit le premier roman des frères Goncourt (Germinie Lacerteux) et quittait son emploi pour se lancer dans une carrière d’écrivain et de défenseur des arts.

La publication des Rougon-Macquart débuta en 1871, suscita plusieurs critiques enthousiastes pour certains dont Flaubert (1821-1880) et négatives pour d’autres et permit à Zola de vivre de sa plume.

Suite à sa prise de position dans l’affaire Dreyfuss, Zola fut condamné pour diffamation et dut s’exiler en Angleterre pendant onze mois.

Il mourut asphyxié dans son appartement dans des circonstances mystérieuses.

  • Les Contes à Ninon, 1864
  • Thérèse Raquin, 1867
  • Madeleine Férat, 1868
  • La Fortune des Rougon, 1871
  • La Curée, 1871
  • Le Ventre de Paris, 1873
  • La Conquête de Plassans, 1874
  • La Faute de l’abbé Mouret, 1875
  • Son Excellence Eugène Rougon, 1876
  • L’Assommoir, 1877
  • Une page d’amour, 1878
  • Nana, 1880
  • Le Roman expérimental (essai), 1880
  • Pot-Bouille, 1882
  • Au Bonheur des Dames, 1883
  • La Joie de vivre, 1884
  • Germinal, 1885
  • L’Oeuvre, 1886
  • La Terre, 1887
  • Le Rêve, 1888
  • La Bête humaine, 1890
  • L’Argent, 1891
  • La Débâcle, 1892
  • Le Docteur Pascal, 1893
  • Les Trois Villes, 1894-1898
  • Les Quatre Évangiles, 1899-1903
  • J’accuse (lettre ouverte au président), 1898
Pas une parole n’était échangée. Ils tapaient tous, on n’entendait que ces coups irréguliers, voilés et comme lointains. Les bruits prenaient une sonorité rauque, sans un écho dans l’air mort. Et il semblait que les ténèbres fussent d’un noir inconnu, épaissi par les poussières volantes du charbon, alourdi par des gaz qui pesaient sur les yeux. Les mèches des lampes, sous leurs chapeaux de toile métallique, n’y mettaient que des points rougeâtres. On ne distinguait rien, la taille s’ouvrait, montait ainsi qu’une large cheminée, plate et oblique, où la suie de dix hivers aurait amassé une nuit profonde. Des formes spectrales s’y agitaient, les lueurs perdues laissaient entrevoir une rondeur de hanche, un bras noueux, une tête violente, barbouillée comme pour un crime.

Germinal, Émile Zola

Zola puisa dans un traité sur l’hérédité, les fondements de son histoire naturelle. Il dressa un arbre généalogique de ses personnages et y établit les correspondances avec les romans qu’il écrivit par la suite.

Zola a vécu plusieurs mois dans une région minière afin de puiser l’inspiration pour son roman Germinal.

Renoir, Pierre-Auguste
1841-02-25 jusqu’au 1919-12-03
1841,b
Peintre impressionniste et sculpteur français né dans une famille d’artisans. Les ombres et les lumières s’amusent dans les scènes champêtres de Renoir. Il situe les personnages de ses portraits dans un décor qui narre leur vécu.

Dès l’adolescence, Renoir peignait la porcelaine, les éventails et les tissus. Il étudia à l’École des beaux-arts et à l’académie parisienne du peintre suisse Charles Gleyre (1808-1876). En 1868, il exposait au Salon des artistes français. Il travailla avec Monet à la Grenouillère et participa à la première exposition des peintres impressionnistes dans l’atelier du photographie Félix Nadar (1820-1910).

À l’occasion d’un voyage en Italie, en 1881, Renoir s’intéressa aux oeuvres du peintre Raphaël (1483-1520).

Après avoir exploré moult facettes de la lumière et des couleurs avec ses pinceaux, il se tourna vers la sculpture.

  • Lise à l’ombrelle, 1867
  • la Grenouillère, 1869
  • les Régates à Argenteuil, 1874
  • la Scène, 1874
  • le Moulin de la Galette, 1876
  • la Première Sortie, 1876
  • Portrait de Madame Henriot, 1877
  • le Déjeuner des canotiers, 1881
  • les Parapluies, 1883
  • les Baigneuses, 1888
  • la Grande Laveuse (sculpture), 1917
Son maître lui dit un jour :
– On ne peint pas pour se divertir, Monsieur Renoir.
Renoir répondit :
– Si ça ne m’amusait pas, croyez-moi, je ne peindrais pas !
Renoir fut l’un des premiers impressionnistes à être acceptés par le public.
Pétrole, industrie
1859-08-27
1859,s
Connu depuis l’antiquité, le pétrole ne fut pleinement exploité à grande échelle qu’à la fin du XIXe siècle. En 1857, on utilisait le pétrole raffiné en Roumanie pour alimenter les lampes publiques à huile (pétrole lampant) de la ville de Bucarest en Roumanie. Le 27 août 1859, à Titusville, en Pennsylvanie, Edwin L. Drake, alors embauché comme prospecteur par la Pennsylvania Rock Oil Company, extrayait du pétrole depuis un forage réalisés à cet effet. 274 tonnes de pétroles furent produits par les États-Unis en 1859, soit 74 tonnes de plus que la production roumaine de l’année précédente. La réussite de Drake marqua le début de l’industrie pétrolière moderne et déclencha la ruée vers l’or noir. La production de pétrole aux États-Unis s’élevait à 3 millions de barils en 1862 alors qu’en 2007, la production mondiale était de 83 millions de barils par jour.

En 1973, la décision des pays producteurs de pétrole, membres de l’OPEP, de quadrupler leurs prix, fut le prélude à une nouvelle crise économique, baptisée ‘Crise du pétrole’.

Le pétrole suinte naturellement de roches poreuses et s’accumule sur les couches de roches imperméables.

Longtemps avant notre ère, Noé avait enduit son arche de bitume. Cf.: La Bible, Genèse, VII, 14.

Gauguin, Paul
1848-06-07 jusqu’au 1903-05-08
1848,b
Peintre et sculpteur français. Gauguin naquit à Paris et passa une partie de son enfance dans sa famille maternelle à Lima, située dans le centre-ouest du Pérou.

Après un passage dans la marine marchande, il se fit agent de change, se maria, eut des enfants et peignait durant ses loisirs.

Encouragé par le peintre Pissarro (1830-1903), il exposa au Salon en 1876, et s’allia aux impressionnistes à compter de 1880. Trois ans plus tard, il s’adonnait exclusivement à la peinture à Rouen au Danemark, où il laissa sa famille pour revenir à Paris en 1885.

En 1886, inspiré par l’art primitif et les estampes japonaises, il fondait, avec Émile Bernard (1868-1941), l’école de Pont-Aven en Bretagne.

En 1888, il rencontrait Van Gogh (1853-1890) à Arles (sud de la France) qui lui inspira des oeuvres empreintes de mysticisme.

En 1891, il vendit ses biens et s’embarqua pour Tahiti où il peignit et sculpta ses chefs d’oeuvre figeant pour l’éternité, les couleurs vives des paysages et la beauté des indigènes.

Les couleurs de ses peintures sont lisses, dénudées. Malgré la simplicité de ses personnages, il se dégage de son oeuvre, un ressenti qui va au-delà du simple attrait pictural. Elles empruntent les traits aux cultures provençale et polynésienne et questionnent sur le sens profond de l’existence.

Gauguin est également l’auteur d’un roman, Avant et Après.

  • La Seine au pont d’Iéna, 1875
  • La Vision après le sermon, 1888
  • Le Christ jaune, 1889
  • Sur la plage, 1891
  • Quand te maries-tu ?, 1892
  • Manaò Tupapaú (ou L’esprit des morts veille), 1893
  • Idole à la coquille (statuette), 1893
  • Nevermore, 1897
  • D’où venons-nous ? Qui sommes-nous ? Où allons-nous ?, 1897
  • Les Seins aux fleurs rouges, 1899
  • Et l’or de leur corps, 1901
  • Cavaliers sur la plage, 1902
Gauguin au titre Pureté peindra un paysage aux eaux limpides ; aucune souillure de l’homme civilisé, peut-être un personnage.

Lettre à Charles Morice, Paul Gauguin, 1901

L’exposition posthume de ses oeuvres attira de nombreux artistes dont le peintre et sculpteur espagnol, Pablo Picasso (1881-1973) ainsi que l’artiste français Henri Matisse (1869-1954).
Darwin, Charles
1809-02-12 jusqu’au 1882-04-19
1809,s
Naturaliste britannique, concepteur de la théorie de l’évolution grâce au concept de la sélection naturelle. La portée de ses travaux influença les sciences de la vie et de la Terre.

Charles Robert Darwin est né à Shrewsbury en Angleterre dans une famille riche et cultivée.

Après avoir abandonné ses études en médecine, il s’inscrivit à l’université de Cambridge pour devenir pasteur de l’Église anglicane. Un géologue (Adam Sedgwick) et un naturaliste (John Stevens Henslow) lui apprirent à observer les phénomènes naturels.

En 1831, Darwin embarquait en tant que naturaliste sur un navire d’exploration britannique (Beagle) pour une expédition de cinq ans autour du Monde. L’étude des observations géologiques et biologiques réalisées au cours de ce voyage l’ont occupé pour le reste de ses jours.

En 1839, à l’abri du besoin, élu à la Royal Society, il épousa sa cousine germaine. Le couple eut dix enfants dont sept ont survécu.

Darwin compara ses notes avec les travaux du géologue britannique Charles Lyell (1797-1875), auteur de la doctrine de l’actualisme (Principes de géologie, 1830-1833) laquelle contredisait la théorie catastrophique divulguée dans la Bible (Déluge) et soutenue par l’ensemble de la communauté scientifique d’alors. Selon Lyell, les forces naturelles sont à l’origine des changements et des transformations.

En accord avec les principes de Lyell, Darwin proposa que les espèces se modifient graduellement.

Darwin s’intéressa également aux travaux d’un économiste britannique, Thomas Robert Malthus (1766-1834). Dans le cadre de l’équilibre des populations humaines et des richesses, Malthus proposa le contrôle des naissances (Essai sur le principe de population, 1798).

Selon Darwin et selon le naturaliste Alfred Russel Wallace (1823-1913), le concept de sélection naturelle s’appliquait également aux espèces animales et végétales.

En 1878, il était élu à l’Académie des sciences française.

À sa mort, sa dépouille fut installée à l’abbaye de Westminster, à proximité du Parlement de Londres.

  • De l’origine des espèces au moyen de la sélection naturelle, 1859
  • Variation des animaux et des plantes domestiques,1868
  • De la descendance de l’Homme, 1871
  • Expression des émotions chez l’Homme et les animaux, 1872
De même que les bourgeons produisent de nouveaux bourgeons, et que ceux-ci, s’ils sont vigoureux, forment des branches qui éliminent de tous côtés les branches plus faibles, de même je crois que la génération en a agi de la même façon pour le grand arbre de la vie, dont les branches mortes et brisées sont enfouies dans les couches de l’écorce terrestre, pendant que ses magnifiques ramifications, toujours vivantes et sans cesse renouvelées, en couvrent la surface.

L’Origine des espèces, Charles Darwin

En affirmant la filiation génétique entre l’Homme et le singe, Darwin a ouvert une brèche entre les pensées créationistes et évolutionistes qui ne se refermera jamais.

En 1859, dès le premier jour de la publication de l »Origine des espèces’, les stocks furent épuisés. L’oeuvre fut rééditée six fois.

Révolution industrielle
1780 jusqu’à v 1950
1780,hs
L’économie britannique fut la première à passer d’un mode de traitement de la matière primaire à celui de la production en série par la manufacturation. Les innovations techniques dont l’utilisation de la vapeur comme source d’énergie, l’application des connaissances scientifiques et l’urbanisation permirent d’accroître la production.

La révolution industrielle provoqua une chute du pouvoir d’achat des ouvriers et une détérioration de leurs conditions de vie de même que l’émergence du syndicalisme.

À l’industrialisation, se greffa, aux États-Unis puis ailleurs, la taylorisation du travail. Mise au point par l’Américain Frederic Winslow Taylor vers 1911, cette technique repose sur la spécialisation et la parcellisation des tâches. Elle a permis un accroissement de la production tout en dévalorisant l’apport des ouvriers qui n’ont qu’à assimiler et à répéter les mêmes gestes pour lesquels ils sont rémunérés.
Maxwell, James Clerk
1831-06-13 jusqu’au 1879-11-05
1831,s
Physicien britannique né à Édimbourg en Écosse. Maxwell est reconnu pour sa théorie de la lumière (électromagnétisme).

Il enseigna la physique à l’université d’Aberdeen, dans le nord-est de l’Écosse (1856-1860) et à l’université de Cambridge dans l’est de l’Angleterre à compter de 1871.

Partant des travaux de Faraday, il établit la relation mathématique entre les champs électriques et magnétiques.

En 1864, Maxwell démontra les propriétés électromagnétiques de la lumière qu’il décrivit comme une onde se propageant dans l’éther.

En 1873, il publiait les quatre équations de base de l’électromagnétisme :

  • Loi de Gauss
  • Conservation du flux magnétique
  • Théorème d’Ampère
  • Loi de Faraday

Ses théories électromagnétiques ont été confirmées par le physicien allemand Heinrich Rudolf Hertz (1857-1894).

Maxwell a également développé la théorie cinétique des gaz et s’est intéressé à la vision des couleurs ainsi qu’au principe ergodique (thermodynamique).

  • Traité d’électricité et de magnétisme (Treatise on Electricity and Magnetism), 1873
  • Matière et mouvement (Matter and Motion), 1876
  • Théorie de la chaleur (Theory of Heat), 1877
Le phénomène mécanique le plus évident dans les expériences électriques et magnétiques est l’effet réciproque par lequel des corps, dans des états déterminés, se mettent mutuellement en mouvement, alors qu’ils sont encore sensiblement éloignés l’un de l’autre.

À propos des lignes de force physiques (Über physikalische Kraftlinien), J.C. Maxwell, Ludwig Boltzmann, 1898. Trad.: L&H Mendez France.

Après que Maxwell eut rendu l’âme, son médecin confia que « No man ever met death more consciously or more calmly » (Personne d’autre n’a fait face à la mort avec autant de conscience et de sérénité).

Un maxwell équivaut au flux produit par une induction magnétique de 1 gauss à travers une surface de 1 cm2, normale au champ.

Van Gogh, Vincent
1853-03-30 jusqu’au 1890-07-29
1853,b
Peintre néerlandais, post-impressionniste, précurseur des fauves et de l’expressionnisme.

Fils de pasteur, né à Groot-Zundert, dans le Brabant septentrional (sud de la Hollande, près de la frontière belge), Vincent Willem van Gogh naquit un an après son frère mort-né, Vincent.

De 1869 à 1876, il était commis dans une galerie d’art et se passionnait pour la lecture de la Bible.

À 26 ans, il vivait en Samaritain, dormant sur la paille et allant pieds nus lire la Bible à des mineurs de houille belges qui le prirent pour un fou. Deux ans plus tard, il peignait les paysages et les paysans du Brabant avec ses larges, lourds et sombres coups de pinceaux.

En 1886, il rejoignait son frère Théo à Paris où il rencontra Gauguin ainsi que Toulouse-Lautrec et découvrit l’ukiyo-e (estampe japonaise) qu’il intégra dans ses peintures. Il a réalisé plus de deux cents toiles en deux ans.

En 1888, il partit pour Arles (sud de la France), où la lumière et les couleurs provençales furent ressucitées avec éclat dans ses toiles. Après une violente dispute avec Gauguin, il se trancha une oreille et fut interné.

Le 20 mai 1890, il entrait à la clinique du Dr Gachet à Auvers-sur-Oise, près de Paris où il acquitta ses notes avec ses toiles. Il aurait peint alors 70 toiles en 70 jours. Le 27 juillet, dans un champ de blé, il se tira une balle de revolver, marcha jusqu’à son hôtel et mourut le surlendemain.

Il a peint environ 750 tableaux, il a laissé 1600 dessins et 700 lettres adressées à Théo. Ses toiles sont empreintes d’un mouvement continuel d’origine unique qui enlace tout, qui s’imprime sur tout.

  • Jeune fille en blanc dans la forêt, 1882
  • Nature morte à la Bible ouverte,1885
  • Les mangeurs de pommes de terre, 1885
  • Une paire de soulier, 1887
  • Le Père Tanguy, 1887
  • La Plaine de la Crau, 1888
  • L’Arlésienne, 1888
  • Les Tournesols, 1888
  • Abricotiers en fleurs, 1888
  • Quatorze tournesols dans un vase, 1888
  • Terrasse du Café le soir, place du Forum à Arles, 1888
  • Le pont de Langlois, 1888
  • La nuit étoilée sur le Rhône, 1888
  • Les Blés jaunes, 1889
  • La Chambre de Vincent à Arles, 1889
  • La nuit étoilée (cyprès et village), 1889
  • L’Homme à la pipe (Autoportrait avec l’oreille coupée), 1889
  • La ronde des prisonniers (d’après Doré), 1890
  • L’église d’Auvers, 1890
  • Les Champs de blé aux corbeaux, 1890
  • Portrait du Dr Gachet, 1890
Il ne faut pas juger le bon Dieu sur ce monde-ci, car c’est une étude de lui qui est mal venue.

J’essaie de trouver comment exagérer l’essentiel tout en laissant les choses évidentes dans le vague.

« Dans ma chambre jaune, des fleurs de soleil aux yeux pourpres se détachent sur un fond jaune ; elles se baignent le pied dans un pot jaune, sur une table jaune. Dans un coin du tableau, la signature du peintre, Vincent. Et le soleil jaune qui passe à travers les rideaux jaunes de ma chambre inonde d’or toute cette floraison… Quand nous étions tous deux à Arles, fous tous deux, en guerre continuelle pour les belles couleurs, moi j’adorais le rouge ; où trouver un vermillon parfait ? Lui traçant de son pinceau le plus jaune, sur le mur violet soudain : « Je suis Saint d’Esprit, je suis Saint-Esprit. » »

Paul Gauguin (1848-1903)

Rimbaud, Arthur
1854-10-20 jusqu’au 1891-11-10
1854,l
Poète français né à Charleville dans les Ardennes (France), près de la frontière belge. Abandonnée par son mari, Vitalie éleva seule ses quatre enfants avec autorité et sévérité.

En classe, George Izambard, son professeur de rhétorique remarqua les dons de poète d’Arthur et l’encouragea dans cette voie.

L’époque connaissait un contexte politico-social mouvant : guerre franco-allemande où l’Alsace et la Lorraine furent cédées à l’Allemagne, le train, la science, les arts, les idées et la littérature proliféraient. Le jeune Rimbaud écrivait ses textes parmi les plus beaux alors qu’il fuyait son domicile à la recherche d’aventures.

À 17 ans, encouragé par Verlaine, il quittait sa famille pour vivre à Paris où il s’exprima à travers une poésie surprenante, différente et troublante. Accueilli à bras ouvert par les écrivains parisiens, Rimbaud fut bientôt boudé en raison de son attitude méprisante et choquante. Verlaine fut son ami jusqu’en juillet 1873 où une dispute orageuse mit fin pour de bon à leur relation.

À 20 ans, il abandonna à jamais la poésie pour l’aventure qui l’amena en Abyssinie (Éthiopie) d’où il correspondait avec les siens. Il mourut à 37 ans, laissant derrière lui, après seulement trois années d’écriture, une oeuvre parmi les plus riches et les plus originales de la littérature française.

1863-1869 : Prologue et premiers écrits
1870? : Un coeur sous une soutane (publié en 1924)
1870 : Le Cahier de Douai
1870-1871 : Poésies
1871 : Album zutique
1872 : Vers nouveaux
1873 : Une Saison en enfer
1874-1875 : Illuminations
1870-1891 : Correspondance et oeuvres communes
Ma Bohème
(Fantaisie)

Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées ;
Mon paletot aussi devenait idéal ;
J’allais sous le ciel, Muse ! et j’étais ton féal ;
Oh ! là ! là ! que d’amours splendides j’ai rêvées !

Mon unique culotte avait un large trou.
– Petit-Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
– Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou.

Et le les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons soirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur ;

Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur !

Rimbaud, 1870

Chaque mouvement de l’oeuvre et chaque moment de sa vie participent à une entreprise que l’on dirait conduite à la perfection par Apollon et par Pluton : la révélation poétique, révélation la moins voilée qui, en tant que loi, nous échappe, mais qui, sous le nom de phénomène noble, nous hante presque familièrement.
(René Char – 1956)
Poincaré, Henri
1854-04-29 jusqu’au 1912-07-17
1854,s
Mathématicien français à l’origine du principe de normalité. Poincaré est reconnu comme un des plus grands mathématiciens du XIXe siècle.

Henri Poincaré naquit à Nancy en Lorraine (nord-est de la France).

Il fut major à l’École polytechnique, ingénieur du corps des Mines, enseigna à l’université de Caen et à la Sorbonne en physique mathématique en 1886 et en mécanique céleste en 1896.

Créateur de la topologie algébrique (1894), il s’est également intéressé à la mécanique céleste.

Ses travaux sur les propriétés du groupe de Poincaré-Lorentz ont inspiré Einstein (la relativité restreinte).

Il est reconnu comme le dernier savant susceptible de connaître la totalité des mathématiques de son temps.

  • Calcul des probabilités (Leçons professées), 1893-1894
  • Les Méthodes nouvelles de la mécanique céleste, vol. 1-2-3, 1892,1893, 1899
  • Théorie des tourbillon (Leçons professées), 1891-1892
  • Théorie du potentiel Newtonien (Leçons professés), 1894-1895
  • la Science et l’hypothèse (1903)
  • la Valeur de la science (1905)
  • Sur la dynamique de l’électron, 1906
  • Science et Méthode, 1908
  • Oeuvres de Henri Poincaré vol.1 à vol. 11, posth. 1954
La pensée ne doit jamais se soumettre, ni à un dogme, ni à un parti, ni à une passion, ni à un intérêt, ni à une idée préconçue, ni à quoi que ce soit, si ce n’est aux faits eux-mêmes ; parce que, pour elle se soumettre, ce serait cesser d’exister.
(Cette pensée était diffusée à l’Université Libre de Bruxelles)
Verdi, Giuseppe
1813-10-10 jusqu’au 1901-01-27
1813,m
Consacré plus grand compositeur d’opéras au monde, Giuseppe Verdi naquit à Roncole, près de Parme (nord de l’Italie), dans une famille de paysans.

En 1832, il étudia la musique de Mozart et de Haydn auprès de Vincenzo Lavigna à Milan.

En 1833, il dirigeait la Société philharmonique de Busseto.

De 1838 à 1840, ses opéras ‘Oberto conte di San Bonifacio’ et ‘Roi d’un jour’ lui valurent un succès mitigé pour l’un et un échec pour l’autre.

Le 9 mars 1842, Verdi obtint un premier et immense succès lors de la présentation de son opéra Nabucodonosor (Nabucco) à la Scala de Milan. Basé sur un épisode biblique relatant la lutte des esclaves hébreux à Babylone, cet opéra fut interprété comme une critique de l’occupation autrichienne en Italie du Nord.

Par la suite, au rythme d’un opéra par année, Verdi accéda à une renommée internationale vers 1853 avec la Traviata. En mettant en valeur l’orchestre et la psychologie des personnages, Verdi imposait une nouvelle vision de l’opéra.

En 1855, ‘les Vêpres siciliennes’ lui valurent un triomphe à l’Opéra de Paris, dans le cadre de l’Exposition universelle.

Verdi reçut des commandes de partout dont l’Égypte (Aïda, 1871).

En 1893, âgé de 80 ans, il composait son premier opéra comique, Falstaff, basé sur une oeuvre de Shakespeare.

Il mourut à Milan dans la maison de repos qu’il avait fondée. À sa mort, un millier de choristes ont interprété le ‘Va pensiero’ interprété initialement par le choeur des esclaves de son opéra Nabucco.

  • Oberto conte di San Bonifacio, v. 1838
  • Roi d’un jour, 1840
  • Nabucodonosor (Nabucco), 1842
  • Les Lombards, 1843
  • Ernani, 1844
  • Macbeth, 1847
  • Luisa Miller, 1849
  • Rigoletto, 1851
  • La Traviata, 1853
  • Le Trouvère (Il Trovatore), 1853
  • Les Vêpres siciliennes, 1855
  • Simon Boccanegra (Simone Boccanegra), 1857
  • Un bal masqué (Un ballo in maschera), 1859
  • La Force du destin (La forza del destino), 1862
  • Don Carlos, 1867
  • Aida, 1871
  • Le Quatuor à cordes en mi mineur, 1873
  • Requiem (Messa da Requiem), 1874
  • Otello, 1887
  • Falstaff, 1893
L’histoire d’Aïda se déroule au temps des pharaons, lors d’une guerre entre Égyptiens et Éthiopiens. L’opéra raconte l’amour d’une princesse éthiopienne, Aïda, et d’un guerrier égyptien, Radamès.

L’opéra Aïda de Verdi fut livré le 24 décembre 1871 au khédive (vice-roi égyptien), Ismaïl Pacha.

Huit jours après la naissance de Verdi, les troupes napoléoniennes étaient défaites à Leipzig.

Carroll, Lewis
1832-01-27 jusqu’au 1898-01-14
1832,l
Auteur, mathématicien et photographe anglais. Charles Lutwidge Dodgson naquit à Daresbury dans le Cheshire au sud de Liverpool, dans l’ouest de l’Angleterre. Après ses études en sciences à Oxford, il fut professeur et écrivain. Il adopta le pseudonyme de Lewis Carroll en 1856.

Auteur de plusieurs traités de mathématiques, il a su intégrer cette science dans ses contes. La publication d’Alice au pays des merveilles fut un succès immédiat.

Il entretenait une vaste correspondance avec les enfants, comme en témoignent ‘Les Lettres de Lewis Carroll’ éditées en 1979.

Il a également réalisé plusieurs photographies de personnes célèbres et d’enfants.

  • Alice au pays des merveilles, 1865
  • De l’autre côté du miroir, 1872
  • la Chasse au snark, 1876
  • Euclide et ses rivaux modernes, 1879
  • Sylvie et Bruno, 1889-1893
  • Une histoire embrouillée, 1885
  • Ce que la tortue dit à Achille, 1894
Alors elle pensa (dans un rêve à l’intérieur de son rêve, en fait) que cette même petite Alice, dans l’avenir, deviendrait une femme adulte; et qu’elle garderait, à travers ses années de maturité, le cœur simple et aimant qu’elle avait, étant enfant ;
(Alice au pays des merveilles, Lewis Carroll)
Lewis Carroll a écrit Alice aux pays des merveilles pour une petite fille, Alice, qu’il voisinait beaucoup. Le titre original fut Les Aventures d’Alice sous terre.
Dostoïevski, Fedor Mikhaïlovitch
1821-11-11 jusqu’au 1881-02-09
1821,l
Écrivain russe né à Moscou d’un père médecin à l’armée. Avec Tolstoï, Dostoïevski représentent l’âge d’or de la littérature russe.

Nommé officier après ses études à l’Académie du génie militaire de Saint-Pétersbourg (nord-ouest de la Russie), il démissionna en 1843 pour se consacrer à l’écriture.

En 1846, son roman ‘les Pauvres gens’ dans lequel la modestie et la bonté s’éclipsent devant la richesse, fut un succès.

En 1848, il se lia au cercle de Petrachevski, un groupe d’intellectuels révolutionnaires luttant contre le servage. Arrêtés et condamnés à mort en décembre 1849, les jeunes gens furent graciés sur les lieux d’exécution et leurs peines furent commuées en travaux forcés en Sibérie. Dostoïevski décrivit avec justesse l’univers des forçats qu’il a partagé.

En 1854, il quitta le bagne pour l’uniforme de soldat à Semipalatinsk. Il se maria trois ans plus tard.

En 1859, il reprit sa carrière littéraire à Saint-Petersbourg.

En 1866, lorsqu’il publia ‘le Joueur’, Doestoïevski avait perdu sa femme et son frère, sa revue avait fait faillite et il était poursuivi par ses créanciers.

En 1867, il épousait Anna Grigorievna Snitkina avec qui il avait fui en Italie et en Allemagne où son oeuvre fut reconnue.

Il revint à Saint-Petersbourg en 1873 et son oeuvre fut reconnue avant sa mort.

L’oeuvre de Dostoïevski est empreinte de ces marques indélibiles de gravité circonstancielle couplées à des questionnements psychologiques où le bonheur ne peut que correspondre à une infime diminution du malheur et de la misère.

  • Bednye Ljudi (les Pauvres Gens), 1846
  • Dvojnik (le Double) ou (le Sosie), 1846
  • Khozjajka (la Logeuse), 1847
  • Belye noci (Nuits blanches), 1848
  • Selo Stepancikovo i ego obitateli (le Bourg de Stepantchikovo et ses habitants), 1859
  • Unizennye i oskorblënnye (Humiliés et Offensés), 1861
  • Zapiski iz mertvago doma (Souvenirs de la maison des morts), 1861-1862
  • Zimnie zametki o letnikh vpecatlenijakh (Notes d’hiver sur des impressions d’été), 1863
  • Zapiski iz podpolja (Mémoires écrits dans un souterrain) ou (les Carnets du sous-sol) ou (Notes d’un souterrain) ou (Dans mon souterrain) ou (le Sous-sol) ou (le Souterrain), 1864
  • Igrok (le Joueur), 1866
  • Prestuplenie i Nakazanie (Crime et Châtiment), 1866
  • Idiot (l’Idiot), 1868
  • Vecnyj mu (l’Éternel Mari), 1870
  • Besy (les Possédés) ou (les Démons), 1872
  • Podrostok (l’Adolescent), 1875
  • Dnevnik pisatelja (Journal d’un écrivain), 1873-1881
  • Brat’ja Karamazovy (les Frères Karamazov), 1879-1880
Il s’installa dans un recoin sombre et sale, à une petite table gluante, commanda de la bière et but avidement le premier verre. Ce fut un soulagement tout de suite, et ses pensées s’éclaircirent. ‘Tout ça, c’est des bêtises, dit-il avec espoir, il n’y a pas de quoi se troubler ! Simplement un trouble physique. Un verre de bière, un bout de biscuit – et voilà, en un instant, l’esprit se renforce, la pensée s’éclaircit, les intentions s’affermissent ! Zut, alors, quel néant, tout ça !…’ Mais, malgré ce sursaut de mépris, il avait déjà l’air gai, comme s’il s’était soudain libéré d’on ne savait quel fardeau monstrueux et il lança un regard amical sur toute l’assistance. Mais même à cet instant il pressentait de loin que toute cette réceptivité au bien-être était, elle aussi, maladive.

Crime et Châtiment, Dostoïevski

Son père, tyrannique et alcoolique, fut assassiné par ses paysans. L’oeuvre de Fedor Milkaïlovitch est imprégnée de ce sombre souvenir.
Proust, Marcel
1871-07-10 jusqu’au 1922-11-18
1871,l
Écrivain et traducteur français, fondateur de la revue ‘Le Banquet’. Le temps, composé au passé, fut un élément important dans son cheminement littéraire.

Proust naquit à Paris. Issu d’un milieu bourgeois, il fréquenta très tôt les milieux littéraires et fonda, avec un petit groupe issu du lycée, la revue ‘Le Banquet’.

Tout en s’adonnant aux plaisirs du monde, de la lecture et de l’écriture, il traduisit des oeuvres du sociologue anglais John Ruskin (1819-1900), dont la Bible d’Amiens (1903) et Sésame et les Lys (1906).

En 1908, il entreprit une étude sur l’écrivain français Charles Augustin Sainte-Beuve (1804-1869). En 1913, il publiait la première partie de son oeuvre ‘À la recherche du temps perdu’. En 1919, il obtenait le prix Goncourt pour son oeuvre ‘À l’ombre des jeunes filles en fleurs’.

  • Les Plaisirs et les Jours, 1896
  • Du côté de chez Swann, 1913
  • À l’ombre des jeunes filles en fleurs, 1919
  • Du Côté de Guermantes, 1920 et 1921
  • Sodome et Gomorrhe, 1921 et 1922
  • La Prisonnière, posth. 1923
  • Albertine disparue, posth. 1925
  • Le Temps retrouvé, posth. 1927
  • Jean Santeuil, posth., 1952
  • Contre Sainte-Beuve, posth. 1954
Les jours sont peut-être égaux pour une horloge, mais pas pour un homme.

À la recherche du temps perdu, Marcel Proust

La voix de Marcel Proust est inoubliable. Il m’est difficile de lire son oeuvre au lieu de l’entendre. Presque toujours sa voix s’impose, et c’est à travers elle que je regarde les mots… Cette voix n’arrivait pas de la gorge, mais des centres. Elle avait un lointain inouï. Comme la voix des ventriloques sort du torse, on la sentait venir de l’âme.

Hommage à Marcel Proust, Jean Cocteau

Lang, Fritz
1890-12-05 jusqu’au 1976-08-02
1890,c
Cinéaste autrichien, né d’un père architecte à Vienne, alors capitale de l’Empire austro-hongrois. Après des cours en architecture et en peinture à Munich, il voyage en Extrême-Orient, découvre le cinéma en Belgique et s’installe à Paris à titre d’artiste peintre.

En 1914, lors de la guerre au cours de laquelle il doit combattre pour l’Autriche, il est blessé et hospitalisé à Vienne où il rencontre des cinéastes. Une compagnie de production allemande lui offre par la suite l’occasion de réaliser ses premiers films en 1919 et il connaît son premier succès la même année avec (Die Spinnen – les Araignées).

Le style du cinéaste a ceci de particulier qu’il manipule de façon magistrale les ombres et lumières, créant une impression mystérieuse dans ses films.

En 1921, son film Der müde Tod – les Trois Lumières lui vaut la renommée et à juste titre, tant sur le plan cinématographique que du sujet de l’intrigue.

En 1922, Doktor Mabuse der Spieler – le Docteur Mabuse met en scène la décadence de la République de Weimar.

En 1926, il réalise Metropolis qui n’a rien perdu de son actualité, près d’un siècle plus tard.

Avec l’arrivée du nazisme au pouvoir, il s’exile à Paris puis aux États-Unis où il tourne de nombreux films.

Il retourne en Allemagne à la fin des années cinquante où il réalise ses derniers films, notamment Der Tiger von Eschnapur – le Tigre du Bengale et le Das indische Grammal – le Tombeau hindou en 1959.

En 1960 son film Die Tausend Augen von Doktor Mabuse – le Diabolique docteur Mabuse correspond à une critique sévère de l’Allemagne.

En 1963, il interprète son propre rôle dans le Mépris du cinéaste français Jean-Luc Godard.

Son oeuvre demeure une source d’inspiration et de questionnement pour plusieurs générations.

1919 :
– Halbblut (La Métisse), film muet
– Der Herr der Liebe (Le Maître de l’amour)
– Die Spinnen – 1 (Les araignées – 1)
– Harakiri
1920 : Das wandernde Bild (La statue qui marche)
1921 : Die Spinnen – 2 (Les araignées – 2)
1921 : Kämpfende Herzen (Coeurs en lutte)
1921 : Der Müde Tod (Les Trois Lumières)
1922 : Dr. Mabuse der Spieler (Docteur Mabuse le joueur)
1924 : Die Nibelungen (Les Nibelungen)
1927 : Metropolis
1928 : Spione (Les Espions)
1929 : Frau im Mond (Une femme sur la Lune)
1931 : M (M le maudit)
1933 : Das Testament des Dr. Mabuse (Le Testament des Dr. Mabuse)
1934 : Liliom
1936 : Fury (Fureur)
1937 : You Only Live Once (J’ai le droit de vivre)
1938 : You and Me (Casier judiciaire)
1940 : The Return of Frank James (Le Retour de Frank James)
1941 : Western Union (Les Pionniers de la Western Union)
1941 : Man Hunt (Chasse à l’homme)
1943 :
– Hangmen Also Die! (Les bourreaux meurent aussi)
– Ministry of Fear (Espions sur la Tamise)
1944 : The Woman in the Window (La Femme au portrait)
1945 : Scarlet Street (La Rue rouge)
1946 : Cloak and Dagger (Cape et poignard)
1947 : Secret beyond the Door… (Le Secret derrière la porte)
1949 : House by the River
1950 : American Guerrilla in the Philippines (Guérillas)
1952 :
– Rancho Notorious (L’Ange des maudits)
– Clash by Night (Le démon s’éveille la nuit)
1953 :
– The Blue Gardenia (La Femme au gardénia)
– The Big Heat (Règlement de comptes)
1954 : Human Desire (Désirs humains)
1955 : Moonfleet (Les Contrebandiers de Moonfleet)
1955 : While the City Sleeps (La Cinquième Victime)
1956 : Beyond a Reasonable Doubt (L’Invraisemblable Vérité)
1959 :
– Der Tiger von Eschnapur (Le Tigre du Bengale)
– Das indische Grabmal (Le Tombeau hindou)
1960 : Die tausend Augen des Dr. Mabuse (Le Diabolique docteur Mabuse)
Les premiers films de Lang étaient muets.

Quoique tourné en 1926, Metropolis demeure incontestablement un film d’actualité.

Plusieurs films de Lang exploitant les passions et les désirs humains méritent d’être revus et compris même un siècle plus tard.

Hertz, Heinrich Rudolf
1857-02-22 jusqu’au 1894-01-01
1857,s
Physicien allemand. Diplômé de l’Université de Berlin (nord-est de l’Allemagne).

Professeur de physique à l’école technique de Karlsruhe (sud-ouest de l’Allemagne), il a oeuvré à la TSF (télégraphie sans fil) ou radio de 1885 à 1889.

En 1889, il devenait professeur de physique à l’Université de Bonn (ouest de l’Allemagne).

Suite aux travaux du physicien écossais James Clerk Maxwell (1831-1879), Hertz étudia les propriétés des ondes magnétiques et démontrait, en 1890, comment elles pouvaient transmettre l’électricité à la vitesse de la lumière. Ses expériences permirent le développement du TSF (télégraphie sans fil) et du radio.

Un hertz (Hz) correspond à la fréquence d’un phénomène périodique par seconde.
Rousseau, Henri (le Douanier)
1844-05-21 jusqu’au 1910-09-02
1844,b
Peintre autodidacte français. Fils d’un ferblantier, Rousseau naquit à Laval, dans le Pays-de-la-Loire en France.

Il abandonna très tôt ses études pour un emploi de commis. Après son service militaire, il devint douanier à l’octroi de Paris et peignit durant ses temps libres.

En 1885, il prit congé se son poste pour vivre de ses toiles et exposa au Salon des Indépendants en 1886 où son oeuvre fut à la fois critiquée pour sa naïveté et admirée pour son originalité.

Le Salon d’automne accueillit successivement le Lion ayant faim en 1905 et la Charmeuse de serpents en 1907. Quelques mois avant sa mort, il exposait le Rêve aux Salon des Indépendants.

Près de 150 tableaux du Douanier Rousseau sont répartis de par le monde et environ une centaine sont disparus.

  • Le moulin, 1879
  • Le petit chevalier, Don Juan, 1880
  • Un soir de carnaval, 1886
  • Vue de l’île Saint-Louis prise du port Saint-Nicolas, 1888
  • Rendez-vous dans la forêt, 1889
  • Moi-même, portrait-paysage, 1890
  • Fleurs de poète, 1890
  • L’octroi, 1890
  • Portrait de Pierre Loti, 1891
  • Surpris !, 1891
  • Le pont de Grenelle, 1892
  • Le centenaire de l’indépendance, 1892
  • Le Maréchal des Logis Frumence Biche, 1893
  • La guerre, 1894
  • Paysage au manoir, 1895
  • Les artilleurs, 1895
  • Portrait de femme, 1897
  • La bohémienne endormie, 1897
  • La carrière, 1897
  • Le navire dans la tempête / Orage sur la mer, 1893
  • La fabrique de chaises, 1897
  • Fleurs, 1900
  • Heureux quatuor, 1902
  • Portrait de l’artiste, 1903
  • L’enfant au polichinelle, 1903
  • Eclaireurs attaqués par un tigre, 1904
  • La passerelle de Passy, 1904
  • Paysage pris sur les bords de l’Oise, territoire de Chaponval, 1905
  • Une noce à la campagne, 1905
  • La Liberté invitant les artistes à prendre part à la 22ème exposition des indépendants, 1906
  • Joyeux farçeurs, 1906
  • Le repas du lion, 1907
  • La charmeuse de serpents, 1907
  • Les flamants, 1907
  • Eve, 1907
  • La carriole du Père Juniet, 1908
  • Allée au parc de Saint-Cloud, 1908
  • Bords de l’Oise, 1908
  • Vue de Malakoff, 1908
  • Vue du pont de Sèvres, 1908
  • Portrait d’enfant, 1908
  • Pêcheurs à la ligne, 1908
  • Les joueurs de football, 1908
  • Vue de l’ile Saint-Louis prise du quai Henri IV, 1909
  • La muse inspirant le poète, 1909
  • Le pêcheur, 1909
  • Jardin du Luxembourg, Monument Chopin, 1909
  • Bouquet de fleurs, 1909
  • Le printemps dans la vallée de la Bièvre, 1909
  • La bougie rose, 1910
  • L’herbage, 1910
  • Promenade au parc Montsouris, 1910
  • Nègre attaqué par un jaguar, 1910
  • Paysage exotique, 1910
  • Le rêve, 1910
  • Paysage exotique, 1910
  • Cheval attaqué par un jaguar, 1910
Les tableaux que tu peins, tu les vis au Mexique,
Un soleil rouge ornait le front des bananiers,
Et valeureux soldat, tu troquas ta tunique,
Contre le dolman bleu des braves douaniers.

Le malheur s’acharna sur ta progéniture
Tu perdis tes enfants et tes femmes aussi
Et te remarias avec la peinture
Pour faire tes tableaux, enfants de ton esprit.

Nous sommes réunis pour célébrer ta gloire,
Ces vins qu’en ton honneur nous verse Picasso,
Buvons-les donc, puisque c’est l’heure de les boire
En criant tous en chœur : « Vive ! vive Rousseau ! »

Ô peintre glorieux de l’alme République
Ton nom est le drapeau des fiers Indépendants
Et dans le marbre blanc, issu du Pentélique,
On sculptera ta face, orgueil de notre temps.

Or sus ! que l’on se lève et qu’on choque les verres
Et que renaisse ici la française gaîté ;
Arrière noirs soucis, fuyez ô fronts sévères,
Je bois à mon Rousseau, je bois à sa santé !

Extrait de l’Inscription pour le tombeau du peintre Henri Rousseau douanier, Guillaume Apollinaire (1880-1918)

Le titre intégral de ‘Le lion, ayant faim, se jette sur l’antilope’ est :
Le lion, ayant faim, se jette sur l’antilope, la dévore. La panthère attend avec anxiété le moment où, elle aussi, pourra en avoir sa part. Des oiseaux carnivores ont déchiqueté chacun un morceau de chair de dessus le pauvre animal versant un pleur! Soleil couchant.
Maupassant, Guy de
1850-08-05 jusqu’au 1893-07-06
1850,l
Écrivain français, né à Fécamp, port de pêche et station balnéaire du pays de Caux, en Haute-Normandie (nord de la France).

Trois ans après la séparation de ses parents, Guy devint pensionnaire au séminaire d’Yvetot (env. 30 km au sud-est de Fécamp). Après son congédiement, il fréquenta le lycée de Rouen et obtint son baccalauréat ès lettres à Caen (Basse-Normandie).

À vingt ans, il participa à la guerre franco-allemande à l’issue de laquelle l’Alsace et la Lorraine devinrent allemandes.

À compter de 1872, il occupait ses moments libres à composer des poèmes qu’il publia en 1880. La même année, sa nouvelle ‘Boule de Suif’, incorporée à un recueil collectif (Les Soirées de Médan), connut un succès inespéré qui fit de Maupassant un écrivain à la mode.

Son enfance campagnarde, ses voyages et ses fréquentations lui ont inspiré des oeuvres empreintes de réalisme saisissant à l’orée du fantastique où l’inconscient humain est osculté avec une infinie justesse.

L’internat puis la mort de son frère poussèrent Maupassant au bord du désespoir. En décembre 1891, il écrivait : « C’est la mort imminente ; et je deviens fou… Entre la folie et la mort, mon choix est fait… » Il voulut se trancher la gorge avec un coupe-papier dans la nuit du 1er au 2 janvier et fut interné dans une clinique jusqu’à la fin de ses jours.

  • Des vers, 1880
  • Boule-de-Suif, 1880
  • La Maison Tellier, 1881
  • Mademoiselle Fifi, 1882
  • Une vie, 1883
  • Contes de la bécasse, 1883
  • Clair de lune, 1883
  • Miss Harriet, 1884
  • Les Sœurs Rondoli, 1884
  • Mon oncle Jules, 1884
  • Le Cas de madame Luneau, 1884
  • Yvette, 1884
  • Au soleil, 1884
  • Bel-Ami, 1885
  • Contes du jour et de la nuit, 1885
  • Monsieur Parent, 1885
  • La Bête à Maît’ Belhomme, 1886
  • La Petite Roque, 1886
  • Toine, 1886
  • Mont-Oriol, 1887
  • Le Horla, 1887
  • Pierre et Jean, 1888
  • Sur l’eau, 1888
  • Le Rosier de Madame Husson, 1888
  • La Main gauche, 1889
  • Fort comme la mort, 1889
  • La Vie errante, 1890
  • L’Inutile Beauté, 1890
  • Notre cœur, 1890
Encaissée entre deux talus, une allée étroite s’avançait sous de grands arbres impénétrables au soleil. Une espèce de fraîcheur moisie les saisit en entrant, cette humidité qui fait frissonner la peau et pénètre dans les poumons. L’herbe avait disparu, faute de jour et d’air libre ; mais une mousse cachait le sol.

Une vie, Maupassant

Il fut introduit dans les milieux littéraires par Gustave Flaubert (1821-1880), un ami de sa mère qui mourut l’année où son protégé connaissait le succès.

« Oh ! Guy ! misérable ! Tu me fais enfermer !… C’est toi qui es fou, tu m’entends, c’est toi le fou de la famille ! »

Hervé de Maupassant à son frère aîné, au moment où on lui passait la camisole de force pour avoir tenté d’étrangler sa femme en 1887.

Pasteur, Louis
1822-12-27 jusqu’au 1895-09-28
1822,s
Fils d’un tanneur, Pasteur naquit à Dole dans le Jura (est de la France).

En 1847, il était reçu docteur de physique et de chimie.

En 1854, après avoir débuté comme assistant et réalisé des travaux en optique, Pasteur s’installa à Lille (nord-est de la France) à titre de professeur de chimie et de doyen de la faculté des sciences. L’importance et les problèmes liés à la production de boissons alcoolisées de la région furent à l’origine de ses recherches sur la fermentation.

Selon lui, « le vin et la bière s’acidifient à cause des bactéries. C’est également à cause des bactéries que le lait s’aigrit. Amener ces liquides à ébullition, détruit les bactéries ». La pasteurisation était née.

En 1857, Pasteur fut nommé administrateur et directeur des études scientifiques de l’École normale supérieure de Paris.

Jusqu’en 1870, Pasteur défendit que les germes étaient à l’origine des micro-organismes, contrairement à la théorie de la génération spontanée qui y voyait plutôt une intervention divine.

Pasteur rencontra certaines difficultés à défendre sa théorie des germes, selon laquelle les maladies sont causées par des germes qui attaquent l’organisme. Il était alors difficile de croire que de si petites entités puissent en détruire d’aussi grosses. Néanmoins, sa théorie put expliquer plusieurs maladies.

Confronté à la maladie du charbon (due au Bacillus anthracis), Pasteur immunisa les animaux en leur injectant des bacilles à faible concentration qui incitaient leurs organismes à développer une protection : le vaccin.

Pasteur mit au point plusieurs vaccins destinés à combattre, entre autres, le choléra, la diphtérie, la septicémie, la tuberculose, la variole et la rage. En 1885, il put démontrer l’efficacité de ce dernier vaccin en guérissant en dix jours un jeune homme qui avait été mordu par un chien enragé.

En 1888, l’Institut Pasteur, aujourd’hui spécialisé dans l’étude des micro-organismes et des maladies infectieuses, voyait le jour à Paris.

Pasteur devint un héros national et sa tombe est installée dans la crypte de l’Institut.

Vaccin, Pasteurisation, Microbiologie
En 1660, Francesco Redi, poète et médecin italien, avait ébranlé la théorie de la ‘génération spontanée’ qui supposait que les insectes et autres organismes inférieurs naissent à partir de substances inorganiques.

La stérilisation fut découverte en 1768 par un naturaliste italien, Lazzaro Spallanzani et en 1836 par un naturaliste allemand, Theodor Schwann.

Radio, TSF
1894
1894,s
Le radio utilise les ondes comme support de communication. Son histoire se résume à peu près à ceci :

– De 1888 à 1891, l’ingénieur américain d’origine croate, Nikola Tesla (1856-1943) put générer et transmettre du courant alternatif, conçut le générateur à haute fréquence et inventa le transformateur (bobine Tesla) qui fut utilisé dans le radio.

– En 1890, le physicien allemand Heinrich Rudolf Hertz (1857-1894) démontrait qu’on pouvait transmettre l’électricité à la vitesse de la lumière grâce aux ondes électromagnétiques.

– En 1890, le physicien français, Édouard Branly (1844-1940) concevait un détecteur d’ondes hertziennes à limaille (1890) qui permettait de recevoir des signaux télégraphiques sans fil.

– En 1894, sir Oliver Joseph Lodge perfectionna l’appareil de Branly et le nomma cohéreur.

– En 1895, l’ingénieur russe, Aleksandr Stepanovitch Popov (1859-1906) conçut un appareil radio destiné à détecter des tempêtes électriques à distance.

– En 1895, le physicien italien, Guglielmo Marconi (1874-1937) captait, grâce à son appareil radio, un signal transmis de Terre-Neuve à Cornouailles, une presqu’île située au nord de la Manche.

Radio (télégraphie sans fil)
Les contemporains de Marconi estimaient qu’à cause de la courbure de la terre, les ondes ne traverseraient pas l’Atlantique. L’histoire démontra qu’un autre phénomène permettait la transmission…

Le premier signal à avoir parcouru 3500 kilomètres au-dessus de l’Atlantique était la lettre ‘S’ en morse.

Automobile
1885
1885,s
L’automobile construite en 1771 par l’ingénieur militaire français Joseph Cugnot, fonctionnait à la vapeur.

En 1885, l’ingénieur allemand, Carl Benz, construisait un véhicule à trois roues, équipé d’un moteur à combustion interne.

En 1889, Gottlieb Daimler, construisait un véhicule équipé d’un moteur à deux cylindres en V.

En 1891, Peugeot construisait 5 voitures, équipées d’un moteur Daimler et John W. Lambert construisait la première voiture américaine.

En 1893, Henry Ford construisait sa première automobile, équipée d’un moteur à refroidissement à eau.

En 1898, l’industriel français Louis Renault (1877-1944) concevait un véhicule dont la boîte de vitesses comprenait trois rapports ainsi que la marche arrière.

En 1903, l’industriel américain, Henry Ford (1863-1947) fondait la Ford Motors Company. Sa première automobile était un quadricycle, équipée d’un moteur à deux cylindres, qui circulait sur des roues de bicyclettes et atteignait 40 km/h.

De 1908 à 1924, plus de 10 millions de modèles T sortirent des usines Ford dont les frères Dodge figuraient parmi les premiers associés. Désormais, s’établissaient la construction en série, la standardisation des pièces et les salaires élevés.

Le cheval restera alors que la voiture n’est qu’une nouveauté sans lendemain, une lubie.
(En 1903, un directeur de banque américaine conseillait à l’avocat d’Henry Ford de ne pas investir dans la Ford Motor Company)
Dans un moteur :
1. Le carburant est vaporisé dans le conduit d’admission par le carburateur.
2. Le carburant se mélange avec l’air.
3. Le mélange air-carburant est comprimé dans les cylindres par le mouvement ascendant des pistons.
4. Les bougies d’allumage enflamment le carburant comprimé.
5. Le mélange explose et pousse les pistons vers le bas.
6. Le vilebrequin, entraîné par le mouvement alternatif des pistons, transfère son énergie au système de transmission.
7. La transmission entraîne les roues.
Satie, Erik
1866-05-17 jusqu’au 1925-07-01
1866,m
Compositeur français, précurseur du dadaïsme et du surréalisme.

Erik Satie naquit à Honfleur (nord-ouest de la France) et étudia au Conservatoire de Paris. Il fut pianiste de cabarets à Montmartre, notamment au Chat noir et à l’auberge du Clou.

En 1888, ses trois Gymnopédies référaient à un rituel spartiate au cours duquel de jeunes gens nus dansaient et chantaient autour d’une statue d’Apollon.

En 1890, Satie publia ses Gnossiennes avec ses premiers conseils, sans les barres de mesures ni l’armure de la clef ni l’indication de la mesure.

En 1912, les trois Véritables Préludes Flasques étaient censés être ‘pour un chien’…

Les conseils aux exécutants inscrits par Satie dans ses compositions précisent : ‘Plus intimement’, ‘Postulez en vous-même’, ‘Questionnez’, ‘Sans orgueuil’, ‘Seul, pendant un instant’, ‘Sur la langue’, ‘Très perdu’, ‘Très luisant’… là où d’autres compositeurs indiqueraient plutôt : ‘Molto’, ‘Allegro’, ‘Allegro ma non troppo’…

« Pour s’intéresser à Satie, il faut commencer par être désintéressé, accepter qu’un son soit un son et qu’un homme soit un homme, renoncer aux illusions qu’on a sur les idées d’ordre, les expressions de sentiments et tout le reste des boniments esthétiques dont nous avons hérité. Il ne s’agit pas de savoir si Satie est valable. Il est indispensable. »
(John Cage, Silence, discours et écrits)

  • Ogives, 1886
  • 3 Gymnopédies, 1888
  • 6 Gnossiennes, 1890-1891
  • Messe des pauvres, 1895
  • Pièces froides, 1897
  • Trois Morceaux en forme de poire, 1903
  • Trois Véritables Préludes flasques (pour un chien), 1913
  • Parade (ballet), 1917
  • Sonatine bureaucratique, 1917
  • Socrate (drame symphonique avec voix), 1918
  • Musique d’ameublement, que l’on doit jouer pour qu’on ne l’écoute pas, 1920
  • Relâche (ballet), 1924
La poutre que l’on a dans l’œil, n’empêche nullement de voir la paille qui est dans celui de son voisin : dans ce cas, la poutre devient une longue-vue, très longue, qui grossit la paille de façon démesurée.

Éloge des critiques, Erik Satie

En 1898, Satie emménageait dans une chambre au-dessus d’un bistro où il demeura jusqu’à la fin de ses jours. Bénéficiant d’un petit héritage, Satie avait acheté une douzaine de costumes en velours gris et des centaines de cols raides.

On le surnommait ‘Monsieur de Velours’ à cause de ses vêtements de velours gris.

Cinéma, débuts
1862 jusqu’à 1954
1862,c
Les frères cinéastes et industriels Louis et Auguste Lumière inventèrent le cinématographe (l’ancêtre du cinéma). Ils ajoutèrent une caméra au kinétoscope, permettant la prise de vues et la projection sur un écran. Leur premier film fut projeté le 28 décembre 1895, au ‘Grand Café’ à Paris. Par la suite, ils produisirent plus de mille ‘vues animées’.

Aux États-Unis, les premiers films étaient destinés aux music-halls et aux forains itinérants. En 1905, la première salle de cinéma ouvrait ses portes à Pittsburgh en Pennsylvanie (nord-est des É.-U.). Cinq ans plus tard, on comptait des milliers de salles, réparties à travers le pays.

L’Arrivée du train en gare de La Ciotat, L’Arroseur arrosé (ou Le Jardinier), Le Repas de bébé, Actualités, Documentaires…
Le cinéma muet pouvait être accompagné d’un orchestre qui jouait en direct. Pour les petites salles, la Warner offrait un accompagnement enregistré.

En 1926, le succès remporté par le film ‘Le Chanteur de Jazz’ dont la projection était accompagné d’un enregistrement d’Al Jolson, fut à l’origine du cinéma parlant.

Braun, Karl Ferdinand
1850-06-06 jusqu’au 1918-04-20
1850,s
Physicien et inventeur allemand. Karl Ferdinand Braun naquit à Fulda en Allemagne et mourut à Brooklyn, New York. Il obtint son doctorat à Berlin en 1872. En 1874, il découvrait que la galène (galena) conduit différemment l’électricité selon le sens de la tension.

En 1895, il devint directeur de l’Institut de physique et professeur de physique à l’université de Strasbourg. En 1897, il fabriquait le premier tube cathodique (dit de Braun), ancêtre de l’oscilloscope moderne et prédécesseur du tube cathodique des téléviseurs et bien sûr, des premiers écrans d’ordinateurs. Son invention fut exploitée dans la société « Professor Braun Telegrafen GmbH », devenue plus tard « Telefunken AG ».

En 1898, il réussit à renforcer et diminuer la bande passante ainsi qu’à accroître la distance parcourue par la télégraphie sans fil (TSF). En 1909, Karl Ferdinand Braun et Guglielmo Marconi (1874-1937) recevaient conjoitement le prix Nobel pour leurs contributions au développement de la TSF.

  • Propriétés électriques de la galène, 1875
  • Oscillographe (tube cathodique), 1895
  • Circuit oscillant (TSF), 1897
  • Prix Nobel pour sa contribution au développement de la TSF, 1909
En 1915, un différend, intervenu entre American Marconi Company et Atlantic Communications Company, amena Braun aux États-Unis, où il mourut alors qu’il était assigné à résidence à cause de la Première Guerre mondiale.
Debussy, Claude
1862-08-22 jusqu’au 1918-03-25
1862,m
Compositeur de musique français né à Saint-Germain-en-Laye (centre-nord de la France) et mort à Paris. En 1864, les parents de Claude ferment leur boutique de céramique pour s’installer à Paris. En 1870, Achille-Claude suit des cours de piano à Cannes. En 1872, il est admis au Conservatoire de Paris, où il étudie durant une décennie.

En 1880 et à quelques reprises par la suite, il fut pianiste accompagnateur de Mme von Meck, une richissime dame russe, mère de cinq enfants, patronesse de Tchaikovsky et grande voyageuse. Il devint également accompagnateur de cours de chants.

En 1884, sa cantate, l’Enfant prodigue, lui valut le grand Prix de Rome. À compter de 1887, il compose sur les oeuvres écrites de Baudelaire, Rossetti, Mendès, Verlaine, Mallarmé, Maeterlinck…

L’Exposition universelle de 1889 à Paris lui permit de découvrir la musique javanaise qu’il adapta à son style, forgeant sa propre facture musicale, remplie d’arabesques et d’imagination. En 1891, Camille Claudel lui offrit la sculpture « La Valse » qu’il a toujours conservée.

En 1902, après quelques représentations, son opéra Pelléas et Mélisande fut un succès. En 1913, il se reproduit à Moscou et à Saint-Petersbourg. À compter de 1918, Debussy est malade et alité.

  • L’Enfant prodigue, 1884
  • Deux Arabesques, 1888 et 1891
  • Printemps, 1887
  • Suite bergamasque, 1890-1905
  • Pelléas et Mélisande (opéra), 1893-1902
  • Nocturnes, 1897-1899
  • Estampes, 1903
  • La Mer, 1903-1905
  • L’Isle joyeuse, 1904
  • Préludes pour piano, 1909-1913
  • Images pour orchestre, 1905-1912
  • Jeux, 1912
  • Études, 1915
  • Sonates, 1915-1917
Il n’existe pas de théorie. Vous n’avez qu’à écouter. Le plaisir est la loi.
En 1918, alors que Paris est bombardé par les Allemands, Debussy se meurt au son des bombardements ennemis.
Titanic, naufrage
1912-04-15
1912,h
Luxueux paquebot transatlantique britannique construit de 1909 à 1912, le Titanic coula à 531 km au sud-est de Terre-Neuve après avoir heurté un iceberg durant la nuit du 14 au 15 avril. Son unique voyage avait débuté le 10 avril 1912 depuis le port de Southampton situé dans le sud-est de l’Angleterre pour être englouti cinq jours plus tard dans les eaux glacées de l’Atlantique.

Selon le British Board of Trade report on the disaster, le bilan du naufrage compte 1514 morts parmi les 2224 passagers. Seuls 32% furent rescapés grâce à une vingtaine de bateaux de sauvetage.

Il aura fallu moins de trois heures à l’océan pour engloutir un des bateaux les plus luxueux et les plus célèbres de l’histoire.

    La brève histoire du Titanic:
  • De 1909 à 1912, le Titanic est construit à Belfast en Irlande du Nord.
  • Le 1912-04-02 vers 20h, le Titanic vogue vers le port de Southampton situé dans le sud-est de l’Angleterre pour débuter sa carrière de paquebot transatlantique.
  • Dans la matinée du 1912-04-10, les passagers embarquent sur le Titanic.
  • Le même jour, il accoste à Cherbourg en France pour repartir à 20h10.
  • Le 1912-04-11, il accoste à Queenstown en Irlande d’où il repart à 13h30, naviguant sur l’Atlantique en direction de la côte est de l’Amérique.
  • À 23h40 le 1912-04-14, le navire heurte un iceberg.
  • Soixante-cinq minutes plus tard, il est 00h45 le 1912-04-15, le premier bateau de sauvetage est descendu sur les eaux de l’Atlantique.
  • À 2h20, le Titanic coule lentement dans les profondeurs abyssales et glaciales de l’océan Atlantique, à plus de 500 kilomètres des côtes canadiennes.
« Je perçus clairement qu’il me serait fatal de demeurer parmi ces centaines et centaines de personnes qui combattraient pour leur vie dans cette eau glacée et meurtrière. Il n’y avait qu’une chose à faire et je devais la faire pour survivre, alors je suis allé à l’avant du bateau et j’ai plongé. Heurter l’eau fut comme si un millier de couteaux traversaient mon corps et, pendant quelques temps, j’ai complètement perdu le contrôle. Et je respirais normalement, malgré que la température de l’eau était en dessous du point de congélation. »

(Titanic and other ships by Charles Herbert Lightoller – second officier, rescapé du naufrage)

Le 1er septembre 1985, l’épave était retrouvée et filmée par une équipe franco-américaine.

Le film Titanic, réalisé en 1997 par le cinéaste américain James Cameron, relate le naufrage du célèbre paquebot.

Les initiales RMS précédant le nom du Titanic signifient « Royal Mail Ship ». Elles signifient que le navire transportait le courrier britannique à l’étranger.

Lorentz, Hendrik Antoon
1853-07-18 jusqu’au 1928-02-04
1853,s
Physicien hollandais né à Arnhem dans l’est des Pays-Bas et décédé à Haarlem à l’ouest d’Amsterdam aux Pays-Bas. Après ses études à l’université de Leyde (ouest des Pays-Bas), il enseigna les mathématiques tout en poursuivant ses études à Leyde.

Il s’est particulièrement intéressé à la théorie électromagnétique afin d’expliquer la relation entre la lumière. l’électricité et le magnétisme.

Selon la théorie de Lorentz, les atomes sont des particules chargées dont les oscillations produisent la lumière.

Lorentz et le physicien irlandais George Francis Fitzgerald sont à l’origine de la théorie selon laquelle le mouvement d’un corps a un effet sur sa morphologie (contraction Lorentz-Fitzgerald). Cette découverte marqua un jalon important dans l’élaboration de la théorie de la relativité.

En 1902, Lorentz et le physicien néerlandais Pieter Zeeman (1865-1943) partagèrent le prix Nobel de la physique pour leurs travaux sur l’effet Zeeman qui confirmaient l’effet électromagnétique de la lumière.

  • Transformations de Lorentz
  • Transformations de Lorentz du champ électromagnétique
  • Force de Lorentz
  • Facteur de Lorentz
  • Fonction lorentzienne
  • Groupe de Lorentz
  • Covariance de Lorentz
  • Invariance de Lorentz
  • Médaille Lorentz dont la première a été décernée à Marx Planck en 1927.
« Le point essentiel, établi par Lorentz, c’est que les équations du champ électromagnétique ne sont pas altérées par une certaine transformation (que j’appellerai du nom de Lorentz) et qui est de la forme suivante :
x’ = k.l (x+E.t), y’=l.y,
z’= l.z, t’= k.l (t+ E.x),
x, y, z sont les coordonnées [d’espace] et t le temps avant la transformation. D’ailleurs E est une constante qui définit la transformation
k = 1 / racine carrée (1 – E2)
et l est une fonction quelconque de E. »

Extrait de la présentation d’Henri Poincaré à l’Académie des sciences le 5 juin 1905, Les cahiers de Science & vie, no 61, janvier 2001.

Aurobindo et la Mère
1872-08-15 jusqu’au 1950-12-05
1872,t
Aurobindo :
Aurobindo Ghose est né à Calcutta dans le nord-est de l’Inde et est décédé à Pondichéry dans le sud-est de l’Inde. Il fut nationaliste, philosophe, yogi, guru, poète et maître spirituel indien.

À compter du 15e siècle, les Portugais établissaient des comptoirs commerciaux en Inde alors que les Arabes y étaient déjà à pied d’oeuvre. Au 17e siècle, vinrent les Anglais : d’abord commerçants puis envahisseurs, conquérants, maîtres de la destinée de l’Inde affamée, épuisée, martyrisée, puis révoltée.

À 7 ans, Aurobindo étudia à Cambridge, en Angleterre. Il revint en Inde à 21 ans et y étudia les langues et les textes sacrés de son pays. Il écrivit de nombreux articles destinés à libérer son peuple du joug anglais.

Emprisonné, il se consacra au yoga et à la Bhagavad Gita dans laquelle Arjuna, guidé par Krishna (Dieu) doit combattre et vaincre l’armée ennemie dont les siens font partie.

En 1910, il s’établit à Pondichéry, alors sous autorité française et s’investit dans la recherche spirituelle et l’écriture. En 1926, désormais entouré de plusieurs fidèles dans son ashram, il devint Sri Aurobindo.

La Mère :  [née à Paris le le 1878-02-21 et décédée à Pondichéry le 1973-11-17]
Mirra Alfassa (Blanche Rachel Mirra Alfassa) est née d’un père d’origine turque et d’une mère d’origine égyptienne. Après plusieurs expériences et études spirituelles et occultes, elle fonda son cercle spirituel-ésothérique. Elle rencontra Sri Aurobindo lors d’un voyage à Pondichéry en 1914. En 1920, elle revint s’établir à ses côtés pour devenir sa compagne spirituelle et la Mère, titre respectueux indien, signifiant maître spirituel féminin. En 1950, elle fonda Auroville, une communauté autonome et indépendante, où elle entreprit son oeuvre philosophale, qui rejoignit plusieurs chercheurs de l’Absolu à l’intérieur et à l’extérieur des frontières indiennes. Auroville est reconnue par l’UNESCO et bénéficie d’un statut particulier accordé par le gouvernement inndien.

Aurobindo :
La Vie divine, Le Cycle humain), L’idéal de l’unité humaine, La Synthèse des Yoga, La Bhagavad Gita, …

La Mère :
Auroville, Prières et Méditations, La Découverte suprême, Paroles d’Autrefois, Quelques Réponses, Commentaires sur le Dhammapada, Sri Aurobindo, Entetiens, L’Agenda, …

Ici on insiste particulièrement sur la nécessité de calmer le mental émotif, le mental de désirs et les sens qui reçoivent les contacts extérieurs et y répondent par nos réactions émotives habituelles ; mais même le mental-pensée doit être calmé dans le silence de l’être existant en soi.
(La Bhagavad-Gitâ, explications de Sri Aurobindo)

La peur de la mort est la plus subtile et la plus tenace des peurs. Elle est enracinée dans le subconscient et difficile à déloger… …Car nul ne peut conquérir ce qui l’effraie et celui qui craint la mort a déjà été conquis par elle.
(On Education: The Fear of Death and the Four Methods of Conquering It, La Mère)

L’Inde acquit son indépendance trois ans avant la mort du maître. De nos jours, Auroville demeure une communauté active spirituellement et économiquement. Plusieurs essais philosophiques en sont issus de même que des produits artisanaux dont du papier, de l’encens, des livres, des revues, de la musique, des objets d’art, etc.
Ferré, Léo
1916-08-24 jusqu’au 1993-07-14
1916,m
Auteur, compositeur et interprète français, Léo Albert Charles Antoine Ferré est né à Monaco, près de la frontière franco-italienne et est mort à Castellina in Chianti en Toscane. Ses grands-parents maternels étaient Italiens.

À sept ans, il intègre une chorale comme soprano. Il assiste à des spectacles, découvre Beethoven, à et plusieurs artistes de casinos et d’opéras. À neuf ans, suite à des résultats scolaires médiocres, ses parents le confient à un collège français d’Italie où il étudie pendant huit ans.

En 1935, il étudie le droit à Paris et obtient son diplôme en sciences politiques en 1939. En 1941, il soumet ses chansons à Charles Trenet qui lui conseille de faire chanter ses chansons par d’autres. En 1945, Édith Piaf lui conseille de venir à Paris, ce qu’il fait à la fin de l’été 1946.

En 1953, l’interprétation que fait Catherine Sauvage de sa chanson « Paris canaille » est un succès. En 1954, il est finalement reconnu et apprécié.

Les mots de ses chansons ont été souvent interprétés par d’autres. Grand poète, esthète, et ami de la liberté, Ferré n’hésite pas à apporter son soutien aux causes qu’il considère justes. En 1969, les jeunes apprécient son nouveau succès « C’est extra ».

Il a su rendre hommage à de nombreux poètes classiques (dont Rimbaud, Verlaine, Apollinaire) et contemporains en mettant en musique leurs oeuvres.

L’ensemble de son oeuvre est important et son nom ou son buste figurent à plus d’un endroit là où il a vécu.

Disques
1953 : Paris canaille
1954 : Le Piano du pauvre
1956 : Le Guinche
1957 : Les Fleurs du mal
1957 : La Chanson du Mal-Aimé
1961 : Les Chansons d’Aragon
1964 : Ferré 64
1964 : Verlaine et Rimbaud
1966 : Léo Ferré 1916-19…
1969 : L’Été 68
1970 : Amour Anarchie
1971 : La Solitude
1973 : Il n’y a plus rien
1974 : L’Espoir
1975 : Ferré muet… dirige
1980 : La Violence et l’Ennui
1983 : L’Opéra du pauvre
1985 : Les Loubards
1987 : On n’est pas sérieux quand on a dix-sept ans
1990 : Les Vieux Copains
1991 : Une saison en enfer
2000 : Métamec (posthume)

Écrits
1956 : Poète… vos papiers !
1970 : Benoît Misère
1980 : Testament phonographe
1999 : La musique souvent me prend… comme l’amour (posthume)
2000 : Les noces de Londres (posthume)

Avec le temps
Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
On oublie le visage et l’on oublie la voix
Le coeur, quand ça bat plus, c’est pas la peine d’aller
Chercher plus loin, faut laisser faire et c’est très bien.

Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
L’autre qu’on adorait, qu’on cherchait sous la pluie
L’autre qu’on devinait au détour d’un regard
Entre les mots, entre les lignes et sous le fard
D’un serment maquillé qui s’en va faire sa nuit
Avec le temps tout s’évanouit.

Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
Même les plus chouettes souvenirs ça t’as une de ces gueules
A la Galerie je farfouille dans les rayons de la mort
Le samedi soir quand la tendresse s’en va tout seule.

Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
L’autre à qui l’on croyait pour un rhume, pour un rien
L’autre à qui l’on donnait du vent et des bijoux
Pour qui l’on eût vendu son âme pour quelques sous
Devant quoi l’on se traînait comme traînent les chiens
Avec le temps, va, tout va bien.

Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
On oublie les passions et l’on oublie les voix
Qui vous disaient tout bas les mots des pauvres gens
Ne rentre pas trop tard, surtout ne prends pas froid.

Avec le temps…
Avec le temps, va, tout s’en va
Et l’on se sent blanchi comme un cheval fourbu
Et l’on se sent glacé dans un lit de hasard
Et l’on se sent tout seul peut-être mais peinard
Et l’on se sent floué par les années perdues
Alors vraiment
Avec le temps on n’aime plus.

En 1990, Ferré terminait ses concerts par ‘Avec le temps’ et demandait à son public de respecter le silence à la fin de sa prestation.

Le dernier album de Ferré (1991) s’intitule ‘Une saison en enfer’ et fut créé en hommage à Rimbaud, décédé un siècle plus tôt, le 10 novembre 1891.

« Il faudra réécrire l’histoire littéraire un peu différemment à cause de Léo Ferré »
(Louis Aragon)

Freud, Sigmund
1856-05-06 jusqu’au 1939-09-23
1856,s
Le père de la psychanalyse Sigismund Schlomo Freud est né à Freiberg (Pribor), auparavant en Autriche et aujourd’hui en République tchèque. Après avoir vécu plus d’un demi-siècle à Vienne, il est décédé dans sa résidence de Londres, à l’âge de 83 ans. Après la mort de sa veuve, l’établissement est devenu le Freud Museum.

En 1859, sa famille s’établissait à Leipzig (est de l’Allemagne) pour déménager à Vienne (Autriche) l’année suivante. Sigmund y fit ses études universitaires en médecine et fut diplômé en 1881.

En 1885, il traduisait un volume du neurologue français Jean Martin Charcot (1825-1893) qui fut imprimé l’année suivante. Le corps médical viennois d’alors étant en désaccord avec les théories de Charcot, Freud n’eut pas beaucoup de succès avec son livre.

En 1886, il ouvrait son cabinet dans l’institut public des malades pour enfants, parallèlement à son travail en neurologie dans un hôpital pédiatrique privé.

En 1895, il publiait avec Josef Breuer (1842-1925) un ouvrage sur l’hystérie, faisant état des traumatismes psychiques oubliés depuis l’enfance qui seraient à l’origine de l’hystérie. Le traitement de Freud passa par l’hypnose grâce à laquelle le patient revivait ses expériences traumatisantes et pouvait s’en libérer.

Suite à la mort de son père en 1986, Freud, alors âgé de 43 ans, expérimenta sa méthode sur lui-même en remplaçant l’hypnose par la libre association d’idées à travers laquelle des souvenirs angoissants ou menaçants, refoulés dans l’inconscient ressurgissaient à la mémoire.

En 1897, il formula sa théorie du complexe d’Oedipe basée sur l’analyse des rêves. Nommé professeur titulaire à l’université de Vienne en 1902, il poursuivit ses études sur la psychanalyse, entouré d’adeptes dont le psychiatre suisse, Carl Gustav Jung (1875-1961), premier président de l’Association psychanalytique internationale (API), créée en 1910. La psychanalyse existait désormais pour de bon.

En 1937, quoique de plus en plus concerné par la montée du nazisme, Freud demeurera en Autriche jusqu’en 1938 où avec sa famille, il s’installa à Londres, suivi par la Société psychanalytique de Vienne, fuyant, elle aussi, la tyrannie.

  • Études sur l’hystérie, 1895
  • L’Interprétation des rêves, 1900
  • Psychopathologie de la vie quotidienne, 1904
  • Le mot d’esprit et sa relation à l’inconscient, 1905
  • Trois Essais sur la théorie sexuelle, 1905
  • Cinq Leçons sur la psychanalyse, 1909
  • Le Président Schreber, 1911
  • Totem et Tabou, 1912
  • Introduction à la psychanalyse, 1916-1917
  • Deuil et Mélancolie, 1917
  • Au-delà du principe du plaisir, 1920
  • Le Moi et le Ça, 1923
  • Ma vie et la psychanalyse, 1925
  • Inhibition, symptôme et angoisse, 1926
  • L’Avenir d’une illusion, 1927
  • Malaise dans la civilisation, 1930
  • Abrégé de psychanalyse, 1938
  • Moïse et le Monothéisme, 1939
Pourquoi l’homme à ce point contrarié réussit-il si rarement, malgré le désir qu’il en a, à diriger son attention sur le mot qu’il a, ainsi qu’il le dit lui-même, ‘sur le bout de la langue’ et qu’il reconnaît dès qu’on le prononce devant lui ?

Introduction à la psychanalyse, Freud, 1916

Il a formulé un modèle de l’appareil psychique dans lequel le moi, le ça et le surmoi sont les composantes.

Les instances du fonctionnement psychique selon Freud, sont le conscient, le préconscient et l’inconscient.

Piaf, Édith
1915-12-19 jusqu’au 1963-10-11
1915,m
Celle qui allait devenir la chanteuse Édith Piaf se nommait Édith Giovanna Gassion. Elle est née dans le quartier Belleville à Paris, d’un père (1881-1944) artiste de cirque et d’une mère chanteuse (1895-1945). Elle fut élevée par sa grand-mère paternelle, tenancière d’une maison close en Normandie où les prostituées ont pris soin de la petite.

En 1922, elle secondait son père (Louis) dans ses spectacles en passant le chapeau, puis en chantant.

En 1935, la môme Piaf débutait dans un cabaret sur les Champs-Élysées, dirigé par Louis Leplée (1883-1936).

L’année suivante, Édith devint une chanteuse professionnelle et une grande vedette de music-hall qu’on entendait chanter à la radio Mon légionnaire dès 1937.

En 1938, elle poursuivait une carrière fulgurante.

Après la guerre, elle écrivait ses textes, dont son grand classique la la Vie en rose. Elle chanta avec les Compagnons de la Chanson les Trois Cloches, entre autres et rencontra Marcel Cerdan (1916-1949), l’homme de sa vie, pour qui elle écrivit l’Hymne à l’amour lorsqu’il disparut tragiquement.

À leurs débuts, Yves Montand (1921-1991), Charles Aznavour (1924-), Gilbert Bécaud (1927-2001), Georges Moustaki (1934-2013), ainsi que plusieurs autres ont pu apprécier et bénéficier de la générosité d’Édith Piaf.

En 1956, elle triomphait au Carnegie Hall de New York. En 1961, grâce à ses prestations, elle sauvait l’Olympia de Paris de la faillite. En 1962, elle épousait un jeune chanteur né Lamboukas (1936-1970) avec qui elle interprèta À quoi ça sert l’amour ?.

Le souvenir d’une petite silhouette noire et d’une voix profondément près de ses sentiments restera dans les mémoires très longtemps.

1936 : Les Mômes de la clôche
1936 : Mon légionnaire
1940 : L’Accordéoniste
1943 : De l’autre côté de la rue
1946 : La Vie en rose
1946 : Les Trois Cloches (avec Les Compagnons de la chanson)
1949 : Bal dans ma rue
1951 : Padam… padam…
1951 : Plus bleu que tes yeux
1952 : Au bal de la chance
1954 : La Goualante du pauvre Jean
1956 : Autumn Leaves
1958 : Mon manège à moi
1959 : Milord
1959 : T’es beau, tu sais
1960 : Non, je ne regrette rien
1962: À quoi ça sert l’amour ?
1963 : L’Homme de Berlin

Films
1936 : La Garçonne
1941 : Montmartre-sur-Seine
1945 : Étoile sans lumière
1948 : Neuf garçons, un cœur
1952 : Paris chante toujours
1954 : Boum sur Paris
1954 : Si Versailles m’était conté
1954 : French Cancan
1959 : Les amants de demain

Hymne à l’amour
Le ciel bleu sur nous peut s’écrouler,
Et la terre peut bien s’effondrer,
Peu m’importe si tu m’aimes,
Je me moque du monde entier.

Tant que l’amour inondera mes matins,
Que mon corps frémira sous tes mains,
Peu m’importe les grands problèmes,
Mon amour puisque tu m’aimes.

J’irais jusqu’au bout du monde,
Je me ferais teindre en blonde
Si tu me le demandais.

J’irais décrocher la lune,
J’irais voler la fortune
Si tu me le demandais.

Nous aurons pour nous l’éternité,
Dans le bleu de toute l’immensité,
Dans le ciel plus de problèmes,
Dieu réunit ceux qui s’aiment.

Édith Piaf, 1949

On la prénomma Édith en hommage à Edith Cavell (1865-1915), une infirmière anglaise fusillée par les Allemands en Belgique trois mois avant la naissance d’Édith Piaf, le 12 octobre 1915, lors de la première guerre mondiale. Édith Cavell était reconnue coupable d’avoir aidé des soldats alliés à fuir en Hollande.

Selon la définition populaire du dictionnaire, Piaf signifie moineau, oiseau de petite taille.

Vers l’âge de 7-8 ans, Édith, sa grand-mère et les filles vont prier à Lisieux sur la tombe de Saint-Thérèse pour que le petite retrouve la vue qu’elle avait perdue. La prière et les soins ont vaincu la maladie et Édith a toujours porté à son cou la médaille bénie de la sainte.

En 1935, lorsqu’il rencontre Édith, Louis Leplée la surnomme la môme Piaf. À cette époque, il existait une parisienne très connue, surnommée la Môme Moineau.

Au 72, rue de Belleville, une plaque commémore la naissance d’Édith Piaf sur les marches de la maison. Elle aurait été posée par Maurice Chevalier en hommage à Piaf. Néanmoins, quoique la légende et Édith elle-même se plaisent à raconter qu’elle est née sous un lampadaire, son acte de naissance stipule qu’elle a vu le jour dans un hôpital à proximité.

Plus de trois décennies après sa disparition, le tombeau de la famille Gassion-Piaf – où repose la môme entre son père et son dernier conjoint (Theophanis Lamboukas alias Théo Sarapo) – est garni de lys, de roses et d’oeillets frais. Elle les aimait tant.

Einstein, Albert
1879-03-14 jusqu’au 1955-04-18
1879,s
Physicien américain d’origine allemande, né à Ulm dans le sud-ouest de l’Allemagne dans une famille oeuvrant dans l’industrie naissante de l’électricité. Il est décédé à Princetown au New Jersey, É-U.

Il fut diplômé de l’École polytechnique fédérale de Zurich (nord de la Suisse) en 1900. Nationalisé suisse en 1901, il travaillait à l’Institut Fédéral de la Propriété Intellectuelle à Berne (ouest de la Suisse).

En 1905, il publiait dans la revue scientifique allemande ‘Annalen der Physik’, trois articles : La Relativité restreinte, La Théorie des quanta et La théorie du mouvement brownien. En 1914, il s’installait à Berlin. La théorie de la relativité généralisée fut publiée en 1919.

On lui décerna le prix Nobel de la physique en 1921 et fuyant le nazisme, il émigra aux États-Unis en 1933 où il a travaillé à l’Institute for Advanced Study à Princeton au New Jersey sur la côte atlantique américaine.

Par la suite, dans sa théorie des champs unifiés, Einstein tenta d’identifier les lois unificatrices régissant le comportement des quatre forces fondamentales (nucléaires ou fortes, électromagnétiques, faibles et gravitationnelles). En 1939, la lettre qu’il écrivit au président des États-Unis favorisa le développement du projet Manhattan qui a abouti à la première bombe atomique lors de la seconde Guerre mondiale. En 1940, il devenait citoyen américain. En 1945, il écrivit à nouveau au président à ce sujet. Par la suite, il aurait milité en faveur du désarmement atomique mondial.

Travaux sur la relativité
Travaux sur la nature corpusculaire de la lumière
« Il n’y a que deux façons de vivre sa vie : l’une en faisant comme si rien n’était un miracle, l’autre en faisant comme si tout était un miracle. »
En 1955, Einstein profita des célébrations du cinquantième anniversaire de la Relativité à Berne (Suisse) pour souligner l’apport scientifique de ses confrères :

« J’espère que quelqu’un saisira cette occasion pour honorer comme il convient les mérites de Lorentz et de Poincaré, à cet égard. »
(Les Cahiers de Science & vie, no 61, janvier 2001)

En 1995, la Lituanie (87,7%), la France (76%), la Belgique (55,3%) et le Brésil (55,3%) produisaient leur électricité avec l’énergie nucléaire dans une proportion supérieure à 50% grâce à l’application de la formule E=mc2. En 2011, les proportions les plus élevées sont attribuées à la France (78%), la Belgique (54%) et à la Slovaquie (54%). L’information relative à la Lituanie et au Brésil est absente.

Bell, Alexander Graham
1847-03-03 jusqu’au 1922-08-02
1847,s
Scientifique, ingénieur, inventeur du téléphone, membre fondateur de la National Geographic Society, Bell a su laisser une trace remarquable de son passage terrestre. D’origine écossaise, naturalisé canadien en 1882, Alexander Graham Bell est né à Édimbourg dans le sud-est de l’Écosse en Grande-Bretagne et mort à Baddeck située dans le nord-est de la Nouvelle-Écosse au Canada. Doté d’une grande curiosité et d’un esprit inventif, dès l’âge de douze ans, il a créé, à l’aide de brosses à ongles et des palettes tournantes, une machine pour décortiquer le blé.

Ses père, grand-père et oncle oeuvrant dans le domaine de l’élocution, le jeune Bell s’intéressa très jeune au domaine de l’acoustique d’autant plus que sa mère devenait sourde. En 1870, il quittait l’Europe avec sa famille pour le Canada et l’année suivante, il enseignait aux sourds à Boston. De 1873 à 1876, il expérimentait sur le phonautographe, le télégraphe parlant et… le téléphone. En 1877, il épousait Mabel Hubbard (1857-1923), la fille du premier président de la National Geographic Society. Mabel était sourde.

Suite à ses recherches sur la transmission mécanique de la parole, le 10 mars 1876, il transmit le premier appel téléphonique. L’année suivante naissait la compagnie téléphonique Bell.

Vers 1880, il inventait le photophone, transmetteur de voix à l’aide de raies de lumière ; il est à l’origine de l’audiomètre, pour mesurer l’acuité auditive ; en 1881, il mit au point un détecteur à métaux pour localiser la balle dans le corps du président américain ; en 1886, il mettait au point le cylindre enregistreur en cire, ancêtre du gramophone.

Il conçut également l’hydrodrome qui se déplace au-dessus de l’eau à grande vitesse : en 1919, son appareil atteignait 114 km/h et fut longtemps le plus rapide au monde.

De 1896 à 1904, Bell fut président de la National Geographic Society dont il est l’un des confondateurs. Un musée lui est consacré où il mourut, à Baddeck, au Canada.

Durée de vie et conditions associées à la longévité, 1918

Inventions :
Téléphone, Photophone, Audiomètre, Pendule à induction, Cylindre enregistreur en cire, cofondateur du National Geographic Society, Fondateur de la revue Science, Hydrodrome…

Watson, venez ici, j’ai besoin de vous.
(Première phrase complète transmise par téléphone par Bell à son assistant le 10 mars 1876 à Boston, Massacusetts, É.-U.)
On dit que Bell refusait d’avoir un téléphone dans son laboratoire.

Quoique les Américains Elisha Grey et Thomas Alva Edison aient également déposé des brevets d’invention du téléphone, Bell eut la priorité. Par contre, en 2002, le rôle d’Antonio Meucci dans l’invention du téléphone a été formellement reconnu par la Chambre des représentants aux É-U. En France, son rôle a été très médiatisé par un journaliste en 2007. Selon certains, il y aurait eu entente illicite favorisant l’un au détriment de l’autre dans l’obtention du brevet. Ce dossier n’est certainement pas clos.

Jung, Carl Gustav
1875-07-26 jusqu’au 1961-06-06
1875,s
Psychiatre suisse. Fils d’un pasteur protestant, Jung naquit à Kesswil dans le nord-est de la Suisse et mourut à Zurich, dans le nord de la Suisse. Intéressé par l’histoire, c’est en médecine qu’il étudia avant d’orienter ses recherches sur les stimuli verbaux et d’énoncer le concept de ‘complexes’ en tant qu’élément de l’ego.

Disciple et ami de Freud de 1906 à 1913, il s’en éloigna à mesure que prenait corps sa psychologie analytique, basée sur la mythologie, l’histoire, les voyages et les rêves.

En 1921, il élaborait sur le conscient et l’inconscient, l’inconscient personnel et l’inconscient collectif. Ce dernier réfère à un ensemble de symboles primitifs ou archétypes diffusés à travers les mythes, les légendes et les religions. Jung analysait la personnalité individuelle en regard d’une perspective spirituelle ou mystique.

Durant la guerre, Jung connut quelques difficultés à demeurer neutre face au mouvement nazisme. Cependant, à compter de 1941, il oeuvre sur l’alchimie et rédige son ouvrage majeur, Mysterium Conjunctionis. En 1948, l’institut qui porte son nom ouvrait ses portes à Zurich. En 1955, devenu veuf, Jung s’intéresse aux soucoupes volantes. Jung a connu une grande renommée de son vivant et son décès a été souligné par plusieurs grands du monde d’alors.

Jung est l’auteur de nombreux documents. Ceux-ci représentent une très faible portion de son oeuvre.
  • Psychologie de l’inconscient, 1916
  • Types psychologiques, 1921
  • Ma vie — Souvenirs, rêves et pensées, 1957
« Quiconque veut interpréter un rêve doit posséder une envergure personnelle comparable à celle du rêve, car, et c’est absolu, on ne reconnaît jamais, en quoi que ce soit, davantage que ce que l’on est soi-même. »
(L’homme à la découverte de son âme, 1946)
Freud et Jung furent amis jusqu’au jour où leurs opinions divergèrent, notamment sur des questions philosophiques.
Guerre mondiale, première
1914-07-28 jusqu’au 1918-11-11
1914,h
Conflit militaire qui opposa les pays membres de la Triple-Entente (France, Royaume-Uni et Russie) aux Empires centraux (Allemagne et Autriche-Hongrie) et leurs alliés.

L’Italie, les États-Unis, le Japon, la Roumanie, la Serbie, la Belgique, la Grèce, le Portugal, Siam (Thaïlande) et le Monténégro prirent part aux côtés des Alliés alors que la Turquie (Empire ottoman) et la Bulgarie s’associèrent aux Empires centraux.

Ce premier grand conflit mondial a pour origine l’assassinat de l’héritier du trône austro-hongrois François-Ferdinand (1863-1914) par les Serbes bosniaques le 28 juin 1914. Un mois plus tard, le 28 juillet, l’Autriche-Hongrie déclarait la guerre à la Serbie. Par la suite, le jeu des alliances fit en sorte que plusieurs pays furent impliqués.

Les affrontements eurent lieu principalement en Europe.

Ce conflit a coûté la vie à 9 911 000 militaires répartis dans les deux camps. 21 219 500 soldats furent blessés et 7 750 000 sont disparus.
Ravel, Maurice
1875-03-07 jusqu’au 1937-12-28
1875,m
Joseph Maurice Ravel est un compositeur français né à Ciboure dans les Pyrénées (sud-ouest de la France) et décédé à Paris. Sa musique de ballet pour orchestre le Boléro demeure l’une des oeuvres musicales les plus jouées dans le monde.

Ravel entra au Conservatoire de Paris en 1889 et bénéficia en 1897 de l’enseignement du compositeur et organiste français, Gabriel Fauré (1845-1924). Fauré et Ravel se sont voués une estime réciproque.

Il fut reconnu comme un maître de l’orchestration, notamment en 1922 avec ses Tableaux d’une exposition de Moussorgski. En 1928, l’inégalable exercice répétitif du commencement jusqu’à l’achèvement du Boléro lui valut la gloire.

1898 : Ouverture de Shéhérazade
1899 : Pavane pour une infante défunte
1901 : Jeux d’eau
1902-1903 : Quatuor à cordes
1903-1905 : Sonatine
1904-1905 : Miroirs
1905 : Introduction et allegro
1907 : Rhapsodie espagnole
1908 : Gaspard de la nuit
1908-1910 : Ma Mère l’Oye
1911 : Valses nobles et sentimentales
1909-1912 : Daphnis et Chloé
1914 : Trio avec piano
1914-1917 : Le Tombeau de Couperin
1919-1920 : La Valse
1920-1922 : Sonate pour violon et violoncelle
1924 : Tzigane
1924-1927 : Sonate pour violon et piano
1928 : Boléro
1929-1930 : Concerto pour la main gauche
1929-1931 : Concerto en sol majeur
Vous, les Américains, prenez le jazz trop à la légère. Vous semblez y voir une musique de peu de valeur, vulgaire, éphémère. Alors qu’à mes yeux, c’est lui qui donnera naissance à la musique nationale des États-Unis.
(Maurice Ravel, lors d’une entrevue au Musical Digest, avril 1928)
Étant de la même époque et ayant tracé leurs destinées musicales le long de nouveaux sentiers, Ravel et Debussy furent souvent comparés l’un à l’autre.

Selon certains, le Boléro n’aurait été qu’une expérience d’orchestration pour son auteur.

Edison, Thomas Alva
1847-02-11 jusqu’au 1931-10-18
1847,s
Inventeur américain. Né à Milan dans l’Ohio (centre-est des É-U) et décédé à West Orange dans le Texas (centre-sud des É-U). D’origine canadienne, ses parents s’étaient installés à Port Huron au Michigan en 1854. De santé fragile et qualifié de cancre par son professeur, Thomas Alva fut éduqué par sa mère après trois mois de fréquentation scolaire.

À dix ans, le jeune homme expérimentait dans son laboratoire de chimie au sous-sol de la maison familiale. Deux ans plus tard, il vendait des journaux et des gâteries aux passagers du train de Détroit, le Grand Trunk Railway. En 1862, il rédigeait et imprimait son journal, le Weekly Herald qu’il tirait à 400 exemplaires.

En 1866, il travaille comme assistant-télégraphiste à la Western Union Company à Toronto, Canada.

En 1869, il s’établissait à New York, faisait breveter sa première invention, un enregistreur de votes électrique et fondait sa première entreprise de services d’ingénierie et de fabrication d’appareils électriques.

En 1877, il améliorait la qualité sonore des téléphones grâce à son microphone à cartouche de carbone. La même année, il inventait le phonographe à cylindre, ancêtre primitif des lecteurs laser. L’année suivante, il créait une ampoule électrique à incandescence fonctionnelle pour treize heures. En association avec des hommes d’affaires de New York, il fonde la Edison Electric Light Company qui deviendra, en 1892, la General Electric. En 1882, l’usine d’Edison produit l’électricité pour éclairer le quartier des affaires de Manhattan. L’année suivante, plus de 10 milles ampoules éclairent plus de 430 immeubles.

En 1888, Edison inventait le Kinétographe (caméra) et le Kinétoscope (projecteur). En 1913, il tenta de synchroniser le son et l’image émis par les deux appareils. En 1915, il inventait la pile alkaline.

Edison fit breveter 1093 inventions. Plus de 35 milles personnes ont travaillé pour lui dont le génial Nikola Tesla qui est à l’origine de plusieurs brevets attribués à Edison.

1866 : Télégraphe pouvant transmettre deux dépêches en sens inverse sur un même câble
1874 : Menlo Park, son empire industriel avec des laboratoires de recherche dans le New Jersey (nord-est des É-U)
1877 : Émetteur téléphonique au carbone
1877 : Phonographe à cylindre (en étain)
1878 : Edison Electric Light Company (ancêtre de la General Electric)
1879 : Ampoule électrique à incandescence
1879 : Effet Edison
1888 : Chaise électrique
1888 : Kinétographe et kinétoscope
1889 : Edison General Electric
1893 : Kinetoscope Parlors (premières salles de cinéma)
1903 : Universal Projecting Kinetoscope (caméra)
1913 : Kinetophone (pour des films parlants)
1915 : Pile alcaline nickel-fer

Thomas Edison a également été décoré de plusieurs titres :
1878 et 1889 : Chevalier et commandeur de la Légion d’Honneur en France
1892 : Albert Medal de la Royal Society of Arts de Grande-Bretagne
1895 : Prix Rumford pour ses travaux sur l’électricité
1915 : Médaille Franklin pour ses contributions à l’amélioration du bien-être de l’humanité
1917 : Prix d’Honneur décerné par la Reine d’Espagne pour une personnalité philanthrope
1928 : Médaille d’or du Congrès des États-Unis pour le développement et l’application d’inventions qui ont révolutionné la civilisation au cours du siècle passé
1930 : Oscar d’honneur.

Créé en 1874, le premier empire industriel d’Edison fut le Menlo Park, situé à Newark dans le New Jersey (nord-est des É-U) était devenu une ville de plus de 100 milles habitants en 1954, année où elle a changé de nom pour Edison.

« — M. Edison, quelle invention vous a apporté le plus de plaisir à créer ?
— Le phonographe ; j’ai eu beaucoup de plaisir à le fabriquer.
— Et quelle fut la plus difficile à réaliser ?
— La lumière incandescente – c’était la plus difficile et la plus importante. Comme je l’ai mentionné, le développement du phonographe était le plus intéressant, mais il m’a fallu longtemps pour y parvenir – trente ans. »
(Edison Diamond Points, New Aspects on the Art of Music, Mai 1917)
Les plus grandes inventions naissent du besoin, parait-il.

Pour avoir sauvé la vie d’un petit garçon au péril de sa propre vie lors de manoeuvres ferroviaires, Edison put apprendre la télégraphie et devenir télégraphiste ambulant.

Devenu télégraphiste de nuit, Edison réalisait ses expériences le jour et pouvait dormir la nuit car il avait automatisé le mécanisme de son appareil de télégraphie afin qu’il fasse le travail à sa place.

En oeuvrant à un appareil de transcription de messages télégraphiques, il eut l’idée de transcrire la voix par un procédé similaire. Un cylindre muni d’une aiguille et de deux diaphragmes, destinés pour l’un à l’écriture et l’autre à la lecture, enregistra et reproduisit les paroles de son inventeur : « Mary had a little lamb » et fut l’ancêtre du phonographe.

Plus tard, le cinéma parlant provint du mariage du phonographe et du kinétoscope.

Shankar, Ravi
1920-04-07 jusqu’au 2012-12-11
1920,m
Sitariste, musicien et compositeur indien de notoriété internationale, Robendra Shankar est né à Bénarès (aujourd’hui Varanasi) située dans le nord-est de l’Inde. Il est décédé à San Diego, dans le sud-ouest des É-U. Il fut le parrain de la musique internationale, selon George Harrison.

À 10 ans, il rejoignait son frère, le danseur et chorégraphe Uday Shankar (1900-1977) à Paris. En 1938, Robendra devint le disciple du grand maître Ustad Allauddin Khan (1862-1972) auprès duquel il apprit la musique durant sept ans. En 1956, il se produisait en Europe et en Amérique sous le nom de Ravi Shankar. En 1966, George Harrison (1943-2001) devenait son élève au sitar. En 1967, il fondait son école à Los Angeles, dans le sud-ouest des É-U et se produisait à de nombreux endroits. En 1971, il participait au concert pour le Bangladesh organisé par George Harrison. Durant la même période, il collaborait avec Yehudi Menuhin (1916-1999), Philip Glass (1937-), Jean-Pierre Rampal (1922-2000), Zubin Mehta (1936-), etc.

Le jeudi, 6 décembre 2012, il était opéré au coeur. L’intervention fut un succès duquel le grand homme ne s’est jamais remis. Lui et Harrison sont maintenant réunis autour du sitar céleste.

Bref aperçu de ses oeuvres :
  • Three Ragas,1956
  • India’s Master Musician, 1963
  • West Meets East, 1966
  • In San Francisco, 1967
  • The Sounds of India, 1968
  • At the Woodstock Festival, 1970
  • Concerto for Sitar & Orchestra; Morning Love, 1971
  • Raga Mala, 1982
  • Tana Mana, 1987
  • The Genius of Ravi Shankar, 1990
  • Flute & Sitar Music of India, 1993
  • In Celebration, 1995
  • Concert for Peace: Royal Albert Hall, 1995
  • Mantram: Chant of India, 1997
  • Sitar Concertos and Other Works, 1998
  • West Meets East: The Historic Shankar/Menuhin Sessions, 1999
  • Inde du Nord, 2001
  • Homage to Mahatma Gandhi, 2004
  • Jazz et Ragas, 2005
  • Psychedelic India, 2010
  • That Which Colours the Mind

Musique pour films :

  • A Chairy Tale, 1957
  • Anuradha, 1960
  • Genesis, 1986
  • Alice in Wonderland, 1966
  • Monterey Pop, 1968
  • Woodstock: The Movie, 1970

Ravi Shankar a également composé de la musique pour ballets. On peut lire sa biographie dans les ouvrages suivants :

  • Raga Mala : Ravi Shankar, An Autobiography, 1997
  • Raga Mala : Ma vie en musique (version française réactualisée de Raga Mala, 2010
  • Ravi Shankar, le maître du sitar, de Jonathan Glusman, 2010
If you appreciate the tuning so much, I hope you will enjoy the playing more. (Shankar aux spectateurs lors du concert pour le Bangladesh, le 1er août 1971 donné au Madison Square Garden à New York. Il réagissait aux applaudissements de la foule alors qu’ils ne faisaient qu’accorder leurs instruments.)
Ravi Shankar est né à Bénarès (Varanasi). Située sur la rive gauche du Gange, face au soleil levant, Bénarès est la première ville sainte du monde selon les hindous : où les pèlerins convergent et s’immergent dans les eaux sacrées du Gange, souhaitant qu’elles les purifient.

Certains se réunissent dans un ashram, autour d’un yogi ou d’une image sainte. D’autres s’assoient au sol et se laissent bercer par la musique envoûtante, incantatoire, libératrice, exécutée au rythme des vibrations que perçoivent les artistes.

On brûle les corps de ceux qui ont trépassé devant ce témoin aux mille pardons qu’est le Gange.

de Broglie, Louis (prince puis duc)
1892-08-15 jusqu’au 1987-03-19
1892,s
Louis Victor de Broglie est né à Dieppe dans le nord de la France et mort à Louveciennes en banlieu ouest de Paris en France. Sur les traces de la relativité restreinte, le physicien français Louis de Broglie suggéra que la dualité corpusculaire-ondulatoire s’applique non seulement à la lumière mais également à la matière. S’appuyant sur la relation masse-énergie ( E = mc2 ) avancée par le père de la relativité, de même que sur les avancées de Planck qui présenta l’adéquation entre énergie et fréquence des ondes, de Broglie déduisit que la masse en général devait également être emprisonnée sous le joug ondulatoire. En 1927, lors d’une expérience effectuée sur du nickel, MM. Davisson et Germer de la société américaine de téléphone Bell découvrirent, non sans effarement, la nature ondulatoire des électrons. Cette découverte valut au duc Louis de Broglie le prix Nobel de physique en 1929.
  • La Mécanique ondulatoire, 1928
  • Matière et Lumière, 1937
  • Révolution en physique, 1953
  • Étude critique des bases de l’interprétation actuelle de la mécanique ondulatoire, 1963
  • Ondes électromagnétiques et photons, 1967
Grâce à un ami de son frère, Louis de Broglie fut membre d’une équipe chargée des transmissions radiotélégraphiques depuis la tour Eiffel durant la première guerre mondiale.
Lindbergh, Charles Auguste
1902-02-04 jusqu’au 1974-08-26
1902,h
L’aviateur, ingénieur et auteur américain Charles Augustus Lindbergh est né à Détroit au Michigan dans le nord-est des É-U et est décédé à Kipahulu sur l’île de Maui à Hawaii.

Le 20 mai 1927, Charles Lindbergh pilotait le Spirit of Saint Louis depuis New York en direction de l’Europe. Il atterrissait à Paris après 33h32 de vol sur une distance de 5800 km.

La France et les États-Unis l’accueillirent en héros.

Il a obtenu le prix Pulitzer en 1954, suite à la publication de son ouvrage The Spirit of Saint Louis dans lequel il raconte son exploit.

Huit ans auparavant, un prix de 25 000 dollars était offert à la première personne qui traverserait l’Atlantique sans escale.

  • The Spirit of St. Louis, 1953
  • The Wartime Journals of Charles A. Lindbergh, 1970
Nous avons atteint nos objectifs et bien au-delà. Nous vivons aujourd’hui dans nos rêves d’hier et, vivant dans ces rêves, nous rêvons encore.

(The Spirit of St. Louis, 1953)

Petite histoire de l’aviation :
  • Vers 1500, Léonard de Vinci (1452-1519) réalisait des croquis de machines volantes.
  • Le 21 novembre 1783, Pilâtre de Rozier (1754-1785) s’élevait à près de 1000 mètres d’altitude grâce à la montgolfière conçue par les frères Joseph et Étienne de Montgolfier.
  • Le 9 octobre 1890, Clément Ader (1841-1925) s’élevait à quelques centimètres du sol à bord de son avion, l’Éole, muni d’un moteur à une hélice.
  • Le 17 décembre 1903, l’Américain Orville Wright (1871-1948) pilotait le Flyer à environ 3 mètres au-dessus du sol, sur une distance de 37 mètres.
  • Le 25 juillet 1909, le Français Louis Blériot (1872-1936) mit 37 minutes pour traverser la Manche à bord du Blériot XI.
  • Le 20 mai 1927, Charles Lindbergh (1902-1974) traversait l’atlantique en 33h 30 min.
  • Le 27 août 1939, l’avion à réaction Heinkel He 178, conçue par l’Allemand Hans Pabst von Ohain (1911-1998), effectuait son premier vol.
  • Le 14 octobre 1947 à 10h18, l’Américain Charles Yeager (1923-) franchissait le mur du son à bord du Bell X-1. Il aurait atteint 1126 km/h, soit l’équivalent de Mach 1,06 (Mach 1 équivaut à la vitesse du son qui se propage à 1224 km/h).
  • Le 26 décembre 1973, l’avion supersonique le Concorde 02 traversait l’Atlantique depuis Paris jusqu’à Washington aux É-U en 3 heures 33 minutes. Le Concorde a été mis hors service le 26 novembre 2003. En 2001, un aller-retour Paris-New York valait environ 10 000$ US.
Nelligan, Émile
1879-12-24 jusqu’au 1941-11-18
1879,l
Émile Nelligan est un poète né à Montréal au Québec d’un père anglophone d’origine irlandaise et d’une mère québécoise. Tout comme Rimbaud, auquel il est souvent comparé, le jeune Nelligan a publié son premier poème, le Rêve fantasque, dès l’âge de seize ans, sous le pseudonyme d’Émile Kovar. C’était le 13 juin 1896. Au cours de cette même année, il décidait de consacrer son existence à la poésie.

Nelligan mit trois ans à composer son oeuvre littéraire. Il publia ses poèmes dans quatre périodiques : Le Monde illustré, L’Alliance nationale, Le Petit Messager du Très Saint-Sacrement et Le Samedi.

En 1899, son poème Romance du vin obtint un succès. Ce fut aussi le dernier poème lu par le poète avant qu’il ne soit interné le 9 août 1899 car il souffrait de graves psychoses.

Il est décédé dans un asile psychiatrique de Montréal sans avoir eu la possibilité d’achever son ouvrage qui devait s’intituler Le Récital des anges.

En 1903, un recueil de ses poèmes fut publié au Québec et en Europe. En 1960, il était traduit en anglais. De nos jours, Nelligan est considéré comme un des plus grands poètes du Québec. Celui qui écrivait « Ah! comme la neige a neigé! » est l’auteur de nombreux poèmes mis en musique par différents artistes. Plusieurs ouvrages littéraires lui sont consacrés et deux films relatent son existence.

  • Amour immaculé
  • Aubade rouge
  • Automne
  • Béatrice
  • Bergère
  • Billet céleste
  • C’était l’automne…et les feuilles tombaient toujours
  • Caprice blanc
  • Chapelle dans les bois
  • Chapelle de la morte
  • Chapelle ruinée
  • Charles Baudelaire
  • Château rural
  • Chopin
  • Christ en croix
  • Clair de lune intellectuel
  • Clavier d’antan
  • Coeurs blasés
  • Communion pascale
  • Dans l’allée
  • Devant deux portraits de ma mère
  • Devant mon berceau
  • Diptyque
  • Frisson d’hiver
  • Gretchen la pâle
  • Hiver sentimental
  • Jardin sentimental
  • Je sais là-bas une vierge rose
  • L’organiste du paradis
  • La Bénédictine
  • La chanson de l’ouvrière – (a Denys Lanctôt)
  • La cloche dans la brume
  • La fuite de l’enfance
  • La mort du moine
  • La passante
  • La réponse du crucifix
  • La romance du vin
  • La Sorella dell’ amore
  • Le berceau de la muse
  • Le boeuf spectral
  • Le cloître noir
  • Le jardin d’antan
  • Le lac
  • Le perroquet
  • Le puits hanté
  • Le récital des anges
  • Le regret des joujoux
  • Le salon
  • Le talisman
  • Le vaisseau d’or
  • Le violon brisé
  • Le voyageur – (A mon père)
  • Les Carmélites
  • Les communiantes
  • Les Déicides
  • Les moines
  • Les petits oiseaux
  • Lied fantastique
  • Ma mère
  • Maints soirs nous errons dans le val
  • Mazurka
  • Mélodie de Rubinstein
  • Moines en défilade
  • Mon âme
  • Nocturne – (A Denys Lanctôt)
  • Noël de vieil artiste
  • Notre-dame-des-neiges
  • Nuit d’été
  • Pan moderne
  • Petit hameau
  • Petit vitrail
  • Pour Ignace Paderewski
  • Premier remords
  • Presque berger
  • Prière du soir
  • Qu’elle est triste en Octobre avec sa voix pourprée
  • Quelqu’un pleure dans le silence
  • Refoulons la sente
  • Rêve d’une nuit d’hôpital
  • Rêve de Watteau
  • Rêve fantasque
  • Rêves enclos
  • Rondel à ma pipe
  • Roses d’octobre
  • Rythmes du soir
  • Sainte-Cécile
  • Sérénade triste
  • Silvio Corelli pleure
  • Soir d’hiver
  • Soirs d’octobre
  • Sonnet d’or
  • Sur un portrait du Dante
  • Ténèbres
  • Thème sentimental
  • Tristesse blanche
  • Vieux piano
  • Violon d’adieu
  • Virgilienne
C’est le règne du rire amer et de la rage
De se savoir poète et l’objet du mépris,
De se savoir un coeur et de n’être compris
Que par le clair de lune et les grands soirs d’orage !

Les cloches ont chanté ; le vent du soir odore…
Et pendant que le vin ruisselle à joyeux flots,
Je suis si gai, si gai, dans mon rire sonore,
Oh ! si gai, que j’ai peur d’éclater en sanglots !

La Romance du vin, Émile Nelligan

Le mardi 14 septembre 1937, Nelligan est âgé de 57 ans et interné depuis 38 ans dans un asile psychiatrique d’où il ne sortira pas vivant. Ce jour-là, il reçoit la visite d’un journaliste à qui il écrit cet extrait de l’un de ses poèmes :
Que reste-t-il de lui dans la tempête brève ?
Qu’est devenu mon coeur, ma vie déserte ?
Hélas ! Il a sombré dans l’abîme du Rêve !…
Émile Nelligan.

À 19 ans, victime de sa sensibilité, Nelligan fut interné dans un hôpital psychiatrique où il vécut jusqu’à sa mort à 61 ans.
Saint-Exupéry, Antoine de
1900-06-29 jusqu’au 1944-07-31
1900,l
Antoine Marie Jean-Baptiste Roger comte de Saint-Exupéry fut aviateur, reporter, dessinateur et écrivain français. Il est né à Lyon (centre-est de la France) et est disparu en vol au large de Marseille dans le sud-est de la France. Il étudia aux Beaux-Arts avant de devenir pilote de l’armée de l’air en 1921 et pilote de ligne (Afrique du Nord et Amérique du Sud) six ans après.

De 1929 à 1939, il publiait ses oeuvres littéraires inspirées de ses expériences d’aviateur. Son oeuvre Terre des hommes (1939) devint le thème central de l’Exposition universelle de 1967 tenue à Montréal, Canada.

En 1939, pendant la guerre, il effectuait des vols de reconnaissance aérienne. Lors de l’armistice de la France en 1940, il s’installe en Amérique. Son roman Pilote de guerre publié en 1942 s’inscrivait dans sa volonté de faire entrer les É-U dans la guerre. En 1943, il reprenait du service dans l’aviation depuis l’Afrique du nord. Le 31 juillet 1944, à 8h25 du matin, Saint-Exupéry s’envolait seul pour une mission de photographies du sud de la France avec suffisamment de carburant pour six heures de vol. À 8h30, un dernier écho radar était signalé depuis son avion. Puis plus rien. Quatre années plus tard, il était déclaré « Mort pour la France »

Dans le Petit Prince, le jeune héros, ami de l’aviateur, compose avec le merveilleux et l’absolue destinée des êtres qu’il rencontre.

  • L’Aviateur (nouvelle), 1926
  • Courrier sud, 1929
  • Vol de nuit, 1931
  • Terre des hommes, 1939
  • Pilote de guerre, 1942
  • Le Petit Prince, 1943
  • Lettre à un otage, 1943
  • Citadelle, 1948
  • Lettres à l’amie inventée, 1953
  • Carnets, 1953
  • Lettres à sa mère, 1954
  • Écrits de guerre (1939-1944), 1982
  • Manon, danseuse et autres textes inédits, 2007
  • Lettres à l’inconnue, 2008
Voici mon secret. Il est très simple : on ne voit bien qu’avec le coeur. L’essentiel est invisible pour les yeux. … C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante. … Les hommes ont oublié cette vérité… Mais tu ne dois pas l’oublier. Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es responsable de ta rose…

Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupéry

Quoique son avion ait été retrouvée dans les eaux de la Méditerranée, son corps ne l’a jamais été, laissant planer le doute quant à ses derniers instants. Mais bon, le Petit Prince le veille, diront les philosophes.

Pour Umberto Eco, il était difficile de savoir « s’il volait pour écrire ou s’il écrivait pour voler ».

Le Petit Prince est bien davantage qu’un petit enfant qui au final ne grandira jamais. Il reflète les âmes qui demeurent ou qui redeviennent celles d’un enfant.

Tesla, Nikola
1856-07-10 jusqu’au 1943-01-07
1856,s
Ingénieur américain d’origine autrichienne né à Smiljan, aujourd’hui située dans le nord-ouest de la Croatie. Tesla est à l’origine de plus de neuf cents brevets dont plusieurs ont été attribués à Thomas Edison. Il est l’un des plus grands inventeurs et scientifiques de l’histoire. L’une de ses inventions dont nul ne saurait se passer concerne l’électricité transmis par le courant alternatif : celui-là même qui fait fonctionner les ampoules électriques.

Tesla était doté d’une mémoire eidétique, dite mémoire absolue, qui lui permettait de se rappeler ce qu’il avait vu avec une très grande facilité. Autodidacte et inventif, le jeune Tesla a pu poursuivre une carrière fulgurante sans avoir eu le privilège de terminer ses études.

Il a étudié à l’École polytechnique de Graz (sud-est de l’Autriche) et à l’université de Prague (centre-ouest de la République tchèque).

En 1881, il travaillait à Budapest (centre-nord de la Hongrie) où il a inventé un amplificateur de téléphone qui serait l’ancêtre des haut-parleurs.

De 1882 à 1884, il travaillait pour la Continental Edison Company en France jusqu’à ce que Thomas Edison (1847-1931), l’invite à joindre son entreprise aux États-Unis.

La relation fut profitable jusqu’au jour où les deux hommes s’affrontèrent sur une question de principe fondamentale : Edison favorisait le courant électrique continu alors que Tesla prônait l’usage du courant alternatif. Tesla démissionna et en 1888, embauché par l’industriel américain George Westinghouse (1846-1914), il élaborait un système destiné aux réseaux électriques, permettant de générer et de transmettre du courant alternatif dans tous les foyers. La démonstration fut faite lors de l’exposition mondiale de Chicago, tenue en 1893. En 1895, la centrale hydroélectrique des chutes Niagara (est de l’Amérique du Nord, entre le Canada et les É-U) était équipée des moteurs de Tesla.

Tesla parlait plusieurs langues dont le serbe, le tchèque, l’anglais, le français, l’allemand, le hongrois, l’italien et le latin.

En 1917, Tesla recevait la médaille Edison de l’American Institute of Electrical Engineers. En 1934, on lui attribuait la médaille John Scott en 1934.

En 1956, on nommait tesla (symbole T) l’unité d’induction magnétique correspondant à la densité de flux magnétique ou champ magnétique.

Le personnage a également inspiré des artistes écrivains, de bandes dessinées, des séries télévisées, de cinéma, de groupe de musique. Son nom a également été attribué à une firme d’automobiles. Google lui rend hommage annuellement.

En plus d’avoir aidé Edison à mettre au point le courant continu, il a mis au point le radar en 1900, a oeuvré dans la mise au point des robots, différents types de moteurs, transformateur, lampes à arc, générateur de courant électrique, système d’éclairage, condensateur, transmission, etc.
« Lorsque j’ai une idée, je commence par la construire dans mon imagination. Je la modifie, je l’améliore et je la manipule en pensée. C’est totalement immatériel et je peux aussi bien faire fonctionner la turbine dans ma tête que dans mon atelier. Je peux également noter si l’appareil est déséquilibré. Dans ma tête ou dans mon atelier, les résultats sont les mêmes. De la sorte, je peux rapidement développer et perfectionner le concept sans rien toucher. Après quoi, il ne me reste qu’à concrétiser mon invention désormais sans défaut à partir de mon esprit. »
(My inventions — The Autobiography of Nikola Tesla, 2007 (traduction libérale))
Tesla conçut le générateur à haute fréquence et inventa le transformateur (bobine Tesla) qui fut utilisé dans le radio.

Tesla est considéré comme un pionnier dans le domaine de l’énergie électrique.

Il s’intéressait à la mythologie hindoue.

Chaplin, Charlie
1889-04-16 jusqu’au 1977-12-25
1889,c
Acteur, réalisateur, producteur, scénariste, compositeur et musicien américain d’origine britannique. Charles Spencer Chaplin Jr. est né à Londres dans une famille d’artistes du music-hall et est décédé à Corsier-sur-Vevey dans le sud-ouest de la Suisse.

À compter de 1899, lui et son frère durent exercer divers métiers pour assurer leurs subsistances. En 1903, il jouait sur les scènes de théâtre et de music-hall. En 1914, il créait le personnage cinématographique Charlot le vagabond à Hollywood aux É-U qui a figuré dans le film muet Charlot est content de lui (Kid Auto Races at Venice). Simple et comique, coiffé d’un chapeau melon, habillé de vêtements amples, de souliers trop grands et muni d’une canne, Charlot a figuré dans une soixantaine de films.

Charlot fut une lumière, un oasis durant les temps sombres de la Première Guerre mondiale. Toutefois, Charlot demeura muet dans ses deux premiers films parlants.

Chaplin fut membre fondateur de la société United Artists Corporation de 1919 jusqu’à son retour en Europe en 1952. En 1957, il tourna en Angleterre, ‘Un roi à New York’, film dans lequel il dénonçait l’obscurantisme du maccarthysme américain qu’il dut combattre suite à son film Monsieur Verdoux.

De 1925 à 2008, vingt-et-un prix soulignent son apport culturel à la société. Outre tous les hommages qui lui ont été consacrés, il a son étoile sur l’avenue Walk of fame à Hollywood. Il fut anobli par la reine d’Angleterre en 1975. Il a vécu ses dernières années en Suisse.

Seules quelques-unes de ses oeuvres sont recensées ci-dessous.
Courts métrages :
  • Charlot dans le parc, 1915
  • Charlot machiniste, 1916
  • Charlot patine, 1916
  • L’Émigrant, 1917
  • Une vie de chien, 1918
  • Charlot soldat, 1918

Longs métrages :

  • Une idylle aux champs, 1919
  • Une journée de plaisir, 1919
  • Le Kid, 1921
  • Jour de paye, 1922
  • Le Pèlerin, 1923
  • L’Opinion publique, 1923
  • La Ruée vers l’or, 1925
  • Le Cirque, 1928
  • Les Lumières de la ville, 1931
  • Les Temps modernes, 1936. C’est pour ce film que Chaplin avait composé la musique Smile dont les paroles ont été ajoutées en 1954 et qui fut interprétée par plusieurs chanteurs par la suite, dont Michel Jackson en 1995. C’est le dernier film muet de Chaplin et aussi le dernier film où figure Charlot. Paradoxalement, c’est le seul film où Charlot émet des sons.
  • Le Dictateur, 1940
  • Monsieur Verdoux, 1947
  • Les Feux de la rampe (Limelight), 1952
  • Un roi à New York, 1957
  • La Comtesse de Hong-Kong (en couleurs), 1967
« Dans ce sombre sous-sol de la rue Oakley, ma mère m’a enseigné la plus aimable lumière que le monde ait jamais connue, celle-là même qui a doté la littérature et le théâtre de ses thèmes les plus riches et les plus grands : l’amour, la pitié et l’humanité. »
(My Autobiography, Charlie Chaplin, 1964 (traduction libérale))
En 1910, Charlie Chaplin partait pour les États-Unis en même temps que celui qui allait devenir le grand comique Stan Laurel. Tous deux appartenaient à la même troupe d’artistes britanniques et ont partagé la même chambre.

En 1916, Charlie Chaplin était l’artiste le mieux payé au monde.

On raconte qu’il se présenta un jour à un concours populaire d’imitateurs de Charlot et qu’il fut refusé.

Bohr, Niels
1885-10-07 jusqu’au 1962-11-18
1885,s
Physicien danois, né et mort à Copenhague dans l’est du Danemark.

Alors qu’on s’attendait, vers 1910, à ce que des noyaux d’atomes d’hélium puissent traverser sans problème une mince feuille d’or, on constata qu’une partie des particules alpha émises par les atomes d’hélium étaient plutôt réfléchies ou déviées de façon significative. Rutherford proposa alors que l’atome soit constitué à l’image de notre système solaire : des électrons de charge négative agissent comme les planètes ou satellites qui gravitent autour d’un noyau de charge positive (Soleil) ; l’attraction gravitationnelle étant ici remplacée par l’attraction électrique.

C’est alors que le physicien danois, Niels Bohr (prix Nobel de physique – 1922), compléta le concept de Rutherford en précisant que les électrons ne pouvaient se déplacer que sur des orbites précises autour du noyau atomique. De plus, il précisa que les électrons ne pouvaient aller en deçà de la première orbite dite ‘fondamentale’. Ainsi, ils ne peuvent s’écraser contre le noyau. Cette construction, Bohr l’enchâssât dans une théorie qui relia la vitesse d’un électron au rayon orbital. C’est une telle vue du très petit qui permit, entre autre, d’expliquer les raies spectrales émises par les atomes.

Si une première approche du monde quantique ne vous laisse pas étourdi, vous n’avez rien compris.
Choses dites…

Einstein : ‘Dieu ne joue pas aux dés’
Einstein : ‘Dieu n’est pas malicieux’
Bohr : ‘Einstein, arrêtez de dire à Dieu ce qu’Il doit faire.’

Le bohrium a été nommé en son honneur.

Heisenberg, Werner Karl
1901-12-05 jusqu’au 1976-02-01
1901,s
Physicien allemand né à Wurtzbourg dans le centre de l’Allemagne et décédé à Munich dans le sud de l’Allemagne. Il est l’un des fondateurs de la mécanique quantique.

Il est le père du principe d’incertitude, découvert en 1927, lequel nous apprend que l’Univers est un endroit frénétique lorsqu’il est examiné dans le très petit. Mais plus précisément, cela signifie que d’une particule on ne peut quantifier avec rigueur ni son endroit ni sa vitesse. L’univers quantique repose désormais sur des fondations mathématiques floues, qui se rapprochent davantage des domaines de la probabilité.

Publications :
  • Les principes physiques de la théorie des quanta, 1932
  • Rayonnement cosmique, 1946
  • Physique et philosophie, 1958
  • La nature dans la physique contemporaine, 1962
  • Introduction à la théorie unifiée des particules élémentaires, 1967
L’objet de la recherche n’est plus la nature en soi, mais la nature livrée à l’interrogation humaine, et dans cette mesure l’homme ne rencontre ici que lui-même.
Heisenberg et Niels Bohr sont rattachés à l’école de pensée dite de Copenhague (les deux ont oeuvré à l’université de Copenhague) qui souligne son détachement face aux polémiques idéologiques et religieuses entourant la création de l’Univers en regard des découvertes de la physique quantique.
Brassens, Georges
1921-10-22 jusqu’au 1981-10-29
1921,m
Auteur-compositeur, poète et interprète français né à Cette (de nos jours Sète) dans le sud de la France, d’un père maçon et décédé à Saint-Gély-du-Fesc dans le sud-est de la France.

Attiré par la musique jazz dès son plus jeune âge et affichant peu d’intérêt pour les études, il les abandonna en 1939. En 1940, il s’installait chez une parente à Paris où il apprit le piano et écrivit ses premières chansons.

En 1943, il dut travailler en Allemagne. L’année suivante, fugitif, il se réfugiait chez Jeanne, celle à la cane. En 1951, il chantait avec la guitare d’un ami dans des cabarets. En 1952, il connut une grande popularité, malgré son trac des grandes salles. La même année, il enregistrait son premier disque. En 1954, il recevait son premier prix pour l’une de ses chansons. En 1967, l’Académie française lui décernait le Grand Prix de poésie.

Brassens manie à merveille argot, poésie et mélodies ouvragées à l’intérieur de textes très songés.

Son oeuvre contient également des adaptations de grands poètes classiques.

Sa musique, ses mots, ses refrains traduisent bien une image de la France et de ses moeurs.

  • 1952
    • Le Gorille
    • La Mauvaise Réputation
    • Corne d’Auroch
    • Le Parapluie
    • La Chasse aux papillons
  • 1953
    • Il n’y a pas d’amour heureux (poème de Louis Aragon)
    • J’ai rendez-vous avec vous
    • Bancs publics
    • Brave Margot
    • La Cane de Jeanne
  • 1954
    • Chanson pour l’Auvergnat
    • La prière (poème de Francis Jammes)
    • Une jolie fleur (dans une peau de vache)
  • 1956 Je me suis fait tout petit
  • 1957 Oncle Archibald
  • 1958 Le pornographe
  • 1960 Le Mécréant
  • 1961 Le temps ne fait rien à l’affaire
  • 1962 Les Trompettes de la renommée
  • 1964 Les Copains d’abord
  • 1966 La Non-demande en mariage
  • 1969 Misogynie à part
  • 1972 Fernande
  • 1974 Georges Brassens in Great Britain (Les Sabots d’Hélène)
  • 1976
    • Don Juan
    • Trompe la mort
  • 1979 Georges Brassens et Moustache jouent en jazz avec Les Petits Français
  • 1980 Georges Brassens chante les chansons de sa jeunesse

Écrits

  • Des coups d’épées dans l’eau, 1942 (poèmes)
  • À la venvole, 1942 (poèmes)
  • La lune écoute aux portes, 1947
  • La Tour des miracles, 1953
  • La Mauvaise Réputation, 1954 (poèmes, chansons)
  • Poèmes et chansons, 1983
Bancs publics
Les gens qui voient de travers
Pensent que les bancs verts
Qu’on voit sur les trottoirs
Sont faits pour les impotents
Ou les ventripotents
Mais c’est une absurdité
Car à la vérité
Ils sont là c’est notoire
Pour accueillir quelque temps les amours débutants

Les amoureux qui se bécottent sur les bancs publics,
En se foutant pas mal du regard oblique
Des passants honnêtes
Les amoureux qui se bécottent sur les bancs publics,
En se disant des ‘Je t’aime’ pathétiques
Ont des petites gueules bien sympathiques.

Ils se tiennent par la main
Parlent du lendemain
Du papier bleu d’azur
Que revêtiront les murs
De leur chambre à coucher.
Ils se voient déjà doucement
Elle cousant, lui fumant,
Dans un bien-être sûr
Et choisissent les prénoms de leur premier bébé

Quand la sainte famille Machin
Croise sur son chemin
Deux de ces malappris
Elle leur décoche en passant des propos venimeux
N’empêche que toute la famille,
Le père, la mère la fille
Le fils, le Saint Esprit
Voudraient bien de temps en temps pouvoir se conduire comme eux.

Quand les mois auront passé
Quand seront apaisés
Leurs beaux rêves flambants
Quand leur ciel se couvrira de gros nuages lourds
Ils s’apercevront émus
Que c’est au hasard des rues
Sur un de ces fameux bancs
Qu’ils ont vécu le meilleur morceau de leur amour.

Brassens avait 24 ans lorsqu’il acquit sa première guitare.

À 25 ans, sous le pseudonyme de Geo Cédille, il publiait des articles dans un journal anarchiste.

Sa dépouille repose au cimetière de Sètes sous des plantes fleuries.

Gandhi, Mahatma
1869-10-02 jusqu’au 1948-01-30
1869,h
Homme politique et dirigeant nationaliste indien ayant oeuvré pacifiquement à l’indépendance de l’Inde. Mohandas Karamchand Gandhi est né à Porbandar dans l’ouest de l’Inde dans une famille de politiciens. Il est mort à Delhi dans le nord de l’Inde.

Il a étudié le droit à Londres et a été admis au barreau en 1891. À compter de 1893, il était conseiller légal d’une firme indienne en Afrique du Sud. Victime de ségrégation raciale à l’encontre entre autres des Indiens, il élabora et pratiqua la notion de satyagraha (force de l’âme) ou résistance non violente qui permit d’améliorer les conditions sociales de ses pairs, obtenant par exemple, la reconnaissance des mariages indiens et le droit de ses compatriotes Indiens de devenir travailleurs libres.

Au cours de son séjour en Afrique du Sud, il s’intéressa aux religions, commanda une unité de la Croix-Rouge pendant la guerre des Boers (1899-1902) et fonda une commune autour des idées de l’écrivain russe, auteur de ‘Guerre et Paix’, Léon Tolstoï (1828-1910).

De retour en Inde en 1914, il appuya les Britanniques à l’occasion de la Première Guerre mondiale. Par la suite, il organisa la résistance civile pacifique pour améliorer la condition de vie des Indiens oppressés par l’occupant britannique. Ses actions lui valurent le titre de Mahatma (Grande âme).

Il fut emprisonné de 1922 à 1924, suite à une campagne nationale de désobéissance civile et de boycott des produits britanniques. Il encouragea le port du vêtement traditionnel indien fait maison.

En 1930, avec des milliers d’Indiens, il entama une longue marche jusqu’à la mer d’Oman (ouest de l’Inde) où ils firent évaporer l’eau de mer pour en retirer le sel. Cette manifestation lui valut un nouvel emprisonnement jusqu’en 1931.

En 1933, il jeûnait pour améliorer la vie des intouchables qui correspondent au groupe d’individus exclus des castes de la société indienne. L’année suivante, il a survécu à trois tentatives d’assassinat.

Lors de la Seconde Guerre mondiale, Gandhi exigea la libération de l’Inde comme condition à sa participation aux côtés de la Grande-Bretagne. Il fut à nouveau interné en 1942 et libéré deux ans plus tard. L’indépendance de l’Inde fut finalement proclamée le 15 août 1947. Toutefois, contrairement à sa volonté, la fissure entre hindous et musulmans se concrétisa par la dissociation du Pakistan du reste de l’Inde. Gandhi fut assassiné par un nationaliste hindou alors qu’il se rendait à une réunion de prières.

Je me considère comme un soldat, toutefois un soldat de la paix, et je connais la valeur de la discipline et de la vérité. C’est pourquoi je vous demande de me croire lorsque j’affirme ne jamais avoir pris à mon compte le fait que la population indienne, si cela devenait nécessaire, pourrait recourir à la violence.
(Mahatma Gandhi)
Gandhi est considéré comme le Père de la Nation et le jour de son anniversaire est férié en Inde. Ses dernières paroles auraient été « Oh Dieu ».

En Inde et ailleurs, de plus en plus d’opinions sont exprimées quant au rôle déterminant que Subhash Chandra Bose (1897-????) a joué dans la libération de l’Inde. Selon plusieurs sources, il aurait contribué de manière significative au départ de l’armée britannique du sol indien. Bose a été honoré par le gouvernement indien en 1992 et le Japon lui a rendu hommage en 2006.

Krach de Wall Street
1929-10-24
1929,h
En 1929, l’économie états-unienne était au mieux et on pouvait acquérir 10$ d’actions en bourses en déboursant seulement 1$, le reste pouvant être financé. Les États-Unis connaissaient alors une période d’expansion économique sans précédent, incitant les financiers de Wall Street à investir principalement sur le marché intérieur, ce qui généra une hausse des titres.

Alors que les valeurs des titres en bourses augmentaient, les industries s’essoufflaient, faute d’investissements. Le fameux jeudi noir du 24 octobre, rien n’allait plus à la Bourse : les titres s’effondraient, faute d’acheteurs. Or, l’emprunt de 9$ effectué pour acquérir une action à 10$ demeurait et devait être remboursé. Ce fut la ruine de nombreux investisseurs. Le mardi suivant demeure un jour sombre dans l’histoire de la Bourse : Wall Street s’effondrait, entraînant avec lui plusieurs autres marchés américains et internationaux.

Suivit alors l’ère de la Grande Dépression au cours de laquelle les taux d’intérêt ont augmenté, l’obtention de prêts fut restreint, le nombre de chômeurs a augmenté, de même que le nombre de faillites, les prix des biens de consommation ont augmenté… À compter de ce jour jusqu’en 1939, ce fut la Grande Dépression.

Le 15 janvier 1929 naissait Martin Luther King (1929-1968), militant non violent pour les droits civiques des Noirs aux É-U.

Le 14 février 1929 avait lieu le massacre de la Saint-Valentin au cours duquel des membres de la mafia assassinaient sept rivaux.

Le 4 mars 1929, se tenaient les élections présidentielles au cours desquelles Herbert Hoover (1874-1964) succéda à Calvin Coolidge (1872-1933) en tant que résident de la Maison blanche. Hoover fut donc tenu responsable des problèmes de l’économie par le grand public.

Le 22 janvier 1930 débutaient les travaux d’excavation de l’Empire State Building à New York.

Dali, Salvador
1904-05-11 jusqu’au 1989-01-23
1904,b
Peintre, graveur, sculpteur et écrivain espagnol très talentueux et ingénieux. Salvador Dalí i Domènech, marquis de Dalí de Púbol est né et décédé à Figueras dans le nord-est de l’Espagne, à une trentaine de km au sud de la France.

Après ses études à l’Académie royale des Beaux-Arts à Madrid (au centre de l’Espagne), il rejoignit le groupe de peintres et d’écrivains surréalistes à Paris en 1929. De 1940 jusqu’en 1949, Dali et son épouse Gala résidèrent aux É-U.

Peintre reconnu et estimé, il a produit plus de 1600 tableaux associés au futurisme, au cubisme, au surréalisme, à la métaphysique, à l’inconscient, à l’imaginaire, à l’onirique.

Il s’est également intéressé à la poésie, au cinéma (Un chien andalou, l’Âge d’or), à la sculpture, à la lithographie, à la décoration, aux dessins de bijoux et aux costumes de théâtre. Ses créations sont empreintes d’une grande imagination.

En 1974, il créait son musée à Figueras, sa ville natale. Il existe des musées dédiés à son oeuvre en Espagne, en France et en Allemagne.

  • Autoportrait, 1920
  • Portrait de Luis Buñuel, 1924
  • L’âne pourri, 1928
  • La vache spectrale, 1928
  • Chair de poule inaugurale, 1928
  • Symbiose femme-animal, 1928
  • Les désirs inassouvis, 1928
  • Paul Éluard, 1929
  • L’homme invisible, 1929-1932
  • Le Grand Masturbateur, 1929
  • Les premiers jours du printemps, 1929
  • Les plaisirs illuminées, 1929
  • Le jeu lugubre, 1929
  • L’Énigme du désir, ma mère, ma mère, ma mère, 1929
  • Profanation de l’hostie, 1929
  • Phantasmagoria, 1929
  • Monument impérial à la femme-enfant, 1929
  • La Persistance de la mémoire, 1931
  • Six apparition de Lénine sur un piano, 1931
  • Le Rêve, 1931
  • Remords ou Sphinx englouti, 1931
  • Ombres de la nuit descandante, 1931
  • La solitude, 1931
  • Portrait de Gala, 1931
  • Les Trois Âges – la Vieillesse, l’Adolescence, l’Enfance, 1940
  • Buste de Voltaire invisible, 1941
  • Autoportrait mou avec du lard grillé, 1941
  • Le miel est plus doux que le sang, 1941
  • Galarina, 1944-1945
  • Portrait de Picasso, 1947
  • La madone de Port Lligat, 1950
  • Tête Raphaëlesque éclatée, 1951
  • Christ de Saint Jean de la Croix, 1951
  • Assumptia corpuscularia lapislazulina, 1952
  • Galatée aux sphères, 1952
  • Crucifixion (Corpus Hypercubus), 1954
  • Galacidalacidesoxyribonucleicacid, 1963
  • La gare de Perpignan, 1965
  • Portrait de mon frère mort, 1963
  • Le christ de Gala, 1978
  • Aurore, midi, couchant et crépuscule, 1979
  • Apparition du visage de l’aphrodite de Cnide dans un paysage, 1981
Le poète doit, avant qui que ce soit, prouver ce qu’il dit.
Lors de son voyage à Paris de 1929, Dali rencontra Helena (Elena Ivanovna Diakonova) (1894-1982), originaire de Russie et épouse du poète français Paul Éluard (1895-1982). On la surnommait Gala et Dali en tomba follement amoureux. Il en fit sa muse. Ils se marièrent civilement en 1934 et religieusement en 1958.
Esclavage époque moderne
1444-08-08 jusqu’au 1926-09-25
1444,h
La plus contraignante des formes de servitude humaine fut abolie en Occident entre 1792 et 1980.
  • Aux États-Unis, l’esclavage fut aboli à compter de 1777 au Vermont (état du nord-est) et disparut définitivement à l’issue de la guerre de Sécession le 18 décembre 1865, sous la présidence d’Abraham Lincoln.
  • En 1794, 1815 et 1848, la France y mettait fin.
  • Le 2 mars 1833, les colonies britanniques y mettaient fin.
  • Le 25 septembre 1926, était signée à Genève, la Convention destinée à mettre fin à l’esclavage.
  • Le 10 décembre 1948, l’Organisation des Nations unies (ONU) émettait la Déclaration universelle des droits de l’homme, formulant le principe de la liberté individuelle.
Les Hautes Parties contractantes s’engagent, pour autant qu’elles n’ont pas déjà pris les mesures nécessaires, et chacune en ce qui concerne les territoires placés sous sa souveraineté, juridiction, protection, suzeraineté ou tutelle :

a) A prévenir et réprimer la traite des esclaves;
b) A poursuivre la suppression complète de l’esclavage sous toutes ses formes, d’une manière progressive et aussitôt que possible.

Article 2, Convention relative à l’esclavage,
Signée à Genève, le 25 septembre 1926,
Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme

Le Portugal a débuté la traite des Noirs en 1444. Des êtres humains asservis à l’esclavage furent utilisés comme main d’oeuvre par des colons, notamment dans les plantations de tabac, de sucre, de coton, etc.

L’esclavage a peut-être reculé dans plusieurs territoires. Toutefois, plusieurs formes de servitudes humaines persistent ici et là. Ne pensons qu’aux victimes de régimes totalitaires battus, lapidés, meurtris, martyrisés, assassinés…

Malraux, André
1901-11-03 jusqu’au 1976-11-23
1901,l
Écrivain et homme politique français, Georges-André Malraux naquit à Paris dans une famille de commerçants et décéda à Créteil, en banlieue de Paris.

En 1921, il se mariait. En 1922, il évitait le service militaire. En 1925, il dénonçait les injustices à l’égard des indigènes en Indochine. L’année suivante, il publiait de faux journaux intimes. En 1929, il devenait directeur artistique chez Gallimard. En 1931, il montait un douteux stratagème de vente d’objets d’art. En 1936, il avouait à sa femme l’avoir épousée pour son argent. Son cercueil repose au Panthéon.

Son nom figure comme auteur de plusieurs ouvrages.
On ne connaît jamais un être, mais on cesse parfois de sentir qu’on l’ignore.
Membre du Gouvernement provisoire de la République française.
Brel, Jacques
1929-04-08 jusqu’au 1978-10-09
1929,m
Auteur, compositeur, interprète, acteur et réalisateur belge d’origine flamande et d’expression française. Brel est né à Schaerbeek, au nord-est de Bruxelles dans une famille de cartonniers. Il est mort à Bobigny au nord-est de Paris.

Après ses débuts dans les cabarets parisiens, il obtenait son premier succès en 1956 avec ‘Quand on n’a que l’amour’ et il triomphait à l’Olympia en 1958.

En 1967, il était acteur au cinéma (Les Risques du métier, Mon oncle Benjamin. L’Emmerdeur…), puis réalisateur (Franz, Le Far-West). Il se tourna également vers la comédie musicale (Don Quichotte de la Manche) et s’intéressa à l’aviation.

Il enregistra un dernier disque en 1977 après un long séjour à Hiva Oa, aux Marquises.

  • Quand on n’a que l’amour, 1957
  • Au printemps, 1958
  • Les Flamandes, Ne me quitte pas, La valse à mille temps, 1959
  • Marieke, Le moribond, On n’oublie rien, 1961
  • Madeleine, Les Bourgeois, Le Plat Pays, Les biches, 1962
  • Les Bigotes, Les vieux, La Fanette, 1963
  • Les Bonbons, Au suivant, 1964
  • Ces gens-là, Jef, Fernand, 1965
  • La Chanson des vieux amants, 1967
  • Vesoul, L’Éclusier, L’Homme de la Mancha, 1968
  • Pierre et le Loup L’Histoire de Babar, 1969
  • Les Marquises, 1977
Alors sans avoir rien
Que la force d’aimer
Nous aurons dans nos mains
Amis le monde entier.

Quand on n’a que l’amour, Jacques Brel

À ses débuts, il fut surnommé l’Abbé Brel par Brassens en raison du contenu idéaliste et naïf de ses premiers textes.

En 2000, l’avion de Brel était postée devant la maison du jouir de Paul Gauguin à Hiva Oa, aux Marquises. Sa tombe fleurie, est tout près de là.

Information, âge
1938 jusqu’après ce jour
1938,e
L’âge de l’information débute en 1938, avec l’invention du premier ordinateur et se poursuit de nos jours. Chronologie primaire des faits :
  • En 1821, Charles Babbage (1791-1871), mathématicien et inventeur britannique, présentait son plan pour une machine à différences qui fut subventionnée et, hélas, jamais finalisée. De 1834 à 1836, Babbage proposait un nouveau plan pour sa machine analytique qui fut elle aussi impossible à réaliser. De 1847 à 1849, il revit les plans de sa machine à différences, sans succès. En 2002, toutefois, la machine à différences No 2 a finalement vu le jour en Angleterre.
  • En 1938, Konrad Zuse (1910-1995) mettait au point la Z1 chez ses parents en Allemagne. Malgré quelques problèmes, elle est considérée comme le premier calculateur mécanique doté d’un moteur électrique. En 1941, le jeune homme créait la Z3, un modèle programmable binaire à virgule flottante. Malheureusement, les bombardements de la Seconde Guerre mondiale ont détruit le prototype et bien des plans de ce génial inventeur.
  • En 1942, le premier ordinateur digital, l’ABC voyait le jour aux É-U.
  • En 1946, les états-uniens mettaient au point le premier véritable ordinateur fonctionnel et complet, l’ENIAC.
  • Vinrent ensuite les ordinateurs et bidules électroniques qui ont inspiré ou ont été créé sous l’impulsion de génies tels celui de Steve Jobs.
Guerre mondiale, seconde
1939-09-01 jusqu’à 1945-09-02
1939,h
À l’issue de la Première Guerre mondiale, l’Allemagne, l’Italie, le Japon et la Russie cherchèrent à agrandir leurs empires et à résoudre les crises économiques, sociales et morales qui secouaient leurs pays.
  • En 1922, l’instauration de l’Union des républiques socialistes soviétiques (URSS) fut le prélude à un régime de terreur au sein d’un État qualifié de totalitaire.
  • Le 18 septembre 1931, le Japon envahissait la Mandchourie dans le nord-est de la Chine. La guerre sino-japonaise de 1937 est conséquente à cet événement. Le Japon contrôla ainsi une partie de la Chine jusqu’en 1945.
  • En janvier 1933, Adolf Hitler (1889-1945) était nommé chancelier et éduquait les Allemands sur leurs appartenances à une race supérieure, la race aryenne, qui leur donnait les droits sur les autres peuples. En 1934, il devenait le Führer (guide).
  • Le 5 mai 1936, l’Italie occupait l’Éthiopie.
  • Le 25 novembre 1936, le Japon et l’Allemagne signaient un pacte constituant les puissances de l’Axe, auquel adhéra l’Italie le 6 novembre 1937.
  • Le 3 février 1937, en appui aux nationalistes responsables du putsch espagnol, l’Italie bombardait Barcelone, dans le nord de l’Espagne.
  • Le 13 mars 1938, l’Allemagne rattachait l’Autriche à son territoire.
  • Le 15 mars 1939, l’Allemagne s’emparait de la Tchécoslovaquie.
  • Le 1er septembre 1939, l’Allemagne envahissait la Pologne, déclenchant ainsi la 2e Guerre mondiale. Le 17 septembre 1939, l’Union soviétique envahissait la Pologne, en accord avec l’Allemagne. Le 28 septembre 1939, la Pologne était vaincue.
  • Le 30 novembre 1939, l’URSS attaquait la Finlande.
  • Le 9 avril 1940, l’Allemagne envahissait le Danemark et la Norvège.
  • Le 10 mai 1940, l’Allemagne envahissait le Luxembourg et la Belgique. Par la suite, les Allemands envahirent la France.
  • Le 10 juin 1940, l’Italie déclarait la guerre à la France.
  • Le 17 juin 1940, le gouvernement français demandait l’armistice.
  • Le 18 juin 1940, le général français Charles de Gaulle (1890-1970), réfugié à Londres, appelait les Français à la résistance.
  • Le 22 juin 1940, la France capitulait. Après l’armistice avec l’Allemagne et l’Italie, la guerre des Français s’achevait officiellement le 25 juin 1940.
  • Le 28 octobre 1940, l’Italie attaquait la Grèce.
  • Le 17 avril 1941, la Yougoslavie capitulait face à l’Allemagne.
  • Le 22 juin 1941, l’Allemagne envahissait l’URSS.
  • Le 7 décembre 1941, la destruction par le Japon de la flotte américaine à Pearl Harbor, signalait l’entrée en guerre des États-Unis.
  • Le 25 juillet 1943, les Anglo-Saxons renversaient le régime fasciste italien. Benito Mussolini (1883-1945) fut arrêté, puis libéré par les nazis en septembre. Le régime fasciste s’effondrait et fut dissous en Italie.
  • Le 27 avril 1945, le chef du parti fasciste italien, Mussolini, était de nouveau arrêté et fut exécuté le lendemain.
  • Le 8 mai 1945, l’Allemagne capitulait.
  • Le 15 août 1945, le Japon capitulait et signait l’acte le 2 septembre suivant.
« Le monde se souviendra que la première bombe atomique a été larguée sur Hiroshima, une base militaire. Nous avons pris de vitesse les Allemands dans la course à la découverte, et nous avons utilisé cette bombe pour abréger le supplice de la guerre, pour sauver la vie de milliers et de milliers de jeunes Américains. Nous continuerons à l’utiliser jusqu’à la destruction totale de la puissance de guerre japonaise. »

Harry S. Truman (1884-1972), 6 août 1945. Truman fut président des États-Unis du 1945-04-12 au 1953-01-20

La Seconde Guerre mondiale provoqua la mort de près de 65 millions d’êtres humains.

Plus de 42 millions de civils ont péri lors de ce conflit, dont des millions de prisonniers dans des camps de concentration sous contrôle nazi.

Hiroshima est un centre industriel japonais situé sur l’île d’Honshu, dans le sud-ouest du Japon. Lors de la Seconde Guerre mondiale, le 6 août 1945, Hiroshima fut détruite par la première bombe atomique (à l’uranium 235) qui coûta la vie à 250 milles personnes et détruisit tout dans un périmètre de 500 km. La population d’Hiroshima était alors de 344 000 habitants.

Trois jours plus tard, Nagasaki, une ville portuaire japonaise située à 421 km au sud-ouest de Hiroshima, fut la cible de la seconde bombe atomique (au plutonium) qui détruisit le tiers de la ville et coûta la vie à 150 milles personnes.

Swami Prabhupada, A.C. Bhaktivedanta
1896-09-01 jusqu’au 1977-11-14
1896,t
Maître spirituel indien, fondateur de l’International Society for Krishna Consciousness (ISKCON), connue sous le nom des Hare Krishna. Ses traductions des anciens écrits védiques demeurent un acquis considérable pour la connaissance de cette culture âgée de plusieurs millénaires. Des milliers de fidèles ont assisté à ses enseignements.

Abhay Charan De est né à Calcutta dans le nord-est de l’Inde et est décédé à Vrindavan, un centre de pèlerinage situé au centre-nord de l’Inde. Après ses études universitaires à Calcutta, il a brièvement participé au mouvement nationaliste pacifique de Gandhi (1869-1948) avant de rencontrer le maître spirituel qui influença le cours de plusieurs existences en lui demandant de faire connaître Krishna à l’Occident.

En 1959, Abhay Charan De prit le nom de A.C. Bhaktivedanta Swami Prabhupada et se retira à Vrindavan où il se consacra aux traductions des textes sur Krishna et à leurs commentaires. Sept ans plus tard, le 13 août 1965, avec quelques roupies en poche, le Swami désormais âgé de 69 ans, montait à bord du cargot Jaladuta sur lequel il navigua de Calcutta jusqu’à New York dans le nord-est des États-Unis avec ses textes sacrés en main, ceux-là mêmes qu’il avait fait imprimer pour diffuser la connaissance de Krishna au monde entier.

Arrivé à destination, le 19 septembre, avec 40 roupies et 20 dollars en poche, ses livres et son parapluie, il a chanté la mantra libératrice universelle Hare Krishna que de nombreux fidèles chantent encore de nos jours.

  • Traduction du Srimad-Bhagavatam (Bhagavata Purana)
  • Traduction et commentaires sur la Bhagavad Gita
  • Easy Journey to Other Planets
  • Fondateur de la société ISKCON (International Society for Krishna Consciousness, AICK en France en 1973)
  • revue Back to Godhead
  • fondateur du Bhaktivedanta Book Trust (BBT), éditeur de livres sur Krishna et la philosophie
  • auteur de plus de 80 livres
  • à l’origine de plus de 108 temples, instituts et communautés
Change simplement ta conscience du ‘Je, moi, mien’ pour la conscience divine et ta vie deviendra un succès.
Son nom se décline ainsi : A.C. signifie Abhay Charan. Bhaktivedanta relate sa dévotion (bhakti) et sa profonde compréhension de la spiritualité (vedanta). En 1959, lorsqu’il a renoncé à tout ce que la société pouvait lui apporter, il est devenu Swami (contrôleur des sens). Prabhupada signifie celui qui sert aux pieds de Dieu.
Ordinateur
1939
1939,s
  • En 1939, les Américains John Atanasoff et Clifford Berry concevaient le premier ordinateur digital électronique, non encore programmable.
  • En 1941, le Z3 était le premier ordinateur programmable.
  • En 1943, le premier ordinateur électronique re-programmable, le Colossus était conçu à Londres et fut utilisé pour décoder les codes de guerre allemands.
  • En 1944, le Harvard Mark 1 d’IBM voyait le jour.
  • En 1946, l’ENIAC (Electronic Numerator Integrator and Computer) fonctionnait aux É-U.
  • En 1956, transistors, circuits intégrés et microprocesseurs amélioraient leurs capacités : aux 30 tonnes et aux 18 000 tubes à vide (lampes) nécessaires à l’ENIAC, étaient substituées des puces miniatures (microprocesseurs).
  • En 1973, l’augmentation des composantes miniatures a permis la fabrication des ordinateurs personnels.
À l’origine, on pensait qu’une demie douzaine de gros ordinateurs cachés dans des laboratoires de recherches du pays, suffiraient à répondre à l’ensemble des besoins du pays.
(Howard Hathaway Aiken (1900-1973), informaticien designer du concept de l’ordinateur IBM Harvard Mark I)

Selon le Computer Museum, Les ventes d’IBM excédaient 4,2 milliards $ en 1966. Trois ans plus tard, l’entreprise introduisait son premier mini ordinateur : le Système 3.

En 1623, le professeur allemand Wilhelm Schickard concevait sa machine à calculer.

En 1642, Pascal distribuait sa machine à calculer sous le nom de Pascaline.

En 1801, l’inventeur français Joseph-Marie Jacquard mettait au point un mécanisme permettant d’actionner un métier à tisser à l’aide d’un programme sur cartes perforées.

En 1890, Herman Hollerith utilisait des cartes perforées afin de compiler les données du recensement des États-Unis. Six années plus tard, il fondait la Tabulating Machine Corporation qui devint IBM en 1924.

Hitchcock, Sir Alfred
1899-08-13 jusqu’au 1980-04-29
1899,c
Réalisateur, producteur et scénariste, né à Londres dans le sud-est du Royaume-Uni et décédé à Los Angeles dans le sud-ouest des É-U. Considéré comme le maître du suspense, dont les réalisations figurent parmi les plus grandes et les plus influentes, Hitchcock a grandement innové dans les techniques et la stylistique du cinéma. Il a réalisé de nombreux chefs-d’oeuvre qui accusent à peine les traces du temps.

Alfred Joseph Pierre Hitchcock a poursuivi ses études avant de devenir dessinateur et rédacteur d’intertitres pour le cinéma muet. En 1919, il publiait Gaz hilarant, une première et courte nouvelle déjà hitchcockienne.

En 1924, il co-signait le scénario d’un film allemand. En 1926, il épousait Alma Reville (1899-1982) qui fut la collaboratrice de son époux tout au long de sa carrière cinématographique. En 1927, il réalisait son thriller Les cheveux d’or qui connut un grand succès. En 1929, il tournait Chantage, un premier film parlant anglais. En 1934 et 1935, L’homme qui en savait trop et Les 39 Marches furent des succès. En 1939, le maître du suspense s’installait aux États-Unis où il connut gloire et renommée internationale. En 1976, paraissait son dernier film, Complot de famille, une comédie noire, dernière signature du grand homme avant son départ de sa propre scène.

  • Number Thirteen, 1922
  • Le Jardin du plaisir, 1925
  • The Mountain Eagle, 1926
  • Les Cheveux d’or (The Lodger), 1927
  • Downhill, 1927
  • Easy Virtue, 1928
  • Le Masque de cuir (The Ring), 1927
  • Laquelle des trois (The Farmer’s Wife), 1928
  • À l’américaine (Champagne), 1928
  • The Manxman, 1929
  • Chantage (Blackmail), 1929
  • Elstree Calling, 1930
  • Le Chant du Danube, 1934
  • L’Homme qui en savait trop, 1934
  • Les 39 Marches, 1935
  • Quatre de l’espionnage, 1936
  • Agent secret (Sabotage), 1936
  • Jeune et innocent, 1937
  • Une femme disparaît, 1938
  • La Taverne de la Jamaïque, 1939
  • Rebecca, 1940
  • Correspondant 17, 1940
  • Joies matrimoniales (Mr. and Mrs. Smith), 1941
  • Soupçons (Suspicion), 1941
  • Cinquième colonne, 1942
  • L’Ombre d’un doute, 1943
  • Aventure malgache, 1944
  • Bon voyage, 1944
  • Lifeboat, 1944
  • La Maison du docteur Edwardes, 1945
  • Les Enchaînés (Notorious), 1946
  • Le Procès Paradine, 1947
  • La Corde (Rope), 1948
  • Les Amants du Capricorne, 1949
  • Le Grand Alibi, 1950
  • L’Inconnu du Nord-Express (Strangers on a Train), 1951
  • La Loi du silence, 1952
  • Le crime était presque parfait (Dial M for Murder), 1954
  • Fenêtre sur cour (Rear Window), 1954
  • La Main au collet, 1955
  • Mais qui a tué Harry ?, 1956
  • L’Homme qui en savait trop, 1956
  • Le Faux Coupable, 1956
  • Sueurs froides (Vertigo), 1958
  • La Mort aux trousses, 1959
  • Psychose, 1960
  • Les Oiseaux (The Birds), 1963
  • Pas de printemps pour Marnie, 1964
  • Le Rideau déchiré, 1966
  • L’Étau (Topaz), 1969
  • Frenzy, 1972
  • Complot de famille (Family Plot), 1976
Ah, oui ! je suis quelqu’un de très peureux. Je fais tout mon possible pour éviter toutes sortes de difficultés et de complications. J’aime qu’autour de moi tout soit limpide, sans nuages, parfaitement calme. Une table de travail bien rangée me procure une paix intérieure. Lorsque je prends un bain dans une salle de bains, je remets, après usage, tous les objets à leur place. Je ne laisse aucune trace de mon passage. Ce sentiment de l’ordre va de pair chez moi avec une nette répugnance pour toute complication.

Alfred Hitchcock lors d’un entretien avec François Truffaut

Dans l’un de ses premiers films, Hitchcock a joué lui-même le rôle d’un figurant car il manquait un acteur. Il a poursuivi cette tradition par la suite en s’efforçant de paraître dès le début des films afin que l’audience ne soit pas distraite par la recherche de la séquence où il paraissait.

Pour François Truffaut, Hitchcock, qui avait basé sa vie entière sur les malentendus, adorait être incompris.

Selon Bruce Dern, quand Hitchcock voulait que l’audience se déplace, il déplaçait la caméra.

Hitchcock était le metteur en scène qui connaissait le moins de surprises en projection, selon Jacques Becker.

Tibet
v 600 jusqu’à 1959
600,h
Le Territoire du Tibet est situé au nord de la chaîne de montagnes Himalaya en Asie, à une altitude moyenne de 4900 mètres. Au début du 7e siècle, Songtsän Gampo (557..605-649) y établissait son vaste empire alors que ses deux épouses d’origine chinoise et népalaise ont favorisé la fusion du bouddhisme à la religion autochtone tibétaine (bön) d’alors. En 779, l’empereur Trisong Detsen (~704-797) fit traduire les textes bouddhistes du sanskrit indien en tibétain et décréta le bouddhisme religion d’État. Sous son règne, le maître d’origine indienne Padmasambhava (v.717-v.762) consacrait Samyé, le premier monastère bouddhiste tibétain, situé au sud-est de la capitale, Lhasa.

Atisha (983-1054), Marpa (1012-1097) et Milarépa (1040-1123) figurent parmi les grands maîtres qui ont marqué le bouddhisme tibétain.

Le 7 octobre 1950, un an après la fondation de la République populaire de Chine, sous les ordres de Mao Tsé Toung, l’armée chinoise envahissait le Tibet.

Le 17 novembre 1950, était intronisé le 14e dalaï-lama en la personne de Tenzin Gyatso (1935-). En 1959, il s’exilait à Dharamsala dans le nord-ouest de l’Inde où il forma le gouvernement en exil, plaidant pour l’indépendance du Tibet et pour la paix. Depuis lors, 150 000 Tibétains se sont exilés. En 1989, le dalaï-lama recevait le prix Nobel de la paix.

De nos jours, on distingue le Tibet historique de la région autonome du Tibet qui correspond à une partie du Tibet d’avant 1950. Au regard de Pékin, le ‘pays entre ciel et terre’ est devenu la ‘Région Autonome du Tibet’. Il fut dit que la quasi totalité des 6000 temples et monastères tibétains fut détruite et pillée ; la centaine restante fut reconstruite et restaurée. Lhasa fut transformée en ville moderne où les Chinois ont construit de gigantesques édifices et de grands boulevards destinés à effacer le souvenir du peuple des Neiges qui avait conquis les sommets les plus élevés au monde.

« Quand les oiseaux de fer voleront et les chevaux rouleront sur des roues, l’homme du pays de la neige devra quitter son pays. »
Padmasambhava

« Considérez ce qu’il convient de faire ou de ne pas faire, et accomplissez votre tâche sans douter, à la manière voulue par le Maître Omniscient, comme si toute chose se déroulait sous son regard. Agissez dans cet esprit, et tout ira bien(…),

Ceux qui se détournent de la Loi et de la tradition pour emprunter une voie mauvaise, ceux qui ne se préoccupent que de leurs propres intérêts en aidant uniquement ceux qui leur plaisent et pas les autres, ceux qui indignes de confiance aujourd’hui et n’astreignent pas au bien, ceux-là n’atteindront pas leurs buts et seront châtiés par les Protecteurs.

Réfléchissez sérieusement à ce que j’écris, rejetez irrévocablement le mal et conformez-vous au bien. »

Extrait du testament du XIIIe Dalaï-Lama, le prédécesseur de Tenzin Gyatso c.1950

La citation ci-dessous reflète l’opinion chinoise :

« Lhasa est une ancienne ville de longue histoire; dans la région l’élevage était prédominant et l’agriculture très arriérée à cause de la théocratie et du servage qui y prévalaient pendant lontemps. Pourtant des changements s’y sont produits au cours des vingt dernières années, depuis la réforme démocratique engagée en 1959. On y a construit de petites et moyennes usines par exemple, des mines de houille, des centrales hydro-électriques, des usines de produits chimiques, des cimenteries, des services de réparation de machines, des laineries, des tanneries et des sucreries. On a, par ailleurs, construit trois routes reliant le reste de la Chine au Tibet et ouvert une ligne aérienne de Chengdu à Lhasa. On y a crée des établissements scolaires et hospitaliers, ainsi que des théâtres. Lhasa est devenu le centre politique, économique, culturel et de communications du Tibet. »

TIBET (au sud-ouest de la Chine) – Lhasa (capitale régionale), Agence de Presse Xinhua, 2000

Chevalier, Maurice
1888-09-12 jusqu’au 1972-01-01
1888,cm
Chanteur, comédien et danseur français né à Ménilmontant, un quartier populaire du nord-est de Paris et mort à Paris.

À 10 ans, il était acrobate de cirque. Deux ans plus tard, il chantait et amusait l’audience avec ses imitations. La chanteuse Mistinguett (1875-1956) entra dans sa vie en 1911. En 1913, il faisait son service militaire et fut fait prisonnier par les Allemands durant deux ans jusqu’en 1916 où il fut libéré grâce à Mistinguett.

À l’armistice, en 1918, il façonna son personnage que nous lui connaissons (costume, canotier, posture) et devint populaire en France.

En 1928, à l’aube du cinéma parlant, il faisait ses débuts à Hollywood où il figura aux génériques de plusieurs films et fut nominé pour le titre de meilleur acteur en 1929 et 1930.

De retour à Paris en 1935, ses chansons ont été des succès. Durant la guerre, il aurait animé des émissions pour Radio-Paris, station associée à l’occupant nazi.

En 1950, il était déclaré persona non grata par les Américains pour avoir signé une pétition contre l’armement nucléaire (Appel de Stockholm).

De retour à Hollywood en 1957, il tournait Gigi (inspiré du livre de Colette) qui fut couronné à la cérémonie des Oscars en 1958 par 9 récompenses dont une adressée à Chevalier pour son demi-siècle de carrière.

Il a tourné 8 films de 1960 à 1963, s’est produit en tournée à travers les É-U et déjeuna avec le général de Gaulle à son retour au pays.

Le 21 octobre 1968, il quittait la scène après avoir présenté son dernier spectacle durant 3 semaines.

L’étoile de Maurice Chevalier est gravée sur le Hollywood Walk of Fame.

  • Dans la vie faut pas s’en faire, 1921
  • Valentine, 1924
  • Parade d’amour (film), 1929
  • La Veuve joyeuse (film), 1934
  • Prosper, 1935
  • Ma Pomme, 1936
  • Y’a d’la joie, 1937
  • Amours de Paris (revue), 1938
  • Ça fait d’excellents Français, 1939
  • Paris sera toujours Paris, 1939
  • La Marche de Ménilmontant, 1941
  • Bonjour Paris (revue), 1941
  • Ça sent si bon la France, 1941
  • La Chanson du maçon, 1941
  • Ma route et mes chansons (litt.), 1946-1969
  • Le Silence est d’or (film), 1947
  • Ariane (film), 1957
  • Gigi (film), 1958
  • Can-Can (film), 1960
  • Fanny (film), 1961
  • Chevalier at 77 (revue), 1965
  • Monkeys, Go Home! (film), 1967
  • La Tournée des 80 ans (revue), 1967
  • Les Aristochats, 1970
  • Les Pensées de Momo (litt.), 1970
« Après tout, ce n’est pas si désagréable que ça de vieillir quand on songe à l’autre éventualité », Maurice Chevalier
Il a longtemps représenté l’image des Français en Amérique au cours de ses 67 années de carrière.
Effet de serre
Depuis v 1967
1967,s
L’atmosphère qui enveloppe la Terre est constituée d’azote (78%), d’oxygène (21%) ainsi que de vapeurs d’eau et de gaz (1%). Elle est répartie en couches superposées dont les épaisseurs varient d’un endroit à un autre :
  • la troposphère habille la terre du sol jusqu’à 20 km d’épaisseur. Elle se compose d’air et d’eau, est à l’origine des vents, de la pluie, de la neige et d’autres phénomènes météorologiques.
  • la stratosphère ou couche d’ozone, recouvre la troposphère d’une couche d’environ 30 km de profondeur. Elle filtre les rayons ultraviolets du Soleil. Sensible aux émanations de composés chimiques, la couche d’ozone se décompose peu à peu et perd de son efficacité.
  • la mésosphère recouvre la stratosphère d’un manteau de 30 km d’épaisseur, à partir de 50 km de la terre jusqu’à environ 85 km.
  • la thermosphère, occupe les 600 km d’épaisseur autour de la mésosphère
  • l’exosphère s’étend jusqu’au 10 000e km d’altitude depuis la terre.

Certains déchets tel le dioxyde de carbone, le méthane, l’oxyde d’azote, les composés chlorofluorocarbonés et l’ozone, perturbent l’équilibre atmosphérique en absorbant les radiations infrarouges et créent un trou dans la couche d’ozone. Si la tendance se maintient, la température moyenne s’élèvera de 1,5 à 6 degrés Celsius au cours des prochains cent ans.

Une augmentation de la température fera fondre des glaces éternelles, entraînant une hausse du niveau des mers et l’inondation de plusieurs terres, voire de pays. Les conséquences seront désastreuses pour plusieurs Terriens de type humain, animal et végétal.

La dégradation de la couche d’ozone provoque un réchauffement de la Planète qui occasionne la fonte des glaciers et le rehaussement du niveau des eaux.

En janvier 2002, la revue américaine IEEE Spectrum signalait que l’effet de serre se concrétise dramatiquement dans l’état indépendant de Tuvalu, au nord-est de l’Australie. En effet, les eaux de l’océan Pacifique engloutissent peu à peu les atolls de Tuvalu où plusieurs habitants doivent être relocalisés. Le phénomène est visible via la vue satellite de la région.

Kennedy, John Fitzgerald
1917-05-29 jusqu’au 1963-11-22
1917,h
Né à Brookline au Massachusetts dans le nord-est des É-U dans une riche famille d’origine irlandaise, John Fitzgerald Kennedy fut le 35e et le plus jeune président élu des États-Unis de 1961 jusqu’à sa mort à Dallas, Texas dans le centre-sud des É-U.

Engagé dans la marine après ses études à l’université de Harvard (Massachusetts), il participa à la Seconde Guerre mondiale au cours de laquelle il fut blessé et décoré en 1943.

En 1947, il était élu à la Chambre des représentants avant de devenir sénateur démocrate du Massachusetts en 1953 et d’être élu président des É-U le 8 novembre 1960.

En 1957, il s’était opposé à la politique coloniale française et avait milité pour l’indépendance de l’Algérie.

Le 20 janvier 1961, il augmentait les effectifs militaires engagés dans la guerre au Sud-Vietnam. En octobre 1963, il préparait un retrait de l’armée américaine.

En 1962, une décision de la Cour suprême américaine et l’appui de Kennedy furent nécessaires afin que James Meredith (1933-), un étudiant noir puisse fréquenter l’université du Mississipi dans le sud-est des É-U. Kennedy soutenait Martin Luther King (1929-1968) qui luttait contre la ségrégation raciale aux É-U. Grâce à eux ainsi qu’à des personnes comme Rosa Parks (1913-2005), les Noirs purent étudier dans les écoles publiques de l’État d’Alabama (à l’est du Mississipi).

En 1962, il obtenait pacifiquement le retrait des missiles soviétiques de Cuba. En 1963, il signait avec l’URSS un traité interdisant les essais nucléaires.

Il a oeuvré en faveur d’une plus grande justice sociale et fut partisan de la course à la Lune.

Il a été assassiné dans sa limousine lors d’une visite pré-électorale à Dallas. Un demi siècle plus tard, les véritables motifs ainsi que les auteurs de l’assassinat de ce populaire président des É-U demeurent inconnus.

Portraits d’hommes courageux (Profiles in Courage), 1956 (En 1957, le prix Pulitzer lui a été décerné pour cet ouvrage.)
Ainsi, mes chers compatriotes, ne vous demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous, mais ce que vous pouvez faire pour lui.

J.F. Kennedy, 20 janvier 1961

Il porte les noms de sa mère, Rose Fitzgerald Kennedy (1890-1995) et de son père, Joseph Patrick Kennedy (1888-1969).
Ohsawa, Georges
1893-10-18 jusqu’au 1966-04-23
1893,ts
Le père de la Macrobiotique, Yukikazu Sakurazawa (ou Nyoiti Sakurazawa) est né à Kyoto dans le sud-ouest du Japon au sein d’une famille pauvre et est décédé à Tokyo dans le centre-est du Japon. En France, on le connait depuis 1949 sous le nom de Georges Ohsawa.

En 1902 et 1908, sa mère puis son frère décédaient de tuberculose. En 1910, déclaré incurable par la médecine officielle japonaise, Sakurazawa se guérissait de la tuberculose en équilibrant le rapport entre le potassium et le sodium de son alimentation, tel que préconisé par le Dr Sagen Ijizuka (1850-1909). Cette expérience fut déterminante pour le reste de son existence.

En 1916, il réclamait une agriculture biologique, sans engrais chimiques. L’année suivante, il donnait des conférences sur la Macrobiotique à propos de laquelle il écrivit de nombreux bouquins et articles dans plusieurs revues. Il est également l’auteur d’articles sur l’acupuncture, le judo, le haïki, le bonsaï, les fleurs…

En 1936, il épousait Lima (1898-1999) qui a poursuivi l’enseignement de la Macrobiotique jusqu’à ses tous derniers jours.

Durant la guerre, il militait pour la paix et fut emprisonné, torturé et condamné à mort à plus d’une reprise. Il fut sauvé in extremis par le débarquement des Américains.

En 1953, il quittait le Japon avec Lima pour faire connaître la Macrobiotique à travers ses écrits et ses conférences en Europe, en Inde, en Afrique et aux États-Unis.

En 1962, il était à l’origine de Chico-San, la première usine de produits macrobiotiques aux É-U.

C’est en répondant à son courrier que son coeur a cédé, après avoir propagé les germes de ce qui continue de produire des bienfaits chez ceux qui pratiquent sa philosophie naturelle de vie.

  • Principe Unique de la Philosophie et de la Science d’Extrême-Orient, 1931
  • Le Livre des fleurs, 1931
  • L’Acupuncture et la Médecine d’Extrême-Orient, 1934
  • Le livre de la Vie Macrobiotique avec une Méthode d’Éducation, 1937 édité en 1947
  • Le livre du Judo, 1942
  • 4.000 ans d’Histoire de la Chine, 1943
  • La Philosophie de la Médecine d’Extrême-Orient, 1956
  • Jack et Mitie dans la Jungle dite « Civilisation », 1957
  • L’ère atomique et la Philosophie d’Extrême-Orient, 1962
  • Le Cancer et la Philosophie d’Extrême-Orient, 1965
  • Le Zen Macrobiotique, 1966
D’après notre philosophie, rien n’existe dans ce monde sinon le Yin et le Yang, la force centrifuge et la force centripète. La force centripète est constringente et produit le son, la chaleur, la lumière ; la centrifuge est expansive, elle est la source du silence, du calme, du froid et de l’obscurité.

Le Zen Macrobiotique, Georges Ohsawa

La Macrobiotique est basée sur l’équilibre entre le yin et le yang. Selon Ohsawa, lorsque cet équilibre est rompu, les crises surviennent et le remède consiste à rétablir l’équilibre.
de Gaulle, Charles
1890-11-22 jusqu’au 1970-11-09
1890,h
Officier, écrivain, général de brigade, chef de la France libre, fondateur et chef du Rassemblement du peuple français, fondateur et président de la Ve République française. Charles de Gaulle libéra la France occupée par les nazis, mit un terme à la guerre d’Algérie et développa une politique étrangère de prestige et d’indépendance nationale.

Né à Lille dans le nord de la France, dans une ancienne famille étroitement associée à l’histoire de France, Charles André Joseph Pierre-Marie de Gaulle est décédé à Colombey-les-Deux-Églises situé à 300 km au sud-est de Paris.

En 1912, après ses études chez les Jésuites en Belgique et à l’école militaire, il rejoignait l’infanterie sous les ordres du colonel Pétain (1856-1951). De mars 1916 jusqu’à l’armistice de novembre 1918, de Gaulle était prisonnier des Allemands. L’année suivante, il luttait contre l’Armée rouge en Pologne. En 1922, il était à l’école de la guerre ; trois ans plus tard, il y donnait des conférences dont trois furent remarquées. En 1931, il était affecté au Liban.

Parallèlement à sa carrière militaire, de Gaulle a poursuivi une carrière littéraire dans laquelle le lecteur y découvre le cheminement d’un stratège remarquable.

Après l’entrée en guerre de la France contre l’Allemagne nazie, il s’opposa à l’occupation et s’envola à Londres d’où il lança, le 18 juin 1940, sur les ondes de la radio anglaise, son appel à la résistance aux côtés de la Grande-Bretagne. Le 26 août 1944, le chef de la France libre était acclamé par un million de Parisiens venus célébrer la libération.

Élu président de la République le 21 décembre 1958, il introduisit le nouveau franc qui valait 100 anciens francs ; il défendit l’indépendance de la France face aux É-U et à l’URSS ; il mit en place le programme spatial français ; il posa son veto à l’entrée du Royaume-Uni dans la Communauté économique européenne (CEE) ; il négocia l’indépendance de l’Algérie qui mena aux accords d’Évian le 18 mars 1962. Il signa un traité de coopération avec l’Allemagne le 22 janvier 1963. Il entreprit une politique d’ouverture face au tiers-monde. Il condamna l’État d’Israël lors de la guerre de Six Jours en 1967. Il critiqua l’engagement américain au Vietnam et appuya la revendication indépendantiste des Québécois en 1967.

Conscient de sa baisse de popularité, il démissionna le 27 avril 1969.

  • La Discorde chez l’ennemi, 1924
  • Histoire des troupes du Levant, 1931
  • Le fil de l’épée, 1932
  • Vers l’armée de métier, 1934
  • La France et son Armée, 1938
  • Trois études, 1945
  • Mémoires de guerre
    • L’Appel 1940-1942, 1954
    • L’Unité 1942-1944, 1956
    • Le Salut 1944-1946, 1959
  • Discours et messages, (Volumes I à V) 1970
  • Lettres, Notes et Carnets (Tome 1 à Tome 13), posth. 1980 à 1997
Jamais plus qu’ici et jamais plus que ce soir, je n’ai compris combien c’est beau, combien c’est grand, combien c’est généreux la France ! Vive la République ! Vive la France !
Rédigée alors qu’il était prisonnier militaire, la Discorde chez l’ennemi n’intéressa que quelques Allemands.
Warhol, Andy
1928-08-06 jusqu’au 1987-02-22
1928,b
Artiste leader du pop art américain, peintre, designer, cinéaste, photographe et éditeur de magazine. Andrew Warhola est né à Pittsburgh en Pennsylvanie dans le nord-est des É-U dans une famille originaire de Tchécoslovaquie. Il est mort à New York sur la côte nord-est des É-U.

En 1949, après ses études au Carnegie Institute of Technology de Pittsburg, il dessinait des publicités pour Vogue et Harper’s Bazaar à New York. De 1950 à 1960, il remporta de nombreux prix et devint populaire en tant que publiciste.

À compter de 1962, il créait ses sérigraphies sur les Boîtes de soupes Campbell’s, les stars (Marilyn Monroe, Elvis Presley, Liz Taylor, etc.), les billets de banque, les drames (chaises électriques, suicides, accidents, …)

En 1964, il ouvrait son atelier, la Factory. Il tourna des films improvisés. En 1969, il co-éditait et publiait le magazine mensuel ‘Interview’ sur les célébrités. En 1980, il avait sa propre chaîne de télévision, l’Andy Warhol TV. En mai 1994 était inauguré, dans sa ville natale, le musée Andy Warhol, entièrement consacré à son oeuvre.

Sérigraphies :
  • Jackie (Kennedy)
  • Liz (Taylor)
  • Liza Minelli
  • Mick Jagger
  • Muhammad Ali
  • Leo Castelli
  • Ginger Rogers
  • la Joconde
  • reine Élizabeth II
  • Mao Zedong
  • Marlon Brando
  • Marylin Monroe
  • Elvis Presley
  • Jimmy Carter
  • Autoportraits
  • Einstein
  • Golda Meir
  • Gershwin
  • Gertrude Stein
  • Freud
  • Kafka

Cinéma d’avant-garde :

  • Sleep, 1963
  • Kiss, 1963
  • Haircut, 1963
  • Eat, 1963
  • Empire, 1964
  • Couch, 1964
  • Kitchen, 1965
  • Chelsea Girls, 1966
  • Bike boy, 1967
  • ****, 1967
  • Lonesome cowboys, 1969

Essais littéraires (1975)

  • The Philosophy of Andy Warhol (from A to B and Back Again)
  • POPism:The Warhol ’60
J’aime l’argent sur les murs. Supposons que vous soyez sur le point d’acheter un tableau de deux cent mille dollars. A mon avis, vous feriez mieux de prendre cet argent, d’en faire une liasse, et de l’accrocher au mur. Quand on vous rendrait visite, la première chose qu’on verrait serait l’argent au mur.
(The Philosophy of Andy Warhol, A. Warhol, 1975)
Warhol s’est intéressé aux images publicitaires de la vie quotidienne de même qu’à des personnages célèbres.

Ses oeuvres ont influencé de nombreux artistes.

Disney, Walt
1901-12-05 jusqu’au 1966-12-15
1901,c
Réalisateur, producteur de dessins animés, de cinémas, fondateur de Disneyland et du Walt Disney World. Walter Elias Disney est né à Chicago, dans l’Illinois dans le centre-est des É-U. Il est mort à Burbank en Californie sur la côte sud-ouest des É-U.

Né dans une grande ville, le jeune Disney a vécu à la campagne avant de revenir à la ville avec sa famille près des parcs d’attractions. En 1910, il distribuait des journaux avec son frère tout en poursuivant ses études primaires et secondaires pour lesquelles il fut diplômé en 1917. De retour à Chicago, il apprit à dessiner dans une école d’art. Il occupait ses moments libres à remplacer le facteur et le portier du métro. Il a été dit que l’ambulance qu’il conduisait pour la Croix Rouge en 1918, était remplie de ses croquis.

Le 16 octobre 1923, Disney et son frère signaient un contrat à Hollywood pour réaliser des films. Ils mirent au point leur studio de tournage dans le garage de leur oncle.

En 1926 naissaient les studios Walt Disney. En 1928, Disney donnait vie à Mickey Mouse dans le film muet Plane Crazy et dans Steamboat Willie, où la célèbre souris parlait. Depuis, il n’a pas cessé d’améliorer sa technique et de produire des films où l’optimisme, la joie de vivre et l’honnêteté sont honorés.

Le Royaume magique de Disney (Disneyland) vit le jour le 17 juillet 1955 en Californie et a accueilli près de 500 millions de visiteurs en un demi-siècle d’activités.

En 1965, soucieux de la qualité de vie en Amérique, Disney fonda le prototype de la société de demain avec EPCOT (Experimental Prototype Community of Tomorrow) qui ouvrit ses portes le 1er octobre 1982 à Orlando en Floride dans le sud-est des É-U.

Le 19 septembre 1966, lors de sa dernière conférence de presse, malade et affaibli, il présentait son projet du Disney’s Mineral King Ski Resort.

  • Oswald le lapin chanceux, 1927
  • Steamboat Willie, 1928
  • Danse macabre, 1929
  • Fleurs et Arbres, (en couleurs) 1932
  • Blanche-Neige et les Sept Nains, 1937
  • Pinocchio, 1940
  • Fantasia, 1940
  • Bambi, 1942
  • Cendrillon, 1950
  • L’Île au trésor, 1950
  • Alice au Pays des Merveilles, 1951
  • Peter Pan, 1953
  • Vingt Mille lieus sous les mers, 1954
  • Disneyland (parc d’attractions), 1955
  • Secrets de la vie (documentaire), 1956
  • Monte là-d’ssus, 1961
« Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d’un trait jusqu’au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager. »
Les studios Walt Disney sont également à l’origine de séries télévisées : Davy Crockett, le Club de Mickey et le Merveilleux Monde en couleurs de Walt Disney.

Disney remporta vingt-six oscars au cours de sa carrière. Son étoile brille sur le Walk of Fame d’Hollywood depuis le 8 février 1960.

Le parc d’attraction Disney World fut inauguré en 1971 à Orlando, en Floride.

Selon plusieurs éminents journalistes, Mickey Mouse (1928-) serait l’alter ego de Walt Disney.

Picasso, Pablo
1881-10-25 jusqu’au 1973-04-08
1881,b
L’un des fondateurs du cubisme fut peintre, dessinateur, graveur et sculpteur espagnol. Fils d’un professeur de peinture, Picasso naquit à Málaga sur la côte sud de l’Espagne et mourut à Mougins sur la côte sud-est de la France.

Il peignit ses premiers tableaux en 1889, entra à l’École des Beaux-Arts de Barcelone dans le nord-est de l’Espagne en 1896 et s’établit à Paris en 1904. Le suicide de son ami Carlos Casagemas (1881-1901) survenu le 17 février 1901 lui inspira les thèmes de la mort et de la misère, peints durant la période bleue, qui devint rose en 1905 auprès de sa première compagne, Fernande Olivier (1881-1966).

En 1907, le cubisme naissait avec Les Demoiselles d’Avignon. Armé de son pinceau et de son génie, il combattit la déraison humaine avec, entre autres, Guernica en 1937 et le Charnier en 1945.

Picasso a créé des formes, les a moulées selon son interprétation de l’Univers. Son oeuvre comprend plus de 20 000 pièces.

En juin 1954, il rencontrait Jacqueline Roque (1927-1986) qui fut sa dernière compagne.

  • Le Petit Picador jaune, 1889
  • Science et Charité, 1897
  • La mort de Casagemas, 1901
  • La Chambre bleue, 1901
  • Les Saltimbanques, 1905
  • Portrait de Gertrude Stein, 1906
  • Les Demoiselles d’Avignon, 1907
  • Fernande Olivier ou Tête de Femme (buste en bronze), 1909
  • Daniel Henry Kahnweiler, 1910
  • Nature morte à la chaise cannée, 1912
  • Mandoline et Clarinette, 1914
  • Verre d’absinthe, 1914
  • Trois Femmes à la fontaine, 1921
  • La Flûte de Pan, 1923
  • Femme dans un fauteuil, 1927
  • Paul en Pierrot, 1929
  • Baigneuse assise, 1930
  • Jeune fille devant une glace, 1932
  • Minotauromachie, 1935
  • Guernica, 1937
  • Le Charnier, 1944-1945
  • La Chèvre, (bronze), 1950
  • Guenon et son petit, 1951
  • Portrait de Jacqueline Roque aux mains croisées, 1954
Un tableau ne vit que par celui qui le regarde.
Ses oeuvres étaient signées Pablo Ruiz-Picasso jusqu’en 1901 où il ne retint que ‘Picasso’ qui était le nom de fille de sa mère alors que Ruiz était celui de son père.
Sélassié Ier, Haïlé
1892-07-23 jusqu’au 1975-08-27
1892,h
Gouverneur de la province du Harar, en Éthiopie sous le nom de ras Tafari, héritier du trône et régent sous le nom de Haïlé Sélassié, négus (roi) et empereur d’Éthiopie.

Ejersa Goro est né à Ejersa Goro située dans l’est de l’Éthiopie. Il est mort à Addis Abeba, la capitale, située au centre de l’Éthiopie.

Il modernisa le pays, le dota de sa première constitution, s’impliqua dans l’Organisation de l’unité africaine (OUA) dont le secrétariat est établi à Addis-Abeba.

Malgré son adhérence à la Société des Nations (SDN), l’Éthiopie ne reçut aucune aide lorsque les troupes mussoliniennes l’envahirent en 1935, forçant l’empereur à fuir en Grande-Bretagne.

Il revint en mai 1941, escorté par les troupes franco-britanniques. Renversé en septembre 1974, il demeure le dernier empereur d’Éthiopie car son titre ne lui fut jamais ravi.

Démocratie, républiques : Que signifient ces mots ? Qu’ont-ils changé dans le monde ? Les hommes sont-ils devenus meilleurs, plus loyaux, plus aimables ? Les gens sont-ils plus heureux ? Tout se passe comme avant, comme toujours. Illusions, illusions. Par ailleurs, il faut tenir compte de l’intérêt de la nation avant de la subvertir avec des mots. La démocratie est nécessaire dans certains cas, et nous croyons que certains peuples africains pourraient l’adopter. Mais dans d’autres cas, c’est nuisible, une erreur.
(Entretien avec Oriana Fallaci du Chicago Tribune, 24 Juin 1973)
Selon la tradition copte chrétienne, le royaume dont la capitale était Aksoum, située dans le nord de l’Éthiopie, aurait été fondé par le premier roi d’Éthiopie, Ménélik Ier, fils de la reine de Saba et du roi Salomon. Selon la légende, Ménélik Ier aurait volé l’Arche de l’Alliance dans le Temple de Jérusalem et l’aurait cachée dans son royaume. De nos jours, elle serait abritée à l’église Sainte-Marie-de-Sion à Aksoum.
Internet
Depuis 1958
1958,s
Il y eut tout d’abord l’ordinateur, puis le matériel et la méthode de transmission, le regroupement en réseau et l’échange de données d’un poste à un autre. L’ensemble du système fut développé pour l’armée états-unienne avant de répondre à des besoins civils.
  • 1958 Modem
  • 1961 Théorie sur la transmission des données par paquets
  • 1962 Théorie exposée par la DARPA sur un réseau global d’ordinateurs
  • 1969 Les ordinateurs de 4 universités sont connectés entre eux
  • 1971 23 ordinateurs liés sur ARPANet et transmission d’un premier courriel
  • 1973 Deux ordinateurs d’Angleterre et de Norvège se joignent au réseau et définition du protocole TCP/IP
  • 1979 Création de forums de discussions par des étudiants
  • 1983 Adoption du protocole TCP/IP et du mot Internet
  • 1984 Presque 1000 ordinateurs sont connectés
  • 1989 Près de 100 000 ordinateurs sont connectés
  • 1990 ARPANet s’éclipse devant le World Wide Web (WWW)
  • 1992 Un million d’ordinateurs sont connectés
  • 2000 plus de 350 millions d’ordinateurs sont connectés
La DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) est une agence du département de la Défense des États-Unis. L’ARPANet (Advanced Research Projects Agency Network) est le réseau conçu par la DARPA.

À l’origine, le réseau desservait des besoins militaires avant d’être en usage dans les universités et de se destiner aux recherches civiles en 1990.

Vietnam, guerre du
1955-11-01 jusqu’au 1975-04-30
1955,h
Conflit qui opposa de 1955 à 1975 le Vietnam du Nord au Vietnam du Sud. La Chine et l’URSS ont appuyé le Vietnam du Nord alors que les États-Unis appuyaient le Vietnam du Sud.

Le Vietnam a été réunifié en 1976 sous un gouvernement socialiste.

Le Vietnam ou Viêt Nam est situé sur la côte est de l’Indochine.
Hippies
~1960 jusqu’à ~1980
1960,h
Né à San Francisco sur la côte ouest des États-Unis puis répandu en Amérique et en Europe, ce mouvement préconisait l’amour et la paix, prônait la liberté et a grandement favorisé une révision en profondeur du mode de vie des générations précédentes.
Le quartier Haight-Ashbury situé au coin des rues Haight et Ashbury à San Francisco est au coeur du mouvement hippie. De nombreux artistes de la contre-culture y ont habité et plusieurs vitrines et murs de l’endroit sont toujours décorés d’oeuvres psychédéliques.
Presley, Elvis
1935-01-08 jusqu’au 1977-08-16
1935,m
Chanteur, acteur et musicien, surnommé le roi du Rock and roll. Elvis Aaron Presley est né dans une humble demeure à Tupelo dans le nord-est du Mississippi aux É-U. Il est mort à Memphis située dans le sud-est du Tennessee, au nord du Mississippi.

Enfant, il a apprécié la musique et les chants gospel du Sud entendus à l’église où il a appris le piano en autodidacte. Il a eu sa première guitare à onze ans. En 1948, la famille Presley s’installait à Memphis où Elvis a étudié jusqu’en 1953.

Le 5 juillet 1954, il interprétait à sa manière That’s All Right du chanteur de blues Arthur Crudup (1905-1974). Diffusée trois jours plus tard, la première performance Rock and roll suscita de nombreuses interrogations de la part d’auditeurs qui désiraient en savoir davantage sur l’artiste qu’ils croyaient noir. Le 15 août de la même année, il signait un contrat avec une maison de disques. Lors de ses spectacles sur scène, les fans étaient en délire. Au printemps de 1956, Elvis avait vendu plus d’un million de copies de Heartbreak Hotel. En novembre, il tournait dans le film Love Me Tender, dont le titre correspondait à celui de sa chanson, figurant en première place au palmarès. Le succès était au rendez-vous.

Vingt albums d’Elvis ont figuré en première position parmi les albums les plus vendus aux É-U. Trente-six chansons d’Elvis furent des numéros un au palmarès états-unien.

À compter de 1960, il a tourné dans 33 films. Au cours de sa carrière, il a donné plus de mille concerts et a vendu plus de sept cent millions de disques.

Au faîte de la gloire, il s’est peu à peu isolé dans sa demeure baptisée Graceland acquise en 1972. Depuis sa mort, des fans de partout dans le monde s’y recueillent annuellement.

L’art d’Elvis combinait singulièrement les mixtures musicales d’origines variées.

  • Elvis Presley, 1956
  • Elvis, 1956
  • Loving You, 1957
  • Elvis’ Christmas Album, 1957
  • King Creole, 1958
  • For LP Fans Only, 1959
  • A Date With Elvis, 1959
  • Elvis Is Back!, 1960
  • G.I Blues, 1960
  • His Hand In Mine, 1960
  • Something for Everybody, 1961
  • Blue Hawaii, 1961
  • Pot Luck, 1962
  • Girls ! Girls ! Girls !, 1962
  • Fun In Acapulco, 1963
  • It Happened At The World’s Fair, 1963
  • Kissin’ Cousins, 1964
  • Roustabout, 1964
  • Girl Happy, 1965
  • Elvis for Everyone !, 1965
  • Harum Scarum, 1965
  • Paradise, Hawaiian Style, 1966
  • Spinout, 1966
  • Frankie And Johnny, 1966
  • Double Trouble, 1967
  • Clambake, 1967
  • How Great thou Art, 1967
  • Speedway, 1968
  • Elvis sings Flaming Star, 1968
  • From Elvis In Memphis, 1969
  • Back in Memphis, 1969
  • Let’s Be Friends, 1970
  • Almost In Love, 1970
  • That’s the Way it is, 1971
  • Elvis Country, 1971
  • Love Letters from Elvis, 1971
  • You’ll never walk Alone, 1971
  • C’mon Everybody, 1971
  • I Got Lucky, 1971
  • Elvis Now, 1972
  • He Touched Me, 1972
  • Separate Ways, 1972
  • Elvis, 1973
  • Raised on Rock, 1973
  • Good Times, 1974
  • Promised Land, 1975
  • Today, 1975
  • Moody Blue, 1977
« Juger un homme en se basant sur son maillon ou son action la plus faible, c’est comme juger de la puissance d’un océan en se basant sur une seule vague. »
(Manuscrit sur la bible d’Elvis)
Historiquement, Elvis a transformé le monde musical et il l’a fait seul. Plusieurs artistes lui ont rendu hommage. Parmi eux, ceux-ci :

Avant Elvis, il n’y avait rien.
(John Lennon (1940-1980))

Sa voix était celle que je voudrais avoir eue parmi celles des chanteurs de musique populaire.
(Placido Domingo (1941-), entrevue publiée en juin 1994)

En 1986, l’album Graceland de Paul Simon (1941-) faisant référence à la propriété d’Elvis dans la chanson-thème, lui a valu le prix Grammy du meilleur album de l’année.

Beatles
1960 jusqu’à 1970
1960,m
Groupe de musiciens, chanteurs et compositeurs d’origine britannique (Liverpool) parmi les plus populaires au monde. La musique de John Lennon (1940-1980), Paul McCartney (1942-), George Harrison (1943-2001) et Ringo Starr (1940-) est de celles que le temps ne saurait ternir. Après la séparation du groupe en 1970, les quatre membres ont poursuivi des carrières solo.

Les statistiques sur les chansons des Beatles ayant figuré aux différents palmarès dans plusieurs pays sont impressionnantes, à tel point qu’aucun groupe ou individu n’aurait surpassé leur popularité au cours du vingtième siècle.

En 1995 et 1996, les Beatles se réunissaient à nouveau lors de l’Anthologie des Beatles dans laquelle figurait John, à titre posthume car il était mort 15 ans auparavant.

Indissociable des Fab Four, leur producteur, George Martin (1926-) a ingénieusement organisé la trame sonore de leurs chansons.

  • Please Please Me, 1963
  • With the Beatles, 1963
  • A Hard Day’s Night, 1964
  • Beatles ’65, 1965
  • Beatles VI, 1965
  • Help!, 1965
  • Rubber Soul, 1965
  • Yesterday and Today, 1966
  • Revolver, 1966
  • Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band, 1967
  • Magical Mystery Tour, 1967
  • The Beatles (Album blanc), 1968
  • Yellow Submarine, 1969
  • Abbey Road, 1969
  • Let It Be, 1970
  • Anthology 1-3, 1995-1996
  • The Beatles 1, 2000
  • Love, 2006

Les Beatles figurent également dans 5 films de même que dans des films biographiques et des reportages.

Tout ce dont tu as besoin, c’est l’amour. L’amour est tout ce dont tu as besoin. (All you need is Love, 1967)
En 1968, en l’absence de Ringo Starr, McCartney était à la batterie dans Back in the USSR et Dear Prudence. Hey Jude était dédié par McCartney à Julian Lennon suite au divorce de ses parents. En 1971, Lennon enregistrait Crippled Inside et How do you sleep à l’intention de McCartney qui aurait répondu Très bien, merci.

En novembre 1967, Lennon paraissait en page couverture du premier numéro du magazine Rolling Stones où il a figuré une trentaine de fois par la suite. Il a été assassiné le 8 décembre 1980.

Suite à son décès en novembre 2001, les cendres d’Harrison ont été répandues dans les eaux sacrées du Gange en Inde.

King, Martin Luther
1929-01-15 jusqu’au 1968-04-04
1929,h
Pasteur noir américain ayant oeuvré pour l’égalité des droits civiques des Noirs et la résistance non-violente à l’oppression raciale aux États-Unis. Martin Luther King Jr est né à Atlanta dans le sud-est des É-U et est mort assassiné à Memphis, à 400 km à l’ouest de son lieu de naissance.

Fils de pasteur, King a vécu dans un milieu ségrégationniste à l’encontre des Noirs dès sa naissance. Le 5 juin 1955, ll recevait son doctorat en philosophie de l’université de Boston. Le 1er décembre, une femme noire, Rosa Parks (1913-2005) refusait de céder son siège d’autobus à un Blanc, provoquant son arrestation et une amende, ce qui incita King à organiser un boycott des autobus de l’endroit. Le 21 décembre 1956, la ségrégation dans les autobus était déclarée illégale par la Cour suprême.

En 1957, il était associé à la fondation de la Conférence des leaders chrétiens du Sud (dont il devint le président) qui organisait des protestations non violentes, comme celles de Gandhi (1869-1948) en Inde. L’année suivante, il survivait à une tentative d’assassinat. Le reste de son existence, King s’est dévoué à la défense pacifique des droits des Noirs et à la lutte antiségrégationniste. La prison, les menaces, les attaques n’ont pas eu raison de sa détermination à lutter pour des relations saines et justes entre les différentes communautés de son pays.

Le 11 juin 1963, le président des É-U prononçait un discours sur les droits civiques. King a reçu le prix Nobel de la paix en 1964. Il fut assassiné un jeudi à 8h01 sur le balcon d’un motel. Il avait eu le temps de commander la chanson ‘Seigneur, prends ma main’ pour la soirée à venir.

Je rêve qu’un jour, mes quatre petits enfants vivent dans un pays où ils ne seront plus jugés sur la couleur de leur peau, mais sur leurs capacités. J’ai un rêve aujourd’hui.
(Martin Luther King, 28 août 1963)
Assise dans le 5e rang de l’autobus No 2857 à Montgomery, dans le sud des É-U, Rosa Parks avait refusé de céder son siège à un Blanc, ce qui entraîna une lutte antiségrégationniste qui connut une fin heureuse. Depuis, Rosa Parks est devenue célèbre, son histoire a fait l’objet d’un film et son autobus est exposé dans un musée.
Deneuve, Catherine
Depuis 1943-10-22
1943,c
Actrice depuis l’âge de 13 ans, elle a donné vie à des personnages aux profils simples, attachants, drôles, fins, intelligents, troublants et complexes du cinéma français et international qui lui ont valu plusieurs prix dont une douzaine pour le titre de meilleure actrice pour ses rôles en France et ailleurs. Son auréole s’est modelée à travers son regard posé, sa voix, ses gestes et sa présence.

Catherine Fabienne Dorléac est née à Paris, de parents comédiens. En 1964, elle obtenait son premier grand rôle dans le film musical Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy (1931-1990) pour qui elle joua de nouveau trois ans plus tard avec sa soeur Françoise Dorléac (1942-1967) dans Les Demoiselles de Rochefort.

Son parcours d’actrice est rempli de grands films et de grands rôles. Trente-six films dans lesquels elle a joué ont attiré plus d’un million de spectateurs. La voix de Deneuve est l’une de celles que l’on n’oublie jamais.

Deneuve a pris position pour l’avortement en 1971, contre la peine de mort à compter des années 1980, pour le droit des femmes en 2004 et 2007, pour les dissidents cubains en 2003, pour les otages français en 2004, contre la loi Hadopi en 2009, pour lutter contre la douleur dans le monde et les mines anti-personnel en 2003, contre les bombes à sous-munitions en 2005, pour les sans-papiers en 1997…

  • Les Collégiennes, 1956
  • Les portes craquent, 1960
  • Et Satan conduit le bal, 1962
  • Les parapluies de Cherbourg, 1963
  • La vie de château, 1965
  • Répulsion, 1965
  • Les demoiselles de Rochefort, 1966
  • Belle de Jour, 1967
  • Mayerling, 1968
  • La sirène du Mississippi, 1969
  • Peau d’Âne, 1970
  • Ca n’arrive qu’aux autres, 1971
  • Un Flic, 1972
  • Touche pas à la femme blanche, 1974
  • Le Sauvage, 1975
  • La cité des dangers, 1975
  • L’agression, 1975
  • Si c’était à refaire, 1976
  • Il était une fois la Légion, 1977
  • L’Argent des autres, 1978
  • Courage fuyons, 1979
  • Le Dernier Métro, 1980
  • Je vous aime, 1980
  • Le Choix des armes, 1981
  • Hôtel des Amériques, 1981
  • Le choc, 1982
  • L’africain, 1983
  • Le bon plaisir, 1983
  • Fort Saganne, 1984
  • Agent trouble, 1987
  • Fréquence meurtre, 1987
  • Drôle d’endroit pour une rencontre, 1988
  • La Partie d’échecs, 1991
  • Indochine, 1992
  • Ma saison préférée, 1993
  • Les cent et une nuits, 1995
  • Les Voleurs, 1996
  • Place Vendôme, 1998
  • Belle maman, 1999
  • Est-Ouest, 1999
  • Dancer in the Dark, 1999
  • Absolument fabuleux, 2001
  • Je rentre à la maison, 2001
  • Le petit poucet, 2001
  • D’Artagnan, 2001
  • 8 femmes, 2001
  • Persepolis, 2007
  • La Fille du RER, 2009
  • Potiche, 2010
  • Les Bien-aimés, 2011
  • Elle s’en va, 2013
Je trouve les jeunes gens étonnants de tendresse et de faiblesse, parfois. Par ailleurs, il est vrai que tout ce qui a été fait pour gagner du temps rend les gens plus agressifs, plus impatients. Ils ne veulent plus attendre, ils veulent tout, tout de suite. Au Japon, j’ai été surprise : dans les endroits les plus sophistiqués, au milieu des ordinateurs, Internet, tout ce bazar, je voyais encore des gens utiliser des bouliers. Ça m’a plu. Est-ce que j’appartiens à la génération du boulier ? J’ai une réticence devant les ordinateurs, mais je me dis que, s’il faut s’y mettre, je m’y mettrai, pas pour courir après une mode, mais pour accepter une mouvance.
Deneuve est le nom de famille de sa mère, Renée Jeanne Deneuve qui avait adopté Renée Simonot comme nom d’artiste.

Deneuve est l’homme que Gérard Depardieu (1948-) aurait voulu être alors qu’il est la femme qu’elle aurait aimé être. (selon Depardieu et Deneuve)

Lennon, John
1940-10-09 jusqu’au 1980-12-08
1940,m
Auteur-compositeur, chanteur rock, musicien, écrivain, artiste britannique et membre fondateur des Beatles, John Winston Ono Lennon est né à Liverpool, dans le nord-ouest de l’Angleterre. Son père, Alfred Lennon (1912-1976) était marin alors que sa mère, Julia Stanley Lennon (1914-1958), dotée de talents musicaux, a initié son fils à la musique, malgré la désapprobation de sa soeur Mimi qui en avait la garde. Lennon a vécu son enfance auprès de sa tante Mimi à Woolton, en banlieue sud de Liverpool.

Sa première guitare lui a été offerte par sa mère. En 1956, l’interprétation de Heartbreak Hotel par Elvis Presley (1935-1977) fut un événement déclencheur de son avenir musical. En septembre, il fondait les Quarrymen avec Pete Shotton, Nigel Walley et Ivan Vaughan. En juillet 1957, McCartney (1942-) se joignait au groupe, puis Harrison (1943-2001) en 1958. En 1960, les Beatles naissaient avec Lennon, McCartney, Harrison et Pete Best (1941-) qui fut remplacé par Ringo Starr (1940-) en 1962.

En 1966, Lennon rencontrait Yoko Ono (1933-), une artiste d’avant-garde qu’il épousa en 1969. En 1971, un an après la dissolution des Beatles, le couple s’installait à New York et Lennon créait ‘Imagine’.

Le 8 décembre 1980, vers 16h, John signait un autographe à celui qui l’assassina, six heures plus tard. Une stèle commémorative à sa mémoire fut installée dans le Central Park à New York.

John Lennon a légué à la postérité des oeuvres parmi les plus fines de la production de musique populaire du XXe siècle. Il se distingua également en communications, dans les arts, de même qu’en tant qu’acteur.

  • Two Virgins, 1968
  • Life with Lions, 1969
  • Wedding Album, 1969
  • Live Peace in Toronto, 1969
  • John Lennon/Plastic Ono Band, 1970
  • Imagine, 1971
  • Some Time in New York City, 1972
  • Mind Games, 1973
  • Walls and Bridges, 1974
  • Rock’n’Roll, 1975
  • Shaved Fish, 1975
  • Double Fantasy, 1980
Imagine qu’il n’y a pas de paradis
C’est facile si tu essaies
Pas d’enfer en dessous
Au-dessus, seulement le ciel
Imagine tous les peuples
Vivant pour aujourd’hui…

Imagine qu’il n’y a pas de pays
Ce n’est pas difficile à réaliser
Aucune raison de tuer ni de mourir
Et aucune religion
Imagine tous les peuples
Vivant en paix…

Tu peux me prendre pour un rêveur
Mais je ne suis pas le seul
Je souhaite qu’un jour tu te joignes à nous
Et le monde ne sera plus qu’un

Imagine qu’il n’y a pas de possession
Je me demande si tu le peux
Aucune avidité ni famine
Une fraternité d’humains
Imagine tous les peuples
Se partageant le Monde…

Tu peux me prendre pour un rêveur
Mais je ne suis pas le seul
Je souhaite qu’un jour tu te joignes à nous
Et le monde ne sera plus qu’un.

Imagine, John Lennon 1971

Sa mère, Julia, lui a fait connaître Elvis Presley et lui a appris à jouer du banjo.

Sa tante Mimi l’avait avisé que la musique ne le mènerait pas loin.

Ses deux fils, Julian (1963-) et Sean (1975-), possèdent également des talents de musiciens.

911 Chili, début de la dictature
1973-09-11
1973,h
Chronologie des événements de trois décennies :
  • 1970 : Élection démocratique de Salvador Allende Gossens (1908-1973) en tant que président du Chili, lequel s’était donné pour mandat de transformer le pays en état socialiste.
  • 1971 : Nationalisation du cuivre, des banques étrangères et des entreprises monopolistiques ; réforme agraire et syndicats de paysans ; redistribution du revenu national, augmentation des salaires et contrôle des prix.
  • 1972 : Campagne de terreur économique lancée par l’opposition à l’encontre de la politique du gouvernement.
  • 1973 : Soutien de la politique présidentielle lors d’élections parlementaires (43,2% des votes).
  • 1973 (11 septembre) : Soutenu par les États-Unis, les militaires s’emparent du pouvoir. Allende se serait suicidé après avoir livré un message de paix à ses compatriotes.
  • 1974 : Le général en tête du coup d’état s’auto-proclame chef suprême de la nation. La Constitution est suspendue, le Parlement est dissout, la censure absolue est imposée et les partis politiques sont éliminés. Une campagne de terreur et de répression est lancée contre la gauche à travers tout le pays. Des centaines de milliers de Chiliens sont emprisonnés, des dizaines de milliers sont morts, des milliers sont disparus. Plusieurs tortures et exécutions ont lieu.
  • 1978 : Loi amnistiant les auteurs du coup d’état de 1973.
  • 1983 : Manifestations à l’encontre du régime.
  • 1984 : Nouvel état de siège par le pouvoir militaire en place.
  • 1987 : Autorisation des partis politiques.
  • 1988 : Référendum à l’issue duquel la transition vers la démocratie est décidée.
  • 1989 : Élection présidentielle d’un démocrate après 19 ans de terreur. Le ‘chef suprême de la nation’ demeure le maître de l’armée.
  • 1990 : Commission d’enquête pour la vérité et la réconciliation sur les violations des droits de l’Homme sous le régime militaire.
  • 1998 : Arrestation à Londres de l’ancien chef de la Junte militaire afin de le juger pour des délits de génocides, tortures et disparitions commis pendant la dictature, Il sera libéré pour raisons officiellement médicales.
  • 2006 : Décès de l’ancien général sans qu’aucun jugement n’ait été rendu.
« Radio Magallanes sera sûrement réduite au silence, et le son tranquille de ma voix n’arrivera plus jusqu’à vous.

Peu importe, vous continuerez à l’entendre, je resterai toujours à vos côtés ; mon souvenir sera au moins celui d’un homme digne qui fut fidèle à la loyauté des travailleurs.

Le peuple doit se défendre, mais pas se sacrifier. Le peuple ne doit pas se laisser cribler ni écraser, mais il ne doit pas non plus se laisser humilier.

Travailleurs de ma patrie,

Je crois au Chili et en son destin. D’autres hommes sauront dépasser ce moment gris et amer où la trahison prétend s’imposer. Allez de l’avant et sachez que dans un avenir plus proche que lointain s’ouvriront à nouveau les larges avenues par où s’avancera l’homme libre pour construire une société meilleure.

Vive le Chili ! Vive le peuple ! Vivent les travailleurs !

Celles-ci sont mes dernières paroles.

J’ai la certitude que mon sacrifice ne sera pas inutile ; j’ai la certitude qu’il sera tout au moins une leçon morale pour châtier la félonie, la couardise et la trahison. »

Salvador Allende, 11 septembre 1973

En 1995, le Chili se situait au second rang mondial des producteurs de cuivre.

En 2006 les Chiliens élisaient Michelle Bachelet (1951-), fille d’un général proche d’Allende à la présidence du Chili.

Truffaut, François
1932-02-06 jusqu’au 1984-10-21
1932,c
Réalisateur, scénariste, producteur, critique, acteur et auteur français. François Truffaut est né à Paris et mort à Neuilly-sur-Seine en banlieue nord-ouest de Paris. Il a débuté comme critique de cinéma avant de produire des courts métrages et de se consacrer à l’écriture et à la réalisation.

À sept ans, il fréquentait les salles de cinéma. En 1948, il ouvrait un ciné-club qui lui a occasionné des ennuis. En 1950, il rédigeait des articles dans les Cahiers du cinéma.

Il réalisait son premier court métrage en 1954 et ses longs métrages à compter de 1959.

Truffaut a été récompensé en 1958 et 1959 pour ses mises en scène. Il a également reçu l’Oscar du meilleur film étranger pour La Nuit américaine en 1974 et des César en 1981 pour Le Dernier Métro et en 1984 pour Vivement Dimanche !

Son oeuvre a été acclamée par le public et les critiques. Des films, des articles et plusieurs ouvrages font état de son oeuvre.

  • Une visite, 1954
  • Les Mistons, 1957
  • Une Histoire d’eau, 1958
  • Les Quatre cents coups, 1959
  • Tirez sur le pianiste, 1960
  • Antoine et Colette, 1962
  • Jules et Jim, 1962
  • La Peau douce, 1964
  • Fahrenheit 451, 1966
  • La Mariée était en noir, 1967
  • Baisers volés, 1968La Sirène du Mississipi, 1969
  • L’Enfant sauvage, 1969
  • Domicile conjugal, 1970
  • Les Deux Anglaises et le Continent 1971
  • Une belle Fille comme moi, 1972
  • La Nuit américaine, 1973
  • L’histoire d’Adèle H., 1975
  • L’Argent de poche, 1976
  • L’Homme qui aimait les femmes, 1977
  • La Chambre verte, 1978
  • L’Amour en fuite, 1979
  • Le Dernier métro, 1980
  • La Femme d’à-côté, 1981
  • Vivement dimanche !, 1983
Le bonheur est la chose la plus simple, mais beaucoup s’échinent à la transformer en travaux forcés !
Truffaut est le nom de son père adoptif, dessinateur dans un cabinet d’architecte-décorateur. Sa mère était secrétaire et son père biologique était dentiste. Il a été identifié par un détective privé à la solde de Truffaut en 1968. L’enfance de Truffaut a été marquée par l’occupation allemande.
Apollo 11, premiers pas sur la Lune
1969-07-21
1969,sh
L’astronaute américain Neil Aldein Armstrong (1930-2012) fut le premier humain à marcher sur la lune. Après avoir voyagé à bord d’Apollo 11 et du module lunaire Eagle, Armstrong et Buzz (Edwin Eugene) Aldrin (1930-) foulèrent le sol lunaire, y prélevèrent des échantillons, photographièrent les lieux, plantèrent leur drapeau et eurent un entretien par satellite avec le président des États-Unis.
C’est un petit pas pour un homme, un bond gigantesque pour l’humanité.
Neil Armstrong, depuis la Lune le 21 juillet 1969
500 millions de personnes ont pu suivre l’exploit des astronautes états-uniens.

En 1953, le célèbre reporter de bande-dessinée Tintin, avait également foulé le sol lunaire après un voyage à bord d’une fusée ayant décollé d’un pays fictif situé en Europe de l’Est. Le 18 novembre 2012, soit plus d’un demi-siècle plus tard, un exemplaire de cette aventure, Objectif Lune de Hergé, signé par l’équipage d’Apollo 11 était vendu aux enchères à Paris. Qui sait, peut-être que c’est en lisant les aventures de Tintin que les célèbres astronautes avaient préparé leur voyage dans l’espace ?

Glass, Philip
Depuis 1937-01-31
1937,m
Musicien et compositeur de musique contemporaine né à Baltimore près de la côte, dans le centre-est des É-U. Il est l’un des pionniers de la musique minimaliste ou répétitive. Ses oeuvres récentes reprennent l’harmonie et le contrepoint de la musique classique associée à Bach (1685-1750), Beethoven (1770-1827) et à Schubert (1797-1828). Glass a composé plusieurs musiques de films pour lesquelles il a été récompensé, notamment pour The Hours ainsi que Chronique d’un scandale.

Grand défenseur de la cause tibétaine, Glass est co-fondateur de la maison Tibet House aux É-U.

Glass s’est initié à la musique classique grâce aux disques invendables que son père ramenait à la maison. À quinze ans, il étudiait à l’université de Chicago puis à New York où le piano est alors devenu son allié musical. En 1964, il s’intéressait aux grands classiques de même qu’à la musique non-conformiste à Paris où il a rencontré plusieurs musiciens et où il a transcrit la musique indienne de Ravi Shankar (1920-2012).

Rempli d’oeuvres classiques et contemporaines, de même que celles de l’Himalaya, de l’Inde et d’Afrique du Nord, Glass est rentré en Amérique où il a créé une forme musicale nouvelle, rafraîchissante et inattendue qu’il continue de moduler pour le grand plaisir d’un auditoire toujours grandissant.

  • Two Pages, 1968
  • Music with Changing Parts, 1970
  • Music in Twelve Parts, 1974
  • Einstein on the Beach, 1976
  • North Star, 1977
  • GlassWorks, 1982
  • Koyaanisqatsi, 1983
  • The Photographer, 1983
  • Satyagraha, 1980
  • Koyaanisqatsi, 1983
  • Mishima, 1985
  • Songs from Liquid Days, 1986
  • DancePieces, 1987
  • Akhnaten, 1987
  • Music in Twelve Parts, 1988
  • Dance Nos. 1 – 5, 1988
  • Powaqqatsi, 1988
  • 1000 Airplanes on the Roof, 1988
  • The Thin Blue Line, 1988
  • Solo Piano, 1989
  • The Music of Candyman, 1992
  • Low Symphony, 1993
  • Itaipu – The Canyon, 1993
  • Hydrogen Jukebox, 1990
  • Anima Mundi, 1992
  • Donald Joyce Glass Organ Works, 1993
  • Symphony No. 2, 1994
  • La Belle et la Bête, 1994
  • Kronos Quartet String Quartets 2 – 5, 1995
  • Joseph Conrad’s The Secret Agent, 1996
  • Heroes Symphony, 1996
  • Kundun, 1997
  • Arturo Stalteri Circles, 1998
  • Dracula, 1998
  • The CIVIL warS, 1999
  • Uakti Aguas da Amazonia, 1999
  • Jay Gottlieb Piano Music, 1999
  • Jeroen Van Veen Minimal Piano Works, 1999
  • Symphony No. 5, 1999/li>
  • Violin Concerto, 2000
  • Aleck Karis Piano Music of Philip Glass, 2000
  • Three Songs / Songs from Liquid Days / Vessels, 2000
  • Steffen Schleiermacher Early Keyboard Music, 2001
  • Philip on Film, 2001
  • Symphonies No. 6 à 10, 2002 à 2012
And finally, ultimately, you write music for yourself.
(Et finalement, ultimement, tu écris la musique pour toi-même.)

Philip Glass lors d’une entrevue avec Thomas Moore en octobre 1981.

Glass a donné ses premiers concerts avec son groupe, au 6e étage d’un building, pour une audience de moins de trente personnes.
Rolling Stones
Depuis 1962
1962,m
Groupe de rock britannique composé du musicien, auteur-compositeur et chanteur Mick Jagger (1943-), du guitariste et auteur-compositeur Keith Richard (1943-), du guitariste Ron Wood (1947-) ainsi que du batteur Charlie Watts (1941-).

En octobre 1960, Jagger et Richards jouaient ensemble dans un nouveau groupe de musique. Le 2 avril 1962, ils rencontraient le jeune musicien multi-instrumentiste Brian Jones (1942-1969) auquel ils s’associaient deux mois plus tard pour former le groupe Rollin’ Stone qui a donné son premier concert à Londres le 12 juillet 1962. Le 29 avril 1963, ils signaient un contrat avec un jeune publicitaire de 19 ans, Andrew Loog Oldham (1944-) qui a géré avec succès la carrière du célèbre groupe jusqu’en 1967. Ce manager est à l’origine de l’image de mauvais garçons des célèbres musiciens, laquelle avait pour but de les distinguer des gentils Beatles déjà populaires à cette époque.

En mai 1965, les Rolling Stones enregistraient leu premier grand succès international : (I Can’t Get No) Satisfaction qui est demeuré au sommet du palmarès états-uniens durant quatre semaines.

Plusieurs années de gloire, de doute, d’infortune et de fortune n’ont jamais eu raison de ce groupe qui célébrait son demi-siècle d’existence en 2012 ! Ils continuent de se produire sur les plus grandes scènes du monde, faisant mentir leurs âges !

  • England’s Newest Hit Makers, 1964
  • 12 x 5, 1964
  • Out of our Heads, 1965
  • Now!, 1965
  • December’s Children, 1965
  • Aftermath, 1966
  • Between the Buttons, 1967
  • Their Satanic Majesties Request, 1967
  • Beggars Banquet, 1968
  • Let it bleed, 1969
  • Sticky Fingers, 1971
  • Exile on main Street, 1972
  • Goats Head Soup, 1973
  • It’s only Rock’n Roll, 1974
  • Black and Blue, 1976
  • Some Girls, 1978
  • Emotional Rescue, 1980
  • Tattoo You, 1981
  • Undercover, 1983
  • Dirty Work, 1986
  • Steel Wheels, 1989
  • Voodoo Lounge, 1994
  • Bridges to Babylon, 1997
  • A Bigger Bang, 2005
You can’t always get what you want… but you always get what you need.
(Tu ne peux pas toujours obtenir ce que tu veux… mais tu obtiens toujours ce dont tu as besoin.)
Le nom du groupe provient de la chanson de blues Rollin’ Stone de Muddy Waters (1915-1983).

Les chansons interprétées lors de la tournée Bridges to Babylon Tour des Rolling Stones en 1997 ont été sélectionnées grâce aux votes des internautes qui avaient acheté un billet pour leur concert.

Supercordes, théorie des
Depuis 1984
1984,s
En 1984, les physiciens britannique Michael Green (1946-) et américain John Schwartz (1941-) ont démontré que la théorie des supercordes, énoncée une quinzaine d’années auparavant, pouvait résoudre certains problèmes fondamentaux en physique.

Selon cette théorie qui rencontre de plus en plus d’adeptes, un élément filiforme (une corde) serait l’élément constituant la matière plutôt que des particules.

Cette corde possède diverses propriétés, lui permettant d’adopter différentes formes, en s’étirant, se tordant. Elle peut aussi se diviser, se fusionner à d’autres cordes et interagir avec l’espace dans lequel elle se meut.

Cette théorie suppose également de nouvelles dimensions espace-temps : certains avancent l’hypothèse que les cordes vibreraient dans un univers à six ou onze dimensions (Kaluza-Klein)…

Encore très jeune, cette théorie existe sous 5 formes distinctes (I, IIA, IIB, HO et HE), lesquelles ont été fusionnées sous la théorie ‘M’, laquelle reste à être vérifiée par l’expérimentation.

Ce qui est perçu comme un point dans l’espace à trois dimensions (le point, la ligne, la surface) devient un cercle dans un espace à quatre dimensions. Ce cercle est une infime section d’une corde dont le rayon mesure 10-33 cm, soit 10-20 fois plus petit que le rayon d’un proton. Tous ces cercles mis bout à bout forment la supercorde.
Sanson, Véronique
Depuis 1949-04-24
1949,m
Auteure, compositrice, chanteuse et pianiste française de grande renommée, Sanson est née à Boulogne-Billancourt, située en banlieue ouest de Paris en France, de parents mélomanes qui ont introduit leurs enfants à la musique dès leur plus jeune âge. En 1967, les soeurs Sanson faisaient partie d’un groupe musical qui ont sorti deux disques comprenant une chanson composée par Véronique. Deux ans plus tard, elle sortait son premier disque solo.

En 1972, ses deux albums Amoureuse et De l’autre côté de mon rêve l’ont fait connaître et apprécier du grand public grâce à sa voix modulée et à une musique rythmique, jusqu’alors réservée aux chansons anglophones. En 1973, elle vivait aux É-U d’où elle revint au début des années 1980. En 1988, sa chanson Allah fut censurée par plusieurs médias et valurent une protection rapprochée à son interprète en raison des menaces de mort qu’elle a reçues.

En 1999, émue, la gorge serrée, elle interprétait Michel Berger (1947-1992), dans son album D’un papillon à une étoile. Au cours de sa carrière, elle a su mettre en musique ses oeuvres remplies de poésies et de musique authentiques et appréciées par plusieurs mélomanes. En 2013, elle était récompensée pour l’ensemble de sa carrière.

  • Amoureuse, 1972
  • De l’autre côté de moi-même, 1973
  • Le Maudit, 1974
  • Vancouver, 1976
  • Live at Olympia, 1976
  • Hollywood, 1977
  • 7ème, 1979
  • Laisse-la vivre, 1981
  • Au Palais des sports, 1981
  • Véronique Sanson, 1985
  • L’Olympia, 1985
  • Moi le venin, 1988
  • À l’Olympia, 1989
  • Symphonique Sanson, 1990
  • Sans regrets, 1992
  • Zenith, 1993
  • Comme ils l’imaginent, 1995
  • Indestructible, 1998
  • D’un papillon à une étoile, 1999
  • Avec Vous, 2000
  • Longue Distance, 2004
  • Olympia, 2005
  • Plusieurs Lunes, 2010
  • Le Cirque Royal, 2012
  • Amoureuse (1972-2012), 2012
Je l’ai regardé sourire
Il m’a parlé de la vie
Maintenant je peux m’endormir
Une nuit sur son épaule

(Une nuit sur son épaule, Véronique Sanson — 1972)

Véronique regarde l’autre, l’attend, le surprend dans ses silences et dans ses soupirs. Qu’importe s’il existe, du moment qu’elle le dessine au piano et qu’elle le module de sa voix qui ondule.

Ses parents faisaient partie de la Résistance lors de le guerre, c’est pourquoi la première lettre du nom de leurs enfants est un ‘V’ évocateur de la victoire alliée : Véronique et Violaine (1947-).

Berlin, mur de
1961-08-12 jusqu’au 1989-11-09
1961,h
À l’issue de la seconde guerre mondiale (1939-1945), l’Allemagne a été divisée entre la République fédérale allemande (RFA) à l’Ouest et la République démocratique allemande (RDA), fondée sur le modèle soviétique, à l’Est.

Berlin, la capitale, située en RDA, a également été partagée entre les deux républiques : en 1961, les autorités soviétiques ont construit un mur fortifié, long de 47 km et haut de 4 mètres, isolant Berlin-Ouest du reste de l’Allemagne et limitant les migrations vers l’Ouest.

Le 9 novembre 1989, le mur a été démoli et l’Allemagne réunifiée.

L’arrivée au pouvoir de Mikhaïl Gorbatchev (1931-) en URSS de même que la chute du régime en RDA (1949-1990) ont favorisé la destruction du mur de la honte.

Reflet durant presque trois décennies d’une implacable guerre froide, le mur de Berlin a été associé à plusieurs films, romans, documentaires et demeure aujourd’hui une référence quasi-incontournable sur les conséquences d’une vision étroite et malsaine de la dominance d’un peuple.

Leclerc, Félix
1914-08-02 jusqu’au 1988-08-08
1914,m
Auteur, compositeur, interprète, poète, écrivain, chanteur et acteur québécois. Leclerc est né à La Tuque dans le nord du Québec et a fait ses études classiques à Ottawa dans l’est de l’Ontario au Canada. Il est mort dans son sommeil, chez lui à Saint-Pierre-de-l’Île-d’Orléans, au centre du Québec, à quelques kilomètres au nord-est de la Capitale du Québec.

Entre 1934 et 1950, il était animateur de radio, écrivait, composait, interprétait et lisait des radio-romans, des contes et des chansons sur les ondes radiophoniques.

En 1950, un enregistrement de sa chanson ‘Le train du Nord’ lui a ouvert les portes de Paris où il a triomphé.

En 1970, il s’installait sur une île près de Québec et a pris position pour l’indépendance (l’Alouette en colère, les 100,000 façons de tuer un homme, le Tour de l’île).

Félix Leclerc a reçu plusieurs prix, nominations et plusieurs monuments, rues, endroits publics sont nommés en sa mémoire. Il demeure l’une des grandes figures du Québec.

Oeuvres littéraires :
  • Adagio, 1943
  • Allegro, l944
  • Andante, 1944
  • Pieds nus dans l’aube, 1946
  • Dialogue d’hommes et de bêtes, l949
  • Le Hamac dans les voiles, 1951
  • Théâtre du village, 1951
  • Moi, mes souliers, 1955
  • Le Fou de l’île, 1958
  • Le p’tit Bonheur (suivi de) Sonnez les matines, 1959
  • Le calepin d’un flâneur, 1961
  • L’auberge des morts subites, 1964
  • Chansons pour tes yeux, 1968
  • L’Ancêtre, 1974
  • Bonjour de l’île, 1975
  • Carcajou ou le Diable des bois, 1976
  • Qui est le père ?, 1977
  • Un matin, 1977
  • Le petit livre bleu de Félix ou Nouveau Calepin du même flâneur, 1978
  • Rêves à vendre, 1978
  • L’Avare et Le Violon magique, 1979
  • Chanson dans la mémoire longtemps , 1981
  •  Le choix de Félix dans l’oeuvre de Félix Leclerc, 1983
  • Rêves à vendre ou troisième Calepin du même flâneur, 1984
  • Dernier calepin, 1988

Discographie :

  • Félix Leclerc chante ses derniers succès, 1951
  • Félix Leclerc chante, 1957
  • Félix Leclerc et sa guitare, 1958
  • Les nouvelles chansons de Félix Leclerc
  • Le Roi heureux, 1962
  • Félix Leclerc vous propose 14 nouvelles chansons, 1964
  • Mes premières chansons, 1964
  • Moi, mes chansons, 1966
  • La vie, 1967
  • Félix Leclerc dit Pieds nus dans l’aube, 1969
  • L’alouette en colère, 1972
  • Le tour de l’île, 1975
  • Claude Léveillé et Félix Leclerc — Le temps d’une saison, 1977
  • Mon fils, 1978
  • Le bal, 1979
  • Mouillures, 1979
  • Prière bohémienne
  • La légende du petit ours gris / Le journal d’un chien, 1979
Les blés sont mûrs et la terre est mouillée,
Les grands labours dorment sous la gelée.
L’oiseau si beau, hier, s’est envolé ;
La porte est close sur le jardin fané…

Comme un vieux râteau oublié
Sous la neige je vais hiverner,
Photos d’enfants qui courent dans les champs
Seront mes seules joies pour passer le temps ;

Mes cabanes d’oiseaux sont vidées,
Le vent pleure dans ma cheminée
Mais dans mon coeur je vais composer
L’hymne au printemps pour celle qui m’a quitté.

Quand mon amie viendra par la rivière,
Au mois de mai, après le dur hiver,
Je sortirai, bras nus, dans la lumière
Et lui dirai le salut de la terre…

Vois, les fleurs ont recommencé,
Dans l’étable crient les nouveaux-nés,
Viens voir la vieille barrière rouillée
Endimanchée de toiles d’araignée:

Les bourgeons sortent de la mort,
Papillons ont des manteaux d’or,
Près du ruisseau sont alignées les fées
Et les crapauds chantent la liberté (bis)

L’Hymne au Printemps, Félix Leclerc

Dans la piscine de l’industriel, il y a du monde.
Dans celle du poète, de la mousse et des poissons rouges.
(Le petit livre bleu de Félix)
Spielberg, Steven
Depuis 1946-12-18
1946,c
Scénariste, producteur et réalisateur américain né à Cincinnati dans le Mid-Ouest des É-U. Avec des résultats scolaires plutôt décevants et une passion dévorante pour le cinéma, c’est avec la caméra de son père que le jeune homme de 12 ans tournait son premier film de quatre minutes. En 1968, doté d’un budget de 15 000$, il tournait le court métrage muet Amblin dont le nom devint plus tard celui de sa maison de production. Par la suite, il a réalisé des épisodes de séries pour Universal jusqu’en 1971 où son film Duel dans lequel un automobiliste est poursuivi par un mystérieux et inquiétant camion à remorque, a remporté un succès mémorable aux É-U et en Europe.

La caméra de Spielberg s’est par la suite tournée vers les dents voraces d’un requin (les Dents de la mer), les aventures d’un héros cultivé, adroit et humain (Indiana Jones), la science-fiction (Rencontre du troisième type), la science-fiction humaniste (E.T.) où des enfants aident un extra-terrestre à rentrer chez lui, l’holocauste (la Liste de Schindler) où un riche Allemand a su écouter son coeur plutôt que les ordres d’un dictateur, la Guerre des Mondes, un héros populaire de bande dessinée (Tintin), une grande guerre qui déchira les É-U avec Lincoln et tellement d’autres sujets !

La carrière de Spielberg est jalonnée de multiples récompenses pour ses rôles de scénariste, de producteur et d’acteur. Il est également orné de distinctions en Europe et bien sûr sur sa terre natale.

  • The Last Gun, 1959
  • Fighter Squad, 1961
  • Escape to Nowhere, 1961
  • Firelight, 1964
  • Amblin, 1968
  • Duel, 1971
  • La Chose, 1972
  • Chantage à Washington, 1973
  • Sugarland Express, 1974
  • Les Dents de la mer, 1975
  • Rencontres du troisième type, 1977
  • 1941, 1980
  • Les Aventuriers de l’arche perdue, 1981
  • E.T. l’extra-terrestre, 1982
  • La Quatrième Dimension, 1983
  • Indiana Jones et le Temple maudit, 1984
  • La Couleur pourpre, 1985
  • Empire du soleil, 1987
  • Always, 1989
  • Indiana Jones et la dernière Croisade, 1989
  • Hook, 1991
  • La Liste de Schindler, 1993
  • Jurassic Park, 1993
  • Le Monde perdu, 1997
  • Amistad, 1997
  • Il faut sauver le soldat Ryan, 1998
  • A.I. Intelligence artificielle, 2001
  • Minority Report, 2002
  • Arrête-moi si tu peux, 2002
  • Le Terminal, 2004
  • La Guerre des mondes, 2005
  • Munich, 2006
  • Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal, 2008
  • Les aventures de Tintin : le Secret de la Licorne, 2011
  • Cheval de guerre, 2011
  • Lincoln, 2012
Power is when we have every justification to kill, and we don’t.
(Le pouvoir, c’est d’avoir tous les droits de tuer et de ne pas le faire.)

Oskar Schindler dans ‘la liste de Schindler’ de Steven Spielberg

Ce n’est qu’en 1994, avec ‘la Liste de Schindler’, que Steven Spielberg a reçu ses premiers oscars.
Suzuki, D.T.
1870-10-18 jusqu’au 1966-07-12
1870,t
Philosophe japonais, professeur de philosophie bouddhiste, pionnier de l’enseignement du bouddhisme à l’extérieur du Japon, auteur reconnu et traducteur d’ouvrages littéraires sur le bouddhisme et le zen qui ont éveillé l’Occident à ces connaissances ancestrales. Daisetz Teitaro Suzuki est issu d’une famille de physiciens de Kanazawa sur la côte ouest de l’île Honshū, à 500 km à l’ouest de Tokyo au Japon.

La mort de son père alors qu’il n’était âgé que de six ans et de son frère l’année suivante est à l’origine de la recherche philosophique du jeune garçon. À l’adolescence, il discutait de philosophie avec les missionnaires chrétiens, les maîtres Zen et son professeur de mathématiques qui l’a encouragé dans son cheminement.

Par la suite, il a enseigné l’anglais tout en poursuivant son cheminement Zen.

À 21 ans, parallèlement à ses études universitaires de Tokyo, il s’initiait au Zen auprès de Ksen Imagita au temple d’Engakuji où il s’installait l’année suivante pour étudier auprès de Sen Shaku, successeur de Ksen pour lequel il a traduit en anglais les textes destinés aux Américains.

En 1897, après avoir résolu le kouan (énigme) posée par son maître, Suzuki se rendait aux É.-U. pour aider à la traduction d’oeuvres philosophiques bouddhistes.

En 1907, il publiait son premier livre en anglais, destiné à présenter le bouddhisme aux occidentaux.

En 1908, il étudiait les anciens manuscrits chinois à la Bibliothèque Nationale de Paris et traduisait en japonais les textes d’un auteur anglais.

En 1909, il donnait des conférences dans les universités japonaises.

En 1921, avec sa conjointe Béatrice, ils publiaient la revue anglaise Eastern Buddhist.

En 1927, il publiait son premier livre d’une série d’essais sur le bouddhisme zen, qui a établi sa réputation en Occident.

En 1936, il était invité au Congrès international de la foi (World Congress of Faiths) à Londres où il a rencontré le philosophe Alan Watts (1915-1973), alors âgé de 24 ans. Cette rencontre a été à l’origine du premier livre de Watts : The Spirit of Zen.

En 1949, il devenait membre de la Japan Academy.

En 1951, il s’installait à New York et tenait des séminaires sur le Zen à l’université de Columbia où il a influencé de nombreux philosophes et écrivains, dont Carl Jung (1875-1961), Allen Ginsberg (1926-1997).

En 1957, il voyageait en Occident et au Japon. Il a aidé à fonder de nombreuses institutions liées au bouddhisme zen et a traduit de nombreuses oeuvres philosophiques anciennes en japonais et en anglais.

Il est mort à Tokyo au Japon, après s’être acquis l’estime de plusieurs philosophes sur plus d’un continent.

Son oeuvre littéraire rééditée en 2003 renfermait 40 volumes. La liste suivante est donc loin d’être exhaustive.
  • Outlines of Mahayana Buddhism, 1907
  • The Eastern Buddhist (Journal), 1921
  • Essays in Zen Buddhism (3 volumes), 1927-1934
  • An Introduction to Zen Buddhism, 1934
  • Essais sur le bouddhisme zen, 1940
  • Nihonteki Reisei, 1944 (traduit en anglais sous : Japanese Spirituality, 1972)
  • Zen Buddhism: Selected Writings of D.T. Suzuki, 1956
  • Zen and Japanese Culture, 1959
Deux mois avant sa mort, Suzuki âgé de 96 ans se fit demander le secret de sa longévité :

« Rien de spécial, juste avancer pas à pas. Voyez ! Pour rentrer chez-moi depuis ce temple, je dois monter quelque cent trente marches de pierre à travers une forêt de bambous. Le simple fait de regarder en haut des marches alors que je me tiens en bas est suffisant pour me fatiguer. Mais si je les monte une à une, en me concentrant uniquement sur mes pas, c’est plus facile, même pas difficile. C’est la même chose pour la vie. »
(My Encounter with D. T. Suzuki, Kemmyo Taira Sato)

Ses derniers mots furent :
« Ne t’en fais pas. Merci ! Merci ! »

Le nom bouddhiste de Suzuki, Daisetsu, signifie Grande Simplicité

Les Anglophones le prénomment Daisetz.

Suzuki, Shunryu
1904-05-18 jusqu’au 1971-12-04
1904,t
Shunryu Suzuki est un moine bouddhiste zen de l’école Soto. Il est né dans le temple où son père était le prêtre, situé sur une colline surplombant le village de Tsuchisawa dans la préfecture de Kanagawa, à 9 km de la baie de Sagami qui s’ouvre sur le Pacifique et à 63 km au sud-ouest de Tokyo, au Japon.

À 12 ans, il quittait son village natal pour devenir le plus jeune des huit disciples d’un moine, lui-même ancien disciple de son père. Élève doué, son professeur lui enseigna qu’il devait utiliser les difficultés plutôt que les éviter pour mieux grandir.

Un an plus tard, il était ordonné novice et recevait le nom bouddhiste de Shogaku Shunryu —Shogaku signifie ‘Sommet Prometteur’—. En privé, son maître le surnommait affectueusement ‘Concombre tordu’ (Crooked Cucumber). Les conditions des moines étaient très difficiles de sorte qu’un an plus tard, il ne restait que Suzuki auprès du maître.

« N’oublie pas l’esprit de débutant. Ne t’accroche à aucune pratique particulière. Dans un temple Soto, pratique la manière Soto. Dans un temple Rinzai, pratique la manière Rinzai. Sois toujours un nouvel étudiant. », lui enseignait son maître.

En 1919, estimant leur fils maltraité, ses parents le retirèrent du temple. Il reprit ses études et retourna auprès de son maître lors des congés scolaires. Dès lors, il assistait son père et son maître.

Un docteur remarqua ses dons pour l’anglais et lui offrit d’être le tuteur de son fils. Ce docteur devint son protecteur.

En 1924, Suzuki constata l’image factice que les occidentaux avaient du Japon et souhaita apporter le Zen en Occident, après l’avoir compris.

En 1959, il quittait son temple de Yaizu au Japon pour se joindre à la congrégation américano-japonaise au temple Sokoji à San Francisco. Il fut invité par Alan Watts (1915-1973) à donner une conférence à l’académie américaine des études asiatiques et fut reconnu comme un grand maître.

En 1966, lorsqu’il parla de fonder un monastère zen, de nombreux artistes, poètes et musiciens participèrent au projet. L’année suivante, il fondait le premier monastère Zen bouddhiste hors Asie : ‘Tassajara Zen Mountain Center’, dans les montagnes au sud de San Francisco.

Il est également à l’origine du ‘Green Gulch Farm’ aux É.-U.

En 1969, un an et demi avant sa mort, il livrait son enseignement sur le Sandokai. Il était commun que les enseignants Zen de la tradition Soto parlent du Sandokai à la fin de leur vie, avait-il dit.

Suzuki a donné des centaines de conférences dont certaines ont été transcrites et publiées. En 1970, un premier livre intitulé ‘Zen Mind, Beginner’s Mind’ fut distribué à plus d’un million d’exemplaires dans une douzaine de langues.

Shunryu Suzuki a véritablement su transmettre à l’Occident cette philosophie ancestrale orientale qu’est le Zen.

Il existe environ 400 enregistrements des conférences que Shunryu Suzuki a données aux États-Unis entre 1965 et 1971. Une douzaine d’entre elles (les plus anciennes) ont fait l’objet de transcription écrite dans l’oeuvre ‘Zen Mind, Beginner’s Mind’ qui s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires en plus de 37 éditions dans une douzaine de langues. Il s’agirait du document écrit en anglais sur le bouddhisme le plus répandu. Un autre document écrit existe, basé sur les conférences qu’il a données sur le grand poème Ch’an Sansokai.

Un recueil des teisho (conférences sur le Zen) ont été regroupées dans ces livres :

  • Zen Mind, Beginner’s Mind, 1970
  • Esprit zen, esprit neuf, 1977 (trad.)
  • Not Always So: Practicing the True Spirit of Zen
  • The long awaited ‘sequel’ to Zen Mind, Beginner’s Mind

Ses conférences sur le Sandokai sont réunies dans :

  • Branching Streams Flow in the Darkness
  • La source brille dans la lumière (trad.)
« Dans l’esprit d’un débutant, il y a plusieurs possibilités alors que dans l’esprit d’un expert, il y en a peu. »
En japonais, Shunryu s’écrit avec les caractères des mots Excellent et Émergent… Lorsqu’il était enfant, on l’appelait Toshitaka (ou Toshi). Toshitaka est l’ancienne façon japonaise de prononcer les caractères du mot Shunryu.

Puisque toute chose tient de la nature de Bouddha, le père de Toshi ne jetait jamais rien. Il ramassait les légumes pourris jetés par les autres et les cuisinait pour sa famille.

Son père lui rasait la tête pour aller à l’école car il était trop pauvre pour lui couper les cheveux comme ses petits camarades.

Lorsque de jeunes Américains lui demandèrent d’étudier avec lui, il leur répondit : « Je m’assois tous les matins à cinq heures. Vous êtes les bienvenus. »

Berger, Michel
1947-11-28 jusqu’au 1992-08-02
1947,m
Auteur-compositeur, pianiste, professeur de musique, chef d’orchestre, directeur d’école de musique, arrangeur musical et interprète français. Michel Jean Hamburger est né à Neuilly-sur-Seine, en périphérie nord-ouest de Paris et est décédé à Ramatuelle, située dans le sud-est de la France.

Berger est le fils d’un professeur de médecine et d’une concertiste. Il a débuté sa carrière de chanteur dans les années 1960. À compter de 1967, il écrivait, produisait, réalisait et assurait le succès d’artistes français dont Bourvil (1917-1970), Véronique Sanson (1949-), Françoise Hardy (1944-), France Gall (1947-), Johnny Hallyday (1943-). Il a composé des opéras en collaboration avec Luc Plamondon (1942-) ainsi que la musique de films.

Il a été le compagnon de France Gall sur scène et dans la vie privée. Plusieurs de ses oeuvres ont été acclamées par les critiques et reçues avec enthousiasme par le public.

Avec le parolier québécois Luc Plamondon, il a conçu les opéra-rock Starmania et la Légende de Jimmy.

  • Amour et soda (45 tours), 1963
  • Puzzle, 1971
  • Michel Berger (coeur brisé), 1973
  • Chansons pour une fan, 1974
  • Que l’amour est bizarre, 1975
  • Mon piano danse, 1976
  • Starmania (avec Plamondon), 1978
  • Beauséjour, 1980
  • Beaurivage, 1981
  • Voyou, 1983
  • Différences, 1985
  • Ca ne tient pas debout, 1990
  • La Légende de Jimmy (avec Plamondon), 1990
  • Double jeu (avec France Gall), 1992
  • Les Enfoirés chantent Starmania, 1993
Ecoute passer mes nuits blanches
Dans tes volutes de fumée bleue.
Cette minute de silence
Est pour nous deux.

Ecoute, ce qu’il reste de nous
Immobile et debout,
Cette minute de silence.
Ce qu’il reste c’est tout
De ces deux coeurs immenses
Et de cet amour fou.
Et fait quand tu y penses,
En souvenir de nous,
Une minute de silence.

La minute de silence, Michel Berger

Michel était le fils de la pianiste-concertiste Annette Haas et du professeur Jean Hamburger qui fut le premier à pratiquer une greffe des reins.
Ordinateur personnel
Depuis 1973
1973,s
Afin d’illustrer la fiche de l’ordinateur personnel ou PC (personal computer), il importe d’en dresser un bref historique et de convenir que ce dernier est fortement influencé par le microprocesseur qui est au coeur de l’appareil :
  • En 1971, Intel mettait sur le marché son micro-ordinateur en kit MCS4 basé sur son microprocesseur 4004 et nécessitant un assemblage.
  • En 1972, l’ingénieur français François Gernelle (1944-) mettait au point le micro-ordinateur Micral, basé sur le microprocesseur i8008 d’Intel pour le compte de l’entreprise R2E. L’appareil a été commercialisé en janvier 1973.
  • En 1975, l’Altair 8800, basé sur le microprocesseur 8080 d’Intel, était vendu en kit à des particuliers par MITS.
  • En 1975, Bill Gates (1955-) développait le langage Altair Basic, devenu plus tard Microsoft Basic.
  • En 1975, IBM lançait son ordinateur personnel 5100.
  • En avril 1976, l’Apple I, mis au point par Steve Wozniak (1950-), Steve Jobs (1955-) et Ronald Wayne (1934-), basé sur un microprocesseur MOS 6502, était mis en vente pour 666,66$ l’unité.
  • En 1977, l’entreprise Tandy RadioShack mettait en vente son TRS-80 modèle 1, doté du microprocesseur Zilog Z80.
  • En mars 1977, Commodore présentait son PET 2001 (Personnal Electronic Transactor) basé sur le KIM-1 de MOS Technology.
  • En 1978, le Sorcerer d’Exidy basé sur le microprocesseur Z80 de Zilog, combinant les fonctionnalités du PET de Commodore et du TRS-80, était commercialisé.
  • En novembre 1979, Texas Instruments vendait son TI-99/4, basé sur le microprocesseur TMS9900 pour 1 150$ l’unité. L’appareil était muni d’un clavier, moniteur couleur, haut-parleurs, langage Basic et graphique, port pour manettes de jeux, etc.
  • À compter de 1981, l’histoire des micro-ordinateurs emprunte l’autoroute des servitudes de l’entreprise commerciale. Ce n’est qu’en 2001, avec la venue des téléphones intelligents et des tablettes que les nouveaux appareils répondront avant tout à des besoins personnels, pour un temps, du moins.
Le 15 novembre 1971, Intel lançait son microprocesseur 4004 à 4 Ko d’accès mémoire et à 4 bits d’adresses, destiné aux calculatrices. L’année suivante, le modèle 8008 d’Intel était un processeur à 8 bits. En avril 1974, le modèle 8080 reconnaissait 64 Ko de mémoire, était doté d’un bus de données sur 8 bits, de 7 registres de 8 bits et de 256 ports d’entrées/sorties. Le système d’exploitation CP/M a été conçu pour les ordinateurs basés sur ce microprocesseur.

En 1974, Motorola lançait son microprocesseur 6800, à 8 bits, inspiré du DEC PDP-8.

En 1975, William Henry Gates, dit Bill Gates, fondait la société Microsoft. En 1981, il lançait le système d’exploitation MS-DOS destiné aux ordinateurs personnels.

En 1984, le Macintosh d’Apple innovait avec une nouvelle interface graphique.

Roy, Gabrielle
1909-03-22 jusqu’au 1983-07-13
1909,l
Femme de lettres canadienne d’expression française. Gabrielle Roy est née à Saint-Boniface, au Manitoba, dans une famille de onze enfants. Elle fut enseignante avant de se consacrer à l’écriture.

En 1937, elle vécut en Europe et revint au Canada en raison de la guerre en 1939. À son retour, elle s’installa à Montréal et se fit journaliste. Son premier roman, Bonheur d’occasion, fut un succès mondial lors de sa publication en 1945 et lui valut le Prix Femina de France en 1947 et le Prix du Gouverneur général canadien pour la traduction anglaise, The Tin Flute.

Ses ouvrages furent publiés en français et en anglais.

  • Bonheur d’occasion, 1945
  • La Petite Poule d’eau, 1950
  • Alexandre Chenevert, 1954
  • Rue Deschambault, 1955
  • La Montagne secrète, 1961
  • La Route d’Altamont, 1966
  • La Rivière sans repos, 1970
  • Cet été qui chantait, 1972
  • Un jardin au bout du monde, 1975
  • Ma vache Bossie, 1976
  • Ces enfants de ma vie, 1977
  • Fragiles Lumières de la Terre, 1978
  • Courte-Queue, 1979
  • De quoi t’ennuies-tu, Éveline, 1982
  • La Détresse et l’Enchantement, posth. 1984
  • L’Espagnole et la Pékinoise, posth. 1986
  • Ma chère petite soeur, lettres à Bernadette, posth. 1988
C’est en effet que le divin, au XXe siècle, est comme enfoui dans les grandes marées humaines dont la masse nous impose une notion tout autre qu’auparavant des devoirs humains et de la responsabilité collective. Il est sans doute aussi dans la mauvaise conscience que donne à chacun de nous le visage de la faim dans le monde.
Quoique récipiendaire de nombreux prix pour son oeuve littéraire, Gabrielle Roy a préférer vivre à l’écart de la gloire.
Hébert, Anne
1916-08-01 jusqu’au 2000-01-22
1916,l
Romancière et poétesse québécoise. Anne Hébert naquit à Sainte-Catherine-de-Fossambault, près de la ville de Québec dans une famille dont les ancêtres appartenaient à la noblesse québécoise.

Encouragée par ses parents, elle publia un recueil de poèmes en 1942 (Les Songes en équilibre) qui lui valut un prix en 1943.

Après des débuts difficiles, elle devint en 1954, la première femme francophone scénariste de l’Office national du film du Canada. Récipiendiaire d’une bourse, elle s’installa à Paris pour écrire son premier roman et revint en 1957. En 1967, elle s’installa définitivement dans la capitale française.

La publication en 1970 de Kamouraska, son second roman, lui valut le succès et lui permit de vivre de son talent littéraire. Son oeuvre fut couronnée de nombreux prix et deux de ses romans ont fait l’objet de films.

  • La Robe corail (nouvelles), 1938/1950
  • Les Songes en équilibre (poésie), 1942
  • La Maison de l’esplanade (nouvelles), 1942/1950
  • L’Ange de Dominique (nouvelles), 1944/1945
  • L’Arche de midi, inédit (théâtre), 1945
  • Le Torrent (nouvelles), 1945/1950
  • Les Invités au procès (théâtre), 1952/1967
  • Le Tombeau des rois (poésie), 1953
  • La Mercière assassinée (théâtre), 1958
  • Les Chambres de bois, 1958
  • Mystère de la parole, Poèmes, 1960
  • Le Temps sauvage (théâtre), 1963
  • Kamouraska, 1970
  • Les Enfants du sabbat, 1975
  • L’île de la Demoiselle (théâtre), 1979
  • Héloise, 1980
  • Les Fous de Bassan, 1982
  • Le Premier jardin, 1988
  • La Cage (théâtre), 1990
  • L’enfant chargé de songes, 1992
  • Le Jour n’a d’égal que la nuit (poésie), 1992
  • Aurélien, Clara, Mademoiselle et le Lieutenant anglais, 1995
  • Poèmes pour la main gauche, 1997
  • Est-ce que je te dérange?, 1998
  •  Un habit de lumière, 1999
Quand il est question de nommer la vie tout court, nous ne pouvons que balbutier.
Le seigneur de Kamouraska, Achille Taché, fut l’ancêtre d’Anne Hébert. Kamouraska, c’était son enfance, ses ancêtres, les questions auxquelles elle voulut répondre. Ce fut aussi son premier véritable succès.
Bhopal et Tchernobyl
1984-12-03 jusqu’au 1986-04-26
1984,h
En décembre 1984, des gaz toxiques s’échappaient de l’usine Union Carbide, installée à Bhopal, capitale du Madhya Pradesh, au centre de l’Inde. Ces émanations tuèrent plus de 3300 personnes.

Seize mois plus tard, un réacteur de la centrale nucléaire de Tchernobyl, située au nord de l’Ukraine, explosait, causant la mort de 32 personnes et l’irradiation de 1,5 millions d’individus. Le nuage radioactif se déplaça au-dessus de l’Ukraine, de la Biélorussie, de la Finlande, de la Scandinavie, de la Pologne, de l’Allemagne, de la France et de l’Italie. L’Ukraine et la Biélorussie ont été plus sévèrement atteints.

Taj-ul-masjid, la plus grande mosquée de l’Inde se trouve à Bhopal.
Mir
1986-02-20 jusqu’au 2001-03-23
1986,s
En 1903, le savant russe, Konstantin Edouardovitch Tsiolkovski eut l’idée d’un vaisseau spatial habitable qu’il nomma ‘station spatiale’. Il avait prévu les méthodes de ravitaillement de même que le mouvement propre à reproduire la gravitation dans l’habitacle.

La première station spatiale Saliot fut lancée par l’URSS en 1971.

Deux ans plus tard, les Américains lancèrent le Skylab.

En 1986, les Russes lancèrent Mir, la station conçue pour être habitée en permanence où Russes, Américains, Européens et Asiatiques se donnèrent rendez-vous durant quinze ans.

Le 23 mars 2001 à 5h46 GMT, la station Mir pénétrait dans l’atmosphère terrestre à 8 km/s. Vingt de ses 137 tonnes ont survécu au trajet pour aboutir dans un rayon de 1500 km de l’océan Pacifique entre le Chili et la Nouvelle-Zélande.

La station internationale ISS (International Space Station)a pris la relève de Mir.

en janvier 2000, on dénombrait près de 2600 satellites artificiels en service dont environ 900 appartiennent américains et 1300 aux pays de l’ex-Union soviétique.

Kubrick, Stanley
1928-07-26 jusqu’au 1999-03-07
1928,c
Réalisateur, photographe, reporter et cinéphile américain né à New York dans une famille de la classe moyenne.

À 16 ans, il devenait photographe pour le magazine Look. Il s’orienta vers une carrière de reporter avant de tourner son premier film, un documentaire sur le boxeur Walter Cartier réalisé en 1951.

En 1959, les Sentiers de la gloire dans lequel figuraient des soldats confrontés à des situations extrêmes, lui valut le grand prix de la critique à Bruxelles. En 1960, à la demande de Kirk Douglas, Kubrick poursuivit la réalisation du film Spartacus.

Vers 1962, il s’installait en Grande-Bretagne. En 1964, Docteur Folamour fut un succès mondial. En 1968, il réalisait un film de science-fiction aux résonances métaphysiques, 2001 : l’Odyssée de l’espace.

En 1971, l’adaptation du roman ‘Clockwork Orange’ de Burgess (Orange mécanique) fut un succès mondial. Il mourut après le tournage de son dernier film.

  • The Day of the Fight (documentaire), 1951
  • Flying Padre (court métrage), 1951
  • Fear and Desire, 1953
  • Le Baiser du tueur, 1955
  • L’Ultime Razzia, 1956
  • Les Sentiers de la gloire, 1957
  • Spartacus, 1960
  • Lolita, 1962
  • Docteur Folamour, 1964
  • 2001 : l’Odyssée de l’espace, 1968
  • Orange mécanique, 1971
  • Barry Lyndon, 1975
  • Shining, 1980
  • Full Metal Jacket, 1987
  • Eyes Wide Shut, 1999
Tout ce qui est au-delà de l’entendement humain semble magique. Il y a une tonalité religieuse dans le film qui se retrouve dans la quête par l’humanité d’une rencontre avec un être supérieur.

…ces êtres auraient probablement des pouvoirs incompréhensibles. Ils pourraient être en communication télépathique à travers l’univers entier et façonner les événements d’une façon qui nous semble divine. Quand vous commencez à vous intéresser à ce genre de sujet, les implications religieuses sont inévitables, parce que tous ces caractères sont ceux qu’on attribue à Dieu. Ainsi voilà donc, si vous voulez, une définition de Dieu parfaitement scientifique.

Kubrick, 1968

Kubrick mourut après le tournage de son dernier film : Eyes Wide Shut.

En 2001, Steven Spielberg réalisait le film Artificial Intelligence (AI) à la mémoire de Stanley Kubrick.

Dalaï-lama, (Tenzin Gyatso)
Depuis 1935-07-06
1940,t
Chef spirituel et souverain du Tibet, considéré par les bouddhistes tibétains comme le représentant du bodhisattva Avalokitesvara.

Tenzin Gyatso naquit en 1935 à Taktser dans la province du Qinghai. Il fut intronisé dalaï-lama (océan de sagesse) en 1940 et exerce son pouvoir à titre personnel depuis 1950. Il s’exila en Inde en 1959 et reçut le Prix Nobel de la paix en 1989.

Depuis son exil, le dalaï-lama continue d’oeuvrer à une solution pacifique en vue de la libération de son pays.

Le dalaï-lama est l’auteur de plusieurs ouvrages littéraires disponibles en librairies.

En mongol, dalaï-lama signifie océan de sagesse.

  • La lumière du Dharma, 1973
  • Méditation au quotidien, 1992
  • Au-delà des Dogmes, 1994
  • La Voie de la Liberté, 1995
  • Passerelles, Entretiens avec le Dalaï-Lama sur les sciences de l’esprit (collectif), 1995
  • L’harmonie des Mondes, 1995
  • Samsâra, le Pré aux clercs, 1996
  • La Force du bouddhisme (co-auteur), 1995
  • Tant que durera l’espace, 1996
  • La vie est à nous (co-auteur), 1996
  • Le Dalaï-Lama parle de Jésus, 1996
  • Le Monde du Bouddhisme tibétain, 1996
  • Le sens de la Vie, 1996
  • La voie de la Félicité, 1997
  • Comme la lumière avec la flamme, 1997
  • Quand l’esprit dialogue avec le corps (collectif), 1997
  • La puissance de la Compassion, 1997
  • Questions à S.S le Dalaï-Lama, 1997
  • Guérir la violence, 1998
  • Du bonheur de vivre et de mourir en paix, 1998
  • Dormir, rêver, mourir (co-auteur), 1998
  • L’art du Bonheur, 1999
Nous devons éviter jusqu’à la moindre action négative et nous devons réaliser les actions positives les plus insignifiantes sans les sous-estimer. Car le bonheur que nous désirons et les souffrances que nous craignons sont engendrés précisément par nos actions, notre karma. Toutes les expériences que nous vivons sont, à toutes fins pratiques, programmées par nos actions lesquelles dépendent de notre attitude.

Les propos et les pensées de notre jeunesse sont à l’origine du bonheur et des souffrances que nous connaîtrons dans notre vieillesse. De plus, ce que nous réalisons dans cete vie déterminera le bonheur et les souffrances de notre prochaine vie. Et les actions de ce kalpa (cycle cosmique) résulteront en expériences lors des kalpas futurs. C’est ce que nous entendons par la loi du karma, la loi de cause à effets.

A Flash of Lightning in the Dark of Night, The Dalai Lama, Shambhala Dragon Editions, 1994

Dans un pays couvert de montagnes aux glaces éternelles, vivait un couple qui avait beaucoup d’enfants dont un seul fils. Un lama leur avait suggéré de confier à son temple, l’enfant mâle qui naîtrait peut-être un jour. Ce qu’ils firent quelques temps après lorsque qu’un second fils leur naquit.

En juin 1992, Ugyen Trinley Dorje, âgé de 7 ans, fut reconnu comme étant la 17e réincarnation vivante du Karmapa.

En décembre 1999, accompagné de cinq personnes, le Karmapa traversait les montagnes tibétaines afin de rejoindre le dalaï-lama, en Inde. Certains prétendent que le Karmapa a réalisé des miracles alors que d’autres signalent une imposture…

Mandela, Nelson
Depuis 1918-07-18
1918,h
Homme politique et écrivain sud-africain, héros de la lutte contre l’apartheid et premier président noir en Afrique du Sud. Né dans le Transkei, sur la côte orientale de l’Afrique du Sud, Mandela est issu d’un clan royal de l’ethnie Xhosa.

Il étudia le droit à l’université de Fort Hare, à Alice (sud de la péninsule africaine) et la politique auprès d’Oliver Tambo (1917-1993). En 1940, suite à sa participation à une grève étudiante, il fut expulsé de l’université et s’installa à Johannesburg où il devint policier dans une mine.

En 1944, il se joignait au principal mouvement nationaliste noir, le Congrès national africain (ANC) et oeuvra à la fondation d’une ligue de la jeunesse, la Youth League dont les dirigeants prirent la tête de l’ANC l’année suivante. En 1948, il devenait secrétaire national de la Youth League et accueillait le parti communiste au sein de l’organisation.

En 1952 avait lieu la première campagne de désobéissance civile contre la poligique d’exclusion raciale du gouvernement. Mandela et Tambo fondèrent le premier cabinet d’avocats noirs de l’Afrique du Sud. En décembre, Mandela était arrêté pour avoir enfreint la loi sur la suppression du communisme. Il fut libéré et arrêté à nouveau quatre ans plus tard pour trahison. Il fut libéré au terme d’un long procès.

En 1960, une manifestation anti-apartheid de l’ANC résulta en un massacre de 67 manifestants par la police et l’interdiction du mouvement. Mandela devint le chef de la nouvelle branche militaire de l’ANC. À ce titre, il participa à une conférence panafricaine en Éthiopie, il fut formé au combat en Algérie et rencontra les dirigeants de l’opposition travailliste à Londres.

Reconnu mondialement, il fut arrêté le 5 août 1962 à son retour au pays et fut condamné à la réclusion à perpétuité en 1964. En février 1990, il était libéré sans condition, au terme de 18 ans de réclusion, grâce à la campagne organisée par son épouse, Winnie Mandela.

À la tête de l’ANC, Mandela négocia avec le gouvernement l’abolition de l’apartheid qui fut sanctionnée en 1991. Il reçut le prix Nobel de la paix en 1993. En mai 1994, il devenait le premier président noir d’Afrique du Sud. Il quitta ses fonctions en décembre 1997.

J’ai parcouru à pied la longue route vers la liberté. J’ai tâché de ne pas vaciller ; j’ai fait de faux pas en chemin. Mais j’ai découvert qu’après avoir escaladé une grande montagne, on découvre qu’il y en a plusieurs autres à escalader. J’ai pris le temps de relaxer, d’admirer le glorieux horizon qui m’environne, de réaliser la distance parcourue. Mais je ne peux me reposer qu’un moment car la liberté implique des responsabilités, et je n’ose pas m’attarder car ma longue marche n’est pas terminée.

Long Walk to Freedom (Longue marche vers la liberté), Nelson Mandela

Nelson Mandela ouvrit le premier cabinet d’avocats noirs d’Afrique du Sud. Les élections qui ont conduit à sa présidence furent les premières élections où les Noirs pouvaient voter en Afrique du Sud. Grâce à Mandela, l’Afrique du Sud est devenue un pays libre, multi ethnique et démocratique.
Hubble
Depuis 1990-04-24
1990,s
En orbite depuis 1990, le télescope spatial Hubble fut mis au point par la NASA (National Aeronautics and Space Administration) et l’Agence spatiale européenne.

À 600 km d’altitudes, il capte et transmet des images inaccessibles aux appareils non affranchis de l’atmosphère terrestre. Équipé d’un spectrographe STIS, (Space Telescope Imaging Spectrograph) et d’une caméra NICMOS, (Near Infrared Camera and Multi-Object Spectometer), Hubble peut capter la lumière infrarouge et distinguer le paysage au-delà des poussières interstellaires.

En octobre 1997, Hubble trasmettait à la Terre, l’image d’une étoile dont le diamètre correspond au rayon de l’orbite terrestre et dont la masse correspond à 200 fois celle du Soleil. Baptisée Pistol Star, à cause de sa forme, la nébuleuse a le même âge que l’australopithèque : 3 millions d’années.

Plusieurs clichés de Hubble ont donné lieu à d’importantes découvertes.

Exoplanètes
Découvertes depuis 1995-10-06
1995,s
En 1995, Mayor et Queloz découvraient l’existence d’une planète orbitant autour d’une étoile qui n’est pas le Soleil.

Cinq années plus tard, une dizaine de ces corps célestes dits exoplanètes, étaient recensés.

En novembre 1999, les Américains Geoffrey Marcy, Paul Butler et Greg Henry ont découvert une 29e planète extrasolaire à 150 années-lumière de la Terre, en orbite autour de l’étoile HD209458, une géante gazeuse dont elle fait le tour en un peu plus de 3,5 jours.

En 2000, on en avait dénombré une cinquantaine.

La 29e exoplanète, nommée HD 209 458 b, faisait de l’ombre sur son soleil alors qu’elle passait devant.
911 New York
2001-09-11
2001,h
Chronologie des événements de la journée :
  • 8h48: le vol 11 d’American Airlines (avec 92 personnes à bord) provenant de Boston à destination de Los Angeles, s’écrase sur la tour nord du WTC (World Trade Center), à la hauteur du 100e étage.
  • 9h06: le vol 175 d’United Airlines (avec 65 personnes à bord) provenant de Boston à destination de Los Angeles, s’écrase sur la tour sud du World Trade Center à la hauteur du 90e étage.
  • 9h43: le vol 77 d’American Airlines (avec 64 personnes à bord) s’écrase sur le Pentagone.
  • 9h55: la tour sud du World Trade Center s’effondre.
  • 10h10: le vol 93 d’United Airlines (avec 45 personnes à bord) s’écrase à Shanksville (Pennsylvanie), à 130km au sud-est de Pittsburgh.
  • 10h29: la tour nord du World Trade Center s’effondre.
  • 17h25: un immeuble de 47 étages près du WTC s’effondre.
CERN
Depuis 2008-09-10
2005,s
Localisé sur la frontière franco-suisse, près de Genève, le Conseil européen pour la recherche nucléaire (CERN) abrite six accélérateurs de particules constituant le plus grand laboratoire de physique des particules au monde. Parmi les facilités qui y sont construites, il y a le LEP (Large Electron Positron collider) qui a généré cette dernière décennie des collisions électrons-positrons (contrepartie anti-matière des électrons) à des vitesses d’un milliard de kilomètres à l’heure et ce, à l’intérieur d’une structure circulaire de 27 kilomètres de circonférence enfouie 100 mètres sous terre. L’impact de collision de ces particules entraîne une pluie d’autres particules lesquelles sont analysées afin d’étendre les connaissances de cet univers dont les règles semblent défier, de plus en plus, tout entendement.

Le 12 février 2002, s’achevait le démantèlement du LEP. Ce collisionneur sera remplacé par le LHC (Large Hadron Collider) qui empruntera de l’ancienne installation cet anneau de 27 kilomètres et qui représentera lors de sa mise en opération, en 2006, la plus grande expérience scientifique jamais amorcée à ce jour. Ce sera, pour quelques 6500 chercheurs travers le monde, le jouet à la mode qui peut-être contribuera définitivement à mettre en relief les briques fondamentales de la matière. Mais cet aboutissement, c’est un rêve qui peut encore exiger quelques décennies…

Démission du pape
2013-02-11
2013,h
Une grande première au sein de la papauté catholique : le pape Benoît XVI a annoncé qu’à compter de 20h, heure de Rome, le 28 février 2013, il quitterait ses fonctions de pape au Vatican pour s’adonner à la prière.

Le 13 mars 2013, François (Jorge Mario Bergoglio), d’origine argentine, devenait le 266e pape de l’Église catholique.

Peu de papes se sont prévalus de la possibilité d’offrir leur démission au cours de l’histoire. On en dénombre toutefois quelques-uns dont ceux-ci :

  • 235-09-28 Pontien, pape de 203 à 235, aurait été martyrisé jusqu’à sa mort en 235 et aurait renoncé à la papauté l’année même de son décès.
  • En 1045 et 1046, les papes Benoît IX et Grégoire VI démissionnaient l’un après l’autre. Le successeur au titre papal, Clément II décéda un an plus tard, laissant le trône à nouveau libre à Benoît IX qui l’occupa de nouveau. Ce dernier fut pape à trois reprises au cours de son existence.
  • En 1294, Célestin V autorisait les papes à démissionner dans un décret papal avant de démissionner. Élu pape le 1294-07-05 à l’âge de 80 ans, il démissionna 5 mois plus tard. Célestin est à l’origine de l’ordre de moines les célestins. Suite à sa démission, il aurait vécu en ermite jusqu’à sa mort deux ans plus tard. Il fut canonisé en 1313.
  • Le 1415-07-04, au cours du Grand Schisme d’Occident où deux papes siégeaient simultanément à Rome et à Avignon, le pape Grégoire XII fut littéralement obligé de démissionner afin de mettre fin à cette crise papale. Deux ans plus tard, le 13 novembre 1417, seul Martin V siégeait sur l’unique trône papal.